Si l’âge légal de départ à la retraite est fixé à 62 ans pour les salariés nés à partir de 1955, et si l’âge minimal pour bénéficier automatiquement d’une retraite à taux plein est de 67 ans, il existe néanmoins des situations permettant à un salarié de partir en retraite de façon anticipée.

 

La retraite anticipée comment ça marche ? 

Depuis 2012, le dispositif de retraite anticipée pour longues carrières a été étendu aux assurés qui ont commencé à travailler avant 20 ans. Ce qui signifie que ceux qui ont commencé à travailler jeune peuvent partir à la retraite dès leurs 60 ans, soit 2 ans avant l’âge légal de départ à la retraite.

►Lire aussi : 62 ans : l’âge légal de la retraite en France

Voilà pour 2012, mais les règles qui faisaient foi avant cette date sont toujours en vigueur, c’est-à-dire que les assurés qui ont commencé à travailler avant 16 ans ont toujours la possibilité de partir en retraite à partir de 58 ans. Depuis les annonces de la réforme des retraites et l’introduction d’un âge pivot à 64 ans, les esprits s’échauffent. En effet, ce système pourrait prévoir un bonus-malus. Une manière pour le gouvernement d’encourager les Français à travailler plus longtemps.

Comment en bénéficier ? 

À présent vous savez que vous avez la possibilité de partir bien plus tôt à la retraite. Reste à savoir comment en profiter. Pour faire partie de cette partie de la population qui part à la retraite avant 58 ans, vous devez avoir validé 5 trimestres de travail avant la fin de l’année civile de vos 16 ans. Petite exception pour ceux qui sont nés à la fin de l’année (d’octobre à décembre), il ne vous sera demandé que 4 trimestres. Ensuite, vous devez justifier d’une durée d’assurance cotisée égale à la durée d’assurance requise pour bénéficier d’une retraite à taux plein, le tout majoré de 8 trimestres. Tout cela doit vous sembler bien technique, mais laissez-nous vous éclaircir un peu les choses.

En bref, si vous êtes né(e) en 1960 et que votre durée d’assurance requise pour le taux plein est de 167 trimestres, vous pouviez partir à la retraite en 2018, à 58 ans. À la condition que vous ayez cotisé pendant 175 trimestres. S’il vous manque 2 ou 3 trimestres, pas de panique, vous pourrez toujours bénéficier de ce dispositif. Une chose à faire : continuer à travailler jusqu’à ce que vous ayez réuni les 175 trimestres demandés.

Lire aussi : Un employeur peut-il mettre d’office un salarié à la retraite à 70 ans ? 

Autre cas concret. Si vous avez commencé à travailler après 16 ans, que vous justifiez tout de même de 5, voire 4 trimestres, mais cette fois-ci avant la fin de l’année civile de vos 20 ans, vous pourrez partir à la retraite à partir de 60 ans. Encore une fois, pour en bénéficier vous devrez avoir cotisé un nombre de trimestres égal la durée d’assurance requise pour le taux plein, soit 167.

Attention : seuls les trimestres pendant lesquels vous avez travaillé et effectivement cotisé sont retenus. Toutefois il est possible de retenir certains trimestres non cotisés :

  • 4 trimestres de service militaire,
  • 4 trimestres pendant lesquels vous avez perçu des indemnités journalières pour maladie,
  • 2 trimestres d’invalidité,
  • 4 trimestres de chômage,
  • les trimestres de majoration accordée au titre de la pénibilité
  • les trimestres accordés aux mères pour la maternité (mais pas les majorations pour enfants).

L’âge de départ minimal, selon l’âge auquel vous avez débuté votre activité 

Date de naissance

Début d’activité Durée cotisée Départ à partir de
1960 Avant 16 ans 175 58 ans
Avant 20 ans 167 60 ans
1961, 1963, 1964 Avant 16 ans 176 58 ans
Avant 20 ans 168 60 ans
1964, 1965, 1966 Avant 16 ans 177 58 ans
Avant 20 ans 169 60 ans

Les cas et les conditions pour demander une retraite anticipée

Carrière longue

Comme nous l’abordions plus haut, la principale raison de départ à la retraite anticipée est la longueur de votre carrière. Notamment si vous avez commencé à travailler jeunes : avant vos 20 ans. Comme vu précédemment, cela vous donne le droit de partir à la retraite dès 60 ans, voire même avant (57 ans ou 58 ans) pour ceux d’entre vous qui ont commencé à travailler très tôt (avant 16 ans). Il faut cependant cocher quelques conditions pour bénéficier de cette retraite anticipée :

  • avoir commencé à travailler avant 16, 17 ou 20 ans suivant les cas ;
  • avoir cotisé pendant une durée minimale qui varie suivant les cas.

