La retraite des enseignants

lesson in school

Sommaire de l'article

Que vous soyez un professeur du premier degré, du second degré, dans le public ou dans le privé, vous cotisez tous à une caisse retraite. Néanmoins, le régime de retraite de l'enseignant dans le public et le régime de retraite de l'enseignant dans le privé doivent être distingués. La nouvelle réforme des retraites n'est pas une bonne nouvelle pour nos enseignants puisqu'elle impacte négativement la profession. 

Comment préparer la future retraite des enseignants dans le public ?

En 2019, on compte 882 000 enseignants en France. 

Au sein de la fonction publique, tous les fonctionnaires ne cotisent pas à la même caisse de retraite. Ainsi, les fonctionnaires territoriaux et hospitaliers cotisent à la CNRACL. Les fonctionnaires de l’État, les magistrats et les militaires participent au Service des Retraites de l’État (SRE). Parmi eux, on retrouve nos enseignants. 

Dès ses 35 ans, l’enseignant de l'Éducation nationale prépare sa future pension. Le SRE envoie tous les 5 ans au fonctionnaire une situation de son relevé individuel. Dans ce document, on retrouve ses droits déjà acquis pour la retraite. Pour franchir la deuxième étape, il faut attendre 10 ans. À 45 ans, vous pouvez faire une simulation pour estimer le montant de votre future retraite enseignant.   

  • À 53 ans, le service des ressources humaines vous contacte et fait le point avec vous sur les bonifications et majorations auxquels vous avez droit. C’est le moment de vérifier toutes vos données enregistrées sur l’Ensap pour rectifier les erreurs. 
  • À 55 ans, votre compte individuel est dit “complet”. Vous allez recevoir ce qu’on appelle une estimation indicative globale de votre pension (EIG).
  • Il ne faut pas hésiter de vérifier régulièrement les données enregistrer sur le site de l’Ensap et faire modifier votre compte en cas d’anomalie. 
  • À 2 ans de la retraite, vous faites l’objet d’un accompagnement personnalisé de votre caisse de retraite. 

Comment faire sa demande de retraite ? 

La demande de départ se fait 6 mois auparavant. Vous avez deux possibilités qui s’offrent à vous: 

  • Votre académie n’est pas encore engagée dans la nouvelle procédure, vous devez contacter directement votre service de ressources humaines. 
  • Votre académie est engagée dans la nouvelle procédure, vous devez faire votre demande de pension : 
    • soit sur info-retraite .fr
    • soit sur ensap.gouv.fr

Vous pouvez notamment adresser votre demande par voie hiérarchique.

La retraite de base de l'enseignant dans le public

Dans le cadre du régime de retraite principale, l’âge de départ dépend de la durée du travail et de la nature des services. On parle de caisse retraite des fonctionnaires. 

Il faut savoir qu’après le décès de l’agent public, la pension est reversée à ses proches. C’est ce qu’on appelle la pension de réversion. Ce montant peut être reversé à l’époux (se) survivant(e) séparé(e) de corps ou encore aux enfants orphelins. 

Quel est l'âge de départ en retraite des enseignants ?

Pour connaître l’âge de départ, il est nécessaire de prendre en compte le poste exercé au sein de l’Éducation nationale :

  • le personnel sédentaire part à la retraite à l’âge minimum de 60 ans.
  • les instituteurs ou même les professeurs des écoles peuvent prendre leur retraite à 55 ans.
  • les agents du service sédentaire partent plus tard, à 65 ans.
  • comme pour le personnel sédentaire, les agents du service actif peuvent prétendre à une retraite à partir de 60 ans. 

Attention, certaines situations peuvent annuler les conditions d’âge. C’est notamment le cas lorsque l’enseignant ou le personnel de l’éducation nationale a derrière lui une longue carrière ou encore quand il fait l’objet d’un lourd handicap. 
Le texte de loi indique une durée minimum d’année de service. Elle est de 15 ans. Si vous n’avez pas travaillé durant 15 années, une partie de votre pension sera versée au régime de sécurité sociale. 

Le calcul du montant de la retraite de base de l’enseignant dans le public

Pour connaître le montant de votre future retraite enseignant, trois éléments sont nécessaires : 

  • le traitement indiciaire brut: le dispositif vous permet de connaître votre rémunération de base sur les six derniers mois.  
  • la liquidation désigne le moment où vos droits accumulés pour la retraite se transforment en pension. Généralement, le taux s’élève à 75%. 
  • le coefficient de majoration ou de surcote : Il s’agit de l’augmentation du montant de votre pension lorsque vous avez dépassé le nombre de trimestres requis. En l’occurrence, le nombre de trimestres minimum à atteindre est 165 trimestres. 
  • le coefficient de minoration ou de décote: Il s’agit de la diminution du montant de votre pension lorsque vous n’avez pas atteint le nombre de trimestres requis. 

Ainsi, le calcul pour obtenir le montant de la retraite d'un enseignant du premier ou du second degré est le suivant: 

Traitement indiciaire brut* le % de liquidation* coefficient de minoration ou de majoration= pension de retraite

La retraite additionnelle de l'enseignant dans le public

La retraite additionnelle dans la fonction publique vient s’ajouter à votre retraite de base. Elle est obligatoire. Cette pension complémentaire va prendre en compte les indemnités et les primes que vous avez perçus ainsi, que vos cotisations. Votre contribution s’élève seulement à 5%, idem pour votre employeur. Les cotisations sont plafonnées à 20%. Dès l’âge de 60 ans, vous pouvez bénéficier de cette pension. 

