Quels investissements autres que l'immobilier permettent de défiscaliser ?

Produit-phare de la défiscalisation en 2019, la défiscalisation immobilière est loin d’être la seule option pour les contribuables épargnants. La France est un pays qui possède énormément de niches fiscales. Bien que beaucoup d'entre elles se trouvent dans l’immobilier, il est possible de bénéficier de réductions d’impôts en utilisant d’autres types d’investissements. Tacotax vous présente une liste de neuf investissements hors immobilier pour apprendre à défiscaliser en 2020. 

 

Article crée le 28 février 2017. Mis à jour le 7 janvier 2020.

Défiscalisation 2020 : le guide

  • L'investissement dans les PME
  • L'assurance vie
  • Les SOFICA
  • Les groupements forestiers
  • L'épargne retraite
  • Les Fonds Communs d'Investissement de Proximité (FCPI)
  • Le Plan d'Épargne en Actions (PEA)
  • Le mécenat
  • Le sponsoring

L’acquisition de parts dans une PME

investir pme réduire ses impôts
Faites évoluer les PME et votre argent !

Lorsque vous souscrivez au capital d’une Petite Moyenne Entreprise (PME), vous pouvez choisir vous-même la société qui vous intéresse. Vous décidez donc vous-même où est placé votre argent. De plus, si vous êtes entrepreneur, vous pouvez souscrire au capital de votre propre PME et récupérer ses avantages fiscaux ! Par contre, si la société dans laquelle vous investissez fait faillite, vous perdez votre mise…

Votre souscription directe au capital d’une PME vous offre un avantage fiscal de 18 % de votre investissement en réduction de votre impôt sur le revenu

►Important : la transformation de l’ISF en Impôt sur la Fortune Immobilière (IFI) le 1er janvier dernier a mis fin aux réductions d’impôts sur la fortune pour l’investissement dans les PME (ISF-PME). Les contribuables assujettis à l’IFI et bénéficiaires d’un contrat « Madelin » pourront en contrepartie bénéficier d’un taux de réduction à 25 %, au lieu de 18 %.

Les risques : le dépôt de bilan de la PME, qui vous ferait perdre vos intérêts. 

La souscription à un contrat d’assurance-vie

L’assurance-vie vous permet de vous constituer un petit capital en cas de coup dur comme un accident ou une maladie. Du point de vue fiscal, et à partir du 8ème anniversaire de votre contrat, les bénéfices des plus-values et les intérêts cumulés au cours d’un contrat d’assurance-vie ne sont pas imposables sous le plafond annuel de :

  • 4 600 € pour un célibataire ;
  • 9 200 € pour une personne mariée.

►Consultez les détails de la défiscalisation par l’assurance-vie ici

L’investissement cinématographique (SOFICA)

Défiscaliser en investissant dans une forêt ou une vigne
Défiscaliser, tout un cinéma !

Il est possible de réduire ses impôts en investissant dans le cinéma ! En effet, le placement dans une SOciété pour le Financement de l’Industrie Cinématographique et Audiovisuelle (SOFICA) vous donne droit à une réduction d’impôt à hauteur de 30 % des versements effectués en 2019. L'investissement est plafonné à 25 % de votre revenu net global, avec un maximum de 18 000 € par an.

Notez que si la SOFICA s'engage à réaliser au moins 10 % de ses investissements avant le 31 décembre de l'année suivant la souscription, le taux est majoré à 36 %.

 Si elle s'engage à consacrer 10 % de ses investissements à financer des œuvres de fiction, de documentaires et d'animation sous forme de série, alors la réduction d'impôt passe à 48%.

Les risques : la performance des Sofica dépend du succès des films produits. C’est la réduction fiscale plus que la valeur liquidative qui fait l’intérêt de ce dispositif.

Afin d’obtenir l’agrément nécessaire à l’exercice de leur activité, les SOFICA font l’objet d’un contrôle rigoureux par deux instances de référence du 7e art : le Centre national du cinéma et de l’image animée (CNC) et la Direction générale des finances publiques (DGFiP). Ces deux organismes étudient chacun de leur côté les dossiers déposés et décident ou non de la commercialisation des SOFICA. Le tout doit ensuite être validé par l’Autorité de marchés financiers (AMF). 