Le dispositif « carrière longue » existe dans la quasi-totalité des régimes de base. Petite précision cependant, ce dispositif ne prévaut pas pour les complémentaires retraites. En effet, certaines caisses obéissent à des règles différentes : certaines professions libérales et certains fonctionnaires relevant du régime additionnel de la fonction publique.

Comment faire ? 

Si vous pensez avoir droit à ce dispositif, vous pouvez commencer vos démarches, elles se divisent en trois temps : 

  • Pour chacun des régimes, vérifier que le relevé de carrière est bien complet et en demander la régularisation à la caisse de retraite correspondante. 
  • Obtenir de sa caisse de retraite de base une attestation de situation qui certifie du droit à la retraite anticipée pour carrière longue.
  • Une fois que vous avez ce document, il vous suffira de faire votre demande de départ à la retraite auprès de la même caisse.

Attention : pour les affiliés aux autres régimes, il est indispensable de faire une demande à sa caisse de retraite de base.

Handicap

Autre cas, très différent cette fois. Si vous avez été reconnu comme handicapé, vous pouvez demander à partir à la retraite dès l’âge de 55 ans, sous certaines conditions :

  • avoir un taux d’incapacité permanente d’au moins 50 % (taux attribué par la Maison départementale des personnes handicapées, MDPH) ou avoir été reconnu travailleur handicapé pour la période avant 2016 ;
  • justifier d’une durée minimale d’affiliation à l’assurance vieillesse ;
  • justifier d’un nombre minimal de trimestres réellement cotisés.

Comment faire ? 

Pour en faire la demande, et avoir la possibilité de partir à la retraite plus tôt, vous devez contacter la caisse de retraite à laquelle vous êtes affilié au moment de votre demande. On vous donnera toutes les étapes nécessaires pour préparer votre dossier personnalisé, une fois ce dernier instruit et sa validation auprès de votre caisse, on vous adressera une attestation de départ anticipé pour handicap. C’est ce document, et pas un autre, qui vous permettra de déposer votre demande officielle de départ à la retraite anticipée au titre de personne atteinte d’un handicap.

Retraite anticipée: partir à 58 ans
Les personnes justifiant de la pénibilité de leur travail
peuvent  partir à la retraite avant 60 ans.

Carrière pénible

Parfois une carrière n’est pas simplement longue elle peut aussi être éprouvante, on parle d’ailleurs de « carrière pénible ». Si ce type de carrière a entraîné une incapacité permanente d’au moins 20 % ou d’au moins 10 % vous pouvez partir à la retraite à 60 ans. Autre point important, peu importe le nombre de trimestres validés, vous bénéficierez d’une retraite pleine. Les points acquis sur le compte compte professionnel de prévention (C2P) peuvent également, à certaines conditions, donner droit à partir plus tôt à la retraite.

Attention : tous les régimes d’assurance retraite ne proposent pas ce dispositif.

Le départ anticipé en retraite pour carrière pénible n’est possible que pour les :

  • salariés du régime général
  • salariés non titulaires de la fonction publique affiliée au régime général 
  • salariés du régime agricole affiliés à la mutualité sociale agricole (MSA) 
  • exploitants agricoles, non-salariés du régime agricole affiliés à la mutualité sociale agricole (MSA).

Comment faire ?

Pour faire la demande de retraite anticipée pour cause de carrière pénible, vous devez remplir le formulaire suivant : Cerfa n° 14819*01. Une fois complété et accompagné des justificatifs demandés, le document sera adressé à la CARSAT qui instruira le dossier.

Le frugalisme

Apparu il y a quelques années aux États-Unis il commence à se faire entendre en France depuis peu. Le frugalisme est peu conventionnel et s’adresse encore majoritairement aux classes supérieures de la population. Mais sa force c’est qu’il propose de prendre sa retraite à 40 ans en se détachant du capitalisme classique et adoptant un style de vie tourné vers l’économie. 

Pour aller plus loin :

Appelez-nous

Nos experts sont disponibles de 9h à 19h du lundi au vendredi


Ou demandez à être rappelé gratuitement

Se faire rappeler

Etre rappelé gratuitement

Nos experts sont disponibles de 9h à 19h du lundi au vendredi

Merci de renseigner un numéro valide

Merci !

.

Connectez-vous !

Votre email n'est pas valideMot de passe oublié ?Merci de renseigner votre mot de passe

Déjà inscrit ?

Ouverture du service imminente !


Laissez-nous votre email pour la piqûre de rappel

Plus qu'une étape avant d'accéder à votre simulation !

Sécurisez votre compte pour accédergratuitement à votre simulation

Votre email n'est pas valideVotre numéroMerci de renseigner votre numéro de téléphone

En cliquant sur "Voir ma simulation" j'accepte lesCGU
et serai automatiquement inscrit afin de profiter des services de Tacotax

DEJA INSCRIT ?