Cumul emploi retraite : quelles cotisations ?

cumul emploi retraite cotisations

Sommaire de l'article

Vous avez peur de vous ennuyer une fois arrivé à la retraite ? Et si vous repreniez une activité professionnelle ? Cumuler un emploi et la retraite, c’est possible ! Reprendre une activité professionnelle après un départ à la retraite ne se fait toutefois pas sans conditions. Comment bénéficier de ce dispositif ? Quelles cotisations faut-il payer dans le cadre d’un cumul emploi retraite ? Tacotax revient pour vous sur le fonctionnement du cumul emploi retraite. 

Simulez vos économies d'impôts grâce au Plan Epargne Retraite

Simulation gratuite

Cumul emploi retraite et cotisations

En cas de cumul avec une activité salariée, votre rémunération est soumise aux cotisations de Sécurité sociale comme n’importe quel autre salarié. Ainsi, des cotisations patronales et des parts salariales doivent être payées. 

Les cotisations en cas de cumul emploi retraite

Le retraité qui fait le choix de travailler en plus de ses pensions de retraite doit payer les mêmes cotisations qu’un salarié. En font notamment partie : 

  • les cotisations d’assurance sociale (assurance maladie, invalidité, décès, maternité) ; 
  • la contribution de solidarité autonomie
  • la cotisation d’allocations familiales ;
  • l’assurance vieillesse
  • la cotisation d’accident du travail ; 
  • la contribution d’aide au logement ; 
  • la CSG et la CRDS
  • la formation professionnelle. 

Si vous avez plus de 65 ans, vous n’aurez pas à payer les cotisations chômage et vous ne pourrez pas bénéficier du chômage en cas de licenciement. Vous devrez en revanche payer les cotisations de retraite complémentaire Agirc-Arrco, même si ce nouvel emploi ne vous permet plus d’accéder à de nouveaux droits à la retraite. 

Bon à savoir : les bénéficiaires d’une retraite progressive sont considérés comme des actifs et non comme des retraités. Les cotisations de leur nouvel emploi génèrent donc des droits à la retraite. C’est également le cas des retraités qui ont liquidé leur retraite avant 2015. Dans ce cas, les cotisations vieillesse leur permettent d’obtenir de nouveaux droits à la retraite si les cotisations sont payées à un régime de retraite qui ne leur verse pas déjà une pension. 

Méthode de calcul des cotisations

En cas de cumul emploi retraite, les cotisations sont calculées à partir de la rémunération perçue par le retraité salarié. Elles sont définies en fonction d’une assiette et d’un taux qui dépend de chaque cotisation. Les pensions ou les rentes de vieillesse touchées par le retraité ne sont pas prises en compte pour le calcul des cotisations

Les taux et les assiettes des cotisations dans le cadre du cumul emploi retraite sont les mêmes que pour les autres salariés. Voici le tableau des principales cotisations et contributions sociales pour 2021 en France :

ChargesTaux globalPart salarialePart employeurAssiette
Assurance maladie*7,3 % ou 13 % 7,3 % ou 13 %Salaire total
Assurance vieillesse (plafonnée)15,4 %6,9 %8,5 %Salaire limité à 1x le PASS**
Assurance vieillesse (déplafonnée)2,3 %0,4 %1,9 %Salaire total
Allocations familiales3,4 % ou 5,2 % 3,4 % ou 5,2 %Salaire total
Chômage4 % 4 %Salaire limité à 4x le PASS
Cotisations AGS***0,15 % 0,15 %Salaire limité à 4x le PASS
Contribution au dialogue social0,016 % 0,016 %Salaire total
CSG déductible****6,8 %6,8 % 98,25 % du salaire < 4 PASS
CSG non déductible2,4 %2,4 % 98,25 % du salaire < 4 PASS
CRDS*****0,5 %0,5 % 98,25 % du salaire < 4 PASS
FNAL (+ de 50 salariés)******0,5 % 0,5 %Salaire total
FNAL (- de 50 salariés)0,1 % 0,1 %Salaire limité à 1x le PASS
Solidarité autonomie0,3 % 0,3 %Salaire total

* Maladie, maternité, invalidité, décès et contribution solidarité autonomie (CSA).
** Plafond annuel de la Sécurité sociale.
*** Régime de garantie des salaires.
**** Contribution Sociale Généralisée.
***** Contribution pour le remboursement de la dette sociale.
****** Fonds National d'Aide au Logement.

