Quel est le barème de l’impôt sur le revenu en 2020 ?

barème impôt sur le revenu 2020

Sommaire de l'article

Mesure promise par le Président de la République, la loi de finances 2020 fait baisser le montant de l’impôt sur le revenu pour de nombreux contribuables français, via une modification des tranches du barème progressif de l’impôt, mais aussi des taux de prélèvement à la source. Quelles sont les différences entre le barème d’impôt de 2019 et celui de 2020 ? Pourquoi utiliser un simulateur d’impôts en 2020 ? Comment est effectué le calcul de l’impôt sur le revenu ? Tacotax fait le point.

Le nouveau barème d’impôt pour 2020

Quel est le barème 2020 de l’impôt sur le revenu ? Retrouvez ci-dessous le barème progressif de l’impôt selon les revenus perçus au cours de l’année 2019 :  

Tranches de revenus des foyersTaux d'imposition appliqué
≤ 10 064 €0 %
Entre 10 065 € et 27 794 €14 %
Entre 27 794 € et 74 517 € 30 %
Entre 74 517 € et 157 806 €41 %
> 157 806 €45 %

Et le voici tel qu'il s'appliquera sur les revenus 2020 (déclaration 2021) :

Tranches de revenus des foyersTaux d'imposition appliqué
≤ 10 064 €0 %
Entre 10 065 € et 25 659 €11 %
Entre 25 660 € et 73 369 € 30 %
Entre 73 370 € et 157 806 €41 %
> 157 806 €45 %

Les changements notables en 2020

La déclaration de revenus est automatique en 2020,
sauf en cas de changement de situation !

L’année fiscale 2020 réserve plusieurs surprises aux foyers fiscaux français avec, au programme, baisse d’impôt sur le revenu, revalorisation des tranches d’imposition et déclaration de revenus automatique pour près de 12 millions de foyers.

►Lire aussi : Déclaration de revenus : comment fonctionne la déclaration automatique ?

La première tranche d’imposition, fixée à 14 % en 2019, est désormais à 11 %, tandis que le plafond de revenus de cette même tranche est revu à la baisse. Il est désormais de 25 659 €, un montant revu à la baisse comparé à celui de 2019 de 27 519 €.

Enfin, la deuxième tranche d’imposition reste à 30 %, mais son plafond est également réduit pour atteindre les 73 369 € en 2020 contre 73 779 € l’an dernier. Ce nouveau barème de l’impôt en 2020 sur les revenus de 2019 a pour but de profiter aux classes moyennes et populaires en leur faisant bénéficier d’une réduction de l’impôt sur le revenu (ISR).

Ainsi, un foyer fiscal imposé sur la tranche de 11 % au 1er janvier 2020 pourra cette année économiser 350 € en moyenne, tandis que les foyers imposés sur la tranche de 30 % pourront aspirer à une économie de 125 € pour les célibataires et 250 € pour les couples en moyenne.

Pour savoir si vous allez bénéficier de la réduction d’impôt en 2020, le gouvernement met à votre disposition un outil de simulation en ligne qui calcule le montant de l’impôt sur le revenu selon votre revenu net imposable. Rendez-vous également sur l’outil de simulation Tacotax pour simuler votre impôt sur le revenu et vérifier votre éligibilité à plusieurs dispositifs de défiscalisation !

► Lire aussi : Impôts : ce qui vous attend en 2020

Le barème de 2019

En ce qui concerne l’impôt sur le revenu, les tranches d’imposition étaient différentes en 2019, avec une revalorisation de 1,6 % par rapport à l’année 2018. Découvrez le barème progressif de l’impôt sur le revenu en 2019 sur l’année 2018 : 

Tranches de revenus des foyersTaux d'imposition appliqué
≤ 9 964 €0 %
Entre 9 965 € et 27 519 €14 %
Entre 27 520 € et 73 779 € 30 %
Entre 73 780 € et 156 244 €41 %
> 156 244 €45 %

► Lire aussi : Déclaration d'impôts 2020 : mode d'emploi

Le quotient familial

Le calcul du prélèvement à la source et du montant de l’impôt sur le revenu dépend également du quotient familial du foyer fiscal. Il s’agit tout simplement de la composition du foyer : plus il y a d’individus (parts fiscales) au sein d’un foyer, moins le montant de l’impôt sera important. Ainsi, le quotient familial prend la forme suivante : 

  • Célibataire : 1 part fiscale.
  • Couple marié ou pacsé : 2 parts fiscales.
  • Couple avec 1 enfant : 2,5 parts fiscales.
  • Couple avec 2 enfants : 3 parts fiscales.
  • Couple avec 3 enfants : 4 parts fiscales.
  • Couple avec 4 enfants : 5 parts fiscales.
  • Pour chaque personne à charge supplémentaire : + 1 part fiscale.

Ainsi, le barème de l’impôt sur le revenu en 2020 diffère pour un couple marié ou pacsé, qui représente 2 parts fiscales, et pour un célibataire qui ne représente qu’une seule part.

► Lire aussi : Les dates de la déclaration de l'impôt sur le revenu en 2020

Le calcul de l’impôt sur le revenu

Le revenu net global

Les heures supplémentaires sont exonérées de l'impôt sur le revenu,
mais doivent être déclarées.

Dans un premier temps, l’impôt brut est calculé via un barème progressif, et sera par la suite corrigé selon les plafonnements et les possibles décotes pour déterminer le montant net de l’impôt sur le revenu. Quels sont les revenus à prendre en compte ?

