2018 est une “année blanche” en matière de fiscalité puisque les impôts sur le revenu sont passés d’un paiement en différé d’une année au prélèvement à la source depuis le 1er janvier 2019. Pour 2018, il n’y a que les revenus exceptionnels que sont imposables. Qu’est-ce cela change pour les placements communs comme les FCPI en 2018 ? Quelles sont les évolutions concernant les FCPI ? Voici un bilan de l’année 2018 pour les FCPI. 

 

Les FCPI en 2018 : une année blanche ?

Un FCPI fait partie des fonds communs de placement à risques (FCPR), eux-mêmes rangés dans la catégorie des FCP (Fonds Communs de Placement) qui sont un des types d’Organismes de Placement Collectif à Valeur Mobilière (OPCVM). 

Qu’est-ce qu’un FCPI ? 

bilan fcpi 2018
Investir en FCPI pour financer les PME européennes

Un Fond Commun de Placement dans le secteur l’Innovation (FCPI) est un moyen pour toute personne voulant investir son argent de le placer dans un fond géré par une société indépendante avec des porteurs de titres et ayant pour objectif de financer des Petites et Moyennes Entreprises (PME) dans des secteurs innovants comme les télécoms ou Internet par exemple. Il existe plusieurs critères pour qu’un FCP soit rangé dans la catégorie des FCPI :

  • au maximum 40 % de placement dans des OPCVM (placement libre) ;
  • 60 % de placement dans des PME innovantes ;
  • les PME doivent être non cotées en bourse ;
  • elles doivent être européennes avec moins de 2 000 salariés ;
  • enfin, elles doivent avoir moins de 10 ans d’existence.
Le saviez-vous ? Ils ont été créés par la loi de finances de 1997 afin d’apporter un soutien aux PME. En contrepartie, un avantage fiscal est mis en place pour les porteurs de titres, seulement si les fonds restent placés durant 5 années minimum. 

Le fonctionnement d’un FCPI 

Le fonctionnement d’un FCPI se base sur une année civile. En effet, les FCPI ne sont pas ouverts tout le temps, il faut y souscrire durant une période donnée pour y accéder. Lorsque la souscription est ouverte, il y a des droits d’entrée à payer puis un versement unique à verser avant la clôture de la souscription. 

Cette somme est ensuite placée selon les directives de la société de gestion et les obligations réglementaires en matière de FCPI. Il existe des frais de gestion qui s’élèvent entre 3 et 4 % du montant du capital investi. 

Bon à savoir : pour éviter un risque trop important, il ne devrait pas avoir plus de 5 à 10 % des actifs financiers placés dans des FCPI. 

La fiscalité des FCPI 

La fiscalité des FCPI est très avantageuse. Malgré des évolutions sur les différents placements et produits d’épargne ces dernières années, les FCPI n’ont pas été touchés. Il y a une exonération d’impôts sur les intérêts et plus-values tant que les fonds sont bloqués. Il faut seulement s’acquitter des prélèvements sociaux à hauteur de 17,2 %. En plus de cet avantage fiscal, il y a une réduction d’impôts sur les versements. 

Quelle est la réduction d’impôt pour les FCPI en 2018 ?

Pour 2018, il était attendu une fiscalité des FCPI plus clémente avec une réduction d’impôts à 25 %. Cette réduction n’a pas eu lieu puisque cela devait être écrit sous forme décret pour que la Loi de Finances pour 2019 puisse la prendre en compte. Au 31 décembre 2018, le décret pour cette réduction d’impôt n’était toujours pas sorti. 

La défiscalisation pour 2018 a donc été de 18 %. Comme indiqué en introduction à cet article, la réduction d’impôt pour les versements effectués en 2018 pour des FCPI est prise en compte malgré l’année blanche. 

Le saviez-vous ? La réduction d’impôt prévue sera restituée en septembre 2019 puisqu’il fallait attendre la déclaration annuelle d’impôt sur le revenu pour pouvoir calculer cette réduction.

La fiscalité des FCPI en 2019

bilan fcpi 2018
Imposables, les versements des FCPI sont à inscrire 
sur la déclaration de revenus

Puisque les versements effectués au titre de l’année en cours sont comptabilisés l’année suivante, la fiscalité des FCPI en 2019 dépendra de la Loi de Finances pour 2020 votée en fin d’année 2019. Normalement, il est prévu qu’un décret sorte en indiquant une réduction d’impôts à hauteur de 25 % pour les versements de l’année 2019. Il faudra également que la Commission européenne donne son accord pour ce changement de taux de réduction fiscale. 

