1. Livrets, plans et comptes épargne

  2. Le compte épargne logement (CEL)

  3. Quel est le montant maximum à mettre sur un CEL ?

Quel est le montant maximum à mettre sur un CEL ?

Quel est le montant maximum à mettre sur un CEL ?

Sommaire de l'article

Le Compte Épargne Logement ou CEL est un produit d’épargne réglementée, accessible à tous et défiscalisé. Il donne accès à un prêt immobilier à taux préférentiel. Comme tous les livrets d’épargne réglementée, le CEL est plafonné : au-delà d’un certain montant, les versements ne sont plus autorisés, mais les intérêts continuent de fructifier. Quel est le plafond du LDD au Crédit Mutuel ? À la BNP ? Tour d’horizon.

Compte Épargne Logement : ouverture, intérêt, plafond

Qu’est-ce qu’un CEL ?

Le CEL ou Compte Épargne Logement, est un produit d’épargne réglementé. Sa principale vocation est de permettre à son titulaire d’obtenir, à l’issue d’une durée déterminée, un prêt immobilier à taux préférentiel. Ce prêt doit servir à l’achat d’une résidence principale ou pour des travaux dans son logement. Le montant du prêt bancaire accordé varie en fonction de sa durée (entre 2 et 15 ans) ainsi que des intérêts produits par le CEL. Il faut cependant que la phase d’épargne ait au moins duré 18 mois. Il ne peut excéder 23 000 euros. Un CEL ouvre également droit à une prime d’État en cas d’obtention d’un prêt immobilier grâce à lui. Mais attention, pour les CEL ouverts depuis janvier 2018, la prime d’état n’est plus accordée.

À noter : il est possible de cumuler un prêt accordé grâce à un CEL et un prêt accordé grâce à un PEL, mais le montant total est plafonné à 92 000 €.

Concernant l’accessibilité du Livret Épargne Logement ou CEL, il n’y a pas beaucoup de contraintes. Toute personne, majeure ou non, peut en ouvrir un. Vous pouvez même disposer d’un PEL en complément de votre CEL à condition qu’ils résident tous les deux dans le même établissement bancaire. À l’ouverture de votre CEL, vous devez faire un premier versement initial de 300 euros, d’ailleurs vous devrez toujours laisser un solde minimum de 300 euros si vous ne voulez pas voir votre CEL se clôturer. 

Intérêts et versements du CEL ? 

Concernant les versements ils peuvent être ponctuels, ils sont très restrictifs que ceux du PEL. En effet, vous pouvez les effectuer quand vous le souhaitez à condition qu’ils soient de 75 euros minimum. Les intérêts du CEL sont calculés par quinzaine et versés le 31 décembre de chaque année. Du côté du taux de rémunération, il n’y a pas de quoi frémir : 0,5 % et cela depuis août 2015. Comment l’expliquer ? On doit cette « stagnation » au blocage du taux du Livret A voulu par le gouvernement. En effet, l’état a souhaité stabiliser le taux du livret A « pendant 2 ans », avant « une réforme pérenne de la formule de calcul du taux ». 

Mais comment ce blocage, affecte-t-il le CEL ? C’est très simple, le CEL est un livret d’épargne réglementée donc son taux est fixé en fonction de celui du Livret A sur la base des 2/3 du taux du Livret A, arrondi au 1/4 point le plus proche. Si le taux du Livret A est bloqué, le taux du CEL l’est donc aussi. Avant de voir la formule de calcul changé, il faudra attendre jusqu’au 31 janvier 2020. 

Une fiscalité avantageuse

Les intérêts du CEL ouverts jusqu’en 2017 sont exonérés d’impôts sur le revenu. Par contre, les CEL ouverts depuis le 1er janvier 2018 sont imposables dès la première année de détention donc soumise à l’impôt sur le revenu. Quoiqu’il arrive, ils sont soumis aux prélèvements sociaux.

CEL ou PEL ? 

Il est difficile de faire son choix entre deux produits d’épargne si proches. Tous deux permettent d’accéder à un prêt immobilier à taux intéressant. Tous deux ont des caractéristiques assez similaires. Pourtant il existe de nombreuses différences qui vous permettront peut-être de faire votre choix plus aisément. Le plus évident est sans doute le plafond, il est beaucoup plus élevé chez le PEL avec 61 200 € que chez le CEL a une plafond de 15 300 €. Ce montant maximum du CEL plus faible donne forcément moins de liberté et moins d’amplitude de mouvements pour réaliser votre projet immobilier. De plus, le PEL est plus rémunérateur que le CEL, mais, en contrepartie, tout retrait avant le 4e anniversaire du PEL entraîne la clôture de celui-ci.

Avant de vous lister l’ensemble des caractéristiques qui opposent PEL et CEL, nous allons vous donner un petit conseil. Une manière pour vous de ne pas avoir à choisir tout en profitant des avantages de l’un et de l’autre. Prenez les deux ! Eh oui, ces deux produits d’épargnes sont cumulables, à condition qu’ils soient domiciliés dans le même établissement bancaire. Alors la prochaine fois, à la question : CEL ou PEL ? Répondez : les deux !

