Le plan épargne logement est un produit d’épargne bloquée pendant 4 ans minimum et dont le taux de rémunération est fixé par l’État. Il a de nombreux avantages comme sa fiscalité avantageuse, son accès à un prêt immobilier privilégié. Autant de points positifs qui nous feraient presque oublier son plafond de versement un peu faible. 15 300 €, ce n’est pas beaucoup, mais sa flexibilité et sa simplicité nous font vite oublier le reste. Tour d’horizon d’un plan d’épargne très apprécié des Français. 

 

Qu’est-ce que le CEL ? 

Définition du CEL

Le CEL ou Compte Épargne Logement, est un produit d’épargne réglementée qui permet à ses bénéficiaires d’avoir un accès privilégié à un prêt immobilier à taux préférentiel. Bien sûr il y a accès après une période d’épargne de minimum 18 mois. Toute personne, majeure ou non, peut en ouvrir un.

Autre petite spécificité, bien particulière au CEL, c’est le lieu de résidence. Contrairement à d’autres produits d’épargne vous n’avez pas besoin de résider en France ni d’être déclarant fiscal français pour pouvoir détenir un CEL. Mais ce n’est pas le seul avantage du CEL :

  • Sa gestion est simple notamment en ce qui concerne les retraits, les virements et les versements,
  • Les droits au prêt sont cessibles au sein d’une même famille, et cumulables.
  • Avec le PEL vous pouvez obtenir une prime d’État dans le cadre d’un crédit amenant à l’achat, la rénovation ou l’extension d’un bien immobilier. Mais attention, si vous avez ouvert votre CEL à partir de janvier 2018, vous n’avez plus droit à la prime d’État.

Passons à présent aux inconvénients, eh oui, il y en a aussi.

  • Depuis sa création le taux du CEL n’a cessé de diminuer. Au départ à 2,75 % il se trouve aujourd’hui rémunéré à hauteur de 0,50 %.
  • Enfin, les restrictions sur le prêt restent contraignantes notamment en matière de durée de remboursement.

Le taux de rémunération est de 0,5 % brut par an hors prime d’État. Le taux peu attractif de ce livret est la contrepartie des avantages du CEL : exonération d’impôt, disponibilité des sommes versées et le fait que le capital investi soit garanti par la puissance publique.

Attention : vous ne pouvez disposer que d’un seul CEL à la fois. Cependant si vous disposez d’un PEL vous pouvez tout à fait détenir un CEL à condition qu’ils résident tous deux dans la même banque. 

Plafond CEL 2019

À l’ouverture du Livret Epargne Logement (CEL), il est nécessaire d’effectuer un premier virement d’au moins 300 euros. Le montant des autres versements est libre, mais avec un minimum de 75 €. Le montant des retraits est libre, mais dans la limite du respect du solde minimum de 300 €.  Il n’y a de montant maximum de versement, mais aucun versement ne doit entraîner le dépassement du plafond du CEL, qui est de 15 300 €. C’est sans doute l’un des principaux inconvénients de ce produit d’épargne. Son plafond est très bas. 

Le Plafond du CEL dans les différentes banques

Plafond CEL Crédit Mutuel : comment ça marche ? 

 

Quel est le plafond du CEL ?
Le plafond de versement du CEL est de 15 300 €

Au Crédit Mutuel, le compte épargne logement est une épargne disponible pour financer vos futurs projets immobiliers. Simple et fonctionnel, il vous permet de préparer un projet immobilier, en complément du PEL. Il permet de constituer une épargne disponible à tout moment et offre des conditions avantageuses pour un prêt immobilier.

Au Crédit Mutuel, ce plan d’épargne est disponible et ouvert à tous les membres d’une famille même les enfants mineurs. Cependant, vous ne pouvez en avoir qu’un seul à la fois. Contrairement, au PEL, sur le CEL vous ne pouvez pas mettre de grosses sommes d’argent. En effet, le plafond du CEL est de 15 300 €. Cependant, vous êtes libre de mettre ce que vous voulez en termes de versement, à condition qu’il soit de minimum 75 €. Quant à l’ouverture, il vous suffit de faire un versement de 300 €, et pour le maintenir ouvert vous devez garder cette somme (au minimum) sur votre plan d’épargne.