Bon à savoir : le PASS est le plafond annuel de la Sécurité sociale. Comme en 2020, il est de 41 136 € pour l’année 2021, soit 3 428 € par mois. En prenant appui sur ce tableau, le montant de la part salariale pour la cotisation AGIRC-ARRCO (tranche 1) est de 3,15 % du PASS, soit 1 295 € pour l’année 2021.

► Lire aussi : Tout savoir sur la cotisation de retraite d’un avocat en 2021

Simulez vos économies d'impôts grâce au Plan Epargne Retraite

Simulation gratuite

Comment bénéficier du cumul emploi retraite ?

Le principe du dispositif

Instauré en 1982, le cumul emploi retraite permet à un retraité de cumuler ses pensions de retraite avec un emploi. Le but ? Rester dans la vie active et augmenter son niveau de vie

Tous les contribuables retraités peuvent cumuler leur retraite avec un emploi, qu’ils aient été salariés, fonctionnaires ou indépendants. Un changement de statut professionnel est donc parfaitement envisageable avec ce dispositif. 

Pour en bénéficier, il faut néanmoins avoir atteint l’âge légal du départ à la retraite. Un contribuable qui part à la retraite de manière anticipée ne peut pas bénéficier d’un cumul intégral. Dans son cas, le cumul ne pourra pas dépasser un certain plafond.

Pour bénéficier d’un cumul intégral, le retraité doit avoir liquidé ses droits à la retraite et avoir suffisamment de trimestres pour percevoir sa pension de base sans décote. Le cumul intégral lui sera donc accordé soit à l’âge de 62 ans, soit à partir de 67 ans, âge auquel il pourra prétendre à la retraite à taux plein.

► Lire également : Cotiser pour la retraite en étant apprenti

Les démarches pour accéder au cumul emploi retraite

Pour bénéficier du cumul emploi retraite, la dernière caisse de retraite de base à laquelle vous avez cotisé doit être contactée dans le mois qui suit la reprise d’activité. Il faudra lui indiquer : 

  • les contacts de votre nouvel employeur ou votre numéro SIRET en cas d’activité indépendante ; 
  • la date à laquelle vous avez débuté votre activité professionnelle ; 
  • la nature des revenus que vous percevez et leur montant ; 
  • votre régime d’affiliation ; 
  • le contact de tous les organismes de retraite de base ou complémentaire qui vous versent une pension. 

► Pour aller plus loin :

Foire aux questions

🤷 Jusqu’à quel âge peut-on cumuler la retraite et un emploi ?

Il n’existe pas de limite, en particulier pour les retraités qui exercent une activité indépendante. Bien qu’il n’y ait pas d’âge auquel arrêter de travailler en France, un salarié qui atteint l’âge de 70 ans doit tout de même demander l’accord de son employeur pour continuer de travailler.

En dehors des magistrats et des médecins exerçant leur fonction au sein d’un hôpital, les fonctionnaires doivent théoriquement quitter la fonction publique dès l’âge limite de départ à la retraite.  

🤝 Comment cotiser pour la retraite en etant auto entrepreneur ?

Si vous êtes auto-entrepreneur, vous cotisez pour la retraite auprès de la Sécurité sociale des indépendants (SSI) ou de la Caisse interprofessionnelle de prévoyance et d'assurance vieillesse (CIPAV).

🤝 Qui a le droit d'avoir le minimum vieillesse ?

L'allocation de solidarité aux personnes âgées (Aspa) est réservée aux retraités aux ressources faibles.

🤷 Peut-on cumuler sa retraite et un emploi chez le même employeur ?

C’est possible dans la mesure où un délai de carence de 6 mois a été respecté entre son départ à la retraite et la reprise d’activité. Si plusieurs emplois ont été occupés au cours des 6 derniers mois d’activité, ce délai de carence devra s’appliquer pour chacun des employeurs. Si le délai de carence n’est pas respecté, les pensions de retraite sont suspendues pendant toute la durée de la reprise de l’activité. 

Simulez vos économies d'impôts grâce au Plan Epargne Retraite

Simulation gratuite

Cet article vous a été utile ?