PEA et SCPI : quel placement pour votre épargne ?

scpi pea

Sommaire de l'article

Le PEA et les SCPI sont des placements différents, l’un permettant de se constituer un patrimoine financier et l’autre un patrimoine immobilier. Peut-on investir en SCPI dans un PEA ? Vaut-il mieux placer son épargne en PEA ou en SCPI ? Tacotax vous aiguille.

Accédez aux meilleures SCPI

Simulation gratuite

PEA et SCPI, deux formules d’épargne différentes

Investir en SCPI

Les SCPI (Sociétés Civiles de Placement Immobilier) ont pour objectif d’investir dans l’immobilier en vue de se constituer un patrimoine duquel elles retirent des loyers qui sont distribués aux associés. Une SCPI est gérée par une société de gestion qui prend en charge l’exploitation de l’ensemble du parc immobilier. 

Les SCPI présentent de nombreux avantages pour les investisseurs qui décident d’acquérir des parts. En plus de la gestion locative qui est totalement déléguée à la société de gestion, les associés d’une SCPI bénéficient d’une excellente rentabilité qui oscille entre 4 et 5 % net de frais. La SCPI est un placement intéressant pour votre épargne et accessible à moindre coût. De plus, le ticket d’entrée est relativement faible, ce qui permet à tous types d’investisseurs de se positionner. Enfin, les SCPI mutualisent les risques en réalisant de nombreux investissements variés

Quant à la fiscalité des SCPI, les revenus locatifs générés par les biens immobiliers loués sont considérés comme des revenus fonciers. Ils sont donc concernés par l’impôt sur le revenu et par les prélèvements sociaux. Lorsqu’ils sont inférieurs à 15 000 € annuels, le régime micro foncier s’applique et vous pouvez bénéficier d’un abattement de 30 %. Au-delà, c’est le régime réel qui s’applique. Vous pouvez alors déduire certains frais de vos revenus tels que les intérêts d’emprunt.

Investir en PEA

Le PEA (Plan Épargne Actions) permet de se constituer un portefeuille d’actions, de fonds et de SICAV pour investir en bourse. Il offre aussi des avantages fiscaux intéressants. 

Pour ouvrir un PEA, il faut être majeur et avoir sa résidence fiscale en France. Il n’est possible d’investir que dans un unique PEA, ou dans un PEA par personne dans le cas d’un couple. 

Vous pouvez vous rapprocher de votre banque ou de votre assureur pour ouvrir votre PEA. Il n’est pas nécessaire d’y réaliser un investissement minimum. En revanche, un plafond maximal est fixé à 150 000 €. 

Tout l’intérêt du PEA réside dans sa fiscalité avantageuse. En effet, lorsqu’il est détenu au moins 5 ans, les gains générés sont exonérés d’impôt. En revanche, si un retrait est effectué avant ce délai, le PEA est clôturé. 

Le PEA est très apprécié des épargnants pour la possibilité qu’il offre de diversifier ses placements

► Lire aussi : SIIC ou SCPI pour votre épargne ?

Accédez aux meilleures SCPI

Simulation gratuite

PEA ou SCPI : quel placement choisir ?

Pour parvenir à faire un choix entre PEA et SCPI, il faut se pencher sur leurs caractéristiques principales. 

Du point de vue du ticket d’entrée, le PEA et les SCPI sont sur un plan d’égalité quasiment parfait. Les SCPI sont accessibles à partir d’une centaine d’euros, alors qu’il faudra engager simplement 10 € pour accéder au PEA. De même, il s’agit de deux placements qu’il faut envisager sur le long terme puisque le PEA doit être conservé au moins 5 ans contre 8 ans en moyenne pour les SCPI. 

Si le PEA offre une grande diversité de placement, l’offre de SCPI est nombreuse sur le marché. Pour l’un comme pour l’autre, il est donc possible de concrétiser facilement ses objectifs. Toutefois, il ne sera pas possible d’investir plus de 150 000 € en PEA, alors qu’aucune limite n’est fixée en SCPI. 

Côté performance, si les rendements du PEA sont aléatoires, les SCPI rapportent 4 à 5 % en moyenne, en plus de la revalorisation annuelle des parts. Sur ce point, les SCPI remportent la victoire haut la main. 

