Simulateur de cotisations sociales : pour quoi faire ?

Sommaire de l'article

Quel que soit votre statut, vous êtes amené à payer des cotisations sociales dans la mesure où vous percevez des revenus. Ainsi, que vous soyez indépendant, salarié, employeur ou même fonctionnaire, vous êtes concerné par les charges sociales dont le montant dépend à la fois du taux de cotisations et de l’assiette sur laquelle elles sont prélevées. Vous voulez savoir combien vous allez payer au titre de vos cotisations sociales ? Et si vous utilisiez un simulateur ? Tacotax vous dit tout sur les simulateurs de cotisations sociales et sur leurs différents usages. 

Simulez vos économies d'impôts grâce au Plan Epargne Retraite

Simulation gratuite

Pourquoi utiliser un simulateur de cotisations sociales ?

Un simulateur de cotisations sociales a un rôle bien précis : il permet d’évaluer le montant mensuel à payer au titre des cotisations et des contributions sociales. Il peut ainsi être utilisé de plusieurs manières à la fois. 

 Anticiper le paiement des cotisations sociales 

Si vous êtes indépendant, vous savez à quel point l’anticipation est importante. Cette capacité est essentielle dans votre travail, mais elle l’est aussi pour la bonne santé de vos finances et de votre trésorerie. C’est en ce sens qu’un simulateur de cotisations sociales est essentiel. 

En effet, en simulant le montant de vos cotisations et de vos contributions sociales, vous pouvez mieux les comprendre et donc les anticiper. Ainsi, vous ne serez plus pris au dépourvu au moment de régler vos cotisations sociales et vous aurez davantage de visibilité sur les finances de votre entreprise et donc, sur votre rémunération personnelle.

Estimer le coût d'une nouvelle embauche

Si vous envisagez d’embaucher une nouvelle personne, vous avez besoin de savoir ce qu’elle vous coûtera en tout et pour tout. Dans ce cas, utiliser un simulateur de cotisations sociales prend tout son sens. 

En effet, cet outil vous permet de connaître le montant des cotisations salariales et patronales à payer, et donc de calculer le coût total de la rémunération d’un nouveau salarié. 

En ayant connaissance du coût que représente l’embauche d’un nouveau salarié, vous avez un autre regard sur l’avenir de votre entreprise. Vous pouvez également élaborer plus facilement votre business plan si vous êtes en train de créer votre entreprise par exemple. 

Comprendre le montant de son salaire

Si vous êtes salarié, vous percevez un salaire net d’un certain montant qui diffère de la rémunération brute qui vous a été notifiée au moment de l’embauche. C’est tout à fait normal. Le montant brut correspond à : 

  • la rémunération nette que vous touchez avant imposition,
  • les cotisations sociales salariales. 

Ces cotisations sociales salariales sont donc déduites de votre salaire brut. Bien qu’elles soient à votre charge, c’est votre employeur qui les paye pour vous avant de vous verser votre salaire. En utilisant un simulateur de cotisations sociales vous pouvez ainsi mieux comprendre ce qui est déduit de votre salaire brut et pourquoi ! 

Que faire des résultats énoncés par le simulateur de cotisations sociales ?

Bien que la plupart des simulateurs soient régulièrement mis à jour et intègrent toutes les données nécessaires, d’autres ne sont pas fiables. La première chose à faire est donc de choisir un simulateur de cotisations sociales proposé par des services officiels tels que l’Urssaf, Bpi France ou encore la Sécurité sociale des indépendants. 

Une fois que vous aurez choisi votre simulateur, plusieurs informations vous seront demandées. Vous obtiendrez ensuite des résultats qu’il vous appartiendra d’analyser. 

Gardez toutefois à l’esprit qu’un simulateur de cotisations sociales ne prend jamais en compte les cas particuliers et n’intègre donc ni les conventions collectives, ni les aides à l’embauche par exemple. De même, les résultats obtenus découlent des informations que vous avez renseignées. Autrement dit, si vous vous trompez quelque part, l’estimation du montant de vos cotisations sociales peut être faussée. 

