Carrière longue : c'est quoi ?

retraite anticipée carrière longue

Sommaire de l'article

Si vous avez démarré votre carrière professionnelle très jeune, vous avez la possibilité de partir à la retraite avant d’avoir atteint l’âge légal de 62 ans. Pour partir à la retraite de manière anticipée, il faut toutefois respecter certaines conditions. Vous souhaitez en savoir plus sur ce dispositif particulier ? Alors… la carrière longue, c’est quoi ? Tacotax répond à toutes vos interrogations. 

Carrière longue et retraite anticipée

Pour toutes les personnes nées en 1955 et après, un départ à la retraite ne peut pas être envisagé avant l’âge de 62 ans. Du moins, en théorie !

En effet, grâce au dispositif carrière longue, vous avez la possibilité de partir à la retraite de manière anticipée avant l’âge de 60 ans si vous aviez commencé à travailler très jeune (avant 20 ans). Il s’agit d’une dérogation spécialement accordée aux assurés qui répondent à des conditions strictes relatives à leur âge et à la durée d’assurance. 

Quelles conditions pour bénéficier du dispositif carrière longue ? 

Pour bénéficier du dispositif carrière longue, il faut remplir plusieurs conditions. Selon les cas, vous devez avoir commencé votre carrière avant 16, 17 ou 20 ans. De plus, vous devez avoir suffisamment de trimestres cotisés. 

Bénéficier de suffisamment de trimestres cotisés

Pour rappel, en France, vous ne bénéficierez d’un trimestre cotisé que s’il a été effectivement travaillé. Un trimestre ne sera pas cotisé s’il a été acquis à titre gratuit, au cours d’une période de chômage ou lors d’un congé maternité par exemple. Il s’agira dans ce cas d’un trimestre dit assimilé

Depuis le 1er avril 2014, il est toutefois possible d’ajouter des trimestres assimilés à ses trimestres cotisés pour bénéficier du dispositif carrière longue, dans une certaine limite. Ainsi vous pourrez ajouter à votre durée d’assurance cotisée jusqu’à 4 trimestres pour le compte de congés maladie, de service militaire ou de période de chômage indemnisé, jusqu’à 2 trimestres d’invalidité et tous les trimestres qui ont été acquis dans le cadre d’un congé maternité ou par le biais du dispositif "prévention de la pénibilité". 

Bon à savoir : Les trimestres validés à l’étranger entrent également en compte dans le calcul des trimestres cotisés pour le régime carrière longue, dans la mesure où un accord international est en vigueur.

► Lire aussi : Comment préparer sa fin de carrière ?

Disposer de suffisamment de trimestres en début de carrière

Pour bénéficier du dispositif “carrière longue”, il est indispensable de remplir une condition relative au nombre de trimestres validés en début de carrière.

Si vous êtes né au dernier trimestre de l’année, il faudra avoir validé au moins 4 trimestres à la fin de l’année de vos 16, 17 ou 20 ans. Vous pourrez également vous contenter de 4 trimestres si vous étiez au régime des non-salariés agricoles au début de votre carrière.

Si vous êtes né à un autre moment de l’année, il faudra que vous ayez validé 5 trimestres. Si vous souhaitez partir à la retraite avant l’âge de 60 ans, il faudra avoir validé ces 5 trimestres avant la fin de l’année de vos 16 ans. Si vous souhaitez partir à la retraite à partir de l’âge de 60 ans, les 5 trimestres en question devront avoir été validés avant la fin de l’année de vos 20 ans

Vous êtes né en novembre 1965 ? Si vous avez travaillé 2 trimestres l’année de vos 18 ans puis 1 trimestre l’année de vos 19 ans et 1 trimestre l’année de vos 20 ans, vous remplissez les conditions vous permettant de partir à la retraite de manière anticipée ! En effet, vous avez commencé à travailler avant vos 20 ans et vous bénéficiez des 4 trimestres nécessaires puisque vous êtes né au dernier trimestre de l’année 1965. Si vous étiez né au mois de mars, vous auriez dû valider 1 trimestre de plus avant la fin de l’année civile de vos 20 ans pour bénéficier du dispositif carrière longue. 

► Lire aussi : La retraite par métier : les différents secteurs et leurs régimes

L’âge de départ à la retraite dans le cadre des carrières longues 

Si vous êtes né après le 1er janvier 1960 et que vous avez commencé à travailler avant l’âge de 16 ans, vous pourrez partir à la retraite à 58 ans dans la mesure où vous bénéficiez de 8 trimestres cotisés de plus que la durée d’assurance requise. Si vous avez commencé à travailler avant l’âge de 20 ans et que vous n’avez pas de trimestres supplémentaires, vous pourrez partir à la retraite à 60 ans. 

Si vous êtes né avant le 1er janvier 1960, c’est votre année de naissance qui détermine l’âge auquel vous pourrez partir en retraite anticipée pour carrière longue. 