Le Plafond du CEL à la BNP Paribas

Le gros point fort de la BNP c’est son interface. Rapide, simple et intuitive elle permet à ses utilisateurs de se repérer facilement tout en trouvant les réponses que vous cherchiez. Il vous suffit de vous rendre dans l’onglet « épargne » de la page d’accueil afin de trouver toutes les informations concernant le CEL. Comme pour toutes les autres banques, la rémunération du compte épargne logement est de 0,50 % par an. Pour les dépôts effectués au crédit, les intérêts sont calculés à partir du premier jour de la quinzaine civile qui suit la date du versement. Pour les retraits, les intérêts sont calculés jusqu’au dernier jour de la quinzaine civile qui précède la date du retrait.

Le plafond CEL BNP est aussi le même que pour les autres : 15 300 €. La BNP vous propose également une infographie qui vous permet de mieux comprendre le PEL et le CEL : versement, rémunération, taux prêt immobilier, et les avantages de combiner le PEL au CEL dont nous parlerons plus en détail un peu plus bas. 

En attendant, revenons quelques instants sur le prêt logement auquel vous aurez droit en investissant avec le CEL. Son taux est à taux fixe et vous avez droit d’emprunter jusqu’à 23 000 €. 

Compte Épargne Logement chez LCL : tout savoir

Avec le CEL comme pour tout plan d’épargne, certaines choses ne changent jamais d’une banque à l’autre. C’est le cas :

  • du taux de rémunération qui est de 0,5 % par an
  • du plafond de versement : 15 300 € (hors capitalisation des intérêts) 
  • du versement initial qui doit être de 300 €. Ensuite vos versements futurs doivent être de minimum 75 €.

Pourquoi souscrire ? 

Le CEL cumule de nombreux avantages sans risques, tout en ayant accès à un prêt logement. De plus, votre argent est disponible à tout moment et contrairement à certains produits d’épargne vous pouvez effectuer autant de retraits que vous le souhaitez à condition, bien sûr, de laisser un minimum de 300 € sur votre CEL. Mais le compte épargne logement a aussi des inconvénients comme son plafond de versement qui est très : 15 300 €. Chez LCL, comme dans toutes les autres banques, les intérêts sont soumis chaque année à l’impôt sur le revenu et aux prélèvements sociaux selon la réglementation fiscale en vigueur.

Une fois la phase d’épargne terminée (au moins 18 mois) vient la phase d’emprunt durant laquelle vous pouvez effectuer votre demande de prêt d’épargne logement. Mais attention, le recours au prêt suppose l’étude préalable et l’acceptation de votre dossier par LCL. N’oubliez pas qu’un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

► A lire également: Epargne logement: Pourquoi vous devriez y penser dès maintenant ? 

Autres plans d’épargne : quel est leur plafond ?

Quel est le plafond du CEL ?
Avec le CSL pas de plafond de versement !

Le Plafond du PEL

Le plan d’épargne logement (PEL) désigne un produit d’épargne bloquée qui a le double avantage de générer des intérêts et de permettre à son détenteur d’obtenir un prêt immobilier. Il est distribué par les établissements de crédit qui ont signé une convention avec l’État.

Voici les critères à respecter pour ouvrir un PEL :

  • Être une personne physique, majeure ou mineure
  • Ne pas être déjà détenteur d’un PEL (ni dans l’établissement où vous projetez de l’ouvrir, ni dans un autre). Il est en revanche possible d’ouvrir un PEL lorsque l’on possède déjà un compte épargne logement (CEL), à condition de l’ouvrir dans la même banque. Rien ne vous oblige toutefois à ouvrir un CEL en même temps qu’un PEL
  • Effectuer un versement initial minimum est de 225 euros
  • Alimenter le PEL à hauteur de 540 euros au minimum par an. Contrairement à leur montant, la fréquence des versements est libre. Il est toutefois plus simple d’opter pour la mise en place d’un virement automatique de 45 euros par mois depuis votre compte courant sur votre PEL.

