Retraite carrière longue : un privilège qui se mérite

Retraite carrière longue : un privilège qui se mérite

Sommaire de l'article

Si vous avez commencé à travailler jeune, vous pourrez peut-être prétendre à une retraite anticipée. Mais attention, il faut répondre à certains critères et ils sont très précis : nombre de trimestres cotisés avant 16 ans, nombre de trimestres cotisés avant 20 ans, année de naissance. Bref, prendre sa retraite avant les autres n’est pas donné à tout le monde. Créé en 2003, ce dispositif est là pour durer, même la controversée réforme des retraites ne devrait pas le déranger. Un soulagement pour ceux qui dépendent de ce dispositif. 

Retraite anticipée pour carrière longue 

Rappel : Un projet de loi instituant un système universel de retraite est examiné par le Parlement. Les règles relatives à la retraite seront modifiées. Dans l’attente de la publication de la loi, les informations contenues dans cette page restent d’actualité.

Qui peut en bénéficier ? 

Vous l’aurez compris, pour bénéficier d’une retraite anticipée il faut avoir commencé à travailler plus tôt. Jusqu’ici rien d’anormal. Il faudra commencer par justifier que vous avez commencé à travailler avant vos 20 ans. Et c’est là que ça se complexifie, car les conditions s’accumulent, voyez plutôt. Il faudra justifier :

  • d’une durée minimale d’assurance cotisée, tous régimes de base obligatoires confondus,
  • d’une durée d’assurance minimale en début de carrière.

Si cela ne suffisait pas, ces conditions de durée d’assurance varient en fonction de plusieurs critères bien précis :

  • de votre année de naissance,
  • de l’âge à partir duquel votre départ à la retraite anticipée est envisagé,
  • et de l’âge à partir duquel vous avez commencé à travailler.

► À lire aussi : Retraite par catégorie socio-professionnelle

Retraite anticipée : comment la demander ? 

Les démarches pour obtenir une retraite anticipée sont en somme très simple. Il faut commencer par se rendre sur le site de l’Assurance retraite. Vous n’aurez plus qu’à vous connecter à votre espace personnel. Bien sûr, pour en bénéficier il faudra réunir certaines conditions (listées plus haut). Pour savoir rapidement si vous êtes concerné, utilisez le service « Obtenir mon âge de départ à la retraite ». 

Depuis votre espace vous pourrez également visualiser votre relevé de carrière en ligne. Si vous constatez une erreur ou un oubli, pas de panique ! Vous aurez la possibilité de faire une demande de régularisation directement sur le site à compter de vos 55 ans.

Une fois votre relevé de carrière mis à jour, n’oubliez pas de demander une attestation de situation vis-à-vis de la retraite anticipée à votre caisse régionale. Pour l’obtenir, il faudra leur transmettre le formulaire de demande complété. Vous obtiendrez cette attestation, au plus tôt, six mois avant le point de départ possible de votre retraite anticipée. Il faudra donc s’y prendre à l’avance !

Une fois, le précieux papier en votre possession, il ne vous restera plus qu’à utiliser le service en ligne « Demander ma retraite » disponible depuis le site de l’Assurance retraite. Vous serez invité, via ce service, à leur transmettre cette attestation. Vous avez également la possibilité de faire cette demande directement auprès de votre caisse régionale à l’aide d’un formulaire. Vous pourrez également l’envoyer par courrier.

Combien de trimestres doit-on valider pour une carrière longue ? 

Une question difficile qui mérite que l’on s’y attarde quelques instants. Pourquoi ? Car tout ceci peut paraître un peu abstrait. Il est intéressant d’énoncer des données et des années, mais rien ne vaut l’exemple pour rendre tout ceci plus concret. Commençons par l’année de naissance, elle primordiale. En effet, l’âge de départ à la retraite pour carrière longue pour une personne née en 1961 ne sera pas le même que si elle était née en 1953.

Exemple : Si vous avez commencé à travailler avant 20 ans, et que vous souhaitez partir en retraite anticipée pour carrière longue, vous devez justifier d’une durée de cotisation comprise entre :

  • Né en 1953 : 165 trimestres 
  • Né en 1954 : 165 et 169 trimestres
  • Né en 1955 : 166 et 170 trimestres 
  • Né en 1956 et 1957 : 166 et 174 trimestres 

Mais ce n’est pas tout, le nombre de trimestres cotisé dépend aussi de l’âge auquel vous avez commencé à travailler. Par exemple, si vous êtes né en 1960 et que vous avez commencé à travailler à 16 ans vous devrez avoir cotisé 175 trimestres pour pouvoir partir en retraite anticipée à 58 ans. Si au contraire vous avez commencé à travailler à 20 ans vous devrez justifier de 167 trimestres cotisés pour pouvoir partir à la retraite à 60 ans.

