Quel taux de cotisation pour un auto entrepreneur ? 

taux de cotisation auto entrepreneur

Jennifer Arnoux

Mis à jour le 08 juillet 2021

Le calcul des cotisations sociales est simplifié dans le cadre de la micro-entreprise. Réglées mensuellement ou trimestriellement auprès de l'URSSAF, ces cotisations contribuent à la couverture sociale de l’auto entrepreneur. Comment est défini le montant de ces cotisations ? Quel est le taux de cotisations pour un auto entrepreneur ? Tacotax vous guide pour mieux comprendre le fonctionnement des cotisations sociales dans le cadre de l’auto entreprise. 

Pourquoi cotiser en auto entreprise ? 

De la même manière qu’un salarié, qu’un fonctionnaire ou qu’un professionnel libéral, un auto entrepreneur doit payer des cotisations sociales. Ces prélèvements participent à la couverture sociale des indépendants dont vous faites partie. 

Les cotisations sociales que vous payez vous permettent par exemple de :

  • Bénéficier d’une couverture maladie, maternité et paternité. 
  • Cotiser pour votre retraite de base.
  • Cotiser au régime d’invalidité et décès.
  • Bénéficier de droits à la formation professionnelle. 

Bon à savoir

La couverture sociale dont bénéficie un auto entrepreneur peut être réduite si certains seuils de chiffres d’affaires n’ont pas été franchis.

Les taux de cotisations d'un auto entrepreneur en 2021

Les taux de cotisations des auto entrepreneurs sont extrêmement simples à prendre en compte puisqu’ils sont fixes. En effet, le régime de l’auto entreprise est conçu pour réduire la charge administrative qui pèse sur les entrepreneurs au minimum puisqu’il n’y a ni abattements, ni tranches à respecter.

Les taux de cotisations auto entrepreneur sont ainsi déterminés à partir de l’activité professionnelle que vous exercez et sont applicables en l’état directement sur votre chiffre d’affaires brut

Le tableau des taux de cotisations auto entrepreneur 2020-2021 :

Type d'activitéTaux de cotisation CFP*Taux de cotisation socialeTaux de cotisation total
Vente de marchandise, d'objets, de fournitures, de denrées à emporter ou à consommer sur place et fourniture de logement (BIC**)0,1 %12,8 %12,9 %
BIC artisanal (prestation de services)0,3 %22 %22,3 %
BNC*** (prestation de services)0,2 %22 %22,2 %
Activité libérale qui relève de la Sécurité sociale des indépendants au titre de l'assurance vieillesse0,2 %22 %22,2 %
Activité libérale qui relève de la CIPAV au titre de l'assurance vieillesse0,2 %22 %22,2 %

* Congé de Formation Professionnelle.
** Bénéfices Industriels et Commerciaux
*** Bénéfices Non Commerciaux

Le paiement des cotisations sociales en auto entreprise

Le montant des cotisations dépend directement du chiffre d’affaires réalisé puisque c’est sur cette base que sont appliqués les taux de cotisations auto entrepreneur. 

Un auto entrepreneur doit déclarer ses recettes tous les mois ou tous les 3 mois. Cette déclaration doit se faire directement en ligne sur le site www.autoentrepreneur.urssaf.fr.

C’est à ce moment-là que vous verrez apparaître le taux des cotisations auto entrepreneur ainsi que les montants à payer pour les cotisations sociales, pour la CFP et pour le versement libératoire si cette option fiscale a été choisie. Dans la mesure où les taux sont enregistrés sur la plateforme, les montants de ces différentes cotisations apparaissent automatiquement. 

Le paiement pourra ensuite se faire par prélèvement automatique, selon les coordonnées bancaires qui ont été indiquées lors de la création de votre compte en ligne. 

Bon à savoir

Lorsqu’aucun chiffre d’affaires n’est réalisé, il n’y a aucune cotisation sociale à payer. C’est une nouvelle à prendre avec précaution car, sans paiement, vous ne pouvez pas bénéficier d’indemnités journalières ou de droits à la retraite. Pour pallier cette problématique et garantir votre protection sociale, vous avez la possibilité de verser des cotisations minimales même si aucun chiffre d’affaires n’est réalisé. Il vous suffit simplement d’alerter l’organisme auquel vous êtes affilié.

