1. Retraite : le guide ultime pour bien la préparer

  2. Carrière longue : c'est quoi ?

  3. Réforme des retraites : va-t-on vers une suppression des carrières longues ?

Réforme des retraites : va-t-on vers une suppression des carrières longues ?

suppression carrière longue

Sommaire de l'article

Depuis son annonce, la réforme des retraites ne laisse personne indifférent… et pour cause ! Prévue pour 2025, son entrée en vigueur devrait concerner une large catégorie d’actifs. Si le système des retraites a vocation à être modifié en profondeur, qu’en est-il pour les départs à la retraite anticipés ? Va-t-on vers une suppression du dispositif des carrières longues ? Tacotax a décrypté le projet de réforme des retraites pour vous !

Carrière longue et départ anticipé à la retraite : le principe

Actuellement, l’âge légal de départ à la retraite est de 62 ans. Néanmoins, dans certains cas, il est possible de prendre sa retraite plus tôt grâce au dispositif « carrière longue ». Si tous les actifs sont susceptibles d’être concernés par un départ à la retraite anticipé, encore faut-il qu’ils remplissent les trois conditions nécessaires :

  • L'âge de l'actif concerné,
  • La durée d'assurance, ou le nombre de trimestres cotisés,
  • Les trimestres acquis au début de la carrière de l'actif.

Première condition : l’âge

Pour bénéficier du dispositif « carrière longue » actuel et partir à la retraite à 60 ans, la première condition à remplir est celle de l’âge. En effet, ne peuvent partir à la retraite de manière anticipée que les actifs qui ont commencé à travailler avant l’âge de 20 ans. Si vous avez démarré votre carrière avant l’âge de 16 ans, vous pouvez même espérer prendre votre retraite à 58 ans !

Deuxième condition : la durée d’assurance

En plus de la condition d’âge, un assuré doit avoir cotisé suffisamment de trimestres tout au long de sa carrière pour prétendre au dispositif « carrière longue ». La durée d’assurance minimale à obtenir est prédéfinie en fonction de l’année de naissance. À titre d’exemple, si vous êtes né en 1962, il faudra avoir validé au moins 168 trimestres pendant votre vie professionnelle pour bénéficier du dispositif carrière longue. 

Bon à savoir : En principe, seuls les trimestres cotisés ont vocation à être pris en compte dans le calcul de la durée d’assurance. Néanmoins, certains trimestres qui ont été acquis dans le cadre d’une période de chômage indemnisé, d’un congé maladie ou d’un congé maternité peuvent être intégrés au calcul eux aussi.

Troisième condition : le nombre de trimestres acquis au début de la carrière professionnelle

En plus de la durée d’assurance nécessaire, vous devez avoir cotisé au moins 5 trimestres avant la fin de l’année civile de vos 20 ans. Il vous suffira néanmoins de 4 trimestres si vous êtes né au dernier trimestre de l’année, soit au moins d’octobre, de novembre ou de décembre. 

Pour rappel, voici les trimestres cotisés nécessaires pour partir à la retraite selon votre année de naissance :

Année de naissanceNombre minimum de trimestres cotisés
1953 - 1954165
1955 - 1956 - 1957166
1958 - 1959 - 1960167
1961 - 1962 - 1963168
1964 - 1965 - 1966169
1967 - 1968 - 1969170
1970 - 1971 - 1972171
À partir de 1973172

► Lire aussi : Départ à la retraite anticipée : le cas de la carrière longue si on est né en 1961

Réforme des retraites et suppression des carrières longues ?

L’objectif numéro 1 de la nouvelle réforme des retraites est d’uniformiser les droits à la retraite des actifs français. De nombreuses mesures sont initiées par la réforme, mais la principale concerne l’instauration d’un système universel pour tous.

Vous vous demandez si la suppression des carrières longues est envisagée ? Et bien rassurez-vous : la suppression de ce dispositif n’est pas au programme ! Le gouvernement souhaite en effet pérenniser le dispositif « carrière longue » pour permettre aux assurés qui remplissent les conditions actuelles d’en bénéficier.

