Nos experts vous accompagnent 01 86 95 79 89

Nos experts vous accompagnent

01 86 95 79 89

L’impôt sur le revenu : tout savoir

Chaque année au mois de mai, vous devez vous plier à un exercice que beaucoup d’entre vous redoutent : déclarer vos revenus. Pour les déclarations d'impôt sur le revenu 2017 et 2016, les contribuables pouvaient choisir entre la déclaration papier et en ligne. En 2019, exit la première ; l'impôt sur le revenu en France sera 100% web. Mais savez-vous vraiment comment fonctionne l’impôt sur le revenu ? Comment bien déclarer ? Et surtout, comment le réduire (parce que oui, vous pouvez le déduire, du moins partiellement !)

 

Démarches incontournables pour des millions de contribuables chaque année, la déclaration et le paiement de impôt sur le revenu demeurent très opaques pour bon nombre d'entre nous. Pour y voir plus clair, nous vous proposons ici un petit résumé sur ce qu’est l’impôt sur le revenu, sur les méthodes de prélèvement et de déclaration et enfin sur les différents taux et barèmes d’imposition.

L’impôt sur le revenu des personnes physiques (IRPP)

L’impôt sur le revenu est un impôt qui frappe les revenus des foyers (et non des personnes individuelles), calculé en fonction du nombre de parts fiscales. En 2016, il a rapporté plus de 72 milliards d’euros à l’Etat. C’est l’une des ressources principales de l’Etat avec la TVA. Il s'oppose aux impôts locaux, dont le produit va aux collectivités territoriales.

Contrairement à ce que beaucoup pensent, c’est un impôt relativement récent ! En effet, ce n’est qu’en 1914 qu’il est adopté pour soutenir l’effort du pays pendant la Première Guerre mondiale.

Bien qu'il taxe avant tout les foyers, l'IRPP peut également être imposable à certaines entreprises, comme les sociétés civiles ou les sociétés de personne. 

Le fonctionnement de l'IRPP en France

 

On ne joue pas avec les impôts en France...

En France, l’impôt sur le revenu est prélevé en deux temps :

  1.  Le paiement des charges sociales et patronales qui sont directement prélevées sur votre salaire (c'est la fameuse différence entre un salaire "brut" et "net"). L'ensemble de ces cotisations représente entre 25 % à 42 % du salaire brut (ou 54 % du salaire net)
  2. La déclaration de vos revenus imposables à proprement parler. C’est en effet par la déclaration d’impôts que chaque contribuable indique ses revenus perçus l’année précédente. Vous payez ensuite vos impôts à l’Etat après avoir reçu votre avis d'imposition

Attention : par "revenus imposables", on entend toutes les ressources d'un foyer, et pas seulement les salaires. C'est-à-dire :

  • - les retraites ;
  • - les indemnités ; 
  • - les primes ;
  • - les allocations ou les gratifications ;
  • - les avantages en argent ;
  • - les avantages en nature ;
  • - les prestations pour maladie, accident ou maternité.
  • - les plus-values
  • - les bénéfices commerciaux et industriels
  • - les bénéfices commerciaux agricoles
  • - les bénéfices non commerciaux (concerne les professions libérales)

Si vous êtes propriétaire bailleur et louez un ou plusieurs logements par exemple, les loyers que vous percevez doivent faire l'objet d'une déclaration. Même chose si vous touchez des indemnités, une pension, une rente, etc.

Renseignez-vous attentivement sur vos droits. Pour les propriétaires bailleurs, certaines dépenses foncières peuvent être défiscalisées, c'est le cas par exemple des frais de gestion ou des charges de copropriétés. 

Notez qu'en cas de pension (d'invalidité de guerre par exemple) ou si vous avez à charge des personnes âgées ou en situation de handicap, vous êtes éligibles à une imposition particulière. 

Quelles sont les charges déductibles de l'impôt sur le revenu ?

Dans certaines situations, les contribuables peuvent voir leur impôt sur le revenu diminuer. Parmi les charges déductibles de l'IRPP se trouvent :

- dépenses engagées pour percevoir des revenus (abattement forfaitaire ou régime réel)
- pensions alimentaires
- hébergement d'enfants majeurs ou ascendants
- versements sur un plan d'épargne retraite (Perp)

Il est évident que pour être déductibles, ces charges doivent être déclarées. C'est également le cas de certains dispositifs de défiscalisation comme la loi Pinel.

► Lire aussi : Tout savoir sur les crédits immobiliers

Son fonctionnement à l’étranger

Comment fonctionne le prélèvement à la source
Même avec le prélèvement à la source, il y a une déclaration à faire !

Taxation quasi universelle, l'impôt sur le revenu existe dans presque tous les pays du monde, à l'exception de quelques rares états comme Monaco ou Dubai. Le niveau d'imposition et le mode de déclaration dépendent de l'administration fiscale de chaque pays. En dehors de l'hexagone et à l’exception de la Suisse, l’impôt sur le revenu est perçu à la source, c’est à dire qu’il est prélevé directement sur la fiche de paie du travailleur. En effet, dans presque toute l’Europe le prélèvement à la source est devenu la norme depuis le milieu du XXe siècle.

