Quels sont les taux de cotisation pour la retraite ?

taux cotisation retraite
Jennifer Arnoux

Jennifer Arnoux

Mis à jour le 08 juillet 2021

Que vous soyez concerné par le régime général de la sécurité sociale ou par un régime de base plus spécifique, vous avez sans doute envie de mieux comprendre ce que vous payez et pourquoi. Quels sont les taux de cotisation retraite qui sont à la charge des salariés et des employeurs ? Tacotax vous répond. 

Les taux de cotisation de retraite des salariés

Si vous êtes salarié dans le domaine privé, votre retraite de base dépend de la CNAV. Pour votre retraite complémentaire, vous dépendez du régime AGIRC-ARRCO. Dans les deux cas, les cotisations retraite payées prennent la forme d’un pourcentage appliqué soit à votre salaire brut, soit au Plafond annuel de la Sécurité sociale. 

Le régime général de la Sécurité Sociale

Dans le cadre du régime général de la Sécurité Sociale, le salarié est concerné par deux taux de cotisation retraite. D’une valeur de 6,90 %, le premier taux ne s’applique qu’à la partie du salaire qui entre dans la limite du plafond mensuel de la Sécurité sociale, soit 3 377 € par mois et 41 136 € pour l’année 2020.

Le second taux de 0,40 % s’applique à l’ensemble du salaire brut, qu’il entre dans la limite du plafond de la Sécurité sociale ou non : il s’agit des cotisations non plafonnées. L’employeur doit également payer des cotisations retraite dont le taux est légèrement plus élevé. La partie plafonnée est ainsi au taux de 8,55 %, tandis que la partie non plafonnée est au taux d’1,90 %.

► Quels sont les taux de cotisation retraite au chômage ?

Le régime complémentaire AGIRC-ARRCO

Depuis le 1er janvier 2019, l’AGIRC et l’ARRCO, qui étaient auparavant deux régimes bien distincts, ont fusionné pour ne former plus qu’un seul régime de retraite complémentaire pour tous les salariés du privé. 

Simplifié, il comporte désormais deux tranches de cotisation avec un taux qui diffère selon si vous vous trouvez dans l’une ou l’autre des tranches. Le taux de vos cotisations retraite sera ainsi de 7,87 % si vous êtes dans la tranche 1, c’est-à-dire si l’ensemble de vos revenus ne dépasse pas le montant du plafond de la sécurité sociale (soit un salaire brut situé entre 0 et 3 428 €).

En revanche, s’ils sont 1 à 8 fois plus élevés que le plafond de sécurité sociale (soit entre 3 428 et 27 424 € bruts/mois), vous êtes concerné par la tranche 2 : vous devrez ainsi des cotisations retraite pour un taux de 21,59 %

Bien entendu, vous n’êtes pas seul à devoir payer ces cotisations : elles sont réparties entre vous-même et votre employeur. En tant que salarié, vous aurez ainsi 3,15 % à payer si vous êtes situé dans la tranche 1 et 8,64 % à payer si vous êtes dans la tranche 2.

Bon à savoir

c’est grâce aux cotisations retraite payées que vous pouvez bénéficier de points de retraite.

La retraite des fonctionnaires

Le régime général des fonctionnaires

Si vous êtes fonctionnaire et que vous dépendez de la Caisse des pensions Civiles et Militaires ou de la Caisse Nationale des Agents de Collectivités locales, les taux de cotisation retraite sont les mêmes. En effet, elles sont établies à 11,10 % du traitement perçu en 2020. 

Bon à savoir

il est nécessaire d’être affilié depuis 2 ans au moins à ce régime pour bénéficier du régime de retraite spécifique des fonctionnaires. 

Régime complémentaire : la RAFP

Le taux des cotisations retraite à payer au titre de la RAFP (régime additionnel de la fonction publique) est de 10 %. Ce taux est néanmoins réparti à parts égales entre le fonctionnaire et son employeur, chacun devant ainsi payer des cotisations sociales à hauteur de 5 % des revenus totaux perçus par le fonctionnaire. 

Calcul de la cotisation retraite au RSI

Les revenus constituant la base de prélèvement des cotisations retraite sont constitués du traitement indiciaire perçu, mais également du supplément familial de traitement, des avantages en nature concédés ainsi que des primes et indemnités. Bien que le taux des cotisations retraite soit de 10 % dans le cas des fonctionnaires, le montant prélevé ne pourra jamais dépasser la limite de 20 % du traitement indiciaire brut perçu. 

