Qu’est-ce qu’un ETF (Exchange-Traded Fund) ?

ETF

Sommaire de l'article

Les Exchange-Traded Fund, ou ETF, ont signé une révolution dans le monde de la finance et des marchés boursiers : avec un encours total de 5 500 milliards de dollars fin 2019, soit une croissance annuelle de 20 % et près de 7000 ETF existants, les trackers sont plus que jamais au centre de préoccupations des investisseurs. Qu’est-ce qui les différencie des actions ? Comment investir en Bourse par ce biais ? À quel rendement s’attendre ? Tacotax vous dit tout.

Investir en Bourse avec les ETF

Qu’est-ce qu’un Exchange-Traded Fund et comment investir en Bourse avec ? Pour vulgariser, les ETF sont des fonds qui répliquent un indice boursier. Les plus importants sont : 

  • ISHARES CORE DAX (DE) avec 5 606 M d’encours : Allemagne.
  • LYXOR EURO STOXX 50 (DR) avec 4 705 M d’encours : Europe.
  • LYXOR CAC 40 (DR) avec 3 547 M d’encours : France.
  • LYXOR S&P 500 avec 3 141 M d’encours : États-Unis.
  • LYXOR MSCI WORLD avec 2 480 M d’encours : Monde.

Définition d’un tracker

Si vous cherchez la définition d’un ETF dans le monde de la finance, laissez de côté les wiki et fiez-vous au site officiel de l’Autorité des Marchés Financiers (AMF) : 

Les ETF sont des fonds indiciels cotés en continu et négociés en Bourse de la même façon qu’une action. Quelle que soit la gestion mise en place, ils ont tous le même objectif : répliquer à la hausse ou à la baisse l’évolution d’un indice ou d’un actif.

Ainsi, là où certains ETF vont répliquer la performance d’un indice boursier (NASDAQ, S&P 500, CAC 40, etc.), d’autres vont se focaliser sur un actif en particulier (les matières premières, la technologie, etc.).

► Lire aussi : Investir en Bourse : comprendre la volatilité

Fonctionnement d’un ETF

Les trackers sont des fonds répliquant des indices : dès lors, ils sont considérés comme des fonds passifs. En opposition à la gestion active des actions et obligations achetées en Bourse, cette gestion passive permet de s’assurer une certaine sécurité. En effet, si vous investissez sur l’ensemble du CAC 40, vous aurez statistiquement moins de chance de voir l’intégralité de l’indice chuter soudainement que lors d’un investissement sur des actions d’une seule entreprise unique. 

De ce fait, les ETF cotés sont largement plébiscités pour débuter en Bourse, car ils allient diversification d’actifs et relative sécurité quant aux risques de perte de capital. 

Si nous parlons de fonds cotés en Bourse, c’est parce que les ETF achètent des paniers de valeurs, appelés sous-jacent, directement sur le marché boursier. Moins onéreux que les fonds traditionnels type FCP ou Sicav avec des frais de gestion tournant autour de 0.4 % par an (contre 2 % pour leurs cousins OPC), les ETF n’ont pas pour objectif de mieux performer que le marché, mais plutôt de le suivre, via différentes méthodes de réplication : 

  • La physique (ou directe) : technique la plus courante où toutes les sociétés composant l’indice sont présentes dans l’ETF.
  • La physique partielle : l’ETF sélectionne un échantillon représentatif des différentes sociétés composant l’indice, particulièrement lorsque ces dernières sont très nombreuses.
  • L’indirecte (ou synthétique) : plus rare, il s’agit d’un ETF qui acquiert des actions hors indice et qui suivent leur performance à la place de celle des actions de l’indice qu’il est supposé répliquer.

Comment sont émis les ETF ?

Il existe des émetteurs d’ETF qui “fabriquent” les trackers. En Europe, ce sont très souvent des filiales de banques importantes. Chez nous, dans l’Hexagone, ce sont Lyxor et Amundi qui se posent comme leaders incontestables du marché avec, à eux deux, plus de 75 % des encours sous gestion. 

Pour ce qui est du marché européen, on pense notamment à iShares, plus important fournisseur d’ETF du monde, filiale de Blackrock, à Db-X Trackers, filiale de Deutsche Bank, et aux français Lyxor ETF (filiale de la Société Générale) et Amundi (filiale du Crédit Agricole). 

► Lire aussi : Les plus-values latentes en fiscalité : explication

Quel est le meilleur ETF ?

Comment choisir un tracker ?

Les ETF sont une solution idéale pour éviter le stock picking, ou l’achat d’actions cotées en Bourse en direct. Mais entre tous les produits existants aujourd’hui, comment faire son choix ? Avec près de 500 trackers Euronext Paris, quels sont les critères sur lesquels se concentrer ? 

Dans un premier temps, il faudra savoir sur quel indice vous souhaitez vous positionner : n’hésitez pas à vous renseigner sur les performances futures, le prix du marché et autres données inhérentes aux indices visés. Préférez-vous miser sur les gigantesques capitalisations américaines (Facebook, Amazon, etc.) ou sur les entreprises françaises ou de la zone euro ?

De manière générale, privilégiez évidemment les ETF proposant des encours supérieurs à 100 millions d’euros et présentant des frais peu élevés, en réplication physique de préférence. 

