1. Blog

  2. Comment faire des économies : énergie, impôts, crédits

Non classé17 Décembre 2020

Comment faire des économies : énergie, impôts, crédits

fournisseur électricité moins cher

 

Dans la vie de tous les jours, on ne sait pas toujours comment réaliser des économies : entre les courses alimentaires, le loyer, les loisirs et les imprévus, comment parvenir à faire baisser le montant de nos dépenses ? En réalité, plusieurs moyens s’offrent à nous, à condition de les connaître. Ça tombe bien, Tacotax est là pour ça ! Factures d’électricité et de gaz, impôts ou encore crédits, on vous explique ce que vous pouvez faire pour regagner du pouvoir d’achat.

Économies d’énergie… et d’argent !

Votre facture EDF tombe comme un cheveu sur la soupe à la fin du mois ? Vous avez pour habitude de faire la chasse aux petites lumières rouges chaque soir ? C’est un bon réflexe, mais il existe des solutions plus radicales pour économiser sur ce type de dépenses. Faire des économies sur ses factures d’énergie peut se faire notamment grâce à :

  • un changement de fournisseur d’électricité et/ou de gaz,
  • adopter des éco-gestes au quotidien,
  • réaliser des travaux d’économies d’énergie.

Le changement de fournisseur d’énergie est gratuit et simple, il n’y a aucune coupure de courant et c’est même le nouveau fournisseur qui se charge de résilier l’ancien contrat. Pour faire le bon choix, il est utile de comparer les fournisseurs d’électricité sur un comparateur fiable et indépendant comme Hopenergie.com.

Depuis la libéralisation du marché de l’énergie, il est désormais possible de souscrire à une offre de marché et quitter les fournisseurs historiques EDF et Engie, qui sont tenus de proposer une offre phare au Tarif Réglementé de Vente (TRV), qui sert de base aux autres fournisseurs alternatifs pour fixer des prix inférieurs à ce dernier.

Total Direct Energie, ENI, Planète OUI, Proxelia… la liste de ces fournisseurs est conséquente, il ne vous reste plus qu’à trouver l’offre qui vous convient et d’entamer les démarches nécessaires au changement de fournisseur d’énergie. Votre tirelire vous remerciera !

→ Lire également : Comment rectifier sa déclaration de revenus 2019 ?

Ces réductions d’impôts qui vous tendent les bras

Vous passez à côté de réductions qui vont sont dues chaque année ! Les niches fiscales sont des dispositifs légaux vous permettant de réduire le montant de votre impôt sur le revenu. On en distingue quatre grands types :

  • les déductions liées à la situation familiale : hébergement d’une personne dépendante, garde d’enfants, etc.
  • les déductions liées au logement : travaux de rénovation énergétique, investissement immobilier locatif, etc.
  • l’aide à la personne : achat d’équipement de maison pour personne âgée, etc.
    l’emploi à domicile : ménage, jardinage, etc.

Les niches fiscales dites passives sont également les plus accessibles. Vous avez versé des dons à une association caritative ? Vous obtiendrez une réduction d’impôt l’année suivante. Vous avez une femme de ménage ? Un crédit d’impôt vous est proposé. Vous versez des sommes sur votre Plan Épargne Retraite ? Ces sommes sont déduites de votre revenu imposable.

De la même manière, certains investissements immobiliers, tels que le Pinel ou le Denormandie, par exemple, vous permettent de bénéficier des avantages d’une location immobilière (versement de loyers) tout en réduisant vos impôts de manière significative (12, 18 ou 21 % du montant de l’achat immobilier dans le cas du Pinel).

Et, pour allier économies d’énergie et réductions d’impôts, la prime MaPrimeRénov’, qui remplace le CITE dès 2021, vous permet de financer une partie de vos travaux de rénovation énergétique.

Regroupez vos crédits faire baisser vos mensualités

Le rachat de crédit : qu’est-ce que c’est au juste ? Que vous ayez souscrit un prêt à la consommation, un prêt-relais ou crédit immobilier, vous avez des mensualités à payer, auxquelles s’ajoutent un taux d’intérêt. Seulement, dans la vie, plusieurs situations peuvent vous amener à vouloir modifier votre crédit :

  • la restructuration de votre dette : suite à une baisse de revenus ou à une multiplication de crédits, vous vous retrouvez en situation limite de surendettement,
  • la renégociation de prêt pour bénéficier de conditions plus avantageuses,
  • le regroupement de crédits pour n’avoir qu’un seul organisme créancier…

Avec le rachat de crédit, vous avez ainsi la possibilité d’alléger le montant de vos mensualités ou de faire baisser la durée d’engagement. Le rachat de crédit est à différencier de la renégociation de prêt : dans le premier cas, vous vous tournez vers un autre organisme que votre créancier actuel et vous cherchez à obtenir un taux plus intéressant auprès d’une banque qui va racheter votre prêt. Dans le second cas, vous allez demander à votre banque – ou l’établissement financier créancier – de revoir les taux d’intérêt de votre crédit en cours, par exemple si ces derniers ont été revus à la baisse récemment.

Votre capacité d’emprunt sera analysée par les banques : le taux d’endettement, le reste à vivre et l’apport sont autant d’éléments qui feront pencher la balance en votre faveur s’ils répondent positivement aux attentes de votre créancier.

→ Lire également : Les conditions d’un crédit immobilier

Il faut bien retenir qu’une renégociation de crédit ne permet pas toujours de bénéficier d’un taux plus avantageux : vous ne faites pas jouer la concurrence, et votre banque n’aura alors aucun intérêt à faire baisser votre taux. En revanche, une demande de rachat de crédit vous permet de comparer les offres et les taux de différents organismes, afin de trouver le créancier qui répondra à vos attentes. Pour effectuer ce comparatif, la présence d’un courtier en ligne, qui fera office d’intermédiaire entre vous-même et les banques, est généralement conseillée.