Bénéficier d’une exonération de cotisations sociales en auto entreprise 

Le cas de l'ACRE

L’auto entrepreneur qui crée son activité a la possibilité de bénéficier de l’Aide aux Créateurs et Repreneurs d’entreprise (ACRE) depuis le 1er janvier 2020. Il peut ainsi bénéficier d’une exonération partielle et dégressive de cotisations sociales au cours de la première année d’activité. 

Les taux de cotisations auto entrepreneur dans le cadre de l’ACRE :

Activité1ère année ACRE sans versement libératoire1ère année ACRE avec versement libératoireAutres années sans versement libératoireAutres années avec versement libératoire
Activité de vente de marchandises (BIC)6,4 %7,4 %12,8 %13,8 %
Activité de prestation de services (BIC) artisanale11 %12,8 %22 %23,7 %
Activité de prestation de services BNC (commerciale)11 %13,2 %22 %24,2 %
Activité libérale11 %13,2 %22 %24,2 %

L’ACRE est une aide très appréciée par les nouveaux créateurs qui bénéficient ainsi d’un taux de cotisations auto entrepreneur réduit au début de leur activité professionnelle. 

Pour une activité créée entre le 1er janvier et le 31 mars 2020, l’ACRE est valable pendant 3 ans. Le taux de cotisations auto entrepreneur est alors évolutif en fonction de la période d’exonération. 

Auto entrepreneur et cotisations retraite

Lorsque vous payez vos cotisations sociales chaque mois ou chaque trimestre, vous validez par la même occasion des trimestres de retraite en fonction du chiffre d’affaires réalisé. Le système n'est pas aussi avantageux que celui des salariés ou des fonctionnaires par exemple, mais il a le mérite d’exister. 

Quant au régime de retraite, un auto entrepreneur peut être affilié à : 

  • La CIPAV : Depuis le 1er janvier 2019, seules 19 professions libérales y sont affiliées. 
  • La Sécurité sociale des indépendants (SSI) : Toutes les autres professions relèvent de ce régime. 

Lire aussi : Tout savoir sur le taux de cotisation Ircantec en 2020

Pourquoi anticiper le montant de ses cotisations sociales ? 

Le développement d’une auto entreprise est certes dépendant de la clientèle et du volume d’activité mais il est aussi conditionné à une bonne gestion de la trésorerie. C’est la raison pour laquelle il est essentiel d’anticiper le taux des cotisations sociales auto entrepreneur.

Avoir conscience de leur montant vous permet non seulement de fixer vos tarifs en prenant en compte les charges qui vous incombent mais également d’avoir une meilleure visibilité sur votre rentabilité et sur votre rémunération personnelle. 

Pour anticiper au mieux le montant de vos cotisations sociales, vous pouvez utiliser un simulateur fiable. Vous pouvez également mettre de côté le montant de vos recettes qui correspond au taux de cotisations auto entrepreneur à chaque fois qu’une facture vous est payée ! Vous n’aurez ainsi aucune mauvaise surprise le moment venu.

► Pour aller plus loin :

Foire aux questions

🤝 Quelles sont les charges supportées par les auto entrepreneurs ? 

Un auto entrepreneur doit payer plusieurs charges en fonction du chiffre d’affaires qu’il réalise. En font notamment partie les cotisations sociales et la contribution à la formation professionnelle. L’auto entrepreneur doit également payer l’impôt sur le revenu ainsi que la CFE (cotisation foncière des entreprises). Enfin, comme tout entrepreneur, certaines charges courantes sont à prévoir telles que les frais bancaires, les assurances ou encore l’achat de matières premières.  

🤝 Quelle est la différence entre les catégories BNC et BIC ? 

La différence majeure entre les BIC (bénéfices industriels et commerciaux) et les BNC (bénéfices non commerciaux) est la manière dont sont calculés les bénéfices. De même, la date de clôture d’un exercice comptable diffère : elle doit toujours être au 31/12 pour les BNC tandis qu’elle peut intervenir à n’importe quel mois de l’année pour les BIC. Enfin, les taux de cotisations de l’auto entrepreneur ne sont pas les mêmes pour les BIC que pour les BNC.