En Irlande, la forme la plus courante d'impôt sur le revenu est le PAYE (Pay As You Earn). Il s'agit d'une retenue à la source sur les salaires. Le barème est simple : de 33 800 € (pour un célibataire) à 67 600 € (pour un couple), le taux est à 20 %, au-delà, il passe à 40 %. De nombreuses déductions sont possibles, comme les contributions de retraite. Dans cet article, TacoTax vous explique comment fonctionnent le recouvrement et le calcul de l'impôt sur le revenu en Irlande.

 

Déclarer ses impôts en Irlande

Considérée par de nombreux experts comme un paradis fiscal, l'Irlande a cependant été très marquée par la crise. La seconde phase de la crise financière mondiale de 2007-2008 a conduit à l'apparition de nouvelles taxes, comme l'Universal Social Charge (USC), la « charge sociale universelle », ou encore comme de nouvelles taxes sur les retraites. Un des impôts en Irlande est celui prélevé sur le revenu. Il est retenu à la source via le système PAYE (Pay As You Earn). Tout comme en France, il existe plusieurs tranches d’imposition : 

  • 20% pour les personnes dont les revenus ne dépassent pas un certain plafond ;
  • 40% pour ceux ayant des revenus plus élevés.

Au 2 janvier 2018, les taux d'imposition en Irlande sont les suivants :

Composition du foyer 20% 40%
Célibataire 34 550 € au-delà de 34 550 €
Famille mono parentale 38 550 € au-delà de 38 550 €
Couple marié / partenariat civil avec une source de revenus unique 43 550 € au-delà de 43 550 €
Couple marié / partenariat civil avec 2 sources de revenus  jusqu’à 69 100 € au-delà de 69 100 €

En Irlande comme en Grande-Bretagne, en Allemagne, en Belgique ou en Espagne, l'impôt sur le revenu est prélevé à la source. Petite différence avec les autres pays : en Irlande, les contribuables salariés ne remplissent pas de déclaration de revenus

Peu de pays européens prélèvent encore l'impôt sur le revenu en une fois, sur décision des contribuables. Avec la Suisse, la France est le seul pays du Vieux Continent à employer un système différent du prélèvement à la source. Mais plus pour longtemps. Dès le 1er janvier 2019, la France adoptera ce nouveau mode de recouvrement de l'impôt sur le revenu. Le cas de Monaco est peu différent étant donné que la Principauté n'applique ni impôt sur le revenus, ni impôt sur la fortune, ni taxes locales. En attendant, les contribuables peuvent d'ores et déjà calculer le montant de leur salaire net après prélèvement à la source grâce au simulateur TacoTax :

Je veux connaître mon salaire net avec mon taux de prélèvement à la source

Les revenus des indépendants

Dans le cas d’une activité non salariée ou lorsqu'un contribuable touche des revenus en parallèle de son salaire, il doit alors remplir une déclaration fiscale et la transmettre à l’administration fiscale et des douanes (Revenue Commissioners), avant le 31 octobre suivant l’année d’imposition. Les professions non libérales payent leur impôt sous forme de paiement provisionnel : 90% de l’impôt estimé sur l’année en cours ou 100% de celui de l'année précédente payé au 31 octobre de chaque année.

Le solde doit être payé au plus tard le 31 octobre de l’année suivante.

La taxe habitation en Irlande

taxe d'habitation en irlande
Pas de taxe d'habitation mais une taxe foncière en Irlande

Une taxe immobilière est due par les propriétaires, dont le montant varie en fonction du prix du bien. Si vous possédez un bien locatif en Irlande vous avez pour obligation de déclarer les revenus que vous en tirer tous les ans. Jusque-là, rien ne distingue vraiment cette taxe foncière de sa jumelle française.

En revanche, ce que beaucoup de bailleurs ignorent, c'est qu'ils ont la possibilité de demander le remboursement des frais ou une réduction d'impôts, ce qui pourrait leur permettre de réduire le montant de leur dette fiscale.

L'imposition des dividendes en Irlande

Les dividendes versés à des actionnaires non résidents irlandais ont une exonération fiscale totale.

Je suis français(e) expatrié(e) en Irlande, à qui dois-je payer l'impôt sur le revenu ?

