SCPI : dividende mensuel ou trimestriel ?

SCPI : dividende mensuel ou trimestriel ?
Jennifer Arnoux

Jennifer Arnoux

Mis à jour le 23 septembre 2021

Les SCPI ont de plus en plus la cote auprès des Français. Nombreuses sur le marché, les Sociétés Civiles de Placement Immobilier optent toutes pour des stratégies diverses afin de se démarquer et ainsi séduire de nouveaux investisseurs. Les SCPI avec dividende mensuel sont l’une des spécificités qui sont pourtant passées inaperçues auprès des épargnants. De quoi s’agit-il ? Vaut-il mieux choisir une SCPI avec dividende mensuel ou trimestriel ? Tacotax vous répond.

Quels sont les différents types de SCPI ? 

Plusieurs formes de SCPI existent, à l’image des SCPI fiscales, des SCPI de plus-value et des SCPI de rendement.

Si certaines sont à capital variable, d’autres sont à capital fixe. Toutes n’usent néanmoins pas des mêmes stratégies pour attirer de nouveaux investisseurs. 

Les SCPI spécialisées sur un secteur 

De nombreuses SCPI privilégient un type particulier d’actifs, d’autres diversifient les secteurs sur lesquels elles se positionnent.

Certaines SCPI comme Pierval Santé sont ainsi spécialisées dans le secteur de la santé, d’autres comme Atream hôtels privilégient celui de l’hôtellerie, et d’autres encore comme ActivImmo sont spécialisées dans le secteur de la logistique.

Cette spécialisation est un gage de confiance pour les investisseurs qui sont ainsi assurés que les sociétés de gestion ont suffisamment d’expertise pour sélectionner les bons biens et locataires. Certaines d’entre elles sont particulièrement appréciées en ces temps de pandémie, comme celles exerçant dans le milieu de la santé.

Ce contenu peut vous intéresser

La rentabilité des SCPI en 2021

 

Les SCPI diversifiées sur le plan géographique

Tandis que certaines SCPI choisissent un secteur bien particulier sur lequel se positionner, d’autres choisissent de se diversifier sur le plan géographique et de s’étendre sur les marchés immobiliers européens.

Elles bénéficient ainsi d’une rentabilité plus importante que le marché français. Elles font également profiter de certains avantages fiscaux à leurs investisseurs. Elles permettent par exemple d’éviter le paiement des prélèvements sociaux. De même, la France a signé des conventions fiscales avec certains pays qui empêchent la double imposition. 

La diversification géographique est également intéressante pour diluer les risques. En effet, plus les biens et les locataires sont variés et moins la vacance locative et le non paiement des loyers aura d’impact. Seule une dizaine de SCPI sont présentes sur le marché européen, à l’image de Novapierre Allemagne 2 qui cible les biens immobiliers commerciaux allemands, ou de la SCPI Eurovalys. 

Les SCPI qui versent leurs dividendes mensuellement

Un dividende est une somme d’argent qui est reversé aux épargnants par la SCPI lorsqu’elle génère des bénéfices.

Les dividendes sont ainsi composés :

  • Des revenus fonciers issus des loyers perçus par la SCPI ;
  • Des potentiels revenus financiers générés par sa trésorerie ;
  • Des plus-values réalisées lors de la revente de biens.

La plupart des SCPI reversent leur dividende de manière trimestrielle. Néanmoins, d’autres SCPI ont fait le choix de proposer un dividende mensuel à leurs investisseurs.

C’est le cas des SCPI Corum Origin et Corum XL. La SCPI Corum verse en effet un dividende mensuel tous les 10 du mois. Chaque trimestre, la SCPI envoie également un avis de virement aux épargnants.

Dividende mensuel ou trimestriel : quelle SCPI faut-il choisir ? 

Les dividendes sont distribués tous les mois ou tous les trimestres à échéance régulière aux investisseurs. Leur montant est déterminé par le nombre de parts qu’ils détiennent. Ils correspondent ainsi à une quote-part des revenus qu’a perçu la SCPI

Les SCPI qui proposent un dividende mensuel vous permettent d’obtenir des revenus plus réguliers. Cette distribution mensuelle est intéressante d’une part pour les retraités qui peuvent compter sur une régularité dans le complément de revenus qui leur est offert, et d’autre part pour les investisseurs qui ont investi en SCPI à crédit dans la mesure où les dividendes et les échéances de prêt sont désormais concomitants.

Les revenus locatifs permis par la pierre papier sont ainsi similaires à la rémunération permise par l’immobilier classique sans les contraintes de gestion locative. 

Néanmoins, il faut vous intéresser au taux de distribution sur valeur de marché qu’elles proposent, en particulier lorsqu’elles viennent d’être créées. En effet, dans ce cas particulier, elles ont le droit de multiplier le rendement mensuel par 12 pour afficher un premier TDVM annuel. 

