Par définition, la gestion de patrimoine est l’organisation visant à faire fructifier des actifs en fonction de besoins, de contraintes et d’objectifs. Un gestionnaire de patrimoine peut ainsi dresser un bilan patrimonial d’un client, avant de lui prodiguer conseils en investissements et en placements financiers. Comment s’articule cette pratique ? Pourquoi recourir à un conseiller en gestion de patrimoine ? Tacotax vous guide dans cet article sur la gestion de patrimoine.

 

Définition de la gestion de patrimoine

Qu’est-ce que gérer un patrimoine ? Les conseillers en gestion patrimoniale sont au service des particuliers et des professionnels afin de les aider à :

  • Se constituer un patrimoine privé,
  • Le développer via différents leviers,
  • Engendrer des revenus supplémentaires, 
  • Transmettre leur patrimoine à leur succession.

Le patrimoine : un ensemble d’actifs

En premier lieu, il est important de se pencher sur la notion même de patrimoine : il s’agit d’un ensemble de biens matériels ou immatériels possédés par un individu. On considère que tout le monde possède son propre patrimoine, constitué des actifs et des passifs. Les actifs concernent notamment : 

  • Les propriétés immobilières ou foncières : maisons, terrains, etc.
  • Les biens professionnels : fonds de commerce, parts SCM, etc.
  • Les placements financiers : liquidités, actions, etc.
  • Les biens physiques : meubles, voitures, etc.
  • Les droits d’auteur et d’usufruit.
  • Les objets d’art ou de collection.
  • Les inventions brevetées.
gestion de patrimoine objectif
En plus d'être de solides revenus passifs, les droits d'auteurs sont des actifs de votre patrimoine.

Mais un patrimoine prend également en compte les passifs, qui prennent la forme des dettes contractées ou des emprunts en cours, par exemple. Globalement, c’est l’ensemble des biens, des droits et des obligations. On note enfin qu’un patrimoine évolue dans le temps en fonction de l’âge, de la profession ou encore de la situation familiale de chacun.

Dans tout ce méli-mélo d’actifs, difficile de gérer correctement son patrimoine. C’est là qu’interviennent les professionnels du domaine, dont l’objectif premier est de comprendre, d’analyser et de faire fructifier le portefeuille d’actifs de ses clients.

C’est en quelque sorte la définition de la gestion de patrimoine privé : sur la plupart des sites internet, des officiels à Wikipédia, c’est l’optimisation des biens, droits et obligations détenus par un individu qui sert de base à cette pratique. Mais alors, qui se charge de mettre à plat tous ces éléments et qui conseille les Français ?

Qu’est-ce qu’un conseiller en patrimoine ?

De nombreux intervenants existent en matière de gestion de patrimoine, qui occupent chacun un rôle bien défini : 

Profession Rôle Solutions d'investissements
Banquier Gestion courante des liquidités et financement des projets. Limitées : catalogue de produits vendus.
Assureur Intervention sur des problématiques de retraite, prévoyance et protection sociale. Limitées : catalogue de produits vendus.
Courtier d'assurance Intervention sur des problématiques de retraite, prévoyance et protection sociale. Architecture ouverte.
Notaire Intervention au moment de donations, d'acquisition immobilière, de mariage...  
Expert-comptable Vision détaillée de la situation d'une entreprise. S'adresse aux professionnels dirigeants.
Conseiller IRPS Conseils en optimisation de la rémunération de la protection sociale en entreprise. S'adresse aux professionnels dirigeants.
CGP Analyse et valorisation du patrimoine. Limitées si salarié d'une banque ou assurance.
CGPI Analyse et valorisation du patrimoine. Architecture ouverte.

Un conseiller en gestion de patrimoine (CGP), par définition, est un professionnel s’adressant aussi bien aux particuliers qu’aux professionnels pour sélectionner les meilleures options sur les plans fiscaux et patrimoniaux pour son client. Le CGP est amené à coopérer avec l’ensemble des spécialistes présentés dans ce tableau, afin d’avoir une vision globale du patrimoine de ses clients, ce qui passe par une prise de renseignements exhaustive sur leurs situations. 

Considéré comme le médecin généraliste des finances personnelles, le CGP donne des conseils sur mesure et en toute transparence selon le profil de ses clients, de leurs ressources et de leur appétence au risque.

Salarié au sein d’un établissement bancaire, courtier en assurance ou indépendant, un conseiller en gestion de patrimoine peut avoir différents statuts légaux, mais la définition de leur métier restera la même. Les CGP libéraux ont en revanche recours à une architecture ouverte : comprenez par là qu’ils ne se cantonnent pas à proposer des produits issus d’un catalogue fourni par l’établissement pour lequel ils travaillent, mais proposent des fonds et supports de l’ensemble des classes d’actifs, dans un souci de transparence.