L’investissement dans une forêt ou une vigne

groupement forestier
Faites respirer votre portefeuille avec les groupements forestiers

Quoi de mieux que d’investir dans le terroir tout en réduisant votre imposition ? Vous pouvez en effet placer votre argent dans une exploitation viticole ou une forêt !  Ce sont les Groupements Forestiers, des sociétés civiles dont le fonctionnement est similaire à celui des SCI. Ces groupements ont été institués en vue de favoriser le reboisement, l’amélioration et la conservation des massifs forestiers. Tout contribuable qui investit dans un groupement forestier devient associé. En contrepartie de cet investissement, vous pouvez réduire de votre impôt sur le revenu de 18% des sommes investies (prix d'acquisition, honoraires, commissions, droits de mutation...),

Pour l'achat d'une forêt (ou de parts d'une forêt), la réduction s'effectue dans la limite de :

  • 5.700 € pour une personne seule ;
  • 11.400 € pour un couple.

Pour les travaux forestiers (plantation, de renouvellement, d'entretien, de sauvegarde...), le plafond est de :

  • 6.250 € pour une personne seule ;
  • 12.500 € pour un couple).
Bon à savoir : pour les travaux forestiers, la réduction d'impôt monte à 25 % pour les adhérents à une organisation de producteurs et les membres d'un Groupement d'intérêt économique et environnemental forestier.

Les risques : les catastrophes naturelles, telles que les feux de forêt, les invasions de nuisibles ou encore la présence en surnombre de troupeaux de cervidés. Dans le premier cas, seuls les massifs forestiers du sud de la France sont concernés et ces massifs ne constituent pas les principaux groupements forestiers.

L’épargne retraite

Pour certains, c’est devenu indispensable. Se constituer une retraite supplémentaire en souscrivant un Plan Épargne Retraite (PER) est le meilleur moyen de s’assurer une source de revenus stables tout en bénéficiant de réductions fiscales. Si vous êtes titulaire d’un PERP, d’un contrat Préfon ou Madelin, vous avez tout intérêt à le transférer dès à présent sur un PER. Car ces produits cesseront définitivement d’être commercialisés en octobre 2020. Sur le plan fiscal, le PER reprend les avantages des anciens produits d’épargne retraite, à savoir que les versements effectués sont déductibles du revenu imposable à hauteur de :

  • un minimum de 10 % du revenu imposable ;
  • un maximum de 10 % de 8 fois le Plafond Annuel de la Sécurité sociale (PASS) soit 41 136 € en 2020

► Lire aussi : Retraite complémentaire : les meilleurs dispositifs pour épargner en défiscalisant

Les Fonds Commun de Placement dans l’Innovation (FCPI)

L’achat de parts de FCPI a ceci de sécurisant pour le contribuable qu’il permet de prendre part au dynamisme économique d’une PME sans pour autant entrer dans son capital. La réduction fiscale peut atteindre 18 % des versements effectués si vous investissez au moins 70 % de votre portefeuille dans des PME innovantes. Comme pour beaucoup de niches fiscales, les versements sont plafonnés : 

  • 12 000 € pour un célibataire ;
  • 24 000 € pour un couple.

Toutefois, les contribuables qui le souhaitent peuvent investir à la fois dans une FCPI et dans un Fond d’Investissement de Proximité (FIP) afin de cumuler deux déductions fiscales. En étalant votre investissement sur des FCPI, des FIP et des FIP corses, la réduction d’impôt passe à 25 % :

  • 32 % nets investis en FCPI : réduction d’impôt de 18 % ;
  • 32 % nets investis en FIP : réduction d’impôt de 18 % ;
  • 36 % nets investis en FIP corses : réduction d’impôt de 38 %.

Plan d’Épargne en Actions (PEA)

Le PEA est un compte épargne qui possède certains avantages fiscaux. Il fonctionne comme un compte-titres et permet de gérer un portefeuille en franchise ­totale d’impôt. En effet, les bénéfices ainsi que les intérêts cumulés que votre PEA vous rapporte sont exonérés d’impôts. Il faut cependant que vous ayez conservé votre épargne pendant au moins 5 ans depuis le premier versement. Considéré par beaucoup comme un véritable paradis fiscal, le PEA est plafonné à 150 000 euros sur un PEA classique (contre 132 000 euros auparavant), et jusqu’à 75 000 euros sur un plan destiné au financement des Petites et moyennes entreprises (PEA-PME).

