Tout savoir sur le Livret Épargne Logement

Tout savoir sur le Livret Épargne Logement

Sommaire de l'article

Le Livret Épargne Logement ou Compte Épargne Logement est un produit d’épargne réglementée. Cela signifie que son taux de rémunération est fixé par les pouvoirs publics comme celui du Livret A ou du LDDS. Il est distribué par les établissements bancaires et dispose de conditions d’ouverture simple et flexible ainsi que d’une rémunération avantageuse et d’un accès privilégié à un prêt immobilier. Tour d’horizon du Livret Épargne-Logement.

Simulez votre épargne grâce à l'assurance-vieSimulation gratuite

Le Livret Épargne-Logement en 3 points

Les conditions à respecter pour ouvrir un Livret Épargne-Logement

Le Livret Épargne Logement (LEL), appelé plus communément CEL est un produit d’épargne ouvert à tous. Vous pouvez même en ouvrir un au nom d’un mineur. Comme la plupart des livrets d’épargne réglementée, il n’est pas possible d’en détenir plus d’un par personne. En revanche si vous disposez déjà d’un PEL vous avez tout à fait le droit de détenir aussi un Livret Épargne-Logement. Eh oui, les deux ne sont pas incompatibles. Seule petite condition les deux doivent résider dans le même établissement bancaire. Enfin, un versement minimum de 300 € doit être réalisé à l’ouverture.

Le taux de rémunération du LEL

Le taux de rémunération brute du LEL est égal aux deux tiers de celui du Livret A. Comme actuellement le taux du Livret A est bloqué à 0,75 % jusqu’au 31 janvier 2020, le taux de rémunération du LEL est quant à lui à 0,50 %. Il ressort à ce taux depuis le 1er août 2015.

La fiscalité des intérêts distribués

Les intérêts perçus sont soumis au Prélèvement Forfaitaire Unique (PFU) de 30 % ou, sur option, au barème de l’Impôt sur le Revenu (IR). Toutefois, si vous faites ce choix, ce dernier s’applique à l’ensemble de vos revenus de capitaux.

Le Livret Épargne-Logement est un produit d’épargne permettant de souscrire un prêt immobilier. Le taux de ce dernier dépend de la rémunération servie pendant la phase d’épargne.

Livret d'Épargne Logement taux 2019

Le taux de rémunération du CEL est fixé à 0,5%
jusqu'au 31 janvier 2020

Le Livret Epargne Logement ou appelé plus couramment CEL, est un livret d’épargne réglementé c’est-à-dire que son taux est chaque année fixé par les pouvoirs publics. Pas toujours très intéressant cela permet tout de même de lisser l’offre et donc de trouver le même taux de rémunération dans tous les établissements bancaires qui proposent ce type de produit. 

Mais revenons-en aux intérêts du CEL, ils sont calculés par quinzaine et versés le 31 décembre de chaque année. Actuellement, le taux de rémunération est actuellement fixé à 0,50 % par an, et ce depuis le 1er août 2015. Il peut être revalorisé 2 fois par an (le 1er février et le 1er août) sur la base des 2/3 du taux du Livret A, arrondi au 1/4 point le plus proche. Ce mode de calcul peut paraître un peu complexe, mais à regarder de plus près, il est finalement assez simple à comprendre et à retenir.

Exemple : Depuis le 1er février 2018 et jusqu’au 31 janvier 2020, le taux du livret A est fixé à 0,75 %. Il suffit donc de diviser 0,75 par 3. On obtient 0,25, qu’on multiplie ensuite par 2. Vous obtenez le taux du CEL : 0,5 %. 

Tout comme le Livret A, le taux du CEL devrait en principe rester fixé à 0,50 % jusqu’au 31 janvier 2020. Pourquoi ? À cause du blocage en 2018 et 2019 du taux du Livret A, décidé par le gouvernement. En quoi cela consiste ? En septembre, à l’heure de dévoiler son projet de budget 2018, le gouvernement avait affiché sa volonté de stabiliser le taux du Livret A pendant 2 ans, avant une réforme pérenne de la formule de calcul du taux. Ceci a entraîné le blocage de tous les livrets d’épargne réglementée :

  • Livret A et Livret Bleu du Crédit Mutuel : 0,75 %
  • LDDS (Livret de développement durable et solidaire) : 0,75 %
  • LEP (Livret d’épargne populaire) : 1,25 %
  • CEL (Compte d’épargne logement) : 0,50 %

Vous l’aurez compris cette décision du gouvernement va à l’encontre du règlement en vigueur, qui prévoit une révision semestrielle en fonction des évolutions de l’inflation et des taux monétaires. Voilà la petite histoire. Nous n’avons plus qu’à attendre le 31 Janvier 2020, pour voir si le taux de rémunération des livrets d’épargne réglementé et plus particulièrement du Livret d’Épargne Logement évolue. Allez, encore un peu d’attente. 

