La retraite dans le BTP

The two architects are trying to explain to their female boss why much has not been done yet.

Sommaire de l'article

Les salariés du bâtiment et travaux publics (BTP) possèdent un savoir-faire qui s'étend de la charpente à la menuiserie, en passant par la plomberie ou l'électricité. Ils interviennent dans la construction d'immeubles, établissements scolaires, industries, bureaux, locaux commerciaux. Le secteur du BTP admet trois statuts : cadre, ETAM et ouvrier. Comment s'organise la retraite dans le BTP ?

Retraite du BTP : la retraite de base

Les employés (cadres, ETM ou ouvriers) du BTP appartiennent au corps des salariés du régime général. Ce régime, créé en 1945 avec la Sécurité Sociale, est géré par la Caisse Nationale d'Assurance-Vieillesse, et couvre environ 7 retraités sur 10. C'est le plus important régime de retraite en France. Tous les salariés des entreprises privées y sont affiliés, mais également les agents contractuels de la fonction publique pour la retraite de base.

L'âge de la retraite avec le régime général

En France, les actifs du régime général peuvent partir en retraite dès 62 ans s'ils sont nés après 1955. Avant cette date, l'âge est ramené à 60 ans entre 1951 et 1955, et augmente à raison de 4 mois par génération. Attention, atteindre l'âge minimum légal ne suffit pas pour toucher une retraite à taux plein. Celle-ci intervient environ 5 ans après la date d'ouverture des droits à la retraite :

Âge d'ouverture des droits à la retraiteÂge d'obtention de la pension à taux pleinAnnée de naissance
60 ans65 ans.avant 1951
60 ans et 4 mois65 ans et 4 mois1951
60 ans et 9 mois65 ans et 9 mois1952
61 ans et 2 mois66 ans et 2 mois1953
61 ans et 7 mois61 ans et 7 mois1954
62 ans67 ans1955

On parle de "retraite à taux plein" lorsqu'un actif a travaillé suffisamment longtemps pour que sa pension de retraite ne subisse aucune minoration (décote). Pour percevoir une retraite à taux plein, il faut avoir validé dans l'ensemble des régimes la durée d'assurance requise. Cette durée comprend entre 160 et 172 trimestres selon la date de naissance) :

Année de naissanceNombre de trimestres requisÉquivalent en années
avant 1953le taux plein s'applique automatiquement
195316541 ans et 3 mois
195416541 ans et 3 mois
195516641 ans et 6 mois
1956 et 195716641 ans et 6 mois
1958, 1959 et 196016741 ans et 9 mois
1961, 1962, 196316842 ans 
1964, 1965, 196616942 ans et 3 mois
1967, 1968, 196917042 ans et 6 mois
1970, 1971, 1972171soit 42 ans et 9 mois
après 1973172 trimestres43 ans

Notez qu'il est tout à fait possible de bénéficier du taux plein sans attendre l'âge requis : si un actif arrive à 60 ou 62 ans en ayant cotisé la durée d'assurance nécessaire, il partira en retraite avec une pension à taux plein. Dans le régime général, ce taux est de 50%. Il est de 75% pour les fonctionnaires.

Retraite anticipée dans le BTP

Dans tous les régimes de retraite, il existe des cas de départ anticipé, accordé pour carrière longue, handicap ou pénibilité. Des cas de majoration de durée d'assurance sont également prévus pour la maternité/paternité.

MotifConditionsAge de départ en retraite anticipée
Handicapincapacité permanente d'au moins 50 % OU un handicap de niveau comparable.dès 55 ans
Inaptitude au travailinaptitude au travail, peu importe le nombre de trimestres OU  au moins 5 trimestres avant le 31 décembre du16e anniversaire avec durée minimum de cotisations OU au moins 5 trimestres avant le 31 décembre du 20e anniversaire avec une durée minimum de cotisations.Selon les cas, avant ou après 60 ans
Pénibilitéincapacité permanente au moins égale à 20 % résultant d’une maladie professionnelle ou d’un accident du travail OU incapacité permanente comprise entre 10 et 20 % résultant d’une exposition pendant au moins 17 ans à un ou des facteurs de risques professionnels.dès 60 ans
Exposition à l'amianteToucher l’Allocation des travailleurs de l’amiante (ATA) et avoir la durée d'assurance requise pour bénéficier d'une retraite à taux plein.dès 60 ans

Le calcul de la retraite de base dans le BTP

Le montant de la pension de retraite de base dans le BTP dépend :

  • du Salaire annuel moyen (SAM), qui correspond à la moyenne annuelle des 25 meilleures années de salaires ;
  • du nombre de trimestres validés par rapport à la durée d'assurance requise (de 160 à 172 trimestres).

Si l'employé(e) a validé la durée d'assurance requise, le montant de sa pension s'obtient en calculant 50% du SAM.

Les indemnités de départ à la retraite dans le BTP

Pour les ouvriers (versée par BTP Prévoyance)

Durée d'exerciceMontant de l'indemnité
30 ans minimum*7 630 €
entre 25 et 30 ans*5 722, 50 €
entre 20 et 25 ans*3 815 €
au moins 10 ans avant la retraite1 635 €

*dont une partie après vos 50 ans

Pour les ETAM et les cadres (versée par l'employeur)

ETAM : 

  • entre 2 et 10 ans d'ancienneté : 1/10e de mois de salaire par année d'ancienneté ;
  • plus de 10 ans d'ancienneté : ou 1,5/10e de mois de salaire par année d'ancienneté.