Que la SCPI propose des dividendes mensuels ou trimestriels, il y a toujours un délai de jouissance à respecter pour les nouveaux investisseurs. Cela signifie que les parts détenues ne permettront à l’épargnant de percevoir des revenus qu’à l’issue d’un délai de jouissance.

C’est la société de gestion de la SCPI elle-même qui fixe le délai de jouissance auquel les investisseurs doivent se conformer. Seul l’investissement en SCPI par le biais d’un contrat d’assurance-vie permet de jouir des revenus locatifs dès le moment de la souscription. Dans ce cas, la rémunération est toutefois annuelle.

Réinvestir ses dividendes : fonctionnement, avantages et inconvénients

Lorsque vous investissez en SCPI, vous pouvez toucher des dividendes mensuels ou trimestriels. Vous pouvez également décider de réinvestir la totalité de ces dividendes ou une partie seulement pour augmenter le capital détenu. Si vous décidez de les réinvestir, vous ne percevez aucun revenu direct.

Néanmoins, le nombre de vos parts augmente automatiquement afin que vous puissiez dégager des dividendes supplémentaires potentiels. Ces derniers vous sont attribués sans effort supplémentaire d’épargne de votre part, ni formalités administratives. Réinvestir vos dividendes vous permet de rendre votre épargne plus productive. 

Ce montage ne vous dispense toutefois pas de payer vos impôts sur les dividendes, même s’ils ont été réinvestis. De plus, vos dividendes sont soumis au même risque de perte que les parts que vous auriez achetées.

Les avantages du réinvestissement des dividendes en SCPI :

  • Votre épargne augmente chaque automatiquement sans effort supplémentaire,
  • les dividendes réinvestis vont créer à leur tour d'autres dividendes. Un cercle vertueux se créé,
  • dans la majorité des cas, aucune formalité administrative ne vous est demandée pour réinvestir vos dividendes,
  • les SCPI proposent de moduler votre part de réinvestissement. Vous pouvez par exemple choisir de réinvestir automatiquement 50 % de vos dividendes et percevoir les 50 % restants.

Inconvénients du réinvestissement de dividendes :

  • Ces dividendes, bien que réinvestis, sont soumis au même impôt que des dividendes perçus sur votre compte bancaire,
  • le délai de jouissance s'applique également aux dividendes réinvestis,
  • tout comme le rendement des parts de SCPI, le rendement des dividendes n'est pas garanti.

En savoir plus sur la règlementation des SCPI : site de l'ASPIM

Foire aux questions

🤷 Quels sont les avantages d’une SCPI ?

Une SCPI offre de nombreux avantages à ses actionnaires. Disponibles à partir de quelques centaines d’euros, les SCPI permettent d’investir dans l’immobilier professionnel à des prix plus accessibles et de percevoir des revenus réguliers. En contrepartie des frais de gestion qu’il doit verser, l’investisseur est parfaitement serein quant à la gestion des biens. En effet, c’est la société de gestion de la SCPI qui se charge d’acquérir les biens, de les mettre à la location et de gérer les éventuels travaux. Enfin, la SCPI est un investissement à risque. Néanmoins, les risques sont réduits dans la mesure où chaque SCPI détient de nombreux biens et locataires. Un impayé ou une vacance locative n’a donc que peu d’incidence.

🤷 A quoi correspond le délai de jouissance en SCPI ?

Si vous décidez d’acquérir des parts de SCPI, vous ne pourrez pas profiter de vos dividendes mensuels ou trimestriels immédiatement. Il faudra attendre la fin d’un délai de jouissance allant de 4 à 6 mois pour en bénéficier. Le délai de jouissance est le temps nécessaire pour que la SCPI acquière de nouveaux biens et qu’elle les mette à la location. Ainsi, si une SCPI annonce un délai de jouissance de 5 mois, cela signifie que vous ne pourrez toucher vos premiers dividendes qu’à partir du 6ème mois de souscription.

🤝 Quel montant minimum faut-il investir en SCPI ?

Le montant minimum à investir pour devenir associé d’une SCPI dépend de la Société Civile de Placement Immobilier choisie. Par exemple, pour acquérir des parts de la SCPI Corum XL, il suffira de souscrire au moins une part sociale pour un montant unitaire de 189 €. Pour acquérir des parts de la SCPI Epargne Pierre, il faudra souscrire au moins 10 parts pour un montant total de 2050 €.

🤷 Quelle fiscalité est applicable aux SCPI ?

Les SCPI sont des instruments d’investissement fiscalement transparents. Ce n’est donc pas la société elle-même qui est redevable de l’impôt, mais les propriétaires de chaque part. Considérés comme des revenus fonciers, les revenus locatifs générés par les parts de SCPI sont assujettis à l’impôt sur le revenu en fonction du barème auquel vous êtes soumis, et aux prélèvements sociaux au taux de 17,2 %.