Instituteurs, professeurs des écoles, ou encore professeurs au collège. Nous parlons bien sûr de ces  fonctionnaires de l’éducation nationale, dont la vocation consiste à transmettre le “savoir”. Très récemment, Pierre Barrière directeur de l’Éducation nationale dans les Pyrénées Atlantique est parti à la retraite, après six années d’exercice. Mais comment se passe la retraite dans l’Éducation nationale? Cet article vous propose le fonctionnement de la retraite dans le secteur de l’éducation nationale. 

 

Vous le savez fort bien, la retraite désigne le versement de l’État au bénéficiaire en contrepartie de ses années de travail effectués. 

La retraite de base dans l'Éducation nationale se distingue nettement de la retraite progressive dans l’éducation nationale. Cette dernière notion permet aux travailleurs qui ont atteint ou presque l’âge légal de départ de percevoir une partie de la pension. Le fonctionnaire continue ainsi à exercer son activité professionnelle à temps partiel. Ce dispositif aussi intitulé “cessation progressive d’activité” a été supprimé depuis 2011.

À tout moment, vous pouvez faire usage d'un simulateur pour estimer votre future retraite. N’hésitez pas à vous rendre sur le site du Service des Retraites de l'État pour faire la simulation.

Au sein de l’Éducation nationale, la retraite comprend deux types de régimes :

  • le régime de retraite principale de l’Éducation nationale
  • le régime de retraite complémentaire. 

La retraite de base dans l’Éducation nationale

En 2017, la retraite moyenne
des professeurs de collège
s'élevait à 2850 €

Concernant le régime de retraite principale, l’âge de départ dépend de la durée du travail et de la nature des services rendus. On parle également de caisse retraite de fonctionnaires. 

Il faut savoir que lorsque le fonctionnaire décède, la pension est reversée à ses proches. C’est ce qu’on appelle la pension de réversion. Le montant de l’allocation peut être versée à l’époux(se) survivant(e), à l’époux(se) séparé(e) de corps, ou encore aux enfants orphelins. 

Pour connaître l’âge de départ, il faut prendre en compte le poste exercé au sein de l’éducation nationale.  

Ainsi pour le personnel sédentaire, l’âge de départ est de 60 ans. Pour les instituteurs ou même les professeurs des écoles la limite est de 55 ans. Les agents du service sédentaire peuvent partir à la retraite à 65 ans. Enfin les agents du service actif peuvent prétendre à une retraite à taux à l’âge de 60 ans. 

Comme pour tout principe, il existe des exceptions. Certaines situations permettent d’annuler les conditions d’âge. C’est notamment le cas lorsque l’enseignant ou le personnel de l’éducation nationale est lourdement handicapé ou en cas de carrière longue. 

Le texte législatif prévoit une durée minimum d’année de service. Cette durée s’élève à 15 ans. Si jamais, vous n’avez pas effectué vos 15 années de service, une partie de votre pension sera versée au régime de sécurité sociale. 

Quelques dérogations

Ce régime de retraite principale permet aux travailleurs qui voudraient continuer d’exercer leur profession après l’âge de départ. Néanmoins, celui qui prétend à une telle demande doit justifier d’une aptitude physique. 

Si vous n’avez pas atteint les trimestres requis à savoir 158 trimestres pour prétendre à la retraite, vous pouvez également demander à continuer une activité professionnelle pour atteindre le nombre de trimestres requis

Lorsque cela est nécessaire, certains fonctionnaires peuvent être amenés à travailler alors même que l’âge de départ est dépassé. Pas de panique! Ces périodes de travail seront bien prises en compte pour les enseignants qui envisagent de poursuivre leur carrière  et qui ont déjà atteint la durée minimale de service de 15 ans.

Comment le calculer ?

Pour connaître le montant de votre pension, certains éléments doivent être pris en compte: 

  • Le traitement indiciaire brut :  c’est un dispositif qui permet de connaître la rémunération de base de l’agent les six derniers mois. 
  • La liquidation : c’est le moment où vos droits accumulés pour la retraite se transforment en pension. Le taux maximum de la liquidation s’élève à 75%. 
  • Coefficient de majoration ou alors surcote : il est possible de travailler au delà de l’âge légal, néanmoins, dans cette situation vous devez avoir travaillé durant 165 trimestre (nombre de trimestre requis), votre pension est majoré. Concrètement votre montant de retraite est augmenté.

