1. Retraite : le guide ultime pour bien la préparer

  2. Quelles cotisations sociales en 2021 ?

  3. Quel simulateur de cotisation sociales pour un indépendant ?

Quel simulateur de cotisation sociales pour un indépendant ?

Sommaire de l'article

Vous êtes professionnel libéral ? Artisan ? Commerçant ? Vous avez besoin d’estimer en amont le montant de vos cotisations sociales ? Et si vous utilisiez un simulateur de cotisations sociales pour indépendant ? Accessible sur le site de la Sécurité sociale des indépendants, il vous permettra non seulement d’estimer le montant de vos charges sociales mais également les droits à la retraite obtenus au cours d’une année. Tacotax vous dit tout de l’utilisation que vous pouvez faire d’un simulateur de cotisations sociales pour indépendant. Suivez le guide ! 

Simulez vos économies d'impôts grâce au Plan Epargne Retraite

Simulation gratuite

Indépendant : pourquoi utiliser un simulateur de cotisations sociales ?

Disponible sur le site de la Sécurité sociale des indépendants, le simulateur offre plusieurs avantages aux professionnels. Encore faut-il savoir comment interpréter les résultats qui sont indiqués ! 

À quoi sert un simulateur de cotisations sociales pour indépendant ?

Lorsqu’il est destiné aux indépendants, le simulateur de cotisations sociales vous permet d’estimer le montant des charges que vous avez à payer. Il offre également une estimation des trimestres et des points obtenus au titre de votre retraite pour l’année en cours. 

Grâce au simulateur de cotisations sociales, un professionnel indépendant peut ainsi prévoir plus facilement le montant qu’il va devoir verser au titre des charges sociales

Vous faites face à une hausse ou à une baisse de vos revenus ? Cet outil peut vous permettre d’anticiper la régularisation annuelle de vos cotisations. Vous aurez ainsi une idée plus ou moins précise du montant de cotisations que vous devrez payer en plus, ou au contraire en moins en vous servant d’un simulateur adapté. 

Que comporte un simulateur de cotisations sociales pour indépendant ? 

Pour estimer le montant de vos cotisations sociales si vous êtes indépendant, vous pouvez utiliser le simulateur proposé par le site de la Sécurité sociale des indépendants. Dédié aux artisans, aux industriels et aux commerçants, le simulateur de cotisations sociales pour indépendant intègre les taux et les barèmes en vigueur. 

Plusieurs informations vous seront demandées, telles que : 

  • votre catégorie professionnelle,
  • la date à laquelle vous avez débuté votre activité ou la date à laquelle vous comptez la débuter,
  • si vous êtes au régime micro-fiscal ou non,
  • si vous bénéficiez d'une exonération de cotisations sociales au titre de l’ACRE (également appelée aide à la création ou à la reprise d'une entreprise) ou non. 

Attention, le simulateur de cotisations sociales qui est proposé par la Sécurité sociale des indépendants ne concerne pas les auto-entrepreneurs puisque leurs cotisations sont calculées en fonction de taux spécifiques. Si vous êtes dans cette situation, mieux vaut utiliser le simulateur disponible sur le site mon-entreprise.fr ou sur le site de bpifrance-creation.fr.

► Lire également : Rubrique cotisations sociales : où la trouver sur service-public.fr ?

Interpréter les résultats d’un simulateur de cotisations sociales pour indépendant

Un simulateur de cotisations sociales pour indépendant donne plusieurs résultats, à savoir : 

  • le taux des cotisations, la base retenue et le montant total à payer. De nombreuses cotisations apparaissent telles que les cotisations maladies, les allocations familiales, la contribution à la formation professionnelle (CFP), la retraite de base, la retraite complémentaire, l’invalidité-décès et la CSG/CRDS ;
  • les droits acquis pour la retraite, c’est-à-dire le nombre de trimestres acquis au titre de la retraite de base et le nombre de points obtenus pour la retraite complémentaire. 

Les résultats fournis par le simulateur dépendent uniquement des informations qui sont renseignées. Ils ne peuvent donc être pris pour argent comptant. De plus, le simulateur ne prend jamais en compte les cas particuliers. 

Bon à savoir : le montant présenté par un simulateur de cotisation sociales ne peut pas vous permettre de bénéficier d’un avantage quelconque auprès des organismes concernés. 