Le plafond du PEL est fixé à 61 200 euros, mais avec le jeu des intérêts capitalisés, il est possible que le montant inscrit sur votre plan épargne logement soit supérieur à ce maximum.

Le Plafond du LDD

Le plafond de versement du LDD est de 12 000 € depuis le 1er octobre 2012. À titre de comparaison, son plafond est deux fois moins élevé que celui du Livret A nous sommes donc bien loin du produit préféré des Français. Cependant, le montant disponible sur un Livret de développement durable, dont le nom officiel est désormais livret de développement durable et solidaire ou LDDS, peut être plus élevé que cette limite. C’est en effet le cas si le capital déposé sur le LDD est de 12 000 euros et que les intérêts créditeurs cumulés viennent s’y ajouter.

Le Plafond du CSL

Le compte sur livret a la chance de n’avoir aucun plafond de versement contrairement à tous les produits d’épargne que nous avons cités plus haut. Le livret A est plafonné à 22 950 euros, le LDD est lui fixé à 12 000 euros et le CEL à 15 300 €. Quant au versement initial, il doit simplement être de minimum 10 €, sans prétention.

► A lire également: Compte épargne logement plafond 

CEL ou PEL : telle est la question

Les principales différences entre le PEL et le CEL

Pour l’épargne

 

PEL

CEL

Versement initial

225 € 300 €

Plafond

61 200 € 15 300 €

Taux d’intérêt

1 % 0,5 %
Périodicité des versements

Versements réguliers :

– de 45 € par mois

– de 135 € par trimestre

– de 270 € par semestre

Versements libres d’au moins 75 €
Possibilité de retrait partiel des fonds Non un retrait entraîne la clôture du PEL, qui peut cependant être transformé en CEL

Oui, à condition que le solde du compte soit d’au moins

300 € après le retrait

Fiscalité 

Intérêts imposables à l’impôt sur le revenu et aux prélèvements sociaux Intérêts imposables à l’impôt sur le revenu et aux prélèvements sociaux

Attention : Si le PEL est ouvert entre août 2016 et fin 2017, la fiscalité change :

  • PEL de moins de 12 ans : intérêts exonérés d’impôt sur le revenu, mais soumis aux prélèvements sociaux
  • PEL de plus de 12 ans : intérêts imposables à l’impôt sur le revenu et aux prélèvements sociaux

Si le CEL est ouvert durant la même période les intérêts exonérés d’impôt sur le revenu, mais soumis aux prélèvements sociaux

Pour l’emprunt

 

PEL

CEL

Temps nécessaire avant d’emprunter

4 ans 18 mois (à condition d’avoir accumulé une certaine valeur d’intérêt)

Prêt maximum

92 000 € 23 000 €

Durée du prêt

De 2 à 15 ans De 2 à 15 ans

Taux d’intérêt

1 % 0,5 %

Prime d’État maximale

1000 € 1144 €
Que financer avec ce prêt ?
  • L’achat ou la construction de sa résidence principale (ou secondaire si elle est neuve)
  • Certains travaux d’amélioration, d’extension ou de réparation

Attention : Si vous avez ouvert votre plan à partir du 1er janvier 2018, vous n’avez plus le droit à la prime d’état, elle a été supprimée.

►Pour aller plus loin :

Appelez-nous

Nos experts sont disponibles de 9h à 19h du lundi au vendredi


Ou demandez à être rappelé gratuitement

Se faire rappeler

Etre rappelé gratuitement

Nos experts sont disponibles de 9h à 19h du lundi au vendredi

Merci de renseigner un numéro valide

Merci !

.

Connectez-vous !

Votre email n'est pas valideMot de passe oublié ?Merci de renseigner votre mot de passe

Déjà inscrit ?

Ouverture du service imminente !


Laissez-nous votre email pour la piqûre de rappel

Plus qu'une étape avant d'accéder à votre simulation !

Sécurisez votre compte pour accédergratuitement à votre simulation

Votre email n'est pas valideVotre numéroMerci de renseigner votre numéro de téléphone

En cliquant sur "Voir ma simulation" j'accepte lesCGU
et serai automatiquement inscrit afin de profiter des services de Tacotax

DEJA INSCRIT ?