Bon à savoir

si vous êtes fonctionnaire et que vous touchez moins de 2 168 € par mois, le taux de cotisation retraite est réduit à 2 %.

La retraite des indépendants

Les indépendants, en ce compris les exploitants non salariés du secteur agricole, les artisans et les commerçants ainsi que les professions libérales, dépendent depuis janvier 2020 de la Sécurité sociale des indépendants (SSI) qui est désormais intégrée au régime général de la Sécurité sociale. Néanmoins, certains indépendants restent rattachés à des caisses spécifiques.

C’est le cas des professions libérales qui restent affiliées à la Caisse nationale d’assurance vieillesse des professions libérales (CNAVPL) pour leur retraite de base et à une caisse de retraite spécifique pour leur retraite complémentaire. De même, les avocats restent rattachés à la Caisse Nationale des Barreaux Français et les exploitants agricoles à la Mutualité Sociale Agricole (MSA).

Les artisans et les commerçants

Depuis janvier 2020, les artisans et les commerçants dépendent du régime général de la Sécurité sociale pour leur retraite de base. 

Dans ce cadre, le taux de cotisation retraite est assez similaire à celui des salariés du secteur privé. En effet, il est de 17,75 % pour la partie du revenu qui est inférieure au montant du plafond de la Sécurité sociale (41 136 € par an pour l'année 2020). Les revenus supérieurs à ce plafond sont quant à eux concernés par un taux de 0,60 %

Quant au régime de retraite complémentaire, il affiche deux taux de cotisations retraite différents, à savoir 7 % pour les revenus compris entre 1 et 37 960 €, et 8 % pour la partie des revenus compris entre 37 960 € et 4 fois le plafond annuel de la sécurité sociale (164 544 € en 2020). 

Les exploitants agricoles

Dans le cadre de leur retraite de base, les exploitants agricoles sont affiliés à la MSA. La retraite de base des bénéficiaires fait l’objet de deux cotisations différentes : 

  • les cotisations de l’assurance vieillesse individuelle (AVI),
  • les cotisations de l’assurance vieillesse agricole (AVA).

Pour la part des revenus qui est inférieure au plafond annuel de la sécurité sociale, le taux de cotisation retraite est de 3,32 % pour l’AVI et de 13,79 % pour l’AVA. Pour la part des revenus supérieurs à ce plafond, le taux est de 0 % pour l’AVI et de 2,24 % pour l’AVA. 

Bon à savoir

le taux de cotisations retraite lié à l’AVI ne vous concerne que si votre exploitation agricole est votre activité principale.

Vous bénéficiez également d’une retraite complémentaire obligatoire (RCO). Pour ce faire, vous devez verser des cotisations retraite au taux de 4 %

Cumul emploi retraite : quelles cotisations ?

Les professions libérales

Les professions libérales restent affiliées à la Caisse nationale d’assurance vieillesse des professions libérales (CNAVPL) pour leur retraite de base. Les taux de cotisation retraite en vigueur pour la retraite de base sont de 8,23 % pour la partie du revenu inférieur au plafond annuel de la sécurité sociale, et de 1,87 % pour la partie du montant supérieure à ce plafond jusqu’à 202 620 €. Ces taux de cotisation retraite sont appliqués sur les revenus perçus au cours de l’avant-dernière année. 

Quant à la retraite complémentaire de ces professionnels, elle est gérée par l’une des nombreuses caisses de retraite spécifiques. Il peut ainsi s’agir de la CAVEC pour les experts-comptables et les commissaires aux comptes ou encore de la CARMF pour les médecins. Le taux des cotisations retraite dépend de la caisse dont vous dépendez. 

► Lire également 

Foire aux questions

🤝 Qui a droit à la CNAV ?

La CNAV est la Caisse nationale d’assurance vieillesse. C’est elle qui gère l’ensemble des cotisations retraite versées par les salariés du secteur privé au titre de leur retraite de base. Qu’ils travaillent à temps plein ou à temps partiel, tous les salariés du privé ont droit à la CNAV, de même que les fonctionnaires non titulaires.  

🤷 Quelle conséquence la réforme des retraites peut avoir sur les taux de cotisation retraite des indépendants ?

Avec le régime de retraite unique que souhaite mettre en place le gouvernement, il semblerait qu’un taux de cotisation retraite unique soit mis en application. Le taux envisagé de 28,12 % est plus élevé que le taux de cotisation retraite qui est actuellement payé par les indépendants. Un barème pourrait toutefois être mis en place pour compenser les pertes subies par les indépendants.