Les auto-entrepreneurs ont-ils droit à la retraite ? Bien sûr que oui et heureusement ! Reste à savoir à quel régime ils appartiennent. Avant de déclarer votre statut d'indépendant il est donc important de bien comprendre ce que cela signifie et comment cela se traduira au moment de partir à la retraite. Rattaché à la sécurité sociale des indépendants (anciennement le RSI) ou à la Cipav (activités libérales), ils bénéficie du régime micro-social. Dans cet article on vous explique tout:  le fonctionnement de cette retraite un peu particulière, la méthode de calcul de validation de vos trimestres, et les indemnités journalières auxquelles vous aurez droit ! C'est parti !

 

Quelle retraite pour les auto-entrepreneurs?

Le régime de retraite des auto-entrepreneurs est un peu à part. Simple et flexible il se démarque de la retraite des différentes catégories socio-professionnelle

Le régime social des auto-entrepreneurs est très simple, il a d'ailleurs été créer pour simplifier la vie de ses utilisateurs. Alors bien sûr il existe de nombreuses charges auto-entrepreneurs dont vous serez redevables mais dans l'ensemble le maître mot reste la simplicité. En tant qu'indépendant, vous bénéficiez du régime micro-social, on parle de SSI auto-entrepreneurs. C’est le RSI, désormais SSI (Sécurité sociale des Indépendants), qui gère votre retraite, ainsi que l’ensemble de vos cotisations. Quant aux cotisations, elles sont globalisées et ramenées à un taux unique sur votre chiffre d’affaire. On vous avait dit que c'était simple. Il suffira dont d'appliquer les taux de cotisation directement sur votre CA. Cette manière d'opérer est bien plus optimal et accessible que celle du régime des indépendants “classique”. C'était une réelle volonté du gouvernement.

Pourquoi ? Car le statut d'auto-entrepreneur est parfois difficile à assumer, et il n'est pas toujours simple de se lancer dans l'aventure. Le régime de retraite sera au moins l'une des rares choses qui ne vous compliquera pas la vie.

Résultat: vos déclarations et le calcul de vos cotisation sont plus simples et vous évitez des obligations comptables et des démarches de déclaration.

Le saviez-vous ? 7% des cadres en France sont également des micro-entrepreneurs d'après l'Apec.

Valider vos trimestres de retraite en auto-entrepreneur

Ici encore on voit clairement de forte similitudes entre le régime de retraite auto-entrepreneur est le régime de retraite du RSI. En effet, le principe de validation de trimestres est le même, mais les conditions de validation des trimestres sont différentes. Le nombre de trimestres validés pour votre retraite du régime auto-entrepreneur dépend du dépassement de seuils minimaux de chiffre d’affaire, et de la nature de votre activité.

Activité CA pour 1 trimestre CA pour 2 trimestres CA pour 3 trimestres CA pour 4 trimestres

Activité commerciale, hébergement et restauration

4 137 € 7 286 € 10 426 € 20 740 €

Prestation de services commerciale ou artisanale (BIC)

2 412 € 4 239 € 6 071 € 12 030 €
Prestation de services commerciale ou artisanale et professions libérales non réglementées (BNC) 2 880 € 5 062 € 7 266 € 9 675 €

Activité libérale réglementée (BNC)

2 246 € 4 491 € 6 737 € 8 892 €

À noter : en cas de cumul d'activité en auto-entrepreneur, il n’est possible de valider au maximum que 4 trimestres par an. Par exemple, un auto-entrepreneur VTC, ce qui correspond à une activité artisanale de prestation de service (si l’entreprise compte moins de 10 salariés) déclarant un CA annuel de 9 000 € pourra valider 3 trimestres de retraite.  

La retraite des non-cadres

Retraite en auto-entrepreneur: à quoi avez-vous droit ?

Autre point important, avec vos cotisations sociales vous avez droit à une indemnité journalière au moment de votre retraite. Si vous arrivez à partir à la retraite à taux plein, c'est-à-dire si vous avez validé tous vos trimestres, vous toucherez une indemnité. Son montant sera équivalent à 50 % de votre revenu moyen journalier. Il est calculé à partir de votre chiffre d’affaire déclaré pour les 3 dernières années civiles de cotisation. Pour être plus précis, un abattement forfaitaire est opéré sur votre chiffre d’affaires pour tenir compte des frais et charges qui découlent de votre activité et donc faire apparaître votre revenu final. Cet abattement forfaitaire varie selon la nature de votre activité d'auto-entrepreneur.

  • Activités commerciales : 71 %
  • Prestation de service commerciale et artisanale : 50 %
  • Activités libérales : 34 %
À noter : le montant maximum des indemnités journalières est de 54,43 €.

Nous vous en parlions plus haut, le régime micro-social est définitivement sous le signe de la simplicité, tout y passe: 

  • le système,
  • les déclarations: le calcul et le versement des cotisations sociales,
  • le calcul du montant de la pension de retraite.

Vous l'aurez compris cette grande simplicité est un avantage énorme du régime auto-entrepreneur. Mais attention, cette simplicité peut être traître, elle conduit parfois à ne prendre en compte que votre chiffre d’affaire avec un abattement forfaitaire. Ce dernier peut parfois être arbitraire et s’éloigner de la réalité de vos frais et charges. C'est donc à vous de voir quel est le statut le plus adapté à votre activité ! C'est votre choix, mais réfléchissez bien.

