Laffitte Pierre est une SCPI de rendement à capital variable spécialisée dans les bureaux, elle est pilotée par le fonds d'investissements AEW Ciloger qui possède plus de 15 SCPI depuis sa création en 1984. Les SCPI sont un placement collectif permettant l’achat de biens immobiliers via une société de gestion de patrimoine. Quel est le fonctionnement structurel et organisationnel de la SCPI Laffitte Pierre avec son rendement en 2018 ? Quels sont les risques encourus avec une Société Civile de Placement Immobilier ?

 

La SCPI Laffitte Pierre : des rendements stables en 2018 pour le fonds AEW Ciloger

La SCPI Laffitte Pierre a été fondée en 2000 sous la forme d’une SCPI de rendement à capital variable spécialisée dans les bureaux, elle est issue d'une fusion de 7 SCPI :

  • Laffitte Pierre 1,
  • Laffitte Pierre 2,
  • Laffitte Pierre 3,
  • Laffitte Pierre 4,
  • Laffitte Pierre 5,
  • Barclays Pierre 1
  • et Barclays Pierre 2.

Son patrimoine, qui dépasse actuellement les 200.000 m², est constitué à 75 % de bureaux, la part restante concerne les commerces et les locaux d’activités.

La SCPI Laffitte Pierre en chiffres

scpi laffitte pierre
Laffitte Pierre : un patrimoine compose à 75% de bureaux

Concernant les données financières, sa capitalisation en 2019 est de 1 050,01 M€ répartis entre plus de 13 800 associés avec un prix de la part fixé à 440,00 € pour un minimum de souscription à 5 parts. Les frais de gestion sont de l’ordre de 10,80 % et les frais de souscription s'élèvent à 10,17 %. Le taux d’occupation de ses biens immobiliers en 2018 est de 89,94 %.

Ses investissements s’effectuent pour plus de 50 % en Île-de-France et pour 35 % dans les grandes métropoles régionales françaises. La SCPI vise une croissance régulière lui permettant d’associer des niveaux de rendement stables et élevés ainsi qu’une valorisation accrue de son patrimoine immobilier. Elle a par conséquent mise en oeuvre plusieurs augmentations de capital successives pour développer son patrimoine et mutualiser les risques inhérents au marché immobilier. Dans le futur, elle souhaite continuer à augmenter ses achats dans des commerces et des locaux d’activités pour une plus grande stabilité financière.

Lire aussi Les SCPI, un placement d’avenir ?

Laffitte Pierre peut contracter des emprunts pour financer des investissements immobiliers, pour un montant ne dépassant pas 25 % de son capital social. Les dividendes sont versés de manière trimestrielle. La SCPI Laffitte Pierre procède également de manière classique à des arbitrages lui permettant de vendre des biens immobiliers n’ayant pas un intérêt important dans sa stratégie patrimoniale, ce qui engendre ces dernières années des plus-values importantes.

Bon à savoir : la Société Civile de Placement Immobilier Laffitte Pierre est disponible à la souscription sous forme d’assurance-vie chez de nombreuses sociétés de gestion.

Les risques liés à l’investissement dans une Société Civile de Placement Immobilier 

Le fait d’investir dans une SCPI engendre plusieurs types de risques pour le souscripteur :

  • le risque de perte en capital : le capital et les rendements d’une SCPI ne sont pas assurés notamment en cas de cession de parts ou de retrait.
  • Le risque lié à la liquidité : la vente des parts n’est pas immédiate ni garantie, le processus est facilité dans de nombreuses SCPI mais vous êtes dépendant de l’offre et de la demande sur le marché ainsi que de la forme du capital de votre société (fixe ou variable).
  • Le risque de gestion discrétionnaire : la gestion étant assurée par les équipes dirigeantes qui doivent s’adapter à un marché immobilier en constante évolution en anticipant ces fluctuations. Votre SCPI peut donc omettre d’investir sur des biens de qualité.
  • Le risque de marché : la gestion des biens immobiliers sur le marché est compliquée et peut engendrer de nombreux soucis liés aux types de biens ou à leurs situations géographiques. Les cycles de l’immobilier sont à suivre avec attention lors de votre investissement dans une SCPI.
  • Le risque de contrepartie : ce risque dépend des acteurs extérieurs à la société lors d’une opération immobilière qui peuvent ne pas respecter leurs obligations et leurs engagements. Ce risque tient également compte du non-paiement des loyers mensuels par le locataire.