Le montant double pour un couple :

Foyer fiscal PEA PEA-PME PEA Jeune
Personne seule 150 000 € 225 000 € 20 000 €
Couple 300 000 € 450 000 €  

Les risques : Tout retrait ou transfert partiel de titres sur un PEA dont l’ancienneté est inférieure à 8 ans entraîne systématiquement sa clôture.

Le mécénat

Le mécénat est traité à l’égal d’un don au point de vue fiscal. Vous pourrez ainsi déduire 66 % du montant de votre don sur votre impôt sur le revenu dans la limite de 20 % de votre revenu imposable. Vous pourrez également réduire votre IFI à hauteur de 75 % de votre don. Vous ne pourrez cependant pas dépasser le plafond de réductibilité de 50 000 €

mécénat d'entreprise défiscalisation
Un peu de culture pour réduire vos impôts

Les donations peuvent être financières, mais également prendre la forme d’apports matériels, de dons en nature ou de compétences. Un contrat de mécénat ne prévoit théoriquement pas de contrepartie directe égale au soutien financier ou matériel apporté à l’association. L’objectif pour l’entreprise n’étant pas de promouvoir sa visibilité, mais de soutenir des domaines divers tels que l’éducation, la recherche, la culture, l’art, la protection de l’environnement, etc. Il s’agit d’une activité philanthropique. À ce titre, il permet à l’entreprise mécène de bénéficier d’une défiscalisation. 

Dans le cas où votre entreprise serait le mécène, vous pourrez réduire votre impôt sur les sociétés de 60 % des versements dans la limite de 5 % de votre chiffre d’affaires annuel.

► Lire aussi : Un peu de culture pour réduire vos impôts

Le sponsoring

Le sponsoring est considéré comme une prestation publicitaire, c’est ce qui le différencie du mécénat (qui lui est désintéressé d’un point de vue marketing).  En sponsorisant une association, une entreprise ou un particulier, vous pourrez réduire votre impôt sur le revenu de 66 % des montants investis dans la limite de 20 % de votre revenu imposable. Si vous représentez une société, vous pourrez réduire l’impôt sur les sociétés de votre entreprise à hauteur de 60 % des versements et dans la limite de 0,5 % du chiffre d’affaires annuel hors taxes.

Important : déclarez bien vos investissements défiscalisés non immobiliers. C’est indispensable pour bénéficier de vos réductions d’impôts. Pour cela, utilisez la déclaration complémentaire 2042 C en pages 7 et 8

Foire aux questions

J’ai acheté une voiture électrique, puis-je bénéficier d’un crédit d’impôt ?

Oui, l’achat de véhicules non polluants (électriques, GPL ou GLV) donne droit à un bonus écologique (sous la forme d’un crédit d’impôt). Le montant de l’aide est de 27 % du coût d’acquisition TTC du véhicule, augmenté si nécessaire du coût de la batterie si celle-ci est prise en location. Le montant de l’aide est plafonné à 6 000 €.

►Pour aller plus loin :

Appelez-nous

Nos experts sont disponibles de 9h à 19h du lundi au vendredi


Ou demandez à être rappelé gratuitement

Se faire rappeler

Etre rappelé gratuitement

Nos experts sont disponibles de 9h à 19h du lundi au vendredi

Merci de renseigner un numéro valide

Merci !

.

Connectez-vous !

Votre email n'est pas valideMot de passe oublié ?Merci de renseigner votre mot de passe

Déjà inscrit ?

Ouverture du service imminente !


Laissez-nous votre email pour la piqûre de rappel

Plus qu'une étape avant d'accéder à votre simulation !

Sécurisez votre compte pour accédergratuitement à votre simulation

Votre email n'est pas valideVotre numéroMerci de renseigner votre numéro de téléphone

En cliquant sur "Voir ma simulation" j'accepte lesCGU
et serai automatiquement inscrit afin de profiter des services de Tacotax

DEJA INSCRIT ?