Quelle retraite pour un auto-entrepreneur?
On parle désormais de micro-entreprise
plutôt que d'auto-entreprise

Être retraité et auto-entrepreneur : le cumul c’est possible 

Si vous redoutez la retraite, que pour vous retraite signifie ennui et déprime, soyez rassuré. La retraite ne signifie pas forcément l’arrêt de toute activité professionnelle. Vous avez le choix grâce au dispositif de la micro-entreprise. Il permet à toute personne à la retraite de prolonger sa vie professionnelle en développant une activité indépendante. Pratique et simple cette option vous permets de rester actif tout en conservant votre retraite.

Vous ne le saviez peut-être pas mais le principe même de ce cumul c'est de continuer à faire une activité professionnelle à votre compte tout en continuant de toucher votre pension de retraite. Bien sûr, vous pourrez toucher des revenus issus votre micro-entreprise. Flexible, ce régime est une formule particulièrement adaptée et attractive pour les jeunes retraités qui ont encore beaucoup à apprendre et à transmettre. Vous l'aurez compris, le cumul offre de nombreux avantages :

  • un moyen de lutter contre l’isolement 
  • mettre à profit son expérience dans un nouveau projet 
  • un revenu complémentaire

Quelle retraite pour les personnes qui touchent le SMIC ?

Les bénéficiaires : travailleurs indépendants ou non

De nombreuses catégories de pensionnés peuvent bénéficier de ce cumul entre pension de retraite (base ou complémentaire) et de revenus d’activités :

  • retraités du régime général de la Sécurité sociale (essentiellement les anciens salariés du secteur privé) 
  • retraités du régime des indépendants (les commerçants et artisans) 
  • retraités relevant de l’assurance vieillesse des professions libérales 
  • retraités du régime agricole, (anciens exploitants, anciens salariés agricoles) 
  • retraités du secteur privé soumis à des régimes spéciaux (clercs et employés de notaires, personnels des industries électriques et gazières, professionnels du commerce, de la pêche, etc.).

Les conditions à respecter :

Pour bénéficier du cumul sans restriction (c’est-à-dire continuer de recevoir la pension à taux plein), 2 conditions cumulatives doivent être remplies :

1ere condition :  avoir atteint l’âge légal du départ

  • soit être âgé entre 60 et 62 ans et avoir validé le nombre de trimestres nécessaires pour percevoir une retraite à taux plein;
  • soit avoir atteint l’âge permettant de bénéficier automatiquement du taux plein ou avoir entre 65 ans et 67 ans selon sa date de naissance.

2ème condition : avoir liquidé ses pensions  de vieillesse auprès de la totalité des régimes de retraite, de base et complémentaires, légalement obligatoires dont le retraité a relevé.

La retraite complémentaire auto-entrepreneur 

Dès le début d’activité, il est préférable de prévoir un complément de revenu pour se doter d'un complément de revenus ultérieur. Plusieurs possibilités s’ouvrent au micro-entrepreneur :

  • Plan d’Épargne en Actions : investissement boursier sous forme d’un contrat de capitalisation 
  • Assurance-vie : en versant régulièrement des sommes dessus, il pourra toucher le total et ses intérêts à la fin du contrat, sous forme de capital ou de rente 
  • contrat Madelin : contrat d’assurance-vie spécialement dédié aux professions libérales, artisans et commerçants (remplacé par le PER depuis octobre 2019)
  • immobilier locatif : consiste à acheter un ou plusieurs biens immobiliers et à les louer pour se faire un complément de revenus, etc.

Taux de cotisation retraite auto-entrepreneur en 2018 et 2019

Activité exercée Cotisation sociales Charges fiscales

CFP    

TFC Total
Vente de marchandises, objets, fournitures et denrées à emporter ou à consommer sur place et fourniture de logement 12,8% 1% 0.1% 0,015% 13,915 %

Autres prestations de services artisanales

22% 1.7% 0.3% 0,48% 24,48%

Autres prestations de services commerciales et location de locaux d'habitation meublés

22% 1.7% 0.3% 0,044% 24,044%
Professions libérales relevant de la Sécurité Sociale des Indépendants au titre de l’assurance vieillesse 22% 2.2% 0.3% 0% 24.5%

Professions libérales relevant de la CIPAV au titre de l’assurance vieillesse

22% 2.2% 0.2% 0% 24,4%

►Pour aller plus loin :

Appelez-nous

Nos experts sont disponibles de 9h à 19h du lundi au vendredi


Ou demandez à être rappelé gratuitement

Se faire rappeler

Etre rappelé gratuitement

Nos experts sont disponibles de 9h à 19h du lundi au vendredi

Merci de renseigner un numéro valide

Merci !

.

Connectez-vous !

Votre email n'est pas valideMot de passe oublié ?Merci de renseigner votre mot de passe

Déjà inscrit ?

Ouverture du service imminente !


Laissez-nous votre email pour la piqûre de rappel

Plus qu'une étape avant d'accéder à votre simulation !

Sécurisez votre compte pour accédergratuitement à votre simulation

Votre email n'est pas valideVotre numéroMerci de renseigner votre numéro de téléphone

En cliquant sur "Voir ma simulation" j'accepte lesCGU
et serai automatiquement inscrit afin de profiter des services de Tacotax

DEJA INSCRIT ?