 

PEL

CEL

Conditions de souscription

Un plan par personneUn compte par personne

Durée minimale d’épargne

4 ans18 mois

Durée maximal d’épargne

10 ansAucune
Dépôt initial minimum

225 €

300 €
Versement annuel minimum 540 €

75 € 

Plafond des dépôt

61 200 15 300 €
Disponibilité des fonds pendant la phase d’épargneNon Oui
Rémunération de l’épargne (hors prime de l’État)1 % brut0,5 % brut

Taux du prêt (hors assurance)

2,20 %2 %

Plafonds des prêts accordés

92 000 € 23 000 €

Durée de remboursement

2 à 15 ans 2 à 15 ans
Prime d’État (versée à terme)Égale au montant des intérêts acquis pendant la période d’épargne (plafonnée à 1 000 ou 1 525 €)Égale à la ½ des intérêts acquis pendant la période d’épargne (plafonnée à 1 144 €)

Foire aux questions

Quel est le plafond du PEL

Le plan d’épargne logement (PEL) désigne un produit d’épargne bloquée qui a le double avantage de générer des intérêts et de permettre à son détenteur d’obtenir un prêt immobilier. Il est distribué par les établissements de crédit qui ont signé une convention avec l’État.

Voici les critères à respecter pour ouvrir un PEL :

  • Être une personne physique, majeure ou mineure
  • Ne pas être déjà détenteur d’un PEL (ni dans l’établissement où vous projetez de l’ouvrir ni dans un autre). Il est en revanche possible d’ouvrir un PEL lorsque l’on possède déjà un compte épargne logement (CEL), à condition de l’ouvrir dans la même banque. Rien ne vous oblige toutefois à ouvrir un CEL en même temps qu’un PEL
  • Effectuer un versement initial minimum est de 225 euros
  • Alimenter le PEL à hauteur de 540 euros au minimum par an. Contrairement à leur montant, la fréquence des versements est libre. Il est toutefois plus simple d’opter pour la mise en place d’un virement automatique de 45 euros par mois depuis votre compte courant sur votre PEL.

Le plafond du PEL est fixé à 61 200 euros, mais avec le jeu des intérêts capitalisés, il est possible que le montant inscrit sur votre plan épargne logement soit supérieur à ce maximum.

Plafond LDD

Le plafond de versement du LDD est de 12 000 € depuis le 1er octobre 2012. À titre de comparaison, son plafond est deux fois moins élevé que celui du Livret A nous sommes donc bien loin du produit préféré des Français. Cependant, le montant disponible sur un Livret de développement durable, dont le nom officiel est désormais livret de développement durable et solidaire ou LDDS, peut être plus élevé que cette limite. C’est en effet le cas si le capital déposé sur le LDD est de 12 000 euros et que les intérêts créditeurs cumulés viennent s’y ajouter.

Plafond CSL

Le compte sur livret a la chance de n’avoir aucun plafond de versement contrairement à tous les produits d’épargne que nous avons cités plus haut. Le livret A est plafonné à 22 950 euros, le LDD est lui fixé à 12 000 euros et le CEL à 15 300 €. Quant au versement initial, il doit simplement être de minimum 10 €, sans prétention.

Quel est le plafond du LEP ?

Le LEP ou Livret Epargne Populaire est un livret d’épargne réglementée mis en place afin de permettre aux personnes les plus modestes de protéger leurs économies contre la hausse des prix. Il permet de bénéficier d’une exonération sociale et fiscale. Son taux de rémunération est fixé à 1,25 % par an depuis le 1er août 2015. Pour les mêmes raisons que tous les autres livrets d’épargne réglementée : le blocage du taux du Livret A. Le plafond des dépôts sur le Livret d’épargne populaire est actuellement de 7 700 € (50 000 francs avant 2002). Ce plafond ne peut être dépassé que par la capitalisation des intérêts.

Le Livret A est le produit préféré des Français, nous sommes 
55 millions à en détenir un !

Quel est le plafond du Livret A ?

Le livret A est le produit préféré des Français depuis de nombreuses années, la preuve en chiffres :

  • l’encours total placé sur le Livret A par les particuliers atteint 263,5 milliards d’euros au 31 décembre 2018
  • 55 millions de Français détiennent un Livret A  à la fin 2018 soit plus de 4 Français sur 5 !
  • Le solde moyen d’un Livret A est de 4 800 euros
  • 60 % des Livrets A ont un solde inférieur à 1 500 euros, et ils ne représentent que 3 % de l’encours total
  • un peu plus de 6 % des Livrets A dépassent le plafond de 22 950 euros, et totalisent 28,3 % de l’encours global.

Le plafond des dépôts sur un Livret A est limité à 22 950 euros pour les particuliers et à 76 500 euros pour les personnes de droit privé sans but lucratif (associations). Comme pour le CEL, le calcul des intérêts est effectué par quinzaine avec une capitalisation annuelle, le 31 décembre de chaque année. Lors du versement des intérêts, le plafond des versements peut être dépassé à la condition qu’aucun nouveau versement ne soit effectué tant que le solde n’est pas redescendu en dessous du plafond. Concernant le montant minimal à laisser sur le Livret A, il y en a un, mais il n’est pas bien impressionnant : il est fixé à 10 euros (sauf exception).

Le Livret A est un produit dont les intérêts sont complètement défiscalisés. Les revenus des Livrets A ne sont ni soumis à l’impôt ni aux prélèvements sociaux.

►Pour aller plus loin :

Simulez votre épargne grâce à l'assurance-vie

Simulation gratuite