Enfin (promis c’est fini), l’âge auquel vous avez commencé votre activité professionnelle détermine également celui l’âge d’ouverture des droits :

  • début de carrière à 16 ans : vous pouvez demander votre départ à la retraite dès 58 ans ;
  • début de carrière à 20 ans : vous pouvez demander votre départ à la retraite dès 60 ans ;

Bon à savoir : Certaines années sont un peu différentes des autres. En l’occurrence il y en a deux, 1956 et 1957. Ces deux années ont une particularité :  ce sont les seules, dans le cadre des carrières longues, à admettre 3 âges différents de retraite anticipée :

  • 56 ans et 3 mois (début d’activité à 16 ans) si l’assuré(e) justifie de 174 trimestres 
  • 59 ans (idem) avec 170 trimestres
  • 60 ans (début d’activité à 20 ans) avec 166 trimestres.

Tout ceci n’est toujours pas 100 % clair ? Pas de panique, nous avons mis au point un petit tableau qui vous aidera à mieux comprendre ce dispositif et surtout à repérer plus facilement l’année qui vous concerne. Le voici :

Date de naissance

Début d’activitéDurée cotiséeDépart à partir de
1956 et 1957Avant 16 ans17456 ans et 3 mois
17059 ans
Avant 20 ans16660 ans
1958, 1959,196 0Avant 16 ans17558 ans
Avant 20 ans16760 ans
1961, 1963, 1964Avant 16 ans17658 ans
Avant 20 ans16860 ans
1964, 1965, 1966Avant 16 ans17758 ans
Avant 20 ans16960 ans

Retraite carrière longue : les périodes cotisées

Vous l’aurez compris, le dispositif de retraite anticipée demande de répondre à de nombreuses conditions. Mais saviez-vous qu’il prend également en compte certaines périodes dites « chômées » ? En effet, vous avez pu commencer à travailler très jeune, de quoi parfois même prétendre à une retraite à 56 ans. Mais nous nous éparpillons. 

Les trimestres retenus pour le calcul des droits à la retraite, et l’éligibilité à la retraite anticipée ne sont peut-être pas forcément ce que vous pensez. Bien sûr, il y a ceux qui sont travaillés, on les appelle « cotisés ». Mais n’allez pas oublier ceux dits « assimilés ». De quoi s’agit-il ? Ce sont tout simplement des périodes chômées, mais qui sont tout de même prises en compte pour valider la durée d’assurance. Il s’agit :

  • du service militaire 
  • du chômage (dans la limite de 4 trimestres)
  • de la maternité 
  • des congés formation 
  • de la maladie/incapacité temporaire (dans la limite de 4 trimestres) 
  • de la pension d’invalidité (dans la limite de 2 trimestres) 
  • des périodes prises en compte dans le Compte Professionnel de Prévention (CEP)
Bon à savoir : les périodes de volontariat associatif, comme les services civiques, sont prises en compte pour la durée d’assurance dans le régime général, mais pas dans la durée cotisée.

Retraite carrière longue et décote : comment ça marche ?

Commençons déjà par rappeler ce qu’est une décote. Atteindre l’âge légal de départ à la retraite ne suffit pas toujours pour toucher la totalité de votre pension. En effet, quelques trimestres ont pu se perdre en route, résultat vous n’avez pas suffisamment cotisé de trimestres. C’est cela qu’on appelle la décote.

Avec la décote, pas de jaloux, tous les régimes de retraite sont concernés. Mais cela ne veut pas dire que vous ne pourrez pas demander votre départ à la retraite. Vous ne serez pas bloqué, mais le montant de votre pension sera réduit. La décote devient alors viagère. Pourquoi ? Car elle sera appliquée jusqu’au décès. Heureusement, elle ne peut pas excéder 20 trimestres, contrairement à la surcote qui n’est pas plafonnée.

Ne pas confondre âge légal et âge à taux plein :

  • L’âge légal de départ en retraite correspond à l’âge à partir duquel vous pouvez prendre votre retraite (quitte à avoir une pension minorée par manque de trimestre)
  • L’âge à taux plein correspond à l’âge à partir duquel la pension de retraite ne sera pas minorée. Retraite à 100 %

Retraite carrière longue : fonction publique

Les fonctionnaires aussi ont droit à une retraite anticipée, là aussi sous certaines conditions. De la même manière que pour des non-fonctionnaires, il faudra prendre en compte votre année de naissance ainsi que l’âge que vous aviez quand vous avez commencé à travailler. Certaines périodes non travaillées sont considérées comme cotisées.

Foire aux questions

Existe-t-il des simulateurs de départ à la retraite pour carrière longue ? 

Tout à fait, vous pouvez d’ailleurs les trouver soit sur le site du service public soit directement sur le site de l’assurance retraite. Sur ce dernier vous trouverez d’ailleurs toutes les informations concernant la retraite anticipée, les formulaires à remplir, les adresses où envoyer vos dossiers ainsi que votre espace personnel.

►Pour aller plus loin :

Analysez gratuitement votre situation pour réduire vos impôts

Simulation gratuite