Le PEA est une solution de placement financier idéale ! Favoriser l’actionnariat, pousser les jeunes à s’intéresser à la Bourse, assouplissement et liberté. Le moins qu’on puisse dire c’est que le PEA, a été occupé ces dernières années. Dans cet article nous vous présentons les caractéristiques de cette enveloppe et les nouveautés 2019 du PEA lié à la loi de finance 2018 et la loi Pacte. Quels investissements privilégier ? Quelles sont les erreurs à ne pas négliger ? Qu’est-ce que le PEA Jeunes ? Qu’est-ce qui a changé dans le PEA PME ? Autant de questions qui nous permettront de comprendre ce que peut rapporter un PEA. Tour d’horizon des rendements du PEA.

 

PEA rendement 2018

Une fiscalité très avantageuse

Le principal intérêt du PEA c’est bien sûr sa fiscalité ! Elle met tout le monde d’accord, et malgré le fait que le PEA reste une enveloppe fiscale qui ne fait pas encore l’unanimité, sa fiscalité la distingue d’autre plan d’épargne. En effet, avec le PEA vous ne payez aucun impôt durant toute la durée d’existence de votre plan. Cela dit, et ne vous faites pas avoir, ce n’est pas parce que vous ne payez pas d’impôt que vous ne serez pas concerné par les prélèvements sociaux. Et oui, les avantages fiscaux du PEA se basent uniquement sur les impôts. Soyez donc vigilant. 

Ne pensez pas que la loi de finances 2018 a tout bouleversé. Bien au contraire, elle n’a que très peu impacté le PEA qui a conservé l’intégralité de ses spécificités fiscales, et notamment sa fiscalité dégressive en fonction de sa date d’ouverture. La seule chose qui a véritablement changé, c’est le taux des prélèvements sociaux. Il est passé à 17,2 % depuis le 1er janvier 2018 (contre 15,5 % auparavant).

Autres petits changements : la loi Pacte 2019. C’est elle qui a profondément bouleversé le fonctionnement du Plan d’Épargne en Actions. Rassurez-vous, elle l’a changé en bien : plus de souplesse, de liberté, sans jamais lui faire perdre ses avantages fiscaux. Elle a même permis de renforcer son attractivité. Le PEA ne s’est jamais aussi bien porté.

Mais en cas de retrait, que se passe-t-il ? La fiscalité change, mais reste attractive. Elle s’adapte à plusieurs facteurs, dont la durée de détention du plan. Voyons de plus près :

  • Entre 0 et 5 ans : Flat Tax de 30 % (pour les opérations réalisées après le 1er janvier 2019) + clôture automatique du PEA.
  • Au-delà de 5 ans : exonération de l’impôt de plus-values, mais prélèvements sociaux de 17,2 %. La loi Pacte prévoit la suppression de la clôture automatique du PEA dans ce cas de figure. De plus, l’épargnant pourra procéder à de nouveaux versements, à condition de ne pas dépasser le plafond de 150 000 euros + Possibilité de sortie sous forme de rente viagère exonérée d’imposition et soumise aux prélèvements sociaux de 17,2 %.
les rendements du PEA
Le PEA PME a été dynamisé afin d’attirer toujours plus
d’investisseurs

PEA rendement : deux nouvelles formules pour séduire les épargnants

Revenons quelques instants sur la Loi Pacte, qu’a-t-elle changé ? Le PEA est-il plus attractif ? Cible-t-il un nouveau public ? De nouveaux produits ont-ils émergé ? Autant de questions dont les réponses pourraient peser dans la balance au moment de souscrire à un PEA. Il s’agit donc à présent de faire un petit tour d’horizon de ce que la loi Pacte a apporté au PEA. Parmi les nombreuses mesures contenues dans le projet de loi Pacte (plan d’action pour la croissance et la transformation), commençons par celles qui concernent le PEA-PME. La loi propose de décupler l’attractivité du plan d’épargne en actions dédié aux PME et de créer un PEA réservé aux 18-25 ans : le PEA Jeune.