► Lire aussi : Taux de cotisations sociales en 2021 à l’URSSAF

Simulez vos économies d'impôts grâce au Plan Epargne Retraite

Simulation gratuite

Le fonctionnement des cotisations sociales des indépendants

Comme tout professionnel, l’indépendant paie plusieurs cotisations sociales suivant un mode de calcul bien précis. 

Cotisations sociales et prestations sociales de l'indépendant

En tant que professionnel indépendant, vous cotisez auprès de l’Urssaf. Grâce aux cotisations sociales que vous versez, vous êtes ainsi protégé personnellement pour votre couverture maladie, votre assurance maternité ou votre congé paternité.

Vous préparez également votre avenir en versant des cotisations au titre de votre retraite de base et de votre retraite complémentaire ou encore de votre assurance invalidité décès. En payant des cotisations sociales, vous bénéficiez ainsi de prestations sociales et vous contribuez au système dans son ensemble. En définitive, un indépendant est soumis à plusieurs cotisations dont : 

  • la cotisation maladie-maternité,
  • la cotisation d'indemnités journalières,
  • la cotisation retraite de base et retraite complémentaire,
  • la cotisation invalidité-décès,
  • la cotisation allocations familiales,
  • la contribution à la formation professionnelle,
  • les contributions CSG/CRDS, qui désignent la contribution sociale généralisée et la contribution au remboursement de la dette sociale. 
Bon à savoir : en tant qu’indépendant, vous n’êtes pas protégé contre les maladies professionnelles ni contre les accidents du travail. 

Comment sont calculées les cotisations sociales des indépendants ?

Vos cotisations sociales sont payées en fonction du revenu professionnel que vous percevez, c’est-à-dire en fonction de vos bénéfices ou de votre rémunération en tant que chef d’entreprise. Cette base de calcul intègre également les dividendes dont vous bénéficiez, du moins pour la part qui dépasse les 10 % du capital social détenu. Elle intègre également l’abattement fiscal forfaitaire de 10 % qui concerne les frais professionnels. 

Le montant des cotisations sociales est proportionnel aux revenus que vous percevez et dépend du taux de cotisations qui est affecté à chaque cotisation. Il est calculé à titre provisionnel dans un premier temps, puis régularisé à partir du revenu réel que vous déclarez dans votre déclaration sociale des indépendants (DSI). 

Dans l’hypothèse où vos revenus sont très faibles, certaines charges sociales sont calculées sur la base d'un montant minimum prédéfini. C’est par exemple le cas de la cotisation minimale de retraite de base qui vous permet de valider 3 trimestres de retraite quel que soit le revenu que vous percevez. 

Pour connaître le montant de vos cotisations, vous pouvez ainsi utiliser un simulateur de cotisations sociales pour indépendant, ou effectuer votre DSI en ligne.

Bon à savoir : si vous commencez votre activité professionnelle, votre revenu n’est pas connu. Vos cotisations sont donc calculées provisoirement en fonction de l’activité exercée et de bases forfaitaires pré-établies. Le montant réel de vos cotisations sera recalculé à partir de votre DSI. 

Foire aux questions

🤷 Quels sont les avantages de l’ACRE pour un indépendant ?

Obtenu automatiquement lors de la création d’une entreprise, l’ACRE vous permet de bénéficier d’une exonération totale ou partielle des cotisations pendant une période de 12 mois. L’exonération est relative au montant de votre revenu annuel. Ainsi : 

  • vous êtes totalement exonéré de cotisations si vos revenus sont inférieurs à 30 852 € ;
  • vous êtes partiellement exonéré de cotisations si vos revenus sont compris entre 30 393 € et 41 136 € ;
  • vous n’avez pas droit à cette exonération si vos revenus sont supérieurs à 41 136 €

Attention, la contribution à la formation professionnelle, la CSG/CRDS et la cotisation de retraite complémentaire restent dues quoi qu’il arrive.

🤝 Qu’est-ce que la Déclaration sociale des indépendants (DSI) ?

La DSI permet au chef d’entreprise qui exerce une activité libérale, artisanale ou commerciale (hors auto-entrepreneur) de déclarer ses revenus professionnels. La DSI sert ainsi de base de calcul des cotisations et des contributions sociales de l’indépendant.

Elle doit être effectuée par voie dématérialisée entre le 9 avril et le 30 juin. La DSI est obligatoire, même si le chef d’entreprise n’a obtenu qu’un revenu très faible ou qu’il n’est pas imposable.

Simulez vos économies d'impôts grâce au Plan Epargne Retraite

Simulation gratuite

Cet article vous a été utile ?