Livret d'Épargne Logement taux 2018

Comme nous vous le disions plus haut, le taux de rémunération du CEL n’a pas bougé depuis le 1er août 2015 soit 0,50 %. Cependant, il serait intéressant de voir son évolution au fil des années.

Début

Fin Taux de l’épargne Taux actuariel du prêt
01/01/197 5 15/05/19 86 3,25 % 4,75 %
 16/05/198 6 15/02/19 94 2,75 % 4,25 %
16/02/199 4 15/06/19 98 2,25 % 3,75 %
 16/06/199 8 31/07/19 99 2,00 % 3,50 %
01/08/199 9 30/06/20 00 1,50 % 3,00 %
 01/07/200 0 31/07/20 03 2,00 % 3,50 %
01/08/200 3 31/07/20 05 1,50 % 3,00 %
 01/08/200 5 31/01/20 06 1,25 % 2,75 %
01/02/200 6 31/07/20 06 1,50 % 3,00 %
 01/08/200 6 31/07/20 07 1,75 % 3,25 %
01/08/200 7 31/01/20 08 2,00 % 3,50 %
 01/02/200 8 31/07/20 08 2,25 % 3,75 %
01/08/200 8 31/01/20 09 2,75 % 4,25 %
 01/02/200 9 30/04/20 09 1,75 % 3,25 %
01/05/200 9 31/07/20 09 1,25 % 2,75 %
 01/08/200 9 31/07/20 10 0,75 % 2,25 %
01/08/201 0 31/07/20 11 1,25 % 2,75 %
 01/08/201 1 31/01/20 13 1,50 % 3,00 %
01/02/201 3 31/07/20 13 1,25 % 2,75 %
 01/08/201 3 31/07/20 15 0,75 % 2,25 %
A compter du 01/08/20 15 0,50 % 2,00 %

Tour d’horizon des autres livrets d’épargne réglementée 

Le Livret d'Épargne Populaire

Définition

Le Livret d’Épargne Populaire ou LEP est un placement garanti par l’état, créé en 1982. Il est distribué dans tous les réseaux bancaires et par le Trésor public. Il peut avoir deux formes : un livret papier traditionnel ou un compte bancaire. Il a été mis en place dans un but précis : offrir, aux personnes les plus modestes, domiciliées fiscalement en France, une protection de leurs économies contre la hausse des prix. Il permet de bénéficier d’une exonération sociale et fiscale. 

Versements et retraits

Simple d’utilisation et accessible, le livret d’épargne populaire ne demande qu’un versement initial d’un minimum de 30 €. Ensuite, les versements et les retraits sur le LEP sont libres, le solde ne pouvant jamais être négatif. 

Taux du LEP

Le taux de rémunération du LEP est fixé à 1,25 % par an depuis le 1er août 2015. Le taux d’intérêt du LEP est égal à celui du Livret A augmenté d’une majoration. Cette majoration a été d’un point entre 2004 et 2007, de trois quarts de point en février 2008, aujourd’hui cette majoration n’est plus que d’1/2 point. Comme ses cousins, le CEL ou encore le LDDS, c’est un livret d’épargne réglementé. De ce fait, le LEP subit le même blocage qu’eux. Le taux du Livret A étant bloqué pendant 2 ans, il en est de même pour le Livret Epargne Populaire. Pas de discrimination ! Pour voir la méthode de calcul du Livret A évoluer, il faudra attendre le 31 janvier 2020, soyez patient. Cette nouvelle formule impactera la rémunération du LEP. 

Plafond du LEP

Le plafond des dépôts sur le Livret d’épargne populaire est actuellement de 7 700 € (50 000 francs avant 2002). Ce plafond ne peut être dépassé que par la capitalisation des intérêts.

Comment ouvrir un Livret d’Épargne Populaire ? 

Comme nous vous l’expliquions dans la définition, le Livret d’épargne populaire est réservé aux personnes les plus modestes. Ainsi, pour pouvoir ouvrir un LEP il faut justifier de sa situation financière. Pour cela, il faut présenter un avis d’imposition de l’année précédente ou de l’année en cours si vous l’avez. Une fois ce document envoyé, l’établissement financier n’aura plus qu’à vérifier si vous êtes éligible au LEP. Si votre revenu fiscal de référence dépasse le plafond fixé par la loi (voir ci-dessous), vous n’aurez pas la possibilité d’ouvrir un LEP :

Parts de quotient familial        France         métropolitaine      Martinique, Guadeloupe, La           Réunion      