 

L'introduction du prélèvement à la source

Le prélèvement de l’impôt uniquement par déclaration sera remplacé en France par le prélèvement à la source en 2019. L’année 2018 sera une année de transition pendant laquelle vous allez recevoir votre taux d’imposition à la source pour l’année d’après. Ce nouveau mode de prélèvement a notamment pour objectif de supprimer le décalage d'un an entre la perception des revenus et le paiement de l'impôt sur ces revenus. Le gouvernement espère ainsi mieux adapter l'administration fiscale à la vie et aux ressources des contribuables. En effet, tout changement de situation (mariage, décès, pacs, naissance, etc) entraîne un impact sur les revenus d'un foyer, et par là, sur ses impôts. D'une année sur l'autre, de nombreux contribuables se retrouvent à devoir payer un impôt qui ne correspond plus à leur situation fiscale. Un inconvénient qui peut rapidement devenir problématique en cas de séparation ou de décès dans un couple par exemple... Avec le prélèvement à la source, l'état espère opérer des modifications liées aux changements de situations fiscales dès leur survenance. 

N’hésitez pas à voir ou revoir notre article dédié pour en savoir plus.

Comment déclarer votre impôt sur le revenu ?

Les différentes tranches d'imposition en France 2018
La déclaration d’impôts en ligne possède certains avantages

Le calendrier fiscal se base sur le calendrier civil. En clair, lorsque vous déclarez en mai prochain, vous devrez mentionner tous les revenus que vous avez perçus entre le 1er janvier et le 31 décembre 2017.

Vous avez le choix entre deux types de déclarations : la déclaration papier et la déclaration en ligne. La télédéclaration (autre nom de la déclaration en ligne) sera obligatoire en 2019. Après avoir déclaré vos impôts en mai, vous les payez en septembre.

Attention : les dates d'échéances pour les déclarations papiers et en ligne ne sont pas les mêmes ! 

Pourquoi choisir de déclarer ses impôts en ligne ?

Simple, rapide, et surtout pré-remplie : la déclaration en ligne séduit de plus en plus les contribuables, qui délaissent la version papier, compliquée et obsolète. Certains foyers fiscaux sont même soumis à une obligation de télédéclaration. 

La déclaration en ligne offre de nombreux avantages, rassurants pour la plupart : délai supplémentaire pour déclarer ses revenus, email de confirmation du dépôt de déclaration, service disponible 24 h/24 et 7jours /7,  onglets pré-remplis, avis de situation déclarative à l'impôt sur le revenu délivré en fin de déclaration. Non seulement vous connaissez directement le montant de votre impôt, mais également votre taux de prélèvement à la source applicable au 1er janvier 2019. 

Notez cependant que vous pouvez choisir de vous mensualiser. Dans ce cas, vous paierez vos impôts chaque mois, de janvier à octobre, au lieu d’avoir à tout payer d’un seul coup en septembre.

Que faire si j'ai dépassé ma date butoir de déclaration d'impôt ?

En cas de déclaration tardive (voulue ou non), deux solutions sont possibles :

• remplir une déclaration de revenus papier avec le formulaire 2042 K (imprimé pré-rempli reçu par La Poste) ou un formulaire 2042 vierge à télécharger ou à retirer dans un Service des impôts des particuliers (SIP) et à adresser au service des impôts des particuliers.

• déclarer en ligne impots.gouv.fr (recommandé)

Dans tous les cas, une majoration de 10% du montant total de l'impôt sera exigée.

Les différentes tranches d’imposition

En France, le taux d’imposition est progressif. Cela veut dire qu’il se calcule par tranches de revenus avec une augmentation du taux d’imposition en fonction du niveau de revenus que vous percevez. On parle alors de barème. Les taux de 2018 pour les revenus perçus en 2017 se présentent comme suit :

Barème Taux d’imposition
Entre 0€ et 9 807€ 0%
Entre 9 808€ et 27 086€ 14%
Entre 27 087€ et 72 617€ 30%
Entre 72 618€ et 153 783€ 41%
Supérieur à 153 784€ 45%

En fonction de votre situation familiale, vous pouvez bénéficier de “parts fiscales” en plus. Ces parts augmentent selon le nombre de personnes à charge de votre foyer et permettent de payer moins d’impôts :

Part du quotient familial selon situation :

Nombre d'enfants à charge Célibataire Veuf/ve Marié.e.s / Pacsé.e.s Divorcé.e ou séparé.é
x 1 1 2 1
1 1,5 2,5 2,5 2
2 2 3 3 2,5
3 3 4 4 3,5

 

À noter que pour les indépendants et les auto-entrepreneurs, un taux d’imposition spécifique a été mis en place sur leurs activités. Ils doivent déclarer leurs revenus chaque année et sont imposés avec les mêmes taux que tous les autres revenus. 