Le PEA PME était au cœur des ambitions du gouvernement pour le PEA. À la base ce plan est une manière détournée d’intéresser les Français à l’actionnariat, à la bourse et de les inciter à investir. Le PEA PME va plus loin, il propose carrément aux particuliers de se lancer dans l’aventure de l’actionnariat d’une PME ou d’une ETI. Afin d’orienter l’épargne des ménages vers les PME, le législateur a décidé d’optimiser le PEA-PME. Le projet consiste dans un premier temps à rendre plus séduisant le plan d’épargne en actions dédiées aux PME notamment en l’assouplissant. 

PEA-PME : qu’est-ce que c’est ? 

L’assouplissement du PEA-PME repose sur un rehaussement du plafond des versements. Comment ? C’est très simple en ayant la possibilité d’associer un PEA à un PEA PME. Ainsi vous bénéficiez du plafond du PEA classique et du PEA PME : 75 000 € + 150 000 € soit 225 000 €. 

La réforme prévoit également de rendre éligible au PEA-PME :

  • les titres participatifs,
  • les obligations à taux fixe,
  • les mini bons
  • les obligations convertibles ou remboursables en actions de sociétés non cotées.

PEA-PME rendement : la demande est-elle forte ? 

Malgré de belles progressions, et un assouplissement conséquent, le PEA ne rencontre toujours pas son public. En 2017, on recensait 188 252 PEA-PME contre  plus de 6 millions de PEA. On ne peut pas franchement parler de grand succès. 
Cependant, il y a eu un net progrès du côté des sommes placées sur des plans d’épargne en actions des petites et moyennes entreprises (PEA-PME). Elles ont augmenté de 58 % entre 2016 et 2017, atteignant 1,2 milliard d’euros. On peut expliquer cette forte progression grâce à  des versements nets et de la valorisation. À titre de comparaison, la même année, l’encours du PEA frôlait les 93 milliards d’euros.

Le PEA PME n’est pas le seul plan d’épargne à attirer un nouveau public. En effet, il ne suffit pas d’assouplir un plan déjà existant pour gagner des clients, il faut aussi innover. C’est là que le PEA Jeunes entre en scène. 

PEA Jeunes : un nouveau PEA réservé aux jeunes

Pour booster le PEA, le législateur a créé un PEA Jeunes destiné aux 18-25 ans toujours rattachés au foyer fiscal de leurs parents. Avant, si vous possédiez un PEA, les personnes rattachées à votre foyer fiscal ne vous pouvez pas en posséder un. Avec le PEA Jeunes, tout cela change ! Grâce à ce nouveau produit d’épargne, les jeunes pourront se frotter au monde de la bourse. C’est d’ailleurs la principale ambition du législateur qui souhaite familiariser les jeunes adultes à l’investissement en actions.
Les versements sur ce PEA Jeunes sont limités à 25 000 € et le plan est automatiquement transformé en PEA classique à 25 ans.

Investir PEA : un bon moyen pour payer moins d’impôts

PEA Bourse : comment acheter des actions ? 

les rendements du PEA
Le luxe, Total, Capgemini et Air Liquide sont des valeurs sûres 
pour commencer à investir.

Il y a plusieurs étapes, laissez-nous vous les citer :

  1. Avant de commencer à songer à un investissement, il faut déjà sélectionner votre courtier en Bourse.
  2. Ensuite, il faut verser des sommes sur votre compte en espèces. La bonne nouvelle avec le PEA, c’est qu’il n’y a pas de minimum de versement, y compris pour le premier versement. Il peut donc est faible ou très élevé, à vous de choisir.
  3. Puis, vous pourrez vous servir de cet argent pour acheter des actions, ou tout autre titre éligible au PEA, comme des fonds d’investissement par exemple.
  4. Lorsque votre compte est ouvert et votre investissement initial effectué, vous pouvez le visualiser dans votre compte-espèces sur l’interface du courtier.
  5. Pour vous constituer un portefeuille, il vous faudra ensuite sélectionner les titres sur lesquels vous souhaitez investir puis passer les ordres de Bourse correspondants.