Ne pas confondre : cabinet et société. Par définition, un cabinet de gestion de patrimoine aide ses clients à faire fructifier ses actifs, tandis qu’une société de gestion gère des portefeuilles boursiers. Les CGP peuvent faire appel à eux pour accéder aux différentes classes d’actifs.

Objectifs d’un audit patrimonial

S’organiser pour faire fructifier des actifs aura des objectifs assez différents selon les clients. Différents cas de figure se dégagent alors, selon les besoins et contraintes de chacun. Ainsi, les objectifs principaux de la gestion de patrimoine sont les suivants : 

  • Augmenter sa capacité d’épargne et ainsi mener à bien des projets,
  • Optimiser sa fiche d’impôts,
  • Aider ses enfants financièrement,
  • Préparer sa retraite en s’assurant d’avoir des revenus supplémentaires,
  • Transmettre son patrimoine à ses descendants...

► Lire aussi : Gestion de patrimoine : investir dans les grandes villes de France

Organisation de la gestion de patrimoine

Les services proposés par les CGP

gestion de patrimoine
Les CGP vous proposent des produits et services efficaces pour optimiser votre patrimoine.

Lorsque vous faites appel aux services d’un conseiller en gestion patrimoniale, plusieurs types de services vous sont proposés, tous dans le domaine financier, juridique ou fiscal. 

En “entrée de gamme”, le diagnostic patrimonial. Son but est d’effectuer un audit personnalisé du patrimoine d’un individu, en se concentrant sur ses actifs (biens immobiliers, gains fonciers…) et ses passifs (dettes…). Le but est de mettre à plat l’intégralité des biens constituant le patrimoine du client, afin d’avoir un aperçu global de sa situation.

L’ingénierie patrimoniale est l’analyse du patrimoine, afin de le structurer et faciliter la recherche de solutions d’investissements. Plusieurs situations nécessitent une analyse de ce type en amont : mariage et divorce, succession, introduction en Bourse d’une entreprise, etc.

Vient ensuite la valorisation du patrimoine, selon la situation du client et ses objectifs à court, moyen ou long terme. Préparer son départ en retraite, réduire ses impôts ou encore investir sont autant d’actions qui pourront répondre aux besoins patrimoniaux d’un client. Le but est ici d’élargir les différents supports de placements afin de trouver celui qui sera parfaitement adapté à la situation.

Enfin, la gestion déléguée consiste à confier, sur le long terme, le placement et le suivi de ses capitaux (assurance-vie, Plan Épargne Retraite, etc.) à un gestionnaire de patrimoine, afin de se libérer de ses obligations.

Sur l’ensemble de ces prestations proposées, trois critères sont en ligne de mire : la rentabilité, le risque et la transmission du patrimoine.

Les CGP sont sous l’égide de l’Autorité des Marchés Financiers (AMF) qui leur fournit leur certificat CIF (Conseillers en Investissements Financiers) sans lequel ils ne peuvent pas exercer leur activité.

CGPI ou CGP : quelle différence ?

Le métier de conseiller en gestion de patrimoine regroupe en réalité plusieurs corps de métier : selon la structure dans laquelle il évolue, un CGP pourra avoir un statut différent. De manière générale, les conseillers en gestion patrimoniale peuvent avoir le statut de : 

  • Salarié dans un établissement financier ou bancaire,
  • Indépendant et exerçant une activité libérale,
  • Courtier en assurance,
  • Notaire ou expert-comptable exerçant l’activité de CGP en complément de son activité principale.

Alors, pour effectuer un bilan patrimonial, mieux vaut-il se tourner vers un conseiller en gestion de patrimoine indépendant (CGPI) ou “classique” ? Quel gestionnaire de patrimoine choisir ? Plusieurs choix sont possibles en réalité. 

Le risque réside bien évidemment dans le fait que les CGP travaillant au sein d’une banque privée, par exemple, ne pourront proposer que des produits vendus par leur banque en question. Si un produit externe à son établissement présente des avantages certains à son client, le CGP ne pourra tout de même pas lui proposer, se cantonnant aux services et produits disponibles dans le catalogue de son établissement.

Les indépendants, en revanche, fonctionnent sur le principe de l’architecture ouverte en tant qu’offre de fonds, avec la possibilité pour eux de proposer l’entièreté des produits disponibles sur le marché, et assurant ainsi une transparence bienvenue. 

