Peut-on s’arrêter de travailler à 57 ans ? Comment prendre sa retraite avant 62 ans sans décotes ? Peut-on prendre sa retraite à 55 ans ? Alors que la réforme des retraites prévoit notamment de repousser de deux ans l’âge légal de départ en retraite, bon nombre de particuliers se demandent comment faire pour arrêter de travailler plus tôt. Voici les cas où la loi autorise de prendre sa retraite à 57 ans.

 

Peut-on prendre sa retraite avant l’âge légal ?

En France, l’âge légal minimum de départ en retraite est fixé à 62 ans pour tous les actifs nés après 1955. C’est le cas depuis la loi portant sur la réforme des retraites, votée en 2010. Cet âge légal concerne tous les Français ou presque. Dans certains cas, il est possible de s’arrêter avant. Selon les cas, les actifs qui prennent leur retraite avant 62 ans subiront ou non une décote sur leur pension. Dans la fonction publique, il est possible par exemple de prendre sa retraite à 60 ans, voire 58 ans pour les fonctionnaires de catégorie dite "active" (militaires, policiers, sapeurs-pompiers professionnels, surveillants pénitentiaires, etc.). Même chose dans les régimes spéciaux (RATP, SNCF, régimes des mines, des marins, etc.).

Dans l’armée, il est même possible de prendre sa retraite à 52 ans à condition d’avoir accompli :

  • 27 ans d’exercice pour les officiers ;
  • 17 ans d’exercice pour les militaires non-officiers.

Ce sont là des exceptions. Mais dans tous les régimes de retraite, il existe des situations qui permettent de prendre sa retraite avant l’âge légal :

  • Carrière longue : les personnes qui commencent à travailler entre 14 et 20 ans peuvent s’arrêter de travailler à 60, voire 58 ans s’ils remplissent la durée de cotisation nécessaire.
  • Handicap : les personnes ayant effectué la majeure partie de leur carrière avec un taux d’incapacité de 50 % minimum peuvent partir en retraite à partir de 55 ans.
  • Pénibilité : les travailleurs exposés à des facteurs de pénibilités (amiante, bruit, travail de nuit, etc.) peuvent bénéficier d’un départ en retraite anticipée.
Bon à savoir : avec la réforme des retraites, le gouvernement envisage l’instauration d’un âge pivot de retraite à 64 ans (à partir de 2025) en deçà duquel les pensions seraient minorées de 5% par an. Un actif qui prendrait sa retraite à 63 ans par exemple subirait une décote 5% sur sa pension. À l’inverse, ceux qui partiraient plus tard bénéficieraient d’un bonus de 5% par an.

Peut-on arrêter de travailler à 57 ans ?

prendre sa retraite à 57 ans
Les sage-femmes peuvent s’arrêter de travailler
à 57 ans

À moins de remplir les conditions évoquées ci-dessous, non. Pour les fonctionnaires de catégorie active, l’âge d’ouverture des droits à la retraite pour partir à taux plein est fixé à 57 ans (on tient compte d’une forme de pénibilité). Les professions concernées sont :

  • les contrôleurs aériens ;
  • les policiers (nationaux et municipaux) ;
  • les surveillants pénitentiaires ;
  • les sapeurs-pompiers professionnels ;
  • les agents des réseaux souterrains des égouts ;
  • les éducateurs de la protection judiciaire de la jeunesse ;
  • les personnels paramédicaux des hôpitaux militaires ;
  • les infirmiers spécialisés de salle d’opération ;
  • les personnels occupant un emploi de surveillant des services médicaux ou de chef d’unité de soins.

Autre possibilité : les travailleurs ayant travaillé entre 9 à 11 ans au contact de l’amiante peuvent partir en retraite à 57 ans. C’est d’ailleurs le seul cas de figure où le départ en retraite est possible dès 50 ans :

  • si le travailleur a contracté une maladie professionnelle due à l’exposition à l’amiante durant sa carrière ;
  • si le travailleur a été exposé à l’amiante pendant plus de 30 ans ;

Retraite complémentaire à 57 ans : c’est possible

Si la retraite de base est difficilement accessible avant l’âge légal, il est possible en revanche de commencer à toucher sa pension de retraite complémentaire dès 57 ans. C’est notamment possible avec le régime général (Agirc-Arrco) qui couvre les salariés et les cadres du secteur privé. Pour cela, les trois conditions ci-dessous doivent être réunies :

  • ne pas exercer d’activité salariée ;
  • ne pas toucher de revenus de remplacement (allocations chômage, indemnités journalières de Sécurité sociale)
  • avoir atteint l’âge minimum requis :
    • 55 ans et 9 mois si vous êtes né(e) en 1952,
    • 56 ans et 2 mois en 1953,
    • 56 ans et 7 mois en 1954,
    • 57 ans pour les personnes nées en 1955 ou après.
Bon à savoir : rien n’empêche un actif ayant cessé son activité salariée d’exercer une activité en indépendant à côté, tout en touchant sa pension de retraite complémentaire.