L’utilisation d’un simulateur de cotisations sociales est bénéfique, quel que soit votre cas. Néanmoins, les résultats obtenus ne doivent pas être pris pour argent comptant. Il ne s’agit que d’informations indicatives. 

Simulez vos économies d'impôts grâce au Plan Epargne Retraite

Simulation gratuite

Les cotisations sociales, à quoi servent-elles ?

Les cotisations sociales sont des versements qui sont réalisés sur la base de la rémunération perçue par le travailleur, quel que soit son statut. Vous êtes salarié ? Vous devrez payer des cotisations sociales salariales. Vous êtes employeur ? Vous êtes concerné par les cotisations sociales patronales. Vous êtes indépendant, auto entrepreneur ou fonctionnaire ? Vous devez également verser des cotisations sociales

Le paiement de ces cotisations sociales vous donne droit à des prestations sociales qui vous seront par exemple accordées en cas : 

  • de périodes de chômage,
  • d’arrêt maladie,
  • de départ à la retraite,
  • d’accidents du travail.

► Lire également : Quelles sont les cotisations sociales personnelles obligatoires ?

En fonction de votre statut, vous payez ainsi plusieurs types de cotisations et de contributions sociales, à l’image de : 

  • la cotisation maladie-maternité,
  • la cotisation d’allocations familiales,
  • la CSG-CRDS,
  • la cotisation vieillesse,
  • la contribution à la formation professionnelle (CFP).
Bon à savoir : dans le régime général, toutes les cotisations et contributions sociales ne sont pas à la charge des salariés et des employeurs. Certaines ne sont dues que par l’une des parties, d’autres par les deux. 

► Lire aussi : Taux de cotisations sociales en 2021 à l’URSSAF

Comment sont calculées les cotisations sociales ? 

Les cotisations sociales sont calculées en fonction d’un taux qui est propre à chaque cotisation et d'une assiette de cotisations. Il s’agira alors : 

  • du salaire que perçoit le salarié,
  • du traitement touché par le fonctionnaire,
  • des bénéfices perçus par l’indépendant.

Bon à savoir : dans un cas comme dans l’autre, d’autres éléments peuvent entrer dans l’assiette de cotisations comme les primes et les indemnités, les avantages en nature, ou les heures supplémentaires et complémentaires par exemple. 

Quant aux taux de cotisations, ils sont fixés par voie réglementaire et sont directement appliqués sur les revenus que vous percevez dans la limite de l’assiette de cotisations. 

Par exemple : 

  • un salarié devra verser 0,40 % de son salaire total au titre de l’assurance vieillesse déplafonnée, ou 6,80 % au titre de la CSG déductible ;
  • un employeur devra verser 4,05 % du salaire total de son salarié, limité à 4 fois le Plafond de la Sécurité sociale, au titre de l’assurance chômage ;
  • un indépendant devra verser 0,25 % de ses revenus (plafonnés à 41 136 €) pour la Contribution à la formation professionnelle (CFP). 

Foire aux questions

🤝 Peut-on payer moins de cotisations sociales sur les salaires ?

Si vous êtes employeur et que vous cherchez à faire baisser vos charges salariales et patronales, rassurez-vous c’est possible. Pour ce faire, certains services peuvent être mis en place, tels que les tickets restaurants, les chèques vacances ou encore un plan d’épargne entreprise.  

🤝 À qui s’adresse le simulateur de cotisations sociales ?

Un simulateur de cotisations sociales peut être utilisé par tout type de personne. En effet, il existe de nombreux simulateurs de cotisations sociales sur internet, certains étant dédiés aux indépendants, aux micro entrepreneurs ou encore aux employeurs et à leurs salariés. Si vous souhaitez utiliser un simulateur de cotisations sociales, assurez-vous de bien choisir un outil qui correspond à votre situation actuelle. Vous pourriez avoir des surprises sinon !

Simulez vos économies d'impôts grâce au Plan Epargne Retraite

Simulation gratuite

Cet article vous a été utile ?