Mais, si les carrières longues ne sont pas visées par une suppression dans ce projet de loi, la situation n’est pas la même pour certains avantages accordés aux professionnels affiliés à des régimes spéciaux. C’est notamment le cas des :

  • Agents de la RATP,
  • Agents de la Banque de France,
  • Agents de la RATP,
  • Mineurs,
  • Régime de l'Opéra National de Paris,
  • De la Comédie Française...

À partir de 2025, ils devront passer par le dispositif « carrière longue » pour partir à la retraite avant l’âge légal. Les fonctionnaires qui exercent des activités en lien avec le maintien de l’ordre ou la sécurité publique peuvent en revanche conserver leur droit spécifique à la retraite anticipée. Dans ce cadre, un policier pourra toujours prendre sa retraite à 52 ans par exemple. 

► Lire aussi : Guide de la retraite complémentaire en cas de carrière longue

Suppression d’avantages dans le dispositif carrière longue ?

Bien que la suppression des carrières longues n’ait pas été évoquée, il en est autrement de certains avantages qui sont aujourd’hui accordés par ce dispositif particulier. En effet, la réforme des retraites pourrait impacter de manière plus ou moins importante le montant des pensions de retraite touchées par les retraités pour carrière longue.

La suppression des trimestres de majoration

Désormais, vous le savez, pour bénéficier du dispositif « carrière longue », il faut actuellement disposer d’une durée d’assurance suffisante et donc d’un nombre de trimestres cotisés défini en fonction de votre année de naissance. Si ce sont les trimestres cotisés qui sont pris en compte en principe, certains trimestres assimilés peuvent également l’être, venant ainsi augmenter le nombre de trimestres validés.

Avec la réforme des retraites, cette majoration devrait faire l’objet d’une suppression. Il faudra ainsi avoir cotisé le nombre de trimestres suffisant, sans possibilité d’ajouter des trimestres acquis à titre gratuit. 

L’éventuelle suppression des retraites anticipées à taux plein ?

S’il y a une crainte qui est bien réelle en ce qui concerne les carrières longues et les suppressions envisagées, c’est celle qui concerne la possibilité de bénéficier d’une retraite à taux plein.

Dans le dispositif « carrière longue » actuel, vous pouvez prendre votre retraite à taux plein dans la mesure où vous avez acquis tous les trimestres nécessaires. Vous pouvez ainsi partir à la retraite à l’âge de 60 ans ou à l’âge de 58 ans à taux plein dans la mesure où les conditions sont remplies. 

Avec la réforme des retraites, l’âge légal de la retraite n’a pas vocation à être modifié. En revanche, l’âge d’équilibre d’un départ à la retraite pour carrière longue qui est fixé à 60 ans aujourd’hui pourrait être augmenté de deux ans avec la réforme des retraites. Il serait alors fixé à 62 ans. Ainsi, un assuré qui souhaite partir à la retraite à 60 ans ne pourra plus bénéficier d’une retraite à taux plein comme c’est le cas aujourd’hui. Pire encore, il subira un malus de 5 % par année d’écart avec l’âge d’équilibre. 

La suppression de cet avantage offert par le dispositif « carrière longue » n’est toutefois pas définitive. Elle fait encore l’objet de discussions et devrait être confirmée ou non dans les mois à venir.

► Pour aller plus loin :

Foire aux questions

Qui est concerné par la nouvelle réforme des retraites ?

La réforme des retraites va entrer en vigueur de manière progressive jusqu’en 2025. Au 1er janvier 2022, c’est la génération 2004 qui se verra appliqué en premier le nouveau système mis en place par la réforme. A partir du 1er janvier 2025, le système universel sera applicable aux générations allant de 1975 à 2003.

La réforme des retraites signe-t-elle la fin des régimes spéciaux ?

Bien que la suppression des carrières longues ne soit pas envisagée par la réforme des retraites, la situation n’est pas la même pour les 42 régimes spéciaux qui sont en vigueur en France. Ainsi, le départ à la retraite anticipé généralement prévu dans les régimes spéciaux sera supprimé. C’est notamment le cas des professionnels issus de la SNCF, de la Comédie Française ou encore de la RATP.

Simulez vos économies d'impôts grâce au Plan Epargne Retraite

Simulation gratuite

Cet article vous a été utile ?