Qui peut prétendre à la retraite à 60 ans ?

Number 60 birthday party composition with balloons and gift boxes. 3D Rendering

Sommaire de l'article

Lorsque les premières retraites ouvrières et paysannes furent instaurées en 1910, l'âge légal de départ, alors fixé à 65 ans, était supérieur à l'espérance de vie. La retraite à 60 ans est la dernière des grandes réformes sociales promises par François Mitterrand en 1981. Si elle est encore d'actualité en 2019, les conditions d'accès sont de plus en plus restreintes. Quelles sont les conditions pour partir à la retraite à 60 ans en 2018 et en 2019 ? Qui peut prétendre à la retraite à 60 ans, sans décote ni minoration ?

Quelles conditions pour partir à la retraite à 60 ans ?

En France, l'âge légal de la retraite est fixé à 62 ans pour tous les actifs nés après 1955, et ce depuis 2010. C'est l'âge auquel les actifs peuvent liquider leur droit à la retraite, mais cela ne signifie pas qu'ils bénéficieront de la meilleure retraite possible, c'est-à-dire d'une retraite à taux plein.

L'âge légal et l'âge du taux plein de la retraite sont deux choses différentes :

DifférenceDéfinitionFourchette d'âge*
Âge légal de départ

âge à partir duquel les actifs peuvent partir en retraite, à taux plein à condition de remplir la durée d’assurance ou avec une décote sur leur pension si cette condition n'est pas remplie.

Entre 60 et 62 ans
Âge du taux plein

âge à partir duquel le taux plein s'applique automatiquement, quelle que soit la durée d'assurance.

Entre 65 et 67 ans

*La fourchette d'âge dépend de l'année de naissance

Rien n'empêche un actif de partir en retraite avant l'âge du taux plein. S'il ne que manque 20 trimestres au plus par rapport à la durée exigée pour le taux plein : sa pension subira alors une décote. De ce fait, de nombreux actifs continuent de travailler le plus longtemps possible, après 62 ans, pour valider la durée d'assurance et toucher une retraite à taux plein. Légalement, un professionnel peut continuer à travailler aussi longtemps qu'il le souhaite mais la loi autorise les employeurs à les mettre à la retraite dès leurs 70 ans.

►Lire aussi : Peut-on partir en retraite à 50 ans ?

Mais l'âge légal lui, ne change pas. Si vous êtes né(e) après 1955, il n'est pas possible de prendre sa retraite à 60 ans avec décote. À moins d'être éligible aux conditions de retraite anticipée.

Pourrais-je prendre ma retraite à 60 ans ?

Avoir effectué une "carrière longue"

La retraite anticipée pour carrière longue (RACL) est un dispositif qui permet, sous réserve d'avoir validé un certain nombre de trimestres, de partir en retraite avant l'âge légal. Ce dispositif est présent dans l'ensemble des régimes de retraite de base en France : régime général, régime agricole, fonction publique, régime des indépendants, régimes spéciaux, etc.

Peuvent partir à la retraite à 60 ans toutes les personnes qui ont commencé à travailler avant 20 ans, sous réserve de justifier un certain nombre de trimestres. Ce nombre doit être égal à la durée d'assurance requise pour leur génération :

Année de naissanceÂge légal de départNombre de trimestres requis pour le taux pleinÂge du taux plein
Jusqu'au 30 juin 195160 ans16365 ans
Du 1er juillet au 31 décembre 195160 ans et 4 mois16365 ans et 4 mois
195260 ans et 9 mois16465 ans et 9 mois
195361 ans et 2 mois16566 ans et 2 mois
195461 ans et 7 mois16566 ans et 7mois
1955, 1956 et 195762 ans16667 ans
1958, 1959 et 1960167
1961, 1962 et 1963168
1964, 1965 et 1966169
1967, 1968 et 1969170
1970, 1971 et 1972171
À compter de 1973172