Il peut arriver que vous partiez un peu avant vos avant 60 ans. Dans une telle situation, le montant de votre retraite additionnelle subira une décote. Il est aussi possible de demander la liquidation de votre allocation alors que vous avez déjà dépassé l’âge légal de départ. La bonne nouvelle est que votre montant fera l’objet d’une majoration et augmentera.

Le calcul de la retraite additionnelle pour l'enseignant dans le public

Pour connaître le montant de votre pension, c’est simple : il correspond au nombre de points cumulés*la valeur du point au moment de la liquidation. Vous recevez votre retraite sous la forme d’une rente, sauf si le nombre de points accumulés est inférieur à 5125. Lors de la  liquidation, vous recevez la totalité de votre retraite est sous forme de capital. 

La retraite de l'enseignant dans le privé

Un professeur au collège gagne en moyenne 2 510 €.

Comme pour les enseignants dans le public, les enseignants du privé perçoivent une pension de retraite de base et une retraite complémentaire. La particularité est le régime de retraite temporaire proposée aux enseignants du privé. 

Pour obtenir le montant de la retraite d'un enseignant dans le privé, on fait le calcul suivant:   

Salaire annuel moyen* taux *(nombre de trimestres acquis/ nombre de trimestres requis)

Le salaire moyen annuel correspond à vos 25 meilleures années de rémunérations brute qui sont prises en compte lorsque vous versez les cotisations.

Les enseignants du privé doivent remplir certaines conditions pour prétendre à une retraite: 

  • ils doivent réaliser un nombre de trimestres requis en fonction de la date de naissance du travailleur
  • ils doivent atteindre l’âge légale du taux plein

Certaines situations rencontrées dans le cadre de la retraite de l’enseignant dans le public  sont les mêmes pour la retraite de l’enseignant dans le privé.

  • le professeur peut anticiper sa retraite pour carrière longue ou pour pénibilité. 
  • l’enseignant peut subir une décote ou une surcote. 

Le régime temporaire de retraite de l’enseignement privé (RETREP)

C'est un régime temporaire de retraite qui permet aux enseignants du privé de partir à la retraite dans les mêmes conditions que les fonctionnaires. On parle alors du RETREP. L’enseignant doit remplir certaines conditions pour bénéficier du RETREP: 

  • Le demandeur doit être en activité au moment de la demande
  • Le professeur doit effectuer 15 années de service dans l’enseignement privé
  • L’agent ne doit pas bénéficier de la retraite à taux plein du régime général
  • L’instituteur doit être âgé de 57 ans et les autres de 62 ans. 

La retraite complémentaire de l’enseignement supérieur relève de l’Argic et l’Arcco. L’unique condition est d’atteindre l’âge de 65 ans. La retraite additionnelle contrairement à la retraite temporaire, est obligatoire. Tout salarié peut en faire la demande. La retraite additionnelle peut se cumuler avec le RETREP.

Concrètement, quelle démarche dois-je entreprendre pour bénéficier de la retraite additionnelle?

Il vous suffit d’envoyer une demande à votre caisse de retraite du département de votre résidence. Vous devez faire la demande 4 mois avant la date d’effet de la pension. C’est l’enseignement qui détermine cette date. 

Qu’est-ce que la réforme des retraites prévoit pour les enseignants ?

Les réformes sur les retraites sont en cours. Des réunions en masses sont prévues depuis le mois de septembre pour se terminer en décembre. L’âge de départ à la retraite, les conditions d’ouverture des droits à la retraite, la durée de cotisation, et la gestion financière sont les quatre thématiques qui seront essentiellement abordées. Pour rappel, Jean-Paul Delevoye est nommé haut commissaire pour mettre à exécution la nouvelle réforme des retraites. Le Parlement voudrait que la réforme des retraite soit soumise au vote à l’Assemblée. 

Ce qui pose problème avec cette réforme, c'est son impact négatif sur la profession d'enseignants. Le montant de la réforme va baisser. Actuellement, pour calculer votre retraite, on prend en compte la moyenne de vos salaires les six derniers mois. C'est ce qu'on appelle le traitement indiciaire brut. Avec la réforme, pour obtenir le montant de votre pension, il vous faut prendre en compte tous les salaires depuis le début de votre activité professionnelle. Au sein même des professions, il existe des inégalités au niveau des primes, les professeurs du second degré perçoivent plus de primes que les professeurs du premier degré. 

Retraite des enseignants : comment corriger les pertes des retraites par les primes ?

Pour nos professeurs de collège, des écoles, le gouvernement annonce une revalorisation du montant de la retraite.

Le président Emmanuel Macron entend modifier la retraite de l'enseignant en un système dit “universel”. Chaque euro cotisé donne les mêmes droits à tous les français, quelque soit le métier. L'idée est d' atteindre un objectif d’équité.

►Pour aller plus loin: 

Simulez vos économies d'impôts grâce au Plan Epargne RetraiteSimulation gratuite