Nos experts vous accompagnent 01 86 95 79 89
Nos experts vous accompagnent 01 86 95 79 89

Lorsque vous contractez un crédit à la consommation, l'organisme qui vous prête le capital applique un taux d'intérêt, qui correspond au coût du crédit. En conséquence, lorsque l'emprunteur rembourse ses mensualités, il rembourse également les intérêts, calculés en fonction du taux d'intérêt. Les ménages ont donc tout intérêt à essayer de décrocher le prêt à la consommation le moins cher possible, afin de minimiser leur endettement. Comment sont fixés ces fameux taux ? Par qui ? De quoi sont-ils composés ? 

 

Les taux de crédit à la consommation 2018

Un petit rappel pour commencer : on distingue trois catégories de crédits à la consommation :

  • Le prêt personnel : comme son nom l'indique, le prêt personnel ne nécessite pas de dévoiler le motif de son emprunt. On parle aussi de prêt sans justificatif. Directement versé sur le compte de l'emprunteur, ce crédit peut servir à financer toutes sortes de projets ou d'achats.
  • Le crédit affecté ou prêt lié est le contraire du prêt personne: il est destiné à financier un bien ou service spécifique, sur justificatifs : auto, moto, études, travaux. Moins souple que le prêt personnel, il a l'avantage d'offrir une protection renforcée à l'emprunteur : il est versé au vendeur (et non à l'emprunteur) uniquement après vérification de la livraison effective du bien.
  • Le crédit renouvelable (ex crédit revolving) tire son nom du fait que cette réserve d'argent se reconstitue au fur et à mesure des remboursements. Le plus souvent octroyé avec une carte de crédit, ce prêt peut aussi être versé sur compte bancaire sous forme de chèques et de virements. Les taux d'intérêts avec ce crédit sont beaucoup plus élevés qu'avec un prêt personnel : de l'ordre de 17% voire 19% (ce qui explique que c'est l'option proposée par défaut par les banques). 

En outre, il existe également trois types de taux de crédits à la consommation :

  • le taux fixe ne change pas pendant toute la durée du remboursement. De toutes les options, c'est de loin la moins risquée et celle qui offre la meilleure visibilité à l'emprunteur, qui prend connaissance du montant total à rembourser dès la signature du contrat. Mais en optant pour un taux fixe, il ne profite pas des baisses potentielles de taux. 
  • le taux variable : qui va évoluer à la hausse ou à la baisse en fonction du taux Euribor. À la base, les taux variables sont moins élevés que les taux fixes, mais constituent un plus grand risque en cas de hausse des taux pendant la durée de remboursement.
  • le taux mixte : à cheval entre le taux fixe et le taux variable, c'est le taux "médian" par excellence. Avec un prêt à taux mixte, l'emprunteur alterne les taux fixes et variables sur différentes périodes de l’emprunt. 

Ces emprunts vous permettent de financer l'achat d'une voiture ou d'une moto mais aussi des vacances, un mariage ou encore de vous constituer une réserve d'argent en cas de dépenses à venir (hospitalisation, mutation, etc.). Plafonnés à 75 000 € maximum (5 000 € pour les microcrédits), les crédits à la consommation sont fixés à partir des taux du marché mais aussi du profil de l'emprunteur. À l'instar des crédits immobiliers, les taux varient selon la durée et le montant du crédit souhaités.

Cependant, contrairement à ces derniers, l'emprunteur ne dispose pas d'une grande marge de manœuvre sur le plan de la négociation. Même en faisant appel à un courtier, il ne faut pas vous attendre à une réduction faramineuse. La raison tient au fait que les durées et montants des crédits à la consommation sont beaucoup plus faibles que ceux des prêts immobiliers.

Les tableaux ci-dessous vous donnent un aperçu de ce que peuvent être les taux de crédits à la consommation, pour un montant et une durée précis. Il s'agit donc d'exemples spécifiques n'ayant pas vocation à servir de référence chez toutes les enseignes (banques, organismes, etc.). Il faut en effet tenir compte de la marge de bénéfice que prennent les établissements, qui varient de l'un à l'autre. C'est pour cette raison que l'on trouve des taux de crédits à la consommation différents au crédit Agricole et à la Caisse d'Épargne par exemple.

Le prêt personnel (15 000 €)

12 mois 24 mois 36 mois 48 mois 60 mois 72 mois
0,90% 1,00% 2,90% 2,99% 2,99% 4,28%

Le prêt affecté (auto, moto, travaux)

Le crédit auto (10 000 €)

12 mois 24 mois 36 mois 48 mois 60 mois 72 mois
0,90% 1,00% 2,20% 2,80% 3,44% 3,90%

Le crédit moto (10 000 €)

12 mois 24 mois 36 mois 48 mois 60 mois 72 mois
0,90% 1,00% 2,20% 2,80% 3,44% 3,90%

Le crédit travaux (5 000 €)

12 mois 24 mois 36 mois 48 mois 60 mois 72 mois
0,90% 1,70% 2,80% 2,89% 2,99% 4,15%

Que constate-t-on ? Il est tout à fait possible d'obtenir un taux de "crédit conso" à 1% voire moins. Seulement, méfiez-vous : les taux affichés ne tiennent pas forcément compte de tous les frais associés au crédit. Il s'agit des frais de dossier et d'assurance emprunteur. Bien souvent, afin d'attirer les emprunteurs, les banques et organismes de prêts affichent le taux nominal, or, c'est le Taux Effectif Global Annuel (TAEG) qu'il faut retenir.