                Guyane

                Mayotte
Première part 19.779 23 405 €  24 470 € 36 672 €  €
Majoration pour la première demi-part supplémentaire + 5.282 € + 5 591 € + 6 735 € + 10 091 €
Majoration pour les demi-parts supplémentaires suivantes + 5.282 € + 5 282 € + 7 912 €
Soit pour 2 parts fiscales (couple marié ou pacsé, personne isolée avec un enfant, personne seule avec 2 enfants) 30 342 € 34 278 € 36 487 € 54 674 €

Mais il ne suffit pas d’envoyer un justificatif. Non, l’établissement fiscal doit s’assurer que vous conservez votre niveau de vie pour pouvoir continuer à bénéficier du LEP. Ainsi, vous devrez produire chaque année votre avis d’imposition. Grâce à ce suivi, vous prouvez que vous remplissez toujours les conditions d’octroi. Si vous dépassez le plafond de revenus, il faut demander la clôture du livret au plus tard le 31 mars de l’année suivante. De leur côté, les établissements bancaires doivent solder d’office les livrets pour lesquels aucun justificatif annuel n’a été produit, le 31 mars de l’année suivante.

Si toutefois, vous ne remplissez plus les conditions d’obtention du LEP, le compte peut être maintenu ouvert. À condition que le titulaire établisse, par son avis d’imposition de l’année en cours (au lieu de celui de l’année précédente), qu’il remplit à nouveau les conditions légales d’ouverture d’un LEP. Grâce à ce système, vous pouvez conserver votre LEP 1 an et 3 mois de plus.

Attention : En cas de non-respect, la totalité des intérêts pourra être supprimée.

Bon à savoir

Jusqu’à la fin 2013, il fallait être non-imposable ou payer moins de 770 € d’impôts pour l’ensemble du foyer fiscal pour avoir le droit de détenir un LEP. En 2014, cette condition a été remplacée par une condition de revenus. 

Le Livret A

Le Livret A est le produit d’épargne préféré des Français, et on comprend pourquoi. Très simple d’utilisation, il est accessible à tous, mineur ou majeur, son ouverture est gratuite et la seule condition est de laisser un minimum de 10 € quoiqu’il arrive (pas bien difficile). De plus, ses intérêts sont complètement défiscalisés. En effet, ils ne sont ni soumis à l’impôt ni aux prélèvements sociaux. Pratique ! Comme pour le CEL, ses intérêts sont calculés par quinzaine avec une capitalisation annuelle, le 31 décembre.

Dernier point important, vous ne pouvez pas disposer de plusieurs Livrets A à la fois. Vous ne pouvez en avoir qu’un seul par personne. Si vous décidez de changer de banque, vous ne pouvez pas transférer votre Livret dans un autre établissement bancaire. Il faudra clôturer l’ancien pour pouvoir ouvrir le nouveau. Vous récupérerez tous vos fonds et vous n’aurez plus qu’à les remettre sur votre nouveau Livret A (ou Livret Bleu au Crédit Mutuel).

Bon à savoir : Lors du versement des intérêts, le solde du livret peut dépasser le plafond de versement autorisé de 22 950 € pour les particuliers ou 76 500 € pour les personnes de droit privé sans but lucratif (associations). Mais attention, si c’est le cas, aucun nouveau versement ne peut être effectué tant que le solde n’est pas redescendu en dessous du plafond.

Le Compte Épargne Logement chez LCL

Le CEL cumule de nombreux avantages. Votre argent est disponible à tout moment et contrairement à certains produits d’épargne vous pouvez effectuer autant de retraits que vous le souhaitez à condition, bien sûr, de laisser un minimum de 300 € sur votre CEL. Mais le compte épargne logement a aussi des inconvénients comme son plafond de versement qui est très : 15 300 €. Chez LCL, comme dans toutes les autres banques, les intérêts sont soumis chaque année à l’impôt sur le revenu et aux prélèvements sociaux selon la réglementation fiscale en vigueur.

Une fois la phase d’épargne terminée (au moins 18 mois) vient la phase d’emprunt durant laquelle vous pouvez effectuer votre demande de prêt d’épargne logement. Mais attention, le recours au prêt suppose l’étude préalable et l’acceptation de votre dossier par LCL. N’oubliez pas qu’un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Le Compte Épargne Logement au Crédit Mutuel

Au Crédit Mutuel, le compte épargne logement est une épargne disponible pour financer vos futurs projets immobiliers. Simple et fonctionnel, il vous permet de préparer un projet immobilier, en complément du PEL. Il permet de constituer une épargne disponible à tout moment et offre des conditions avantageuses pour un prêt immobilier. Au Crédit Mutuel, ce plan d’épargne est disponible et ouvert à tous les membres d’une famille même les enfants mineurs. Cependant, vous ne pouvez en avoir qu’un seul à la fois. Contrairement, au PEL, sur le CEL vous