Le PEA a connu de nombreux changements cette année, permettant à ce plan de connaître un regain de popularité ces derniers mois. En effet, sa fiscalité a été allégée et l’intervention de la loi Pacte a grandement simplifié le PEA. Ces améliorations ont eu tendance à remettre ce plan sur le devant de la scène. Oublié un temps, il est à présent beaucoup demandé par les Français. Mais fait-il le poids face au produit préféré des Français : l’assurance-vie ? Disons que le PEA se défend, d’autant plus depuis ces derniers mois. Avantages, inconvénients et fiscalité, tour d’horizon de deux produits financiers qui ont de l’avenir.

 

Le PEA : qu’est-ce que c’est ? 

Le Plan d’Épargne en Actions est une forme d’enveloppe fiscale mise en place afin d’encourager l’investissement sur les marchés européens. Il a été créé en 1992 et s’est diversifié puisqu’à présent vous trouver des PEA classiques, des PEA assurance et même des PEA PME qui vous permettent d’investir dans des PME ou des ETI. Une manière pour le gouvernement de pousser les Français à s’investir dans l’économie du pays en investissant dans les forces vives de demain. Ce produit d’épargne est réglementé et notamment par sa date d’ouverture. C’est elle qui fait foi pour le calcul de délai permettant l’exonération des plus-values, et non celle des versements.

Le PEA Assurance

Le PEA Assurance n’est pas très connu. Bien moins célèbre que son grand frère le PEA bancaire et moins populaire que le petit dernier : PEA PME, il est longtemps resté dans l’ombre. Pourquoi ? Cela est sans doute dû au manque de publicité. En effet, pour la majorité des Français qui disposent d’un Plan d’épargne en actions (PEA), la souscription se fait dans le cadre classique d’un contrat bancaire. Ne connaissant pas l’existence même d’une autre forme de PEA, ils se dirigent tout naturellement vers la version classique : le PEA bancaire. Mais, ce qu’ils ne savent pas, c’est que le PEA peut également être associé à un contrat d’assurance. On parle alors de PEA Assurance. Ce type de PEA représente moins de 1 % du marché. Pourtant il dispose de caractéristiques intéressantes. :

  • Ouvert auprès d’une compagnie d’assurance, le PEA Assurance prend la forme d’un contrat de capitalisation exclusivement libellé en unités de compte.
  • Comme pour un PEA bancaire, il doit être composé de titres de sociétés de l’Union européenne et de Sicav et trackers qui détiennent au minimum 75 % de titres européens.
  • La fiscalité en cas de retraits est identique : exonérés d’impôt sur le revenu à partir de cinq ans de détention, seuls les prélèvements sociaux sont dus.
  • Il peut combiner les avantages classiques du PEA avec ceux du contrat de capitalisation. Ainsi au décès du souscripteur, le cadre fiscal du PEA est clos, mais le contrat de capitalisation subsiste au profit des héritiers.
  • Ces derniers peuvent alors soit procéder au rachat total du contrat, soit en demander le maintien. Vigilance toutefois, les deux fiscalités ne se superposent pas. Le contrat de capitalisation ne bénéficie alors pas de l’antériorité fiscale du PEA.

Comment fonctionne le PEA ? 

Objectifs de placement

Diversifier et valoriser son épargne

L’assurance-vie :

La grande force de l’assurance-vie c’est la diversité de ses supports. En effet, sa palette très large permet de diversifier son épargne et donc de faire fructifier plus rapidement et simplement ses économies. Voici, le type de supports que vous pourrez retrouver avec l’assurance-vie :

  • Fonds en euros,
  • des OPCVM de toutes sortes en termes de géographie (France, Europe, Monde, US, Asie, Pays émergents…) et de secteurs d’activité (technologie, santé, matières premières, immobilier).

Cette diversité permet de profiter de la hausse des différents secteurs et de réduire l’impact de la baisse d’un secteur en particulier.

Le PEA au Crédit Agricole 

Le PEA : 

Changement d’ambiance avec le PEA, ici les supports sont bien moins nombreux que sur une assurance-vie. Pourquoi ? Car un OPCVM doit être investi à au moins 75 % en actions de sociétés de l’Union européenne. Néanmoins, le PEA-PME offre un large choix d’investissement dans les PME, ce qui permet au PEA de dépasser l’assurance-vie (sur ce point du moins), en effet le produit d’épargne préféré des Français offre très peu d’investissement de ce côté-là. De plus, la loi Pacte prévoit d’ouvrir le PEA-PME aux titres émis via des plateformes de crowdfunding.

