1. Accueil

  2. Retraite : le guide ultime pour bien la préparer

  3. Carrière longue : c'est quoi ?

  4. Retraite et carrière longue : que va changer la réforme

Retraite et carrière longue : que va changer la réforme

Retraite et carrière longue : que va changer la réforme

Jennifer Arnoux

Mis à jour le 13 janvier 2021

Le projet de réforme des retraites fait débat depuis quelques mois. Son objectif majeur est d’uniformiser l’âge de départ à la retraite en supprimant les retraites à trimestre et les systèmes spéciaux. De nombreux acquis ont ainsi été remis en question, à commencer par l’âge légal de départ à la retraite. Qu’en est-il toutefois de ce système si particulier qu’est le dispositif carrière longue ? Retraite et carrière longue, que va changer la réforme ? Tacotax vous répond. 

Départ anticipé à la retraite pour carrière longue, de quoi s’agit-il ? 

Créé par la loi du 21 août 2003, le départ anticipé à la retraite pour carrière longue permet à tous les actifs qui sont entrés dans la vie professionnelle lorsqu’ils étaient jeunes de prendre leur retraite avant l’âge légal de 62 ans. 

Pour en bénéficier, il faut toutefois remplir certaines conditions, et notamment avoir démarré sa carrière professionnelle avant l’âge de 20 ans. Si c’est votre cas, vous pouvez prendre votre retraite pour carrière longue dès l’âge de 60 ans. Vous pouvez même partir à la retraite à 58 ans si vous avez entamé votre carrière avant vos 16 ans

Pour partir à la retraite de manière anticipée, il est également nécessaire d’avoir validé suffisamment de trimestres au début de sa carrière. Il faut ainsi avoir cotisé au moins 5 trimestres avant l’âge de 20 ans, ou 4 trimestres si vous êtes né au mois d’octobre, de novembre ou de décembre

Enfin, il est nécessaire d’avoir une durée de cotisation suffisamment longue, celle-ci étant prédéterminée en fonction de votre année de naissance. Ainsi, il est nécessaire d’avoir validé 168 trimestres si vous êtes né en 1962 et 165 trimestres si vous êtes né en 1953. Ne sont pris en compte que les trimestres cotisés, c’est à dire les trimestres effectivement travaillés. Il est toutefois possible d’ajouter, dans une certaine limite, des trimestres assimilés qui ont été acquis dans le cadre d’une période de chômage ou d’un congé maternité par exemple. 

► Lire aussi : Départ à la retraite anticipée : le cas de la carrière longue si on est né en 1961

Retraite et carrière longue : un maintien prévu par la réforme ? 

Initiée par le gouvernement Macron, la réforme des retraites vient en premier lieu modifier l’âge de départ à la retraite, instaurant ainsi un système universel. L’objectif principal de cette réforme est surtout d’uniformiser les droits à la retraite des Français. 

Bien que de nombreux acquis soient remis en question, ce n’est pas le cas du dispositif "carrière longue » grâce auquel les assurés remplissant les conditions pourront continuer à partir à la retraite de manière anticipée. Le projet de loi indique en effet que le dispositif de retraite anticipée pour carrière longue sera pérennisé pour que les assurés puissent en bénéficier comme ils le font aujourd’hui. Il en est toutefois autrement pour certains assurés dont le métier est très spécifique et qui peuvent partir à la retraite dès l’âge de 57 ans, voire 52 ans dans certains cas. 

► Lire aussi : C'est quoi une carrière longue pour la retraite 

Le cas particulier des fonctionnaires exerçant des fonctions régaliennes 

Pour tous les fonctionnaires qui exercent des fonctions relevant de l’Etat, et notamment ceux qui exercent des activités de sécurité publique ou de maintien de l’ordre, le départ à la retraite anticipé spécifique est conservé. 

Un militaire pourra par exemple prendre sa retraite au bout de 17 ou de 27 ans de service selon son grade. Un policier ou un ingénieur du contrôle de la navigation aérienne pourra prendre sa retraite à 52 ans, tandis qu’un douanier ou un sapeur-pompier professionnel pourra partir à la retraite à 57 ans. 

► Lire aussi : Guide de la retraite complémentaire en cas de carrière longue

La suppression des avantages pour les professionnels affiliés à un régime spécial

Selon le projet de réforme, tous les professionnels titulaires d’un régime spécial dont le métier a un équivalent dans le secteur privé verront leurs droits à partir à la retraite de manière anticipée supprimés. Cela concerne notamment :

  • les agents de la RATP,
  • de la SNCF
  • de la Banque de France qui devront désormais partir à la retraite à l’âge de 62 ans. 