Cadre :

  • entre 2 et 10 ans d'ancienneté : 1,5/10e de mois de salaire par année d'ancienneté ;
  • plus de 10 ans d'ancienneté : 3/10e de mois de salaire par année d'ancienneté.

PRO BTP : la retraite complémentaire dans le BTP

Dans la branche du BTP, le système de retraite complémentaire est géré par un organisme paritaire composé de représentants des employeurs et des salariés : PRO BTP. En 2019, c'est le plus gros groupe de protection sociale en France. Pro BTP est l'interlocuteur privilégié des salariés, cadres et ouvriers du BTP pour leur retraite :  relevés de carrière, réversion, calcul des droits à la retraite, déclaration fiscale, etc.

Le groupe PRO BTP est directement rattaché à la caisse Agirc-Arrco, le régime de retraite complémentaire des salariés et cadres du secteur privé. Depuis la fusion des régimes Agirc (pour les cadres) et Arrco (pour les non-cadres), les cotisations de retraite complémentaire des cadres et des salariés ne sont plus différenciées. Les taux seront les mêmes pour tous les salariés.

L'Agirc-Arrco reprend l’ensemble de droits et obligations des deux régimes, selon les mêmes principes de répartition, de solidarité entre générations et de système par point.

Bon à savoir : les artisans du BTP et les gérants d'entreprise non salariés ayant cotisé auprès de la Sécurité sociale des Indépendants (SSI, ex-RSI) recevront une pension de chacune des caisses à laquelle ils ont été affiliés.

Calcul de la retraite complémentaire avec PRO BTP

Avec les systèmes à points, le montant de la pension de retraite dépend directement du nombre de points acquis durant les années d'activité professionnelle. Il est défini en fonction du salaire (brut) et des cotisations, en ajoutant les points acquis année par année, de la façon suivante :

Assiette des cotisations x Taux d'acquisition / Valeur d'achat du point (ou "Salaire de référence")

Bon à savoir : la valeur d'achat du point Agirc-Arrco est fixée à 16,7226 en 2019.

L'assiette des cotisations est déterminée par deux éléments : le salaire de l'employé(e) et son statut (cadre, ouvrier, ETAM). Elle se divise en 2 tranches selon le Plafond Annuel de la Sécurité Sociale (40 524 € en 2019) :

  • tranche 1 : de 0 à 1 fois le plafond de la Sécurité sociale ;
  • tranche 2 : de 1 à 8 fois le plafond de la Sécurité sociale (de 40 524 € à 324 192 € pour 2019).

En 2019, le taux d'acquisition de points est égal à 6,20 % pour la tranche 1 et 17 % pour la tranche 2.

Les cotisations dans le régime Agirc-Arrco sont réparties entre employeur et salariés à hauteur de 60% pour le premier et 40% pour le second, ce qui donne :

TrancheCotisation patronaleCotisation salariale
14,72%3,15%
212,95%8,64%

PRO BTP retraite :  réversion

Lorsqu’un(e) salarié(e) décède, une partie de sa retraite peut être versée à ses proches. C'est la pension de réversion. Dans le BTP, elle s'élève à 60% du montant de la pension de retraite complémentaire que touchait le / la salarié(e) avant son décès. Cette compensation financière est attribuée sous conditions d'âge et de ressources pour la retraite de base, mais sans condition de ressources pour la retraite complémentaire.

Comment obtenir la réversion ?

Le plus souvent, la pension de réversion est allouée au conjoint survivant ou à l’ex-conjoint divorcé non remarié unique. Sous réserve que :

  • le conjoint / ex-conjoint ait au moins 55 ans pour la réversion Arrco (salariés) et au moins 60 ans pour la réversion Agirc (cadres)
  • le conjoint survivant / ex-conjoint ne se soit pas remarié.
Bon à savoir : les concubins et les partenaires de Pacs ne bénéficient pas de la pension de réversion.

Les conditions d'âge suscitées ne s'appliquent pas si :

  • la personne décédée et son conjoint avaient 2 enfants à charge au moment du décès ;
  • le conjoint survivant est reconnu invalide par la Sécurité sociale, un médecin expert désigné par l’institution de retraite, la Commission des Droits et de l’Autonomie des Personnes Handicapées ou décision de justice.

L'attribution de la pension de réversion n'est pas automatique, pour la demander, la démarche doit s'effectuer dans les 12 mois qui suivent le décès du salarié. 

Comment contacter PRP BTP pour ma retraite complémentaire ?

Vous partez en retraite en 2019 ? Vous avez besoin de contacter PRO BTP pour votre déclaration fiscale ? Vous cherchez à obtenir votre relevé de carrière ? Une pension de réversion ? Le service client téléphonique PRO BTP est ouvert du lundi au vendredi de 8 h 30 à 19 h et le samedi de 8 h 30 à 13 h.

Les adresses et numéros de téléphone des directions régionales PRO BTP sont toutes disponibles ici.

Vous pouvez également contacter la caisse de retraite par mail si vous souhaitez adresser un document / une attestation depuis votre espace personnel sur le site PRO BTP.

Agents de la fonction publique ? Ces articles peuvent vous intéresser :

Indépendant ? Profession libérale ? 

Vous êtes affilié(e) à un régime spécial de retraite ? Découvrez nos articles dédiés :

Simulez vos économies d'impôts grâce au Plan Epargne RetraiteSimulation gratuite