Préparer la transmission de son patrimoine

En termes de transmission, l’assurance-vie est au sommet. En effet, vous pouvez transmettre votre patrimoine jusqu’à 152 500 euros aux personnes de votre choix. Et cela, sans payer de droits de succession.

PEA ou assurance-vie ?
En termes de succession, l’assurance-vie reste bien
supérieure au  PEA.

Préparer sa retraite

Le PEA :

Le PEA est un bon moyen d’épargner pour la retraite. Surtout s’il est ouvert depuis plus de 8 ans, car vous pourrez le convertir en rente viagère défiscalisée. En faisant cela, vous percevrez un revenu à vie exonéré d’impôt sur le revenu. Mais attention, cette rente restera tout de même soumise aux prélèvements sociaux (17,2 %). 

L’assurance-vie :

Avec l’assurance-vie, vous avez aussi la possibilité de percevoir une rente viagère. Contrairement au PEA, elle est soumise à l’impôt sur le revenu et aux prélèvements sociaux, mais uniquement sur une fraction du montant. Cette fraction est déterminée en fonction de l’âge lors de l’entrée en jouissance de la rente. Par exemple, entre 60 et 69 ans, celle-ci bénéficie d’un abattement de 40 %. Petit bonus de l’assurance-vie : les retraits partiels. Vous pouvez en faire régulièrement tout en bénéficiant de la fiscalité favorable de l’assurance-vie. Un petit quelque chose que le PEA n’a pas. 

PEA ou compte titre ? 

La fiscalité

Fiscalité PEA vs fiscalité assurance-vie

L’Assurance-vie et le PEA sont tous deux connus pour leur fiscalité avantageuse. C’est d’ailleurs pour cela que de plus en plus de monde se tourne vers ces deux produits d’épargne. Cependant, chacun a ses avantages propres.

Côté PEA :

  • Depuis le 1er janvier 2019, les gains issus des PEA (ou du PEA-PME) de moins de 5 ans sont taxés à 30 % (flat tax).
  • Les gains issus des PEA de plus de 5 ans sont taxés à 17,2 % (exonérés d’impôt, mais soumis aux prélèvements sociaux).

Côté assurance-vie, pour les versements effectués depuis le 27 septembre 2017 :

  • Pour les épargnants dont l’encours assurance-vie est inférieur à 150 000 euros : les gains issus des contrats ouverts depuis moins de 8 ans sont taxés à 30 % (flat tax). Ceux issus des contrats de plus de 8 ans sont taxés à 17,2 % (prélèvements sociaux) dans la limite de 4 600 euros pour un célibataire et de 9 200 euros pour un couple.
  • Au-delà de ces plafonds, ils sont soumis à un impôt forfaitaire de 7,5 %, ce qui porte la taxation totale à 24,7 %.
  • Pour les épargnants dont l’encours assurance-vie est supérieur à 150 000 euros : les gains sont soumis à la flat tax de 30 %.

Disponibilité et souplesse

C’est sans doute sur ces deux points que l’assurance-vie et le PEA se distinguent le plus. En effet, alors que l’assurance-vie est connue pour sa liberté et sa souplesse, le PEA est quant à lui beaucoup plus rigide et contraignant. Pour le premier, les retraits et versements sont possibles à tout moment. Quant au deuxième, disons qu’il a su gagner en souplesse, notamment grâce à la loi Pacte. Avant, tout retrait effectué sur un PEA de moins de 8 ans entraînait sa clôture. Désormais, les retraits partiels effectués après les 5 ans du PEA n’entraîneront pas la clôture du plan et les versements resteront possibles. Bonne nouvelle pour ce produit qui continue, grâce à ces modifications, à concurrencer sérieusement l’assurance-vie. 

Assurance-vie ou PEA : choisir l’enveloppe fiscale la plus avantageuse

Avantages et inconvénients du PEA 

Vous l’aurez compris, le plan épargne en actions (PEA) est destiné aux personnes qui souhaitent investir en bourse dans des actions de sociétés européennes, le tout, exonéré d’impôts. En revanche, vos gains potentiels seront tout de même soumis aux prélèvements sociaux à hauteur de 17,2 %.

