1. Blog

  2. Crise sanitaire et placement financier : comment choisir son assurance vie ?

Optimisation fiscale10 Avril 2020

Crise sanitaire et placement financier : comment choisir son assurance vie ?

choisir son assurance vie

En période de crise sanitaire, beaucoup s’inquiètent du devenir de leur épargne. À l’heure où les marchés et les taux d’emprunt subissent de plein fouet les retombées de la pandémie de coronavirus, il est indispensable de revoir ses objectifs et ses horizons. Et si, en attendant un éventuel « retour à la normale », on jouait la carte de la prudence (mais pas trop) avec l’assurance-vie ?

Article écrit en partenariat avec Comparateurs Placements.com, comparateur de produits d’épargne en ligne.

Une assurance vie, c’est quoi ?

Avant toute chose, mettons les points sur les « i » : non, une assurance vie n’est pas une assurance décès. S’ils se ressemblent sur de nombreux points, ces deux produits n’ont pas la même finalité. Une assurance décès est un outil de prévoyance, l’assurance vie est un placement financier qui contient une clause en cas de décès.

Pour vous aider à choisir parmi les centaines de contrats existants, les différents comparateurs conseillent de faire attention aux critères de sélection suivants :

  • la composition de votre portefeuille assurance-vie
  • la méthode de gestion de votre contrat
  • les frais relatifs à votre contrat

La composition de votre portefeuille assurance-vie

Une assurance-vie est une enveloppe fiscale. On peut la comparer à un portefeuille contenant divers supports d’investissements. L’assurance-vie est en général composée de “deux poches” de supports d’investissements :

  • Poche n°1 : le fonds euro ;
  • Poche n°2 : les unités de compte (UC).

Le fonds euro

Le fonds euro est la “poche” la plus sécurisée mais aussi la moins rémunératrice. En effet, le taux de rémunération du fonds euro ne fait que baisser ces dernières années. En 2019, le rendement moyen s’élevait à 1,5% environ.

En période de crise financière, le premier réflexe des épargnants est d’orienter leurs supports vers des fonds euros, plus sécurisés. Si le capital déposé est garanti, tout miser sur les fonds euros en période de crise financière n’est pas forcément la meilleure solution. Rappelons que ces fonds sont composés à hauteur d’environ 80 % d’obligations d’État ou d’entreprises. Or, au vu de la crise économique qui se dessine, ces supports risquent d’en subir les conséquences.

Les unités de compte (UC)

Les unités de compte sont la “poche” la plus rémunératrice d’un contrat d’assurance-vie. Les UC comprennent notamment des actions, des obligations, des OPCVM, des SCPI … En 2019, les supports investis en UC ont représenté près de 35 % de la collecte de l’assurance vie.

Les UC sont plus risquées que le fonds euro car le capital n’est pas garanti. Cependant, avec une bonne gestion, les risques de perte peuvent être maîtrisés.

La méthode de gestion de votre contrat

Il existe deux types de gestion de votre contrat :

  • la gestion libre
  • la gestion pilotée

La gestion libre

Nous recommandons la gestion libre si vous avez des connaissances en finance. En effet, si vous savez dans quels supports financiers (actions, obligations …) investir et que vous êtes capable de gérer seul la composition de votre portefeuille, alors foncez !

En plus, la gestion libre vous coûtera moins cher.

La gestion pilotée

Cependant, la gestion libre n’est pas conseillée si vous pensez ne pas avoir les connaissances suffisantes ou le temps nécessaire pour le faire vous-même. Gestionnaire de patrimoine, c’est un métier, et des erreurs simples peuvent entraîner de lourdes pertes.

C’est pour cela que nous vous conseillons de souscrire un contrat d’assurance-vie en gestion pilotée.

La gestion pilotée est effectuée par des professionnels. Ils évaluent votre profil d’investisseur avant de choisir la composition de votre portefeuille.

Votre profil d’investisseur repose sur votre patrimoine, votre salaire net, votre situation familial etc.

Cependant, la gestion pilotée rajoute une couche de frais supplémentaires à votre contrat. Il faut bien rémunérer le gestionnaire !

Les frais relatifs à votre contrat

Il est important de retenir que les frais vous seront prélevés tous les ans, et ce quelque soit la performance de votre placement. Faites donc attention aux frais quand vous souscrivez un contrat d’assurance-vie. Il y a 4 à 5 types de frais :

  • d’abord les frais d’entrée et de sortie (à payer dès lors que vous réalisez un versement ou un retrait sur votre contrat) ;
  • les frais d’arbitrage ou d’opération (à payer dès lors que la composition de votre portefeuille assurance-vie change) ;
  • les frais de supports (ils correspondent aux frais que les sociétés de gestion qui commercialisent les UC sur lesquelles vous allez investir prélèvent) ;
  • les frais de gestion (ils correspondent aux frais administratifs de n’importe quel contrat d’assurance-vie) ;
  • et enfin, les frais de gestion pilotée (seulement si votre contrat est en gestion pilotée bien sûr).

Vous l’aurez compris, pour choisir la meilleure assurance vie, il faut faire attention à la composition de votre portefeuille et à la gestion de votre contrat, tout en gardant en tête que les frais ne doivent pas être plus élevés que votre rendement.