1. Accueil

  2. Finances personnelles : quels changements pour 2022 ?

Actualités4 janvier 2022

Finances personnelles : quels changements pour 2022 ?

changements janvier 2022

La nouvelle année est là ! Elle apporte avec elle des changements pour les Français dans plusieurs domaines, notamment au niveau de leurs finances. Mais en plus des changements habituels du premier du mois, les contribuables verront s’opérer d’autres changements au cours de l’année. Quelles nouveautés sont apparues ce 1er janvier 2022 en France ? 

Pouvoir d’achat

Revalorisation du SMIC

Le SMIC est légèrement rehaussé, puisqu’il connaît une augmentation de 0,9 %. La raison : l’inflation. Il passe ainsi de 10,48 € à 10,57 € brut de l’heure. Par mois, sur une base de 35 heures par semaine, cela représente 1 603 €, soit 14 € de plus.

Revalorisation des retraites

Les pensions de retraite sont elles aussi revalorisées sous l’effet de l’inflation. Cette hausse est à hauteur de 1,1 % et concerne toutes les retraites de base. Seules celles des avocats font exception. Les contribuables concernés sont les retraités de la fonction publique, du secteur privé, des régimes spéciaux ainsi que des indépendants.

Plafond des tickets-restaurant

Le plafond journalier des tickets-restaurants a été doublé depuis le début de la crise sanitaire lorsqu’ils sont utilisés dans des restaurants, passant ainsi de 19 € à 38 €. Cette mesure est prolongée jusqu’au 28 février prochain.

→ Lire également : Crypto : quel bilan pour 2021 ?

Impôts

Revalorisation du barème d’impôts

Pour prendre en compte l’effet de l’inflation, les tranches composant le barème de l’impôt sur le revenu appliqué par l’administration s’est vu revalorisé de 1,4 %. Cela signifie que le barème du taux neutre pour le prélèvement à la source sera lui aussi revalorisé.

Suppression de la taxe d’habitation

Les ménages les plus aisés voient la suppression progressive de la taxe d’habitation se poursuivre, avec une exonération de leur taxe s’élevant à 65 %. Dès l’année prochaine, tous les contribuables seront exonérés de la taxe d’habitation.

Emploi à domicile : du changement pour le crédit d’impôt

Il y a du nouveau du côté du versement du crédit d’impôt pour emploi à domicile. Les Français verront désormais ce crédit leur être versé instantanément, ce qui permettra d’alléger le budget des particuliers employant du personnel. Pour rappel, le crédit d’impôt représente 50 % des salaires versés avec un plafonnement annuel de 12 000 €, et il est accessible même aux ménages non imposés.

Maintien du coup de pouce Coluche

Le dispositif Coluche est maintenu jusqu’à la fin de l’année 2022. Pour rappel, il permet aux particuliers faisant des dons à des associations de bénéficier d’une réduction d’impôt de 75 % pour tout don allant jusqu’à 1 000 €, contre 546 € avant la crise sanitaire. Le but de ce doublement de plafond ? Inciter les contribuables à la solidarité en cette période difficile.

Prolongement des crédits d’impôts créés en 2021

Le crédit d’impôt destiné aux particuliers instaurant une borne de recharge électrique dans leur logement est maintenu pour 2022. Il correspond à 75 % des dépenses payées par le contribuable, avec une limite de 300 €. Un crédit d’impôt pour les Français souscrivant un premier abonnement à un journal pour une durée d’au moins un an a également été créé l’année dernière. Il se prolonge en 2022 avec un crédit égal à 30 % du prix de votre abonnement.

→ Lire aussi : Comment déclarer ses revenus Airbnb aux impôts ?

Immobilier

Nouveau service public

Le ministère de la Transition écologique a annoncé la création d’un nouveau service public appelé France Renov’. Son objectif sera d’assurer l’accompagnement des foyers désirant réaliser des travaux de rénovation énergétique dans leur habitation.

Nouvelle réglementation environnementale

Janvier est également le mois d’entrée en vigueur d’une nouvelle réglementation environnementale. En effet, la RT2012 se voit remplacée par la RE2020. Cette dernière renforce les exigences de performance énergétique de la RT2012 et elle inclut également des exigences concernant l’impact carbone de votre bien.

Crédit immobilier : changement des conditions d’octroi

Depuis le 1er janvier, les critères appliqués aux crédits immobiliers ont été réévalués. Un crédit ne peut désormais plus être accordé sur une durée de plus de 25 ans. Le taux d’endettement de l’emprunteur ne peut par ailleurs pas dépasser 35 %, contre 33 % jusqu’alors. Ce taux devra également inclure le coût de son assurance emprunteur s’il en souscrit une.

→ Lire également : Les changement du 1er décembre

Consommation

Augmentation du prix du timbre

Le prix du timbre est en hausse. En 2022, il augmente de 4,7 % en moyenne. Le prix du timbre vert s’élève à 1,16 € contre 1,08 € tandis que le prix du timbre rouge passe de 1,28 € à 1,43 €.

Moins de plastique pour les produits

Les emballages en plastique se sont vus interdits pour certains fruits et légumes. Même son de cloche pour les emballages servant à la livraison de journaux. Quant aux jouets en plastique offerts dans les menus destinés aux enfants, ils sont désormais interdits.

Fin de l’élimination des invendus non alimentaires

Il est désormais interdit d’éliminer des invendus non alimentaires tels que des vêtements, produits électroniques, meubles, produits de puériculture, d’hygiène, d’éveil, de loisirs… Les livres et fournitures scolaires ne peuvent pas non plus être détruits, et il en est de même pour les équipements de conservation et de cuisson des aliments.

→ Lire aussi : Les enjeux économiques de la COP26

Santé

Remboursement de la contraception

À compter du 1er janvier, la contraception féminine est intégralement prise en charge pour les femmes jusqu’à l’âge de 25 ans, tandis que cette mesure ne concernait jusqu’alors que les mineures. Les préservatifs féminins et masculins restent cependant exclus de cette prise en charge.

Calcul du reste à charge pour les passages aux urgences

Le reste à charge pour les malades se rendant aux urgences est dès à présent calculé sur la base d’un forfait patient urgences. Ce dernier est fixé à 19,61 € et il est remboursé par les complémentaires santé. Les malades chroniques verront ce montant minoré à 8,51 €, et les femmes enceintes resteront exonérées de reste à charge.

Révision de la durée des aides aux personnes handicapées

Jusqu’alors, les aides spécifiques de la prestation de compensation du handicap (PCH) avaient des durées allant de 3,5 ans à 10 ans. Aujourd’hui, cette durée est augmentée de 10 ans, et dans le cas d’un handicap n’étant pas susceptible de s’améliorer, la PCH n’a plus de limitation de durée.