Voici deux exemples différents : 

  • Vous êtes né en 1952 ? Vous pourrez partir à la retraite à 60 ans si votre carrière a commencé avant vos 20 ans et que vous avez cotisé 164 trimestres. Si votre carrière a débuté avant l’âge de 17 ans, vous pourrez prendre votre retraite un peu plus tôt, à l’âge de 59 ans et 4 mois. 

  • Vous êtes né en 1958 ? Si vous avez cotisé 167 trimestres et que vous avez commencé à travailler avant l’âge de 20 ans, vous pourrez partir en retraite à 60 ans. Votre retraite anticipée pourra en revanche être prise à 57 ans et 4 mois si vous aviez débuté votre carrière avant l’âge de 16 ans et que vous avez validé 175 trimestres. 

► Lire aussi : Comment passer sa retraite à l'étranger ?

Les régimes concernés par le dispositif carrière longue 

La plupart des régimes de base prennent en compte le dispositif carrière longue. C’est notamment le cas du régime général et du régime agricole, des régimes des non-salariés, du régime de la Fonction publique ou encore des régimes spéciaux (Banque de France, Comédie Française, RATP…). 

Il en est de même pour les régimes complémentaires, la plupart d’entre eux appliquant la réglementation de la retraite anticipée pour carrière longue. En font notamment partie le régime complémentaire Agirc-Arrco, le régime complémentaire des commerçants, des industriels et des artisans ou encore celui des exploitants agricoles. 

Si la section Cipav du régime des professions libérales prend lui aussi en compte le régime carrière longue, ce n’est en revanche pas le cas des 9 autres sections de ce régime. Le Régime additionnel de la Fonction publique a lui aussi fait le choix de ne pas intégrer le dispositif carrière longue dans sa réglementation. 

► Lire aussi : Retraite par catégorie socio-professionnelle

Quelles démarches pour bénéficier du dispositif carrière longue ?  

Demander votre retraite anticipée au titre du dispositif carrière longue est extrêmement simple. En effet, les démarches s’effectuent directement sur le site internet de l’Assurance retraite. 

Il vous suffit de vous connecter sur votre espace personnel et d’utiliser le service « Obtenir mon âge de départ à la retraite » pour vérifier si vous avez bien droit à la retraite anticipée. 

En vous connectant à votre espace personnel, vous pourrez également mettre à jour votre relevé de carrière. N’hésitez pas à demander une régularisation si vous constatez un oubli. C’est important, car c’est sur cette base que votre attestation de situation pourra être délivrée. Pas d’inquiétudes si vous n’obtenez pas ce document de suite ! Il ne pourra vous être fourni que 6 mois au plus tôt avant la date de votre départ en retraite anticipée. 

Pour demander votre retraite anticipée avec le dispositif carrière longue, il faudra attendre d’être en possession de cette attestation de situation. Il ne vous restera plus qu’à utiliser le service dédié sur le site de l’Assurance retraite pour lui transmettre ce document. Vous pourrez également procéder à cette démarche en envoyant le formulaire adéquat à votre caisse régionale de retraite

► Pour aller plus loin : 

Foire aux questions

Quelle différence entre les trimestres cotisés et les trimestres assimilés ? 

Un trimestre cotisé correspond à une période au cours de laquelle vous avez travaillé. Vous ne pouvez valider un trimestre de la sorte qu’en payant des prélèvements sociaux sur vos revenus. Un trimestre assimilé n’est pas validé suite au paiement de cotisation. Ils vous sont accordés suite à un congé maternité, à une période de chômage ou à un congé maladie. 

Puis-je racheter les trimestres manquants pour bénéficier du dispositif carrière longue ? 

Malheureusement non ! Vous ne pouvez pas racheter les trimestres qui vous manquent pour partir à la retraite au titre du dispositif carrière longue. Pourquoi ? Tout simplement, car dans le cadre des carrières longues, une personne sans emploi ne peut pas bénéficier de plus de 4 trimestres non cotisés. Mieux vaut donc ne pas rester trop longtemps au chômage ! Si vous avez commencé à travailler à l’âge requis, mais que vous n’avez pas cotisé le nombre de trimestres minimum, vous pouvez tout simplement continuer à travailler jusqu’à disposer de la durée d’assurance suffisante !

Réforme de la retraite et carrière longue, quelles conséquences ? 

En raison du projet de réforme des retraites en cours du gouvernement Macron, ce sont de nombreux acquis qui sont remis en question. Avec la mise en place d’un système universel, les régimes à trimestres seront supprimés, tout comme les régimes spéciaux. Malgré toutes les modifications à venir, le Premier ministre Édouard Philippe a en revanche annoncé en décembre dernier que le dispositif carrière longue serait maintenu. Une bonne nouvelle donc !

Simulez vos économies d'impôts grâce au Plan Epargne Retraite

Simulation gratuite

Cet article vous a été utile ?