Comme pour 2018, les FCPI en 2019 font partie de la niche fiscale. Il faut alors prendre en compte la limite de la niche fiscale qui est de 10 000 €. Cette niche comprend notamment les avantages liés à la garde d’enfants. Il faut donc faire attention à tous les avantages et voir ce qui est le mieux selon votre situation. En 2019 comme en 2018, il est possible de placer jusqu’à 12 000 € par an. 

Bon à savoir : la réduction fiscale est limitée à 2 640 € pour une personne seule et 5 280 € pour un couple. Cette limitation est valable pour les FCPI et les FIP (Fonds d’Investissement de Proximité) en 2019. Chaque année, la limite est révisée en fonction de multiples critères. 

Quels sont les meilleurs FCPI en 2018 ?

Il serait complexe de faire une liste exhaustive des meilleurs FCPI pour 2018. Cependant, il est possible de dresser une liste des critères à prendre en compte pour sélectionner un bon FCPI. 

Pour choisir un fonds de placements, il y a plusieurs critères à prendre en compte :

  • les risques : comme les FCPI et FIP font partie des fonds à risques, il est d’autant plus important de se pencher sur ce critère. Plus le risque est élevé, plus les rendements peuvent être élevés. Seulement, le capital n’est pas garanti ;
  • les performances : comme pour les risques, les performances ne sont pas garanties sur ce type de fonds, il faut alors se pencher sur les performances passées et surtout sur la société qui gère le fond ;
  • les frais : les frais de gestion, d’entrée et de sortie peuvent être élevés, il faut se renseigner à l’avance ;
  • les sociétés de gestion : comme ce n’est pas vous qui allez gérer votre placement, il est important de pouvoir avoir une totale confiance dans la gestion du fonds par la société mandatée. Une fois la souscription faite, vous n’aurez pas votre mot à dire dans la gestion. 
Le saviez-vous ? Pour vous aider dans votre choix de placement, un document doit être mis à votre disposition donnant les éléments-clés sur le FCPI en question. C’est ce que l’on appelle le document d’information clé de l’investisseur (DICI).

En plus du DICI, il est possible de s’appuyer sur des classements d’OPCVM. Boursorama propose un palmarès des OPCVM ainsi qu’un panel par société de gestion afin de connaître en détail chaque société, ses performances et comment les fonds sont gérés. 

Foire aux questions

Comment remplir sa déclaration d’impôts pour les FCPI ?

Comme il existe une réduction d’impôts intéressante pour les FCPI et FIP, il faut bien faire attention à les déclarer pour en bénéficier. Il faudrait vous munir du formulaire 2042 C sur les revenus complémentaires pour y indiquer les versements effectués au titre d’un FCPI ou d’un FIP. Il ne faut pas indiquer les frais d’entrée. De toute manière, vous avez forcément reçu un état de situation de la part de la société qui gère le FCPI qui vous donne les sommes à déclarer dans la rubrique “Réductions et crédits d’impôt”. 

FCP immobilier et dans l’innovation, quelle est la différence ?

Pour le secteur de l’immobilier, on parle surtout d’OPCI ou de SCPI (Société Civile de Placement Immobilier) qui permettent d’investir dans l’immobilier sans être directement propriétaire. Le secteur, les risques et les performances ne sont pas du tout les mêmes. En effet, les FCP dans l’innovation sont risqués avec une corrélation de la performance alors que les FCP dans l’immobilier sont plus stables, avec des performances moindres.

Appelez-nous

Nos experts sont disponibles de 9h à 19h du lundi au vendredi


Ou demandez à être rappelé gratuitement

Se faire rappeler

Etre rappelé gratuitement

Nos experts sont disponibles de 9h à 19h du lundi au vendredi

Merci de renseigner un numéro valide

Merci !

.

Connectez-vous !

Votre email n'est pas valideMot de passe oublié ?Merci de renseigner votre mot de passe

Déjà inscrit ?

Ouverture du service imminente !


Laissez-nous votre email pour la piqûre de rappel

Plus qu'une étape avant d'accéder à votre simulation !

Sécurisez votre compte pour accédergratuitement à votre simulation

Votre email n'est pas valideVotre numéroMerci de renseigner votre numéro de téléphone

En cliquant sur "Voir ma simulation" j'accepte lesCGU
et serai automatiquement inscrit afin de profiter des services de TacoTax

DEJA INSCRIT ?