Existe-t-il des astuces pour partir en retraite plus tôt ?

prendre sa retraite à 57 ans
La retraite : un projet d’avenir qui se prépare au présent

Il n’existe pas "d’astuces" à proprement parler. Le départ en retraite est une transition majeure dans une vie, qui demande une certaine préparation, afin d’anticiper l’écart de revenus entre les derniers salaires et les premières pensions. Pour partir en retraite plus tôt sans décote, le mieux est d’investir le plus tôt dans les dispositifs d’épargne et de défiscalisation :

  • ouvrir un Plan d’Épargne Retraite (PER) auprès d’une banque ou d’un assureur ;
  • effectuer des simulations de sa retraite afin d’estimer le montant des cotisations ;
  • suivre de près la validation de ses trimestres ;
  • préparer l’indépendance financière de ses enfants ;
  • pour les salariés en fin de carrière, la rupture conventionnelle ou le licenciement permettent de bénéficier de 24 ou 36 mois d’indemnité​ chômage durant lesquels ils continuent de cotiser au régime de retraite. Cette solution, à manier avec précaution, leur permet également de bénéficier de 4 trimestres  par an auprès de la Sécurité sociale. 

La retraite progressive

Sans complètement arrêter de travailler, il est possible d’opter pour la retraite progressive. Ouvert à toutes les professions, à l’exception des professions libérales, la retraite progressive consiste pour un actif en fin de carrière à travailler à temps partiel (entre 40% et 80% du temps de travail légal) tout en touchant une partie de ses pensions de retraite de base et complémentaire. Pour en bénéficier, vous devez être âgé(e) d’au moins 60 ans et avoir cotisé au minimum 150 trimestres.

Le rachat de trimestres

Option intéressante, car financée (partiellement ou en entier) par l’employeur, le rachat de trimestres permet de partir en retraite à taux plein avant la date prévue. Réservée aux actifs en fin de carrière, cette mesure peut s’inscrire dans le cadre :

  • d’un dispositif de gestion prévisionnel des emplois et des compétences (GPEC) ;
  • d’un plan de départ volontaire ;
  • d’un plan de sauvegarde de l’emploi.

Le rachat de trimestres peut aussi être convenu "à l’amiable" entre le salarié et son employeur. Il n’est pas rare qu’en retour de la promesse de rachat, l’employeur exige du salarié qu’il parte en retraite dès le taux plein atteint.

Foire aux questions

Comment faire pour prendre sa retraite à 55 ans ?

Un départ anticipé dès 55 ans est possible, dans les cas suivants :

  • l’assuré(e) est atteint(e) d’un taux d’incapacité permanente de 50% minimum ;
  • l’assuré(e) peut justifier d’une certaine durée d’assurance globale dans son ou ses régimes de base ;
  • l’assuré(e) peut justifier d’une certaine durée d’assurance cotisée dans son ou ses régimes de base.

►Lire aussi

Appelez-nous

Nos experts sont disponibles de 9h à 19h du lundi au vendredi


Ou demandez à être rappelé gratuitement

Se faire rappeler

Etre rappelé gratuitement

Nos experts sont disponibles de 9h à 19h du lundi au vendredi

Merci de renseigner un numéro valide

Merci !

.

Connectez-vous !

Votre email n'est pas valideMot de passe oublié ?Merci de renseigner votre mot de passe

Déjà inscrit ?

Ouverture du service imminente !


Laissez-nous votre email pour la piqûre de rappel

Plus qu'une étape avant d'accéder à votre simulation !

Sécurisez votre compte pour accédergratuitement à votre simulation

Votre email n'est pas valideVotre numéroMerci de renseigner votre numéro de téléphone

En cliquant sur "Voir ma simulation" j'accepte lesCGU
et serai automatiquement inscrit afin de profiter des services de Tacotax

DEJA INSCRIT ?