Passer sa retraite au Canada

Sommaire de l'article

Partir à l’étranger pour profiter de sa retraite n’est pas une décision qui s’improvise. D’autant plus lorsqu’il s’agit de quitter l’Union Européenne et de changer de continent ! Il faut anticiper au maximum pour bien prendre en compte les avantages et les inconvénients qui vous seront offerts. Réputé pour la qualité de vie et pour la sympathie de ses habitants, le Canada attire de plus en plus de Français. Tacotax fait le point sur le fonctionnement de la retraite au Canada pour les expatriés. 

Analysez gratuitement votre situation pour réduire vos impôtsSimulation gratuite

Passer sa retraite au Canada, quelles démarches ? 

L’entrée sur le territoire

En tant que Français, vous n’avez pas besoin d’obtenir un visa pour entrer sur le territoire Québécois si vous n’y passez pas plus de 6 mois. Néanmoins, si vous avez décidé de passer votre retraite au Canada, vous y resterez sans doute pour une période bien plus longue ! Dans ce cas, vous aurez besoin d’obtenir un visa de résident permanent que vous demanderez à la Délégation générale du Québec à Paris et de l’Ambassade du Canada. Il pourra vous être délivré moyennant un coût de 350 dollars et le respect de certains critères prédéfinis.

Après examen de votre dossier, on vous délivrera un Certificat de sélection du Québec. Il faudra ensuite que l’ambassade du Canada vous délivre un droit d’entrée sur le territoire, sésame pour profiter de votre retraite au Canada. Cette première étape vers la citoyenneté canadienne vous donne accès à l’ensemble des dispositifs sociaux mis en place par le Canada. 

La sécurité sociale

Si vous passez votre retraite au Canada dans les provinces anglophones, vous ne bénéficierez pas du remboursement de vos soins Canadiens grâce à votre retraite française. Si vous choisissez la province du Québec comme terre d’accueil, les choses seront différentes. En 2003, la France et le Canada ont signé l’Entente franco-québécoise de Sécurité sociale qui permet à un Français qui souhaite prendre sa retraite au Canada de bénéficier de la couverture maladie du pays. 

logo RAMQPour que les droits Français soient transmis au Canada, vous devez vous rapprocher de votre Caisse d’assurance maladie avant de déménager dans votre nouveau pays. Elle vous fournira un document qui vous permettra de vous inscrire à la Régie d’assurance maladie du Québec (RAMQ). En complément des prestations gérées par la RAMQ, vous pourrez adhérer à l’assurance maladie de la Caisse des Français de l’Étranger (CFE). Vous pourrez aussi faire le choix de souscrire à une assurance privée auprès d’une compagnie locale. 

Percevoir sa retraite au Canada 

Pour continuer à toucher ses pensions de retraite au Canada, certaines démarches doivent être effectuées au préalable. Tout d’abord, vous devez prévenir votre caisse de retraite de base (auprès de la Carsat) et votre caisse de retraite complémentaire que vous partez au Canada pour votre retraite. Pensez à leurs communiquer votre nouvelle adresse. 

Pour percevoir vos pensions de retraite au Canada, vous devrez transmettre un certificat de vie chaque année à vos caisses de retraite. Ce document leurs permettra de s’assurer que vous êtes toujours en vie et qu’elles ne versent pas des pensions dans le vide. Vous pouvez effectuer cette démarche par courrier ou par voie dématérialisée. N’oubliez pas de la réaliser dans les temps sans quoi vous pourriez voir vos pensions de retraite suspendues ! 

Bon à savoir : si vous touchez une Allocation de solidarité des personnes âgées, vous ne pourrez plus en bénéficier si vous partez au Canada pour votre retraite. Son versement est seulement suspendu. Autrement dit, il reprendra dès que vous reviendrez vivre en France. 

Retraite au Canada et imposition 

Une entente fiscale a été conclue entre la France et le Canada. L’objectif ? Éviter l’évasion fiscale des Français et la double imposition. La France a également établi une entente fiscale avec la province du Québec. Selon l’article XVIII de cette convention, un retraité Français qui vit au Canada est imposable en France. En principe les pensions  de retraite donnent lieu à une retenue à la source. Comme un résident Français, vous pourrez faire votre déclaration en ligne même si vous passez votre retraite au Canada. 

Dans la mesure où vous n’êtes plus résident Français, vous êtes exonéré de contributions sociales à partir de votre départ au Canada. En revanche, une cotisation d’assurance maladie sera toujours prélevée sur vos pensions de retraite. 

Lire aussi : Comment passer sa retraite aux USA ?

Avantages et inconvénients d’une retraite au Canada 

retraite au canada français
En 15 ans, le nombre de Français inscrits aux registres consulaires canadiens a été multiplié par plus de deux

Vous avez décidé de passer votre retraite au Canada ? Le Québec semble tout à fait adapté à votre choix. L’avantage principal quand on est un expatrié Français ? La langue. Oui, au Québec on parle français. Il vous faudra probablement un temps d’adaptation en raison de l’accent québécois mais vous n’aurez pas de mal à vous adapter. Vous aimez les grands espaces mais vous ne pouvez pas vous éloigner trop longtemps du dynamisme de la ville ? La province Québécoise est faite pour vous. Sans parler du sens de l’hospitalité des Québécois et plus généralement des Canadiens. 

Ce sens de l’hospitalité dissimule néanmoins une problématique liée au système d’accueil des migrants. En effet, le Canada détermine qui peut entrer ou non sur son territoire en fonction des besoins économiques du pays et de sa capacité d’intégration. Il est donc plus probable que le Canada accueille des étudiants ou des travailleurs expatriés dont les compétences intéressent le pays que des retraités. Néanmoins, à cœur vaillant rien d’impossible ! Vous voulez passer votre retraite au Canada ? Ne baissez pas les bras et tentez le tout pour le tout ! 

À savoir tout de même que le climat est très différent au Canada. En effet, si les étés sont doux et frais, les hivers peuvent être très rugueux avec des températures avoisinant les -50°C en fonction de la région choisie. Mieux vaut bien préparer ses valises quand on décide de passer sa retraite au Canada ! 

Foire aux questions

Je reviens temporairement en France, comment sont pris en charge mes frais de santé ? 

Si vous passez votre retraite au Canada mais que vous êtes de retour en France temporairement, la législation Française vous permet de bénéficier de la prise en charge de vos frais de santé. Une condition tout de même : être titulaire d’une pension de retraite délivrée par un régime de base de sécurité sociale Français et ne plus exercer d’activité professionnelle. La pension de retraite doit rémunérer au moins 15 ans d’assurance sur le territoire Français. Si vos enfants mineurs peuvent également bénéficier de cette disposition, ce n’est pas le cas du conjoint qui vous a suivi dans votre aventure canadienne. 

Peut-on cumuler les pensions de retraite en France et au Canada ? 

Oui, grâce aux accords bilatéraux sur la sécurité sociale signés en 1976 entre les deux pays. Si vous avez travaillé dans chacun des deux pays, vous obtiendrez une pension de retraite de chaque au prorata de la durée de travail effectuée sur chacun des territoires. 

Pourquoi existe-t’il 2 ententes fiscales entre la France et le Canada et entre la France et le Québec ? 

La France a été obligée de mettre en place une entente fiscale avec le Canada et avec le Québec car la province Québécoise est la seule qui perçoit elle-même ses propres impôts

Pour aller plus loin :

Analysez gratuitement votre situation pour réduire vos impôtsSimulation gratuite