La France et l'Irlande sont liées par une convention fiscale de non double imposition. Celle-ci a été signée à Paris le 21 mars 1968 et est entrée en vigueur le 15 juin 1971. Elle tend à éviter les doubles impositions et à prévenir l'évasion fiscale en matière d'impôts sur le revenu. Ainsi, toute personne est considérée résidente en Irlande, durant une année fiscale donnée :

  • si elle passe 183 jours ou plus en Irlande 
  • ou bien si elle passe un total cumulé de 280 jours en Irlande durant cette année et la précédente

Compte tenu de cette définition, un ressortissant français peut se retrouver dans l’un des trois cas suivants :

Cas de figure Imposition
Résident et domicilié en Irlande soumis à l’impôt sur le revenu en Irlande à raison de l’ensemble de ses revenus, toutes sources confondues
Résident en Irlande mais non domicilié dans ce pays

assujetti à l’impôt sur le revenu en Irlande au titre :

  • de ses revenus ayant leur source en Irlande
  • de ses revenus de source étrangère transférés en Irlande (remitted revenue)
Non résident en Irlande soumis à l’impôt sur le revenu en Irlande à raison de ses seuls revenus de source irlandaise

La TVA en Irlande

tva irlande
Les lévriers irlandais ont leur propre taux de TVA

Tout comme en France et dans la majorité des pays d’Europe, le système fiscal irlandais applique une Taxe sur la Valeur Ajoutée sur la plupart des biens de consommation. En Irlande, elle se nomme la Value Added Tax (VAT), et applique différents taux selon les cas.

La plupart des biens et des services taxés appliquent un taux "normal" de 23%. Il existe cependant des taux différents selon les cas :

  • 13,5% appelé taux réduit, il s’applique sur tout ce qui concerne les biens et services non vitaux mais qui contribuent au bien-être.
  • 9% appliqué sur les biens et les services liés à la consommation de tourisme : boissons (non gazeuses et non alcoolisées), aliments, hébergements à titre de tourisme, loisirs, sports…
  • 4,8% est un taux réduit de TVA spécifiquement pour l'agriculture. Il s'applique au bétail (à l'exclusion des poulets), les lévriers et la location de chevaux.
  • 0% (zéro) pour certains biens de consommations :
    • toutes les exportations, thé, café, lait, pain, livres,
    • vêtements pour enfants et chaussures,
    • médicaments par voie orale pour les êtres humains et des animaux,
    • graines de légumes et d' arbres fruitiers,
    • engrais,
    • aliments pour grands animaux,
    • aides d'invalidité comme les fauteuils roulants, les béquilles et les appareils auditifs.

Foire aux questions

Quelle est la différence de salaire brut / net en Irlande ?

Pour vous faire une idée du salaire réel en Irlande, voici un tableau qui compare les salaires entre la France et l’Irlande. Pour information le salaire médian est le salaire intermédiaire de la population. C’est-à-dire que 50% de la population touche plus et 50% touche moins. Le salaire moyen lui, est la moyenne arithmétique de tous les salaires.

  Salaire moyen mensuel Salaire médian mensuel
  Net Brut Brut
France 2130€ (2011) 2651€ (2011) 1717€ (2012)
Irlande 2160€ (2013) 2700€ (2013) 1644€ (2011)

Les Irlandais travaillent 37-39 heures par semaine contre 35 en France. Il semblerait donc qu’en France les salaires soient légèrement plus élevés par heure.

L'Irlande applique-t-elle un impôt sur les sociétés ?

Oui, et l'une des raisons pour lesquelles l'Irlande attire tant les entreprises est précisément son taux d'imposition des sociétés, le plus faible des pays les plus avancés : 12,5 %

Pour aller plus loin :

Appelez-nous

Nos experts sont disponibles de 9h à 20h du lundi au vendredi


Ou demandez à être rappelé gratuitement

Se faire rappeler

Etre rappelé gratuitement

Nos experts sont disponibles de 9h à 20h du lundi au vendredi

Merci de renseigner un numéro valide

Merci !

.

Connectez-vous !

Votre email n'est pas valideMot de passe oublié ?Merci de renseigner votre mot de passe

Déjà inscrit ?

Ouverture du service imminente !


Laissez-nous votre email pour la piqûre de rappel

Plus qu'une étape avant d'accéder à votre simulation !

Sécurisez votre compte pour accédergratuitement à votre simulation

Votre email n'est pas valideVotre numéroMerci de renseigner votre numéro de téléphone

En cliquant sur "Voir ma simulation" j'accepte lesCGU
et serai automatiquement inscrit afin de profiter des services de TacoTax

DEJA INSCRIT ?

Un instant !

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez gratuitement votre guide pour réduire vos impôts

Non merci