Pour pallier ces nombreux risques, l’État a prévu plusieurs processus de contrôle pour assurer la pérennité et le sérieux des SCPI. Les organismes de contrôle sont les suivants :

  • l’Autorité des Marchés Financiers qui veille à l’information des associés, gère les agréments des SCPI et se charge de définir les règles à respecter dans la gérance d’une SCPI. Elle peut également prendre des sanctions légales en cas non-respect de ses engagements.
  • l’Assemblée Générale : elle regroupe les associés pour élire les membres du Conseil de Surveillance qui contrôle les actes de gestion, doit donner son accord via un vote pour les comptes annuels de la société ainsi que son budget prévisionnel et doit choisir un commissaire aux comptes (notion de contrôle et de certification des valeurs financières) et un expert immobilier (analyse des actifs immobiliers).

Les moyens d’information sont nombreux pour se tenir au courant de la santé financière de votre SCPI :

  • le bulletin d'informations trimestriel (marché des parts et gestion du patrimoine),
  • le rapport annuel (bilan économique, comptable et financier),
  • les statuts (caractéristiques de la SCPI lors de sa création),
  • et la note d’information (modalités de fonctionnement de la SCPI).

Foire aux questions 

Quels sont les différents types de Société Civile de Placement Immobilier ?

On retrouve les SCPI de rendement qui ont pour objectif la distribution régulière de revenus sous forme de dividendes. Le capital peut être fixe ou variable et les modalités de souscription sont les suivantes : au comptant, à crédit ou en nue-propriété. On note également des SCPI fiscales qui permettent de bénéficier d’une réduction de l'impôt sur le revenu et d’une valorisation du patrimoine. L’investissement doit se faire obligatoirement au comptant ou à crédit.

Quelle fiscalité pour un investissement dans la pierre-papier via une SCPI ?

Le revenu foncier est soumis au barème progressif de l’impôt sur le revenu ainsi qu'aux prélèvements sociaux, vous pouvez bénéficier d’un abattement de 30 % si vous respectez les conditions du régime micro-foncier : le cumul de vos revenus fonciers annuels n’excède pas 15 000 € et vous n'êtes pas détenteurs d’autres revenus fonciers. Les revenus issus de la pierre-papier sont soumis au barème de l’impôt sur le revenu. 

Les revenus financiers doivent faire face à un prélèvement à la source obligatoire à titre d’acompte au taux de 24% sans oublier les prélèvements sociaux. Les plus values de cessions de parts de SCPI sont imposées selon le barème des plus values immobilières qui entraînent une exonération au bout de 22 ans de détention selon un barème non linéaire (6% d'abattement entre la 6ème et la 21ème année et 4% d'abattement entre la 22ème année).

►Pour aller plus loin :

Appelez-nous

Nos experts sont disponibles de 9h à 19h du lundi au vendredi


Ou demandez à être rappelé gratuitement

Se faire rappeler

Etre rappelé gratuitement

Nos experts sont disponibles de 9h à 19h du lundi au vendredi

Merci de renseigner un numéro valide

Merci !

.

Connectez-vous !

Votre email n'est pas valideMot de passe oublié ?Merci de renseigner votre mot de passe

Déjà inscrit ?

Ouverture du service imminente !


Laissez-nous votre email pour la piqûre de rappel

Plus qu'une étape avant d'accéder à votre simulation !

Sécurisez votre compte pour accédergratuitement à votre simulation

Votre email n'est pas valideVotre numéroMerci de renseigner votre numéro de téléphone

En cliquant sur "Voir ma simulation" j'accepte lesCGU
et serai automatiquement inscrit afin de profiter des services de Tacotax

DEJA INSCRIT ?