Le PEA a aussi des inconvénients :

  • Comme expliqué plus haut, les sociétés dans lesquelles vous investissez doivent être européennes. C’est-à-dire que leur siège social doit se trouver dans l’un des 28 pays de l’Union européenne. Ou alors vous pouvez investir dans un fonds d’investissement à condition qu’il soit composé au minimum de 75 % d’actions européennes.
  • Afin de bénéficier de la meilleure fiscalité possible, vous devez garder votre plan d’épargne au moins 5 ans.
  • Le plafond des versements est de 150 000 € ou 225 000 € si vous optez également pour un PEA-PME (450 000 € pour un couple).

Compte PEA : combien ça rapporte ? 

PEA ou assurance-vie ?
L’assurance-vie et le PEA ne sont pas rivaux, ce sont des produits
d’épargne complémentaire qu’il faut associer pour pouvoir
profiter de chacun de leurs avantages.

Avantages et inconvénients de l’assurance-vie 

  1. Comme nous en parlions plus haut, l’atout principal de l’assurance-vie c’est son offre de placements très diversifiée et sa capacité à s’adapter parfaitement à votre projet. Quelles que soient vos envies, vos objectifs, l’assurance-vie est le produit d’épargne qui saura le plus y répondre. Que votre projet s’inscrive dans le court, moyen ou long terme, l’assurance-vie vous accompagnera. Épargne pour votre retraite, transmission, mettre de l’argent de côté pour vos proches… L’assurance-vie s’adapte à tout. Une fois votre projet défini, vous n’aurez plus qu’à choisir votre support parmi le large spectre proposé par l’assurance-vie.
  2. En fonction du support, le risque sera plus ou moins grand : SCPI, un organisme de placement collectif et valeur mobilière ou encore dans une société d’investissement à capital variable.
  3. Le risque ne sera pas la seule chose à évoluer, la rentabilité également et c’est d’ailleurs l’une des forces de l’assurance-vie.
  4. Si jamais vous décédez avant la fin du contrat, les personnes que vous aurez choisies en tant que bénéficiaires ne paieront aucune taxe sur les plus-values.
  5. Enfin ce type de placement vous fait également profiter d’une fiscalité avantageuse, et ce, même avec le PFU qui est appliqué lors du rachat de votre assurance-vie.

L’un des principaux défauts de l’assurance-vie ce sont ses frais de gestion. Mais là encore ils varient en fonction des contrats et des établissements bancaires.

Le PEA chez Boursorama 

Trackers (EFT):  PEA ou Assurance-vie ?

Apparus aux États-Unis en 1993 puis sur la bourse de Paris en 2001, les trackers (ou ETF, pour Exchange-Traded Fund) sont des fonds indiciels, reproduisant un indice boursier, et négociable en bourse. Le tracker réplique la performance d’un indice d’actions, d’un indice obligataire, ou encore d’un indice de matières premières et varie donc à la hausse, ou à la baisse, selon la même amplitude que celui-ci.

Les trackers, par leur facilité d’utilisation et leurs frais réduits offrent aujourd’hui une solution de diversification de votre patrimoine très intéressante. En conclusion, nous vous conseillons de ne pas opposer le PEA à l’Assurance-vie, mais au contraire, utiliser les deux enveloppes conjointement et ainsi profiter des atouts de chacune. Certes, l’assurance-vie est plus souple grâce à sa grande diversité d’investissement, ses avantages successoraux et la flexibilité de son épargne, mais le PEA offre une fiscalité très intéressante au bout de 5 ans, un achat/vente au cours côté et une absence de droits de garde. Vous l’aurez compris, ces deux produits d’épargne sont complémentaires et correspondent à des stratégies patrimoniales définies.

Appelez-nous

Nos experts sont disponibles de 9h à 19h du lundi au vendredi


Ou demandez à être rappelé gratuitement

Se faire rappeler

Etre rappelé gratuitement

Nos experts sont disponibles de 9h à 19h du lundi au vendredi

Merci de renseigner un numéro valide

Merci !

.

Connectez-vous !

Votre email n'est pas valideMot de passe oublié ?Merci de renseigner votre mot de passe

Déjà inscrit ?

Ouverture du service imminente !


Laissez-nous votre email pour la piqûre de rappel

Plus qu'une étape avant d'accéder à votre simulation !

Sécurisez votre compte pour accédergratuitement à votre simulation

Votre email n'est pas valideVotre numéroMerci de renseigner votre numéro de téléphone

En cliquant sur "Voir ma simulation" j'accepte lesCGU
et serai automatiquement inscrit afin de profiter des services de Tacotax

DEJA INSCRIT ?