Nos experts vous accompagnent 01 86 95 79 89
Nos experts vous accompagnent 01 86 95 79 89

Alors que l’entrée en vigueur du prélèvement à la source est prévue pour janvier 2019, beaucoup d’entre vous se posent des questions concernant ce nouveau système. Pratiqué dans certains pays comme la Belgique, les Pays-Bas ou encore le Royaume-Uni, il va constituer une révolution pour le régime fiscal français.  Mais alors, l’impôt à la source, en quoi ça consiste ? TacoTax vous explique tout pour vous permettre d’aborder au mieux ce changement ! En attendant le simulateur officiel de prélèvement à la source, voici quelques exemples et cas pratiques des différents taux de prélèvement à la source. 

 

Définition du prélèvement à la source

Concrètement, chaque mois, votre employeur, votre société de portage, votre caisse de retraite ou encore Pôle Emploi déduiront le montant de vos impôts :

  • de votre salaire,
  • de votre retraite
  • de vos allocations chômage dans le cadre de l'ARE
  • de vos indemnités journalières de Sécurité Sociale

Cette somme sera calculée en fonction des revenus de l’année en cours et non plus, en fonction de ceux de l’année précédente. Le prélèvement de vos impôts se fera mensuellement sur la base d’un taux envoyé par l’administration : c'est le taux de prélèvement personnalisé. Pour autant, la déclaration de revenus ne sera pas supprimée et devra toujours être effectuée tous les ans en mai-juin. 

► Voir aussi : Le calendrier 2018 / 2019 du prélèvement à la source

Le taux neutre, un moyen de préserver la confidentialité

taux neutre prélèvement à la source
Le taux neutre : garant de confidentialité fiscale

Si vous êtes salarié, vous ne souhaitez pas forcément que votre employeur ait accès à votre taux réel d’imposition, par souci de confidentialité. En effet votre employeur pourrait à partir de votre taux avoir une idée de vos revenus autres que vos salaires.

C’est pourquoi, l’état vous offre la possibilité de vous faire prélever votre impôt sur la base d’un taux par défaut, appelé « taux neutre ». Ce taux est déterminé par le montant de votre revenu salarial mensuel imposable, il ne prend pas en compte d’autres revenus. L'employeur calcule le montant de l'impôt à prélever à partir de la grille officielle du taux neutre. Le prélèvement à la source ne prend donc pas en compte les éventuels revenus annexes (revenus fonciers) ni le quotient familial ou les éventuelles déductions fiscales.

Lire aussiPrélèvement à la source : ce qui change pour les enfants rattachés au foyer fiscal

Cela empêche donc votre employeur d’avoir connaissance de vos ressources extra salariales. Toutefois, le choix de cette option vous contraint à régulariser vous-même, à la fin de chaque mois suivant le mois de prélèvement concerné, votre situation en cas de manque à gagner avéré pour l’état.  La somme due à l’administration fiscale devra donc être calculée et réglée par vos soins.

• Lire aussi : Comment modifier mon taux de prélèvement à la source ?

L’« année blanche » 2018

année blanche 2018
2018 : année fiscale blanche ? Pas si simple...

Alors y a-t-il une année blanche en 2018 ou pas ? Pour faire simple : en 2018, vous paierez des impôts sur vos revenus de 2017 et en 2019 vous paierez des impôts sur vos revenus de 2019. Vous paierez donc tous les ans des impôts… et il n’y aura donc pas d’année sans impôt pour vous.

Mais alors, quand paiera-t-on des impôts sur les revenus de 2018 ? Eh bien jamais. À part si vous avez des revenus exceptionnels en 2018, vous ne paierez jamais d’impôts sur cette année de revenus.

Malheureusement vous ne vous en rendrez pas vraiment compte car vous paierez toujours vos impôts tous les ans ! Une fois à la retraite, vous verrez peut-être la différence. En effet, aujourd’hui, lors de votre première année de retraite, vous payez vos impôts sur les sommes perçues l’année précédente, alors que vous étiez encore en activité. La retraite commence, les revenus baissent mais les impôts vous taxent par rapport aux revenus de l’année précédente. Vous vous retrouvez donc dans une situation peu confortable ! Avec le prélèvement à la source, ce problème ne se posera plus puisque vous serez imposés sur les revenus de l’année en cours ! Ainsi, pour votre première année de retraite, vous serez imposé sur vos revenus de cette même année.

Prise en compte des frais réels

Les frais professionnels sont les frais engagés par les salariés dans le cadre de l’exercice de leurs fonctions (frais de repas, frais de déplacement…etc). Ils seront pris en compte par l’employeur pour le prélèvement. Une déduction forfaitaire de 10% sera appliquée. Si vous estimez que cette déduction de 10 % ne couvre pas vos frais, vous pouvez choisir de déduire vos frais “au réel”.

L’individualisation du taux de prélèvement pour un couple

L’impôt retenu à la source permet l’individualisation du taux d’imposition au sein d’un couple. Vous pouvez alors opter pour le taux individualisé. Cette mesure présente un intérêt lorsque les revenus des deux conjoints ne sont pas équilibrés. Ainsi, cela évite au conjoint qui gagne le moins, de se faire imposer en tenant compte du niveau de revenu de l’autre. Cela répartit donc de façon plus juste le paiement de l’impôt, tout en ne modifiant pas la somme totale due par le couple à l’Etat.