Comment est calculé l'impôt sur le revenu ?

Le calcul de l'impôt sur le revenu comprend trois parties :

  • Le revenu net imposable est divisé par votre nombre de parts.
  • Le barème progressif de l’impôt (défini par tranche) est appliqué au résultat obtenu
  • Enfin, ce résultat est multiplié par le nombre de parts du quotient familial.

Un petit exemple de calcul :

Un couple perçoit un revenu net imposable de 90 000€ pour trois parts fiscales.
Quel est le montant de l’impôt que devra payer ce couple ?

(90 000 de revenus) / (3 parts fiscales) = 30 000 €. On utilise alors ce résultat pour calculer l’impôt par tranche.

Parmi ces 30 000 € :
Les premiers 9 807 € ne sont pas imposés -> 0 €
De 9 808 € à 27 086 € -> (27 086 – 9 808) x 14% = 2 418,92 €
De 27 087 € à 30 000 € -> (30 000 – 27 087) x 30% = 873,90 €
On obtient donc 2 418,92 € + 873,90 € = 3 292,82 €

Enfin, il ne reste plus qu’à multiplier cette somme par le nombre de parts fiscales :
3 292,82 x 3 = 9 878,46€

Notre couple doit donc 9 878,46€ d’impôts sur le revenu à l’État.

Si vous souhaitez faire une simulation d'impôts gratuitement et en quelques minutes, n'hésitez pas à tester notre simulateur d'impôt sur le revenu. Aussi précis que celui du site de l'Etat et beaucoup plus facile à utiliser !

TacoTax s’est donné pour mission de vous aider à réduire vos impôts. N’hésitez pas à nous contacter pour bénéficier de notre aide gratuite ! Vous pouvez également y faire une simulation de réduction d'impôts pour voir quelle défiscalisation vous conviendrait le mieux.

Foire aux questions

Comment déclarer mon impôt sur le revenu 2018 ?

De plus en plus privilégiée par les contribuables, la déclaration en ligne offre un gain de temps précieux du fait qu'elle est pré-remplie. Pour déclarer en ligne, rendez-vous sur le site impotsgouv.fr/particulier et munissez-vous de votre numéro fiscal et de votre mot de passe. Notez que sur la plateforme impots.gouv, vous pouvez également découvrir les réformes de la taxe d'habitation.

Comment faire une simulation d'impôt 2018 ?

De nombreux simulateurs certifiés sont disponibles sur le site officiel du gouvernement, qui vous permettent d'évaluer le montant exact de vos impôts. Vous pouvez également utiliser le simulateur TacoTax et découvrir toutes ses solutions de défiscalisations personnalisées. 

Comment payer mes impôts sur le revenu ?

Le paiement de vos impôts 2018 s'effectuera en 2019, directement via le prélèvement à la source. Vous n'aurez aucune déclaration ou paiement à effectuer, si ce n'est vérifier l'exactitude du montant de votre déclaration remplie en 2018. Vous pouvez en revanche choisir votre taux de prélèvement parmi les trois options proposées (personnalisé, individualisé ou neutre). 

Quel le calendrier de déclaration d'impôt sur le revenu 2018 ?

Pour les contribuables effectuant leur déclaration sur papier, la date butoir était fixée au 17 mai 2018. Pour ceux qui ont opté pour la déclaration en ligne, trois échéances ont été fixées :

  1. Le 22 mai à minuit pour les habitants des départements 01 à 19
  2. Le 29 mai à minuit pour les résidents des numéros 20 à 49 disposent d'une semaine de délai supplémentaire
  3. Le 5 juin, à minuit toujours, pour les départements 50 à 976

Appelez-nous

Nos experts sont disponibles de 9h à 20h du lundi au vendredi


Ou demandez à être rappelé gratuitement

Se faire rappeler

Etre rappelé gratuitement

Nos experts sont disponibles de 9h à 20h du lundi au vendredi

Merci de renseigner un numéro valide

Merci !

.

Connectez-vous !

Votre email n'est pas valideMot de passe oublié ?Merci de renseigner votre mot de passe

Création de compte

Ouverture du service imminente !


Laissez-nous votre email pour la piqûre de rappel

Plus qu'une étape avant d'accéder à votre simulation !

Sécurisez votre compte pour accédergratuitement à votre simulation

Votre email n'est pas valideVotre numéroMerci de renseigner votre numéro de téléphone

En cliquant sur "Voir ma simulation" j'accepte lesCGU
et serai automatiquement inscrit afin de profiter des services de TacoTax

DEJA INSCRIT ?

Connectez-vous !

Votre email n'est pas valideMot de passe oublié ?Merci de renseigner votre mot de passe
Vous n'êtes pas inscrit ?Faites le Chat

Plus qu'une étape avant d'accéder à votre simulation !

Sécurisez votre compte pour accédergratuitement à votre simulation

Votre email n'est pas valideVotre numéroMerci de renseigner votre numéro de téléphone

En cliquant sur Voir ma simulation, vous acceptez nos"conditions générales d'utilisation"