Sachez que l’âge légal de départ à la retraite dépend de votre date de naissance      

  • Coefficient de minoration : il est aussi possible de prétendre à la retraite alors même que vous n’avez pas travaillant durant 165 semestres. Dans ce cas, votre pension est minoré. Le montant de votre retraite est réduit.      

Pour obtenir le montant de votre pension, il vous faut effectuer le calcul suivant: 

Traitement indiciaire brut * le % de liquidation* coefficient de minoration ou de majoration = pension de retraite

À titre d’exemple, si vous êtes professeur(e) des écoles, le calcul pour connaître le montant de votre future pension est la même.

La retraite complémentaire dans l’Éducation nationale

Comme son nom l’indique  la retraite complémentaire dans l’éducation nationale est en complément de la retraite de la principale. La retraite complémentaire du fonctionnaire pension est obligatoire pour les fonctionnaires est obligatoire. Vos points de retraite accumulés durant votre carrière professionnelle, les primes et les indemnités perçus sont pris en compte dans le calcul de la pension. 

Comment le calculer ? 

Pour obtenir le montant de la retraite aussi appelée additionnelle, il suffit de faire le calcul suivant: 

Nombre de points accumulés * la valeur au moment de la liquidation

Le montant est versé sous la forme de rente, cependant si le total des points est inférieur à 5125, la pension sera payée une fois. Ce sera sous forme de capital. 

Depuis le 1er février 2018, vous pouvez accéder à votre compte individuel de retraite (CIR) en ligne. Le nouveau portail vous permet de prendre connaissance des éléments nécessaires pour le calcul de votre retraite.  

L’accompagnement du fonctionnaire jusqu’à la retraite

"Le professeur a réussi au moment où son élève devient original"
Lane Cooper

Dès vos 35 ans, vous recevez un relevé sur votre situation individuelle tous les 5 ans. 

Effectivement, sachez que dès 45 ans, vous pouvez faire l’objet d’un entretien avec votre directeur des ressources humaines pour connaître vos droits, mais aussi les points pour votre future retraite en tant qu’enseignant(e).

À partir de 53 ans, vous êtes contacté(e) par votre DRH pour faire un bilan sur vos données et discuter des vos droits à bonification ou majoration.

À deux ans de votre retraite, vous faites l’objet d’un accompagnement personnalisé du Service des retraites de l’État

Foire aux questions

La nouvelle réforme des retraites concerne-t-elle la retraite du personnel de l’éducation nationale ? 

Oui, la nouvelle réforme des retraites concerne le secteur de l’Éducation nationale. Le projet est prévu pour 2025. Il est d'ailleurs question d’un système dit “universel”. Les enseignants de l’éducation nationale pourront partir à partir à la retraite à partir de 62 ans. Pour ceux qui dépasseront l’âge de départ, ils subiront une décote. 

Concrètement, quelle démarche dois-je entreprendre pour faire ma demande de retraite ?

Il suffit d’adresser votre demande au directeur académique par voie hiérarchique.

Pour aller plus loin: 

Appelez-nous

Nos experts sont disponibles de 9h à 19h du lundi au vendredi


Ou demandez à être rappelé gratuitement

Se faire rappeler

Etre rappelé gratuitement

Nos experts sont disponibles de 9h à 19h du lundi au vendredi

Merci de renseigner un numéro valide

Merci !

.

Connectez-vous !

Votre email n'est pas valideMot de passe oublié ?Merci de renseigner votre mot de passe

Déjà inscrit ?

Ouverture du service imminente !


Laissez-nous votre email pour la piqûre de rappel

Plus qu'une étape avant d'accéder à votre simulation !

Sécurisez votre compte pour accédergratuitement à votre simulation

Votre email n'est pas valideVotre numéroMerci de renseigner votre numéro de téléphone

En cliquant sur "Voir ma simulation" j'accepte lesCGU
et serai automatiquement inscrit afin de profiter des services de Tacotax

DEJA INSCRIT ?