Les ETF qui répliquent un indice

Comme indiqué précédemment, la majorité des trackers suivent un indice de référence d’une zone géographique : vous les connaissez de nom, il s’agit bien sûr du CAC 40, du Dow Jones, du DAX, du NASDAQ, etc.

Au sein d’un ETF, vous trouverez donc toutes les sociétés composant un indice : un ETF DAX suivra le cours de l’indice DAX dans son ensemble, un ETF CAC 40 le fera pour toutes les sociétés qui le composent (L’Oréal, LVMH, Total, etc.). Retrouvez la liste des trackers les plus importants et les plus plébiscités par les investisseurs : 

TrackerZoneIndicesFrais annuels
Amundi MSCI World (CW8)MondeUSA, Japon, Europe, Canada, UK...0.38 %
Lyxor S&P 500USAS&P 5000.15 %
Lyxor World (EWLD)MondeUSA, Japon, Europe, Canada, UK...0.45 %
Lyxor PEA Nasdaq 100 (PUST)USANasdaq 1000.30 %
BNPP Easy STOXX Europe 600EuropeSTOXX Europe 6000.20 %
Lyxor TOPIXJaponTOPIX0.45 %
Lyxor EmergentsPays émergentsChine, Inde, Brésil, Taiwan, Corée...0.55 %

Les ETF qui répliquent un actif

Outre les indices boursiers mondiaux, les trackers suivent également parfois la valeur d’un secteur en particulier : il n’est ainsi pas rare de trouver des ETF centrés sur l’or, le pétrole, les matières premières, la technologie, etc. Largement moins populaires que les ETF “classiques”, ils proposent généralement une performance moindre, mais offrent la possibilité aux investisseurs d’apporter leur soutien sur un secteur en particulier, selon leurs convictions. On trouve notamment : 

  • COINXBE pour le Bitcoin,
  • WisdomTree Physical Gold pour l’or,
  • Lyxor MSCI World Health pour la santé,
  • Lyxor Robotics & AI UCITS ETF pour la robotique,
  • Lyxor CRB pour les matières premières,
  • EEA pour l’immobilier en zone euro,
  • MWO pour l’immobilier dans le monde entier…

Comment acheter des ETF ?

Choisir son enveloppe fiscale

Pour acheter, détenir et revendre un Exchange-Traded Fund, il vous faudra choisir une enveloppe fiscale qui vous convient. Les plus connues pour investir en ETF sont le PEA (Plan d’Épargne en Actions), les Comptes-Titres Ordinaires (CTO) et les assurances-vies. Quelles sont leurs caractéristiques ? Réponse ci-dessous : 

EnveloppeProduitsPlafondAvantages fiscaux
CTOTout typePas de plafondAucuns
PEAActions européennes + tous les trackers dans le mondePas de plafond - versements limités à 150 000 €Non imposable après 5 ans de détention. 
PEA-PMEPME européennesPas de plafond - versements limités à 75 000 €Non imposable après 5 ans de détention.
AVToutes les unités de compte proposées dans votre contratPas de plafond

Avant 8 ans de détention : choix entre flat tax et IR.

Après 8 ans de détention : flat tax si + de 150 000 €, abattement de 4 600 €/an sur les gains des rachats.

Le Plan d’Épargne en Actions est assurément le plus populaire et le plus intéressant de ces portefeuilles boursiers : une fiscalité allégée après cinq ans de détention sans retrait (gains uniquement soumis aux prélèvements sociaux), la facilité d’ouverture et la possibilité d’en déléguer la gestion. 

En revanche, ouvrir un PEA dans une banque en ligne (Boursorama par exemple) vous permet d’investir uniquement sur les indices européens et français. Vous souhaitez investir partout dans le monde ? Visez alors un CTO !

Les comptes-titres ordinaires présentent des frais supérieurs au PEA, mais permettent d’investir dans des ETF du monde entier : États-Unis, Canada, Asie, etc. 

Composer son propre panier

Si vous investissez en Bourse avec un objectif de rendement, il sera plus judicieux de favoriser les ETF des grandes économies mondiales : les États-Unis sont évidemment en fer de lance de ces dernières, et il sera intéressant d’inclure une grosse moitié de trackers en provenance des USA dans son panier, pour compléter les indices européens, et pourquoi pas asiatiques. 

Prenez le temps de vous informer au maximum avant de vous lancer dans n’importe quel investissement ! Le site internet de Boursorama reste une référence pour suivre en direct les cours des marchés boursiers… mais aussi des ETF !

Dernier point, et pas des moindres, vous aurez la possibilité de choisir entre un tracker distribuant ou un tracker capitalisant. Un ETF au rendement distribuant vous permet de percevoir les dividendes directement versés dans votre enveloppe fiscale, tandis qu’un ETF au rendement capitalisant réinvestit automatiquement ces dividendes dans un ETF. 

Foire aux questions

Quel ETF pour le CAC 40 ?

Le Lyxor CAC 40 ETF est sans aucun doute le plus populaire pour ce qui est de l’indice du CAC 40. Il existe également le tracker Amundi ETF CAC 40 qui présente cependant une valeur liquidative inférieure au Lyxor, à l’heure où on écrit ces lignes.

Analysez gratuitement votre situation pour réduire vos impôts

Simulation gratuite

Cet article vous a été utile ?