Investir dans des Organismes de Placements Collectifs en Valeurs Mobilières (OPCVM) est un bon moyen de faire fructifier votre argent. Ces OPCVM sont nombreux et peuvent être des placements nationaux comme européens, voire internationaux. Qu’est-ce qu’un OPCVM ? Qu’est-ce que la fiscalité d’un placement en OPCVM ? Quel type d’OPCVM choisir ? Voici quelques explications sur ces organismes, leurs fiscalités pour faire votre choix.

 

OPCVM : définition 

Les organismes de placement collectifs sont de plus en plus nombreux et permettre de faire fructifier son épargne autrement que par des placements bancaires (livrets, comptes et plans).

Qu’est-ce qu’un OPCVM ?

Parmi les organismes de placements collectifs, on distingue deux formes différentes :

  • les Fonds d’Investissements Alternatifs (FIA) investis uniquement en France.
  • les Organismes de Placements Collectifs en Valeurs Mobilières (OPCVM) qui peuvent être investis en France et dans toute l’Union européenne.

Un organisme de placement collectif en valeurs mobilières est un portefeuille d’actifs financiers. Cela constitue un fonds qui est géré collectivement par plusieurs investisseurs. Vous êtes propriétaire du capital investi dans l’OPCVM. Ces fonds sont mis à disposition de l’organisme pour investir dans des valeurs immobilières. Le capital investi devient donc une part dans l’organisme ou est mis sous forme d’action

Il existe deux types d’OPCVM :

  • les OPCVM en SICAV : ce sont les organismes qui sont créés en Sociétés d’Investissement à Capital Variable. Ce statut juridique relève des sociétés anonymes (SA) et détient un portefeuille de valeurs mobilières. Les actionnaires sont commanditaires des investissements réalisés. En qualité d'actionnaire, vous êtes responsable des plus-values et des pertes de la SICAV. 
  • Les OPCVM en FCP : ce sont les organismes qui sont montés en Fonds Communs de Placements. Le principe repose sur une copropriété de valeurs mobilières. Vous avez des parts dans un fond dont vous êtes un des copropriétaires. Comme dans une Société Anonyme à Responsabilité Limité (SARL), vous ne serez responsable des dettes du FCP qu’à hauteur du montant du capital investi. 
Bon à savoir : ce ne sont pas les seules formes d’OPCVM qui existent. Les autres placements sont créés sur la base d’une SICAV ou d’un FCP. Il existe des fonds de placement d’entreprise (FCPE) à destination des salariés, des fonds à risques (FCPR), dans l’innovation (FCPI), etc.

Les différentes catégories d’OPCVM 

Un OPCVM vous permet d’investir dans différents placements, ce qui vous permet d’assurer vos arrières. En effet, lorsque l’on effectue un investissement immobilier par exemple, toutes nos économies passent dans l’acquisition et l’on n’est pas sûr de pouvoir réaliser une plus-value sur ce bien. Avec l’OPCVM, vous allez investir un montant, et c’est l’organisme qui va se charger de placer votre argent, vos actions dans des valeurs mobilières différentes. Vous aurez des placements plus à risques qu’une maison, mais souvent plus de plus-values. 

opcvm
Les OPCVM : un investissement commun

L’investissement dans des OPCVM peut vous permettre de faire fructifier votre argent de différentes manières :

  • les OPCVM d’actions : vous obtenez des actions dans l’OPCVM ;
  • les OPCVM obligataires : l’investissement est placé sous forme d’obligations ;
  • les OPCVM monétaires ;
  • les OPCVM diversifiés : ce sont des organismes qui vont investir dans différents secteurs et types de valeurs mobilières ;
  • les OPCVM à formule : le montant du fond est défini à l’avance. C’est le cas des Fonds Collectifs d’Investissement sur les Marchés à Terme (FCIMT) qui exige cette condition avec en plus le fait qu’il y ait au moins 50 % de liquidité tout le temps disponible. 

La fiscalité des OPCVM 

Cela peut faire peur au premier abord d'avoir à déclarer des parts ou des actions d’OPCVM, pourtant la comptabilisation d’actifs d’OPCVM se base sur le type d’actif dans lequel vous avez investi. 

En effet, une action ne sera pas déclarée au même endroit qu’un placement monétaire, tout comme une obligation. Quand vous investissez que ça soit par l’intermédiaire d’une SICAV ou d’un FCP, vous savez quels sont les types vos placements. 

Le saviez-vous ? Investir dans un fond peut vous donner le droit à un abattement fiscal. Pour cela, il faudra garder l’actif 5 ans au minimum. 
fiscalité des opcvm
Flat tax : un prélèvement de 30%
sur les revenus des capitaux mobiliers

Lors de votre déclaration d’impôt sur le revenu, il faudra y indiquer le fruit de vos placements collectifs. Vous pouvez également faire le choix du prélèvement fiscal unique (PFU ou flat-tax). Le PFU existe depuis le 1er janvier 2018. Pour vos revenus ou plus-values de 2018, vous serez taxé à hauteur de 30 % (17,2 % de prélèvement sociaux et 12,8 % d’impôts). Ce prélèvement est un forfait, par conséquent, il ne tient pas compte de vos revenus. Vous pouvez faire la demande jusqu’au 30 novembre de l’année précédente si vous ne souhaitez pas être prélevé, mais que vous voulez que cela soit déclaré sur vos revenus. C’est possible en cas de revenus inférieurs à 25 000 € pour une personne seule et 50 000 € pour un couple. 