Avoir commencé à travailler jeune

Vous avez commencé à travailler avant 20 ans ?
Vous bénéficiez du dispositif de retraite anticipée

Mais ce n'est pas tout : le dispositif "carrière longue" prévoit également la possibilité de partir en retraite anticipée pour :

  • les personnes nées à partir de 1960 peuvent partir à 58 ans lorsqu'elles ont commencé à travailler avant 16 ans, à condition de totaliser 8 trimestres cotisés de plus que la durée d'assurance requise pour leur génération ;
  • les personnes nées avant 1960 peuvent partir à un âge compris entre 56 et 60 ans suivant leur année de naissance lorsqu'elles ont commencé à travailler avant 16 ou 17 ans.

Être en situation de handicap

Les personnes atteintes d'une incapacité permanente ou reconnues "travailleur handicapé" peuvent partir en retraite à taux plein à 60 ans. À condition de remplir certains critères :

  • l'incapacité permanente doit être supérieure ou égale à 50% ;
  • le statut de "travailleur handicapé" doit avoir été obtenu avant 2016 ;
  • pour les personnes nées avant 1957, il vous faut justifier de 86 trimestres dont 66 cotisés avant d'avoir rempli la condition de handicap décrite ci-dessus.
Bon à savoir : si l'incapacité est causée par une maladie professionnelle ou un accident du travail, et présente un taux égal ou supérieur à 10%, il est possible de partir en retraite à taux plein à 60 ans.

Quel est le nombre de trimestres nécessaires pour une retraite à 60 ans ?

Dans le calcul des droits à la retraite, on différencie les trimestres effectivement travaillés (pour lesquels des cotisations à un régime de retraite), de ceux obtenus par assimilation lors de périodes chômées mais indemnisées (congés maternité, service national, arrêt maladie, etc.). Pour bénéficier de la retraite à 60 ans, les caisses de retraite prennent en compte :

  • tous les trimestres travaillés ;
  • certains trimestres assimilés, notamment :
    • les trimestres de service national, d'arrêt maladie ou d'accident du travail (4 maximum) ;
    • les trimestres validés au titre des périodes d'invalidité (2 maximum) ;
    • les trimestres liés à la maternité (sans limite)

Pour partir en retraite anticipée à 60 ans, le nombre de trimestres requis dépend de votre année de naissance :

Vous êtes né(e) en :Vous avez commencé à travailler à :Nombre de trimestres requis
195320 ans165
195420 ans
195520 ans166
195620 ans
195720 ans
195820 ans167
195920 ans
196020 ans
1961, 1962, 196320 ans168
1964, 1965, 196620 ans169
1967, 1968, 196920 ans170
1970, 1971, 197220 ans171
1973 et après20 ans172

Foire aux questions

Que va changer la réforme des retraite pour l'âge de départ ?

Les préconisations de Jean-Paul Delevoye pour la réforme des retraites prévoient notamment l'instauration d'un âge pivot à 64 ans, voire 63 ans dans certains cas. La réforme qui vise à mettre en place un régime « par points » change cette logique. L’âge légal du départ à 62 ans est conservé dans la formule proposée par le rapport de Jean-Paul Delevoye, mais l’âge de la pension à taux plein disparaît. À la place, le gouvernement propose d'instaurer un mécanisme calqué sur celui du bonus / malus des assurances : les actifs qui partent en retraite en deçà de l'âge pivot obtiendraient une pension plus faible. Au-delà, ils auraient droit à un bonus, sous forme de majoration de pension.

En revanche, comme l'a souligné Jean-Paul Delevoye :

Cet âge peut dépendre, comme aujourd’hui, d’une durée de cotisation ou être le même pour tous, à l’exception des personnes qui peuvent bénéficier d’un départ anticipé

Ergo, les départs en retraite à 60 pour carrière longue ne subiront a priori aucune décote.

►Lire aussi :

Simulez vos économies d'impôts grâce au Plan Epargne Retraite

Simulation gratuite

Cet article vous a été utile ?