Ces derniers pourront néanmoins bénéficier d’un départ anticipé à la retraite pour carrière longue si les conditions sont réunies. Cette nouvelles règle ne s’appliquera toutefois qu’après 2025. 

Le calcul des pensions de retraite pour carrière longue

Certes, le projet de réforme des retraites conserve le dispositif « carrière longue », néanmoins il s’écarte du système actuel en ce qui concerne le montant des pensions auxquelles pourront prétendre les assurés concernés. 

En effet, dans le système actuel, dans la mesure où vous avez commencé à travailler avant 20 ans, que vous avez validé le nombre de trimestres nécessaires au début de votre carrière et que vous avez la durée d’assurance requise en fonction de votre année de naissance, vous pouvez bénéficier de votre retraite à taux plein dès l’âge de 60 ans. Si vous avez au moins 8 trimestres de plus que nécessaire, vous pouvez même bénéficier de votre retraite à taux plein à partir de l’âge de 58 ans. 

► Lire aussi : Guide de la retraite complémentaire en cas de carrière longue

Le nouveau dispositif « carrière longue » prévu par la réforme des retraites devrait conserver la méthode des trimestres cotisés pour calculer le montant des pensions retraite. Néanmoins, la prise en compte des trimestres assimilés pourrait ne plus être faite. Aujourd’hui, il est possible d’ajouter certains trimestres obtenus à titre gratuit pour augmenter la durée d’assurance. Ainsi, il est possible d’ajouter jusqu'à 4 trimestres par an au titre de périodes de chômage ou de maladie notamment. Dans le nouveau dispositif, ces trimestres de majoration pourraient ne plus exister. 

L’autre crainte liée au nouveau dispositif « carrière longue » concerne la possibilité de partir à la retraite à taux plein ! En effet si c’est possible aujourd’hui, cet avantage pourrait être supprimé avec la réforme des retraites. Actuellement, l’âge d’équilibre d’un départ à la retraite pour carrière longue est de 60 ans. La réforme prévoit toutefois de baisser cet âge de 2 ans, le faisant passer à 62 ans. Aujourd’hui, un assuré peut partir à la retraite à 60 ans, voire 58 ans à taux plein s’il bénéficie du nombre de trimestre suffisant. Avec la réforme, si un assuré décide de partir à la retraite avant l’âge d’équilibre, il pourrait ne plus bénéficier d’une retraite à taux plein et subir, qui plus est, un malus de 5% par année d’écart. Ainsi, s’il décidait de partir à la retraite à 60 ans, sa pension de retraite serait minorée de 10%. Il ne s’agit toutefois que de craintes qui pourront être confirmées ou infirmées dans les semaines ou les mois à venir. 

► Pour aller plus loin :

Foire aux questions

🤷 A partir de quand la réforme des retraites sera-t-elle applicable ? 

Initié par le gouvernement Macron, le projet de loi sur la réforme des retraites propose une application progressive de son contenu. La réforme des retraites devrait ainsi entrer en vigueur à partir de 2025 pour une partie des actifs français.

🤝 Qu’est-ce que l’âge d’équilibre proposé par la réforme des retraites ? 

La réforme des retraites ne devrait pas toucher à l’âge légal de départ à la retraite qui restera fixé à 62 ans. L’âge légal pour bénéficier de la retraite à taux plein qui est aujourd’hui fixé à 67 ans devrait quant à lui disparaître au profit de l’âge d’équilibre. Probablement fixé à 65 ans pour les actifs nés en 1975 et après, cet âge d’équilibre a pour objectif d’encourager les actifs à travailler plus longtemps. Pour bénéficier d’une retraite à taux plein, il faudrait ainsi continuer à travailler jusqu’à 65 ans. Vous faites le choix d’arrêter votre activité professionnelle à 62 ans ? Alors vous subirez une décote de 5% par année d’écart. 

🤷 Qui est concerné par la nouvelle réforme des retraites ?

Au 1er janvier 2022, c’est la génération 2004 qui se verra appliqué en premier le nouveau systèmemis en place par la réforme. A partir du 1er janvier 2025, le système universel sera applicable aux générations allant de 1975 à 2003.

🤷 La réforme des retraites remet-elle en cause le dispositif carrière longue ?

Bien que la réforme des retraites s’attaque à de nombreux sujets parmi lesquels la suppression des régimes à trimestres ou des régimes spéciaux, elle ne supprimera pas le dispositif carrière longue.