Par ailleurs, les taux de crédit à la consommation sont en légère hausse par rapport à 2017. 

Lire aussi Calculette crédit conso : combien pouvez-vous emprunter ?

Comment évoluent les taux de crédit à la consommation ?

Qu'est-ce que le Taux Effectif Global Annuel ?

taeg
Taux Annuel Effectif Global : le vrai coût de votre crédit

Le TAEG représente le coût total d'un crédit, assurance et frais annexes inclus.  Dans le cadre de la réforme du crédit à la consommation instaurée en 2011, tous les organismes de crédits doivent indiquer le TAEG dans les offres de prêt personnel. C'est ce taux qui permet d'établir une réelle comparaison entre les offres. 

À noter que, outre le TAEG, les banques ou organismes de crédit doivent également préciser le montant du taux de l’assurance du crédit, le TAEA (Taux Annuel Effectif d’Assurance). Pour calculer le montant du TAEG, les organismes de crédits se basent sur :

  • la durée du prêt
  • les frais de dossier, de garantie, éventuellement de courtage
  • le taux de l’assurance, qui varie selon le profil de l’emprunteur

Pour réduire le coût total du crédit, l'emprunteur peut demander une durée de remboursement plus courte, mais dans ce cas, les mensualités augmenteront. Il peut également refuser l'assurance que lui propose l'organisme de crédit pour une autre, moins chère.  Une solution efficace pour réduire le TAEG, mais conditionnée. Pour que le prêteur accepte votre assurance, elle doit offrir les mêmes garanties que celle qu’il propose.

Le crédit scoring

Par définition, le crédit scoring est un outil qui permet aux banques d'évaluer le risque représenté par le demandeur de prêt. En d'autres termes, il permet à l'établissement de crédit de garantir la solvabilité du candidat au prêt. Concrètement, la banque ou l'organisme de prêt va attribuer une note au candidat à l'emprunt, basée sur les critères suivants :

  • l'activité de l'emprunteur ;
  • ses revenus mensuels ;
  • le type de contrat de travail dont il bénéficie ;
  • la durée des remboursements escomptée.

Obtenir une bonne note à son crédit scoring est capital pour les emprunteurs : c'est à partir de cette évaluation que les créanciers fixent le taux de crédit à la consommation. Plus votre profil présente de risques (absence de revenus stables, incidents de paiement, mauvais état de santé, etc.), plus votre taux "gonflera", voire votre demande de crédit sera carrément rejetée

Pour décrocher votre crédit à la consommation le moins cher possible, veillez à soigner votre profil emprunteur pour améliorer votre crédit scoring. Montrez votre capacité à épargner, évitez tant que possible les incidents de paiement, découverts et chèques sans provision les mois qui précèdent votre demande de prêt. 

Pour connaître les possibilités de vos futures mensualités, nous vous invitons à réaliser une simulation de rachat de crédit avec la calculette TacoTax ;

Je calcule mes mensualités avec le rachat de crédit

Foire aux questions

Peut-on obtenir un prêt à la consommation à taux zéro ?

Si vous passez par un établissement bancaire ou un organisme spécialisé dans le crédit, non. Pour les prêteurs professionnels, les crédits à la consommation sont un produit comme un autre, qui doivent être rentables pour être proposés. D'autant plus que dans le taux sont compris les intérêts, qui correspondent à leur rémunération. Deux exceptions cependant :

  • le prêt à taux zéro (PTZ), un crédit aidé accordé pour l’achat d’un logement, en complément d'un prêt immobilier classique.
  • le prêt d'honneur, accordé notamment par la CAF, une aide d’urgence qui permet de palier des difficultés ponctuelles, ou de répondre à un besoin précis.

Pour emprunter à moindres frais, une autre formule existe, qui nous vient d'Amérique ; le Prêt entre Particuliers (PAP). Ce système de peer-to-peer lending (P2P) offre aux deux parties (prêteur et emprunteur) la possibilité de décider elles-mêmes des conditions d'emprunt, et d'appliquer ou non des intérêts.

Appelez-nous

Nos experts sont disponibles de 9h à 20h du lundi au vendredi


Ou demandez à être rappelé gratuitement

Se faire rappeler

Etre rappelé gratuitement

Nos experts sont disponibles de 9h à 20h du lundi au vendredi

Merci de renseigner un numéro valide

Merci !

.

Connectez-vous !

Votre email n'est pas valideMot de passe oublié ?Merci de renseigner votre mot de passe

Déjà inscrit ?

Ouverture du service imminente !


Laissez-nous votre email pour la piqûre de rappel

Plus qu'une étape avant d'accéder à votre simulation !

Sécurisez votre compte pour accédergratuitement à votre simulation

Votre email n'est pas valideVotre numéroMerci de renseigner votre numéro de téléphone

En cliquant sur "Voir ma simulation" j'accepte lesCGU
et serai automatiquement inscrit afin de profiter des services de TacoTax

DEJA INSCRIT ?

Un instant !

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez gratuitement votre guide pour réduire vos impôts

Non merci