Un cabinet de conseil en gestion de patrimoine indépendant pourra alors probablement être plus à même de répondre aux besoins d’un client, en lui offrant la certitude que les produits proposés sont réellement les mieux adaptés à sa situation. 

Quelle formation pour devenir conseiller en gestion de patrimoine ?

Les études

gestion du patrimoine formation
Un niveau Master 2 est généralement requis pour devenir CGP.

Vous souhaitez suivre une formation en gestion du patrimoine ? Plusieurs options s’offrent à vous : écoles, IAE ou Universités, plusieurs établissements proposent des cursus centrés sur la gestion patrimoniale.

De manière générale, il faudra envisager un Master (Bac +5) en gestion de patrimoine pour accéder au poste de CGP : certaines prestigieuses écoles proposent ce type de formation (KEDGE Business School Bordeaux, ESCP Business School Paris…). Les Universités proposent également des Master de ce type, ouverts sur concours généralement, à condition d’avoir validé une licence en sciences économiques, droit ou finance. 

Enfin, certains BTS de gestion du patrimoine en deux ans couvrent le sujet de manière globale, donc moins approfondie que certains Master. 

Enfin, si certaines formations sont disponibles à distance, certains cherchent à suivre des cours de gestion de patrimoine gratuits en ligne, via des vidéos et des fichiers pdf, mais ils ne permettent que d’avoir une vision globale du milieu, loin de l’expertise fournie par les formations de type Master.

Les salaires des CGP

Le salaire d’un conseiller en gestion de patrimoine varie significativement selon son expérience, son statut, et son moyen de rémunération. Généralement composée d’une part fixe mensuelle et d’une part variable en fonction des objectifs, la rémunération d’un CGP peut sensiblement augmenter ou baisser selon différents critères.

En ce qui concerne les salariés de banques privées, vous trouverez les salaires mensuels moyens dans le tableau ci-dessous : 

Banques privées Moyenne du salaire de base (par an)
Société Générale 40 511 €
Allianz 52 196 €
UFF 35 297 €
Crédit Agricole 33 500 €
BNP Paribas 35 585 €
Crédit Mutuel 43 731 €
LCL 40 000 €
Banque Populaire 52 363 €
AXA 35 000 € à 52 000 €
HSBC 33 000 € à 65 000 €
Caisse d'Épargne 45 000 € à 46 000 €

Le cas des conseillers en gestion de patrimoine indépendants (CGPI) est différent : ils sont rémunérés selon les honoraires qu’ils fixent pour une prestation déterminée à l’avance, tandis que d’autres CGP vont l’être par rétrocommission, où il touche un pourcentage du montant des frais de souscriptions d’un client. 

De manière générale, un CGP a un salaire médian d’environ 3 600 euros brut par mois. Les conseillers patrimoniaux débutants auront généralement une rémunération tournant autour de 2 500 euros, tandis que les confirmés pourront espérer doubler voire tripler ce montant. 

Foire aux questions

Qu’est-ce que la gestion d’un patrimoine immobilier ?

Gestion de patrimoine immobilier, définition : adaptation et optimisation d’un immeuble résidentiel ou d’un bâtiment commercial ou d’un parc immobilier pour répondre aux besoins des services, ainsi qu’à leur évolution. Pour faire simple, un gestionnaire de patrimoine immobilier se charge de gérer les biens immobiliers d’un individu pour les rendre rentables.

Pourquoi faire de la gestion de patrimoine ?

Un audit patrimonial peut se révéler très intéressant : beaucoup de particuliers ignorent le potentiel de leur patrimoine, et les conseils prodigués par les spécialistes leur permettent de découvrir des outils ou des dispositifs qu’ils ne connaissaient pas alors (loi Pinel, loi Denormandie, PER, etc.). 

Appelez-nous

Nos experts sont disponibles de 9h à 19h du lundi au vendredi


Ou demandez à être rappelé gratuitement

Se faire rappeler

Etre rappelé gratuitement

Nos experts sont disponibles de 9h à 19h du lundi au vendredi

Merci de renseigner un numéro valide

Merci !

.

Connectez-vous !

Votre email n'est pas valideMot de passe oublié ?Merci de renseigner votre mot de passe

Déjà inscrit ?

Ouverture du service imminente !


Laissez-nous votre email pour la piqûre de rappel

Plus qu'une étape avant d'accéder à votre simulation !

Sécurisez votre compte pour accédergratuitement à votre simulation

Votre email n'est pas valideVotre numéroMerci de renseigner votre numéro de téléphone

En cliquant sur "Voir ma simulation" j'accepte lesCGU
et serai automatiquement inscrit afin de profiter des services de Tacotax

DEJA INSCRIT ?