Le prélèvement à la source pour les indépendants

Les indépendants paieront leur impôt sur le revenu sous forme d’acomptes. Ce mode de recouvrement concerne les travailleurs indépendants qui perçoivent :

  • des Bénéfices Non Commerciaux (professions libérales)
  • des Bénéfices Industriels et Commerciaux (artisans, commerçants, freelances, etc.)
  • des Bénéfices Agricoles (exploitants et salariés agricoles)

Ces acomptes seront déterminés et prélevés par l’administration fiscale, tenant compte de la déclaration de revenus établie. Vous pourrez les payer de façons mensuelle ou trimestrielle. Ces acomptes seront prélevés automatiquement, ce qui simplifiera la démarche.

►Lire aussi Comment le prélèvement à la source s’appliquera aux intermittents du spectacle ?

Les revenus fonciers et la mise en place du prélèvement à la source

Ils seront non imposés durant l’« année blanche » en 2018, rendant moins intéressante la réalisation de travaux cette année-là (pour rappel les dépenses engagées dans ces travaux sont normalement déductibles à 100% par les bailleurs).

Le prélèvement à la source va bousculer le paysage fiscal français à sa date d’entrée en vigueur. Avantageux sur certains points, défavorable sur d’autres, vous devrez bien vous informer des répercussions engendrées pour optimiser au mieux votre situation financière. Bien évidemment, l’équipe TacoTax est à votre disposition pour vous accompagner et pour répondre à toutes vos questions !

Foire aux questions

Comment est basé le calcul de la retenue à la source 2018 pour les revenus 2019 ?

L'administration fiscale base le calcul du taux de prélèvement à la source de l'année N sur les revenus de cette même année N. Pour l'année 2019, ce sont donc les revenus 2017 qui seront pris en compte étant donnée l'exonération sur l'impôt sur le revenu prévu par Bercy pour 2018 (afin d'éviter une double charge fiscale aux contribuables). Pour les crédits et déductions d'impôts touchés en 2018, un premier acompte de 30% sera versé aux contribuables concernés en janvier 2019.

Lire aussi : Prélèvement à la source : que vont devenir les crédits d'impôts ?

Faut-il choisir le taux neutre pour le prélèvement a la source ?

Le taux neutre est intéressant dans le cas où vous touchez des revenus annexes complémentaires et ne souhaitez pas que votre employeur soit au courant. Si votre salaire est votre unique ressource, autant conserver le taux personnalisé, qui vous évite des calculs supplémentaires. En effet, si le taux neutre a l'avantage de garantir votre confidentialité vis-à-vis de votre employeur, il vous contraint néanmoins à calculer et verser vous-même chaque mois à l'administration fiscale le solde restant (en cas de reste à payer). Dans le cas contraire (en cas de trop-perçu par les impôts), vous faites une avance de trésorerie au fisc, et devez attendre le remboursement de la différence. Un décalage qui peut générer des problèmes financiers pour certains foyers fiscaux (les travailleurs indépendants par exemple). 

Pour connaître votre taux personnalisé de prélèvement à la source, le simulateur TacoTax est à votre disposition :

Je veux connaître mon taux de prélèvement à la source

Quel taux de prélèvement à la source choisir en couple ?

Tout dépend de votre régime matrimonial. Dans les couples vivant en concubinage ou en union libre, les conjoints sont considérés par le fisc comme célibataires :  pas d'imposition commune, chacun remplit sa propre déclaration d'impôt. À ce titre, ils peuvent opter pour un taux neutre ou personnalisé. Pour les couples mariés ou pacsés, le taux individualisé est intéressant en cas de forte disparité de salaires. Si l'un(e) des conjoint(e)s gagne beaucoup moins que l'autre, son impôt est calculé au pro-rata de ses revenus, afin d'équilibrer les prélèvements mensuels.

Appelez-nous

Nos experts sont disponibles de 9h à 20h du lundi au vendredi


Ou demandez à être rappelé gratuitement

Se faire rappeler

Etre rappelé gratuitement

Nos experts sont disponibles de 9h à 20h du lundi au vendredi

Merci de renseigner un numéro valide

Merci !

.

Connectez-vous !

Votre email n'est pas valideMot de passe oublié ?Merci de renseigner votre mot de passe

Déjà inscrit ?

Ouverture du service imminente !


Laissez-nous votre email pour la piqûre de rappel

Plus qu'une étape avant d'accéder à votre simulation !

Sécurisez votre compte pour accédergratuitement à votre simulation

Votre email n'est pas valideVotre numéroMerci de renseigner votre numéro de téléphone

En cliquant sur "Voir ma simulation" j'accepte lesCGU
et serai automatiquement inscrit afin de profiter des services de TacoTax

DEJA INSCRIT ?

Un instant !

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez gratuitement votre guide pour réduire vos impôts

Non merci