1. Retraite : le guide ultime pour bien la préparer

  2. Carrière longue : c'est quoi ?

  3. Guide de la retraite complémentaire en cas de carrière longue

Guide de la retraite complémentaire en cas de carrière longue

retraite complémentaire en cas de carrière longue

Sommaire de l'article

Ayant commencé à travailler tôt, vous êtes éligible au dispositif carrière longue ? C’est une excellente nouvelle : vous allez pouvoir profiter de la retraite avant même d’avoir atteint l’âge légal ! Néanmoins, qui dit dispositif spécifique, dit également démarches spécifiques ! Comprendre le fonctionnement de ce système dans le cadre de votre régime de base c’est une chose, comprendre comment il a été pensé dans le cadre de votre régime de retraite complémentaire, c’en est une autre. Alors comment fonctionne la retraite complémentaire en cas de carrière longue ? Tacotax vous explique.

Le dispositif carrière longue, qu’est-ce que c’est ?

Mis en place en 2003, le dispositif carrière longue permet aux personnes qui se sont lancées dans la vie active avant l’âge de 20 ans de partir à la retraite de manière anticipée et à taux plein.

Pour bénéficier des avantages offerts par ce dispositif, il faut toutefois remplir plusieurs conditions, à commencer par une condition de début d’activité. En effet, vous devez avoir cotisé au moins 5 trimestres avant vos 20 ans. Néanmoins, cette condition est allégée si vous êtes né au dernier trimestre de l’année (à savoir au mois d’octobre, de novembre ou de décembre) puisque 4 trimestres seront suffisants.

L’éligibilité au dispositif carrière longue est également conditionnée au nombre de trimestres qui ont été cotisés tout au long de votre carrière. Votre durée d’assurance vieillesse doit ainsi correspondre au minimum qui a été défini en fonction de votre année de naissance.

Pour que cette condition soit respectée, il faut intégrer au calcul tous les trimestres qui ont été effectivement travaillés, ce à quoi il est possible de rajouter certains trimestres assimilés. Des trimestres obtenus à titre gratuit peuvent être comptabilisés de manière limitée à l’occasion de périodes de :

  • Chômage,
  • Service national,
  • Invalidité,
  • Congé maternité...

Les trimestres validés lors d’une période à l’étranger peuvent eux aussi être ajoutés au décompte, mais seulement s’il existe un accord international avec la France.

Carrière longue pour la retraite : les régimes complémentaires concernés

En même temps qu’il bénéficie de la retraite anticipée via son régime de base, un assuré bénéficie du dispositif "carrière longue » via son régime de retraite complémentaire. 

En effet, malgré quelques exceptions, la plupart des régimes de retraite complémentaires intègrent ce dispositif dans leur réglementation.

Les régimes complémentaires qui intègrent le dispositif carrière longue dans leur réglementation

La plupart des régimes complémentaires prennent en compte le dispositif carrière longue et la possibilité de prendre sa retraite de manière anticipée. C’est par exemple le cas de la complémentaire AGIRC-ARRCO

On trouve plusieurs régimes complémentaires spéciaux qui le prennent également en compte :

  • Des commerçants,
  • Des industriels,
  • Des artisans,
  • Des exploitants agricoles.
Bon à savoir : Depuis le 1er janvier 2019, les affiliés à la complémentaire AGIRC-ARRCO nés en 1957 ou après sont soumis à un système de « bonus-malus ». Ce changement s’applique également aux salariés qui peuvent prétendre au dispositif carrière longue s’ils sont nés en 1959 ou après, dans la mesure où leur demande de départ à la retraite est effectuée après le 1er janvier 2019.

C’est votre cas ? Alors vous serez soumis à un malus de 10 % au cours des 3 premières années de retraite : vous ne toucherez donc que 90 % de vos pensions de retraite pendant ce délai, même si elles ont été acquises à taux plein. Pour éviter ce malus, vous pouvez attendre une année de plus avant de prendre votre retraite anticipée, cette année supplémentaire vous permettant de percevoir la totalité de votre pension. Vous ne serez toutefois pas concerné par ce malus si vous êtes exonéré de la CSG. 