Du point de vue de la fiscalité, le PEA est plus intéressant sur le papier puisqu’elle diminue avec le temps. Au bout de 8 ans, les revenus générés par le PEA ne sont taxés qu’à 17,2 % au titre des prélèvements sociaux. La fiscalité des SCPI peut toutefois être adoucie en acquérant la nue-propriété des parts. 

C’est finalement sur la notion de risque que la différence peut réellement être faite entre PEA et SCPI. Ces deux placements sont risqués, mais les SCPI présentent un rendement relativement stable depuis plusieurs années. La performance d’un PEA est plus aléatoire, d’une part en raison des évolutions de la Bourse, et d’autre part en raison de la gestion parfois hasardeuse assurée par son détenteur.

Alors, quel placement choisir entre PEA et SCPI ? Tout dépend finalement de votre appétence au risque et de votre profil d’investisseur. Si vous aimez le milieu de la Bourse et que vous avez du temps à y consacrer, le PEA peut être un très bon choix. Si vous voulez investir dans l’immobilier, mais que vous ne voulez pas perdre de temps, les SCPI sont le choix à faire. Vous pourrez d’ailleurs opter pour plusieurs SCPI afin de vous constituer un portefeuille diversifié et optimiser votre placement. 

Combiner PEA et SCPI, est-ce possible ?

Les SCPI permettent d’investir dans l’immobilier et de bénéficier des multiples avantages afférents. En revanche, elles ne bénéficient pas d’une fiscalité particulière comme le PEA. 

L’article L 221-31 du Code Monétaire et Financier indique qu’un PEA ne peut pas comporter plus de 75 % d’actions, de parts de SARL et de certificats d’investissement. Les parts de SCPI ne sont donc pas éligibles aux PEA

Bon à savoir : S’il n’est pas possible d’investir en pierre papier via un PEA pour profiter de sa fiscalité, certains montages permettent toutefois d’utiliser les SCPI pour réduire le montant de ses impôts. C’est notamment le cas lorsque l’investissement en SCPI est réalisé via un contrat d’assurance-vie conservé plus de 8 ans.

► Pour aller plus loin :

Foire aux questions

🤷 Comment ouvrir un PEA ?

Pour ouvrir un PEA, il faut être majeur, résider en France, et ne pas déjà détenir un Plan Epargne Actions. Si vous répondez à ces conditions, vous pouvez ouvrir un PEA auprès d’une banque traditionnelle, d’une banque en ligne ou auprès d’une compagnie d’assurance.

🤷 Quels frais concernent le PEA ?

Certains assureurs et établissements bancaires font payer l’ouverture d’un PEA, tandis que d’autres permettent d’accéder à ce plan d’épargne gratuitement. Un PEA est également concerné par des frais de courtage dont le montant dépend de l’ordre passé, et par d’éventuels frais de retrait.

🤔 Placement en SCPI : quels sont les risques ?

Par nature, la SCPI est un placement risqué. En effet, ni les taux de rendement, ni la valeur des parts ne sont garantis. De même, la SCPI est un investissement peu liquide. Vous pouvez donc rencontrer certaines difficultés à revendre rapidement vos parts de SCPI. Enfin, la SCPI est un placement qui doit être envisagé sur le long terme pour être rentable. Aussi, mieux vaut investir seulement les fonds dont vous n’avez pas besoin à moyen ou court terme.

🤝 Quel placement effectuer en 2021 ?

Le placement à réaliser cette année dépend de votre profil d’investisseur, de votre capital disponible et de vos objectifs actuels et à venir. Si vous souhaitez sécuriser votre épargne, il faudra placer votre argent dans un livret d’épargne. Vous pouvez aussi diversifier votre épargne en choisissant un contrat d’assurance-vie multisupport. Si le risque ne vous fait pas peur, la Bourse vous ouvre les bras, soit via un PEA, soit via un compte-titres. Enfin, l’immobilier reste, en 2021, une valeur refuge. Vous pouvez ainsi investir dans l’immobilier de manière classique ou choisir les SCPI.

Accédez aux meilleures SCPI

Simulation gratuite

Cet article vous a été utile ?