Si ce sont des actions, il est possible, dans certains cas, de bénéficier d’un abattement de 40 %. SI vous avez investi dans un plan d’épargne en actions (PEA), vous êtes exonéré d’impôt sur le revenu, sous certaines conditions. Les plus-values (lorsque vous vendez vos parts d’OPCVM) sont, quant à elles, à indiquer dans votre déclaration d’impôt sur le revenu. 

Bon à savoir : lorsqu'on investit dans une SICAV, on devient actionnaire. C’est la principale différence avec un FCP. 

Comment choisir le type d’OPCVM ?

Il va falloir se pencher sur plusieurs critères afin de pouvoir déterminer quel type d’OPCVM est le plus adapté à votre investissement :

  • la performance : il existe des outils en ligne afin de vous donner une idée de la rentabilité du placement sur 1 an, 3 ans et 6 ans. Cela vous donne une image de ce que pourrait donner votre placement dans la durée. C’est très important si vous souhaitez un placement avec une défiscalisation (cela vous oblige à garder votre placement tel quel durant 5 années). Les données disponibles en ligne forment un palmarès des meilleurs OPCVM selon leur catégorie. Par exemple, Boursorama, vous propose un classement des OPCVM
  • Les risques : ils vont être liés au statut juridique de l’OPCVM et au placement effectué. En effet, si vous optez pour la SICAV ou le FCP, les risques seront différents. Ensuite, il y a les risques liés au placement en lui-même. Un OPCVM monétaire n’aura pas les mêmes risques qu’une action, par exemple. La plupart du temps, les risques et la performance sont corrélés. 
  • Les frais : il y a différents types de frais qui sont engagés dans ces opérations. Il y a, bien évidemment, les frais de gestion, mais également les frais d’entrée et/ou de sortie qui sont compris entre 0 % et 5 %. Enfin, il y a les frais annexes qui sont relatifs à l’OPCVM en lui-même. L’OPCVM peut être une société ou une enveloppe fiscale (OPCVM PEA, d’assurance-vie, etc). Les frais annexes sont présents surtout lorsque c’est un OPCVM détenu dans une enveloppe fiscale. Les frais vont dépendre du fond, de sa taille et des actifs engagés. 

Afin de faire votre choix, vous avez un document très important à obtenir : le Document d’Information Clé pour l’Investisseur (DICI). Ce document va vous donner toutes les informations concernant le produit. Il faut bien faire attention au SRRI (Indicateur Synthétique de Risque et de Rendement) qui vous donne une idée du niveau de performance et de risque. L'indicateur est établi sur une échelle de 1 à 7, 7 étant le risque le plus élevé. Le DICI est venu remplacer, le 1er juillet 2011, le prospectus simplifié. 

Le saviez-vous ? Les OPCVM les moins chargés sont autour de 0,35 % du montant du capital et les plus chargés sont les OPC d’actions françaises (1,6 % du montant du capital).

Foire aux questions

Comment investir dans un OPCVM ?

Le principe est simple, vous avez de l’argent à investir et vous voulez qu’il fructifie le plus possible. En fonction de la performance attendue, il y a des risques plus ou moins importants qui vont s’ajouter. Ces risques vont faire que vous allez fructifier plus rapidement votre argent, mais cela peut aussi entraîner plus de pertes. L’investissement va passer par l’achat de parts, d’actif dans une SICAV ou un FCP. L’organisme va en échange de votre argent faire des placements : boursiers, monétaires, etc. 

Comment traduire OPCVM en anglais ? 

En anglais, les OPCVM se traduisent par UCITS (Undertakings for Collective Investments in Transferable Sécurities). Vous pouvez retrouver ce sigle très souvent puisqu’il est utilisé dans une directive de l’Union européenne pour désigner les OPCVM. C’est un moyen pour que chaque État membre puisse s’y retrouver et que la réglementation soit harmonisée au sein de l’Union européenne.

Existe-il un document synthétique concernant les OPCVM ?

Oui, il en existe même plusieurs, vous pouvez trouver des documents en format PDF sur les OPCVM. Vous aurez des informations plus spécifiques en fonction de vos attentes : le détail de tous les fonds existant, des classements, etc.

Appelez-nous

Nos experts sont disponibles de 9h à 19h du lundi au vendredi


Ou demandez à être rappelé gratuitement

Se faire rappeler

Etre rappelé gratuitement

Nos experts sont disponibles de 9h à 19h du lundi au vendredi

Merci de renseigner un numéro valide

Merci !

.

Connectez-vous !

Votre email n'est pas valideMot de passe oublié ?Merci de renseigner votre mot de passe

Déjà inscrit ?

Ouverture du service imminente !


Laissez-nous votre email pour la piqûre de rappel

Plus qu'une étape avant d'accéder à votre simulation !

Sécurisez votre compte pour accédergratuitement à votre simulation

Votre email n'est pas valideVotre numéroMerci de renseigner votre numéro de téléphone

En cliquant sur "Voir ma simulation" j'accepte lesCGU
et serai automatiquement inscrit afin de profiter des services de TacoTax

DEJA INSCRIT ?