► Lire aussi : Peut-on cumuler emploi et carrière longue à la retraite ?

Les régimes complémentaires qui n’intègrent pas le dispositif carrière longue dans leur réglementation

Si la section Cipav intègre le dispositif carrière longue dans sa réglementation, ce n’est pas le cas des 9 autres sections du régime des professions libérales. 

Il en est de même pour le Régime Additionnel de la Fonction publique (RAFP) qui ne permet pas aux agents affiliés de bénéficier des avantages du dispositif carrière longue. Si vous êtes un agent de la fonction publique, vous pourrez prendre votre retraite anticipée au titre de votre régime de base. En revanche, vous devrez patienter jusqu’à atteindre l’âge légal de la retraite pour percevoir une pension additionnelle de votre régime de retraite complémentaire. 

Retraite complémentaire et carrière longue : quelles sont les démarches ?

Avant même de demander votre retraite anticipée pour carrière longue, il faut que vous vous procuriez votre relevé de carrière. Accessible sur le site de l’Assurance retraite, ce document retrace l’ensemble de vos activités professionnelles. Prenez le temps de contrôler l’exactitude des informations qui y figurent et de vérifier qu’aucune de vos activités n’a été oubliée (notamment vos premiers jobs étudiants et saisonniers). Nécessaire pour calculer vos droits à la retraite, ce document vous permet également d’obtenir votre attestation de carrière longue auprès de votre régime de base. 

Une fois que vous êtes en possession de votre attestation de carrière longue, vous pouvez demander à votre régime de base et à votre régime complémentaire la liquidation de vos droits à la retraite. Si le formulaire permettant de demander la retraite anticipée pour carrière longue est le même pour la plupart des régimes de base, certains régimes de retraite complémentaires ne sont pas concernés par ce document.

C’est le cas des complémentaires AGIRC-ARRCO et IRCANTEC auxquelles il faudra envoyer une demande spécifique. Si vous êtes indépendant ou exploitant agricole, vous n’aurez pas cette démarche supplémentaire à réaliser : en effet votre régime de base transfère directement votre demande à votre régime complémentaire ! 

Bon à savoir : Votre demande d’attestation de carrière longue fixe le point de départ de votre retraite. Néanmoins, ne mettez pas fin à votre vie professionnelle avant d’en avoir eu la confirmation par votre régime de retraite complémentaire et par votre régime de base. 

► Pour aller plus loin : 

Foire aux questions

Est-ce qu’il existe une décote en cas de départ anticipé à la retraite pour carrière longue ?

Non ! Si vous bénéficiez du dispositif carrière longue, c’est que votre durée d’assurance vieillesse a été suffisamment longue. Dans la mesure où vous remplissez la condition du nombre de trimestres cotisés, vous ne subissez aucune décote pour carrière longue.  

Quel âge faut-il avoir pour prendre sa retraite avec le dispositif carrière longue ?

Si vous avez la possibilité de partir en retraite avant d’atteindre l’âge légal, c’est probablement que vous pouvez bénéficier du dispositif carrière longue. Mis en place en 2003, ce système conditionne votre départ à la retraite à votre année de naissance, au nombre de trimestres cotisés en début de carrière et à votre durée d’assurance. Ainsi, si vous êtes né en février 1960, vous pourrez prendre votre retraite à 58 ans au plus tôt si vous avez commencé à travailler avant 16 ans et que vous avez cotisé 175 trimestres. Si vous avez commencé à travailler plus tard (mais avant l’âge de 20 ans tout de même), et que vous avez cotisé 167 trimestres, vous pourrez partir en retraite à 60 ans

Simulez vos économies d'impôts grâce au Plan Epargne Retraite

Simulation gratuite

Cet article vous a été utile ?