  • le salaire net imposable,
  • les pensions de retraite et allocations chômage,
  • les indemnités journalières de Sécurité sociale
  • les bénéfices BIC, BNC ou agricoles,
  • les revenus fonciers,
  • les revenus des dirigeants,
  • les revenus des capitaux mobiliers,
  • les plus-values immobilières et mobilières.

Il faudra par la suite prendre en compte les possibles abattements, les frais professionnels à 10 % par exemple. Ceci permettra de déterminer le revenu net global, grâce au calcul suivant : 

Revenu brut - charges déductibles = revenu net global.

Les charges déductibles prennent plusieurs formes : les pensions alimentaires versées à des enfants, à un parent ou à un ex-conjoint, l’hébergement d’une personne âgée, etc. 

En ce qui concerne le barème de l’impôt sur le revenu 2020, les frais kilométriques peuvent être remboursés en partie au réel ou via une déduction forfaitaire de 10 %. 

► Lire aussi : Comment faire sa déclaration d'impôts 2020 en ligne ?

Le revenu net imposable

Une fois ce revenu net global calculé, il faudra encore en déduire d’autres abattements spéciaux

  • Les contribuables âgés de plus de 65 ans selon leurs revenus,
  • Les contribuables en situation d’invalidité,
  • Les contribuables qui rattachent leur enfant marié ou pacsé à leur foyer fiscal.

Ainsi, le revenu net imposable sera déterminé grâce au calcul suivant : 

Revenu net global - abattements spéciaux = revenu net imposable.

L’impôt brut

Il s’agira pour cette étape de déterminer le nombre de parts fiscales dans le foyer pour calculer le quotient familial : personne seule (célibataire), couple marié ou pacsé avec ou sans enfants, nombre de personnes à charge. Entendez par là les enfants majeurs et mineurs, les personnes invalides ou encore handicapées présentes au sein du foyer fiscal. 

Comment calculer le quotient familial d’un foyer ? Il suffira d’effectuer le calcul suivant : 

Revenu net imposable / nombre de parts fiscales du foyer = quotient familial.

À titre d’exemple, un célibataire ayant un revenu net imposable de 30 000 € aura un quotient familial de 30 000 € car 30 000 / 0 = 30 000. À l’inverse, un couple ayant un revenu net imposable de 30 000 € aura un quotient de 15 000 € puisque 30 000 / 2 = 15 000

Le barème progressif de l’impôt sur le revenu est alors appliqué au quotient familial d’un foyer fiscal selon les tranches d’imposition de 0, 11, 30, 41 et 45 % détaillées en début d’article. 

► Lire aussi : À quand la prochaine déclaration d'impôt 2020 ?

Le taux marginal d’imposition

Si l’on parle de barème progressif, c’est qu’un contribuable paiera son impôt sur le revenu à hauteur de ses revenus réels selon une ou plusieurs tranches d’imposition. Explications.

Un célibataire a un quotient de 1 part fiscale et présente un revenu net imposable de 30 000 €. Il est donc assujetti à la tranche d’imposition de 30 % (de 25 660 € à 73 369 €). En revanche, l’intégralité de son revenu net ne sera pas imposée à 30 %, mais uniquement le montant situé entre les 25 660 € de plancher et 30 000 €. On appelle ceci le taux marginal d’imposition (TMI).

Dans le cas de ce célibataire, son TMI sera le suivant d’après son revenu net de 30 000 €

  • De 0 € à 10 064 € (tranche 1) : taux d’imposition à 0 % = 0 €.
  • De 10 065 € à 25 659 € (tranche 2) : taux d’imposition à 11 % = (25 659 - 10 065) x 11 % = 1 715,34 €.
  • De 25 660 € à 73 369 € (tranche 3) : taux d’imposition à 30 % = (30 000 - 25 660) x 30 % = 1 302 €.

L’impôt brut de ce célibataire résulte de la somme des différentes tranches, soit 0 + 1 715,34 + 1 302 = 3 017,34 €. Ce montant est multiplié par le nombre de parts du foyer fiscal. Dans le cas de ce célibataire : 3 017,34 x 1 = 3 017,34. Si l’on avait pris comme exemple un couple avec 2 parts fiscales et le même revenu net, l’impôt brut de leur foyer aurait été de 3 017,34 x 2 = 6 034,68 €. .

À noter qu’avec la baisse du taux marginal d’imposition qui est passé à 11 % cette année au lieu de 14 % en 2019, le célibataire de cet exemple a pu économiser 126,22 €, puisque son impôt brut aurait été de 3 143,56 € avec un taux de 14 % sur la deuxième tranche.

► Lire aussi : À quelle date déclarer mes revenus 2020 pour les impôts ?

Foire aux questions

Quelle est la décote pour l’impôt sur le revenu en 2020 ?

Pour assurer les 5 milliards d’euros de baisse d’impôt promis par le gouvernement, l’administration fiscale a revu son système de décote. Cet allégement de l’impôt sur le revenu était bien souvent accompagné d’une seconde décote de 20 % pour les foyers aux revenus modestes.

En 2020, la nouvelle décote englobe les deux dispositifs de réduction d’impôt et concerne les célibataires ayant un impôt sur le revenu inférieur à 1 717 € et aux couples ayant un impôt inférieur à 2 842 €

► Pour aller plus loin : 

Analysez gratuitement votre situation pour réduire vos impôts

Simulation gratuite