Vous pouvez à la fois acheter des actions en direct, mais aussi des fonds d’investissement comme des SICAV par exemple, ces fonds gérés par un expert permettent à l’investisseur qui acquiert une part de ce fonds, de se constituer un portefeuille diversifié sans avoir à choisir quelle action acheter ou vendre. Le PEA permet également d’investir dans des ETF ou trackers, ces fonds indiciels cotés en Bourse qui répliquent les variations de cours d’un indice boursier (pays, secteurs, etc.).

Placement PEA 2019 : 4 valeurs sûres dans lesquelles investir 

LVMH : le luxe à porter de main 

Le luxe sera toujours une valeur sûre, on ne peut pas se tromper. La preuve,  se secteur connaît une croissance de 6 % par an depuis 1996. Voilà pourquoi LVMH c’est la bonne idée. Avec une hausse de 13,6 % par an en moyenne… depuis trente ans, les résultats semestriels n’ont montré aucun signe de faiblesse, on peut mettre ce titre en portefeuille, PEA, ou compte-titres. Pas trop de risques avec cet investissement.

Total : un gros rendement 

C’est la valeur de fond de portefeuille par excellence, avec des capacités d’investissement massives et des résultats de plusieurs milliards d’euros, même en période de crise. 

Le rendement de 4,7 % par an donne un atout important pour le titre. Total a profité de la crise pour renforcer son profil de croissance rentable. Pour les investisseurs qui recherchent avant tout des revenus réguliers, c’est la valeur à mettre en priorité dans un PEA.

les rendements du PEA
Air Liquide est un placement lucratif : 11 % dès la première année.

Capgemini : la révolution numérique au service de vos investissements

Le petit nouveau c’est Caphemini : le spécialiste du service informatique. Il affiche une croissance sans failles de ses revenus depuis quelques années. Capgemini bénéficie de la vague de transformation numérique pour doper ses revenus avec notamment le boom des activités liées au cloud et à la sécurité. La société reste très rentable. En huit ans, sa marge opérationnelle est passée de 8,5 à 11,5 %. Sur cinq ans, la performance du titre atteint 143 % et 38 % sur trois ans et son potentiel de hausse n’est pas épuisé.

Air Liquide : la valeur sûre

Encore une valeur sûre, voire très sûre : Air Liquide. Le potentiel de croissance repose avant tout sur la progression régulière de la demande mondiale en gaz industriels. Autre avantage : le groupe fait progresser régulièrement son dividende et a pris l’habitude de distribuer des actions gratuites tous les deux ans. Les performances du titre sont prometteuses : hausse de 11 % sur un an, de 28 % sur cinq ans, de 89 % sur dix ans. Un placement bien lucratif.

Appelez-nous

Nos experts sont disponibles de 9h à 19h du lundi au vendredi


Ou demandez à être rappelé gratuitement

Se faire rappeler

Etre rappelé gratuitement

Nos experts sont disponibles de 9h à 19h du lundi au vendredi

Merci de renseigner un numéro valide

Merci !

.

Connectez-vous !

Votre email n'est pas valideMot de passe oublié ?Merci de renseigner votre mot de passe

Déjà inscrit ?

Ouverture du service imminente !


Laissez-nous votre email pour la piqûre de rappel

Plus qu'une étape avant d'accéder à votre simulation !

Sécurisez votre compte pour accédergratuitement à votre simulation

Votre email n'est pas valideVotre numéroMerci de renseigner votre numéro de téléphone

En cliquant sur "Voir ma simulation" j'accepte lesCGU
et serai automatiquement inscrit afin de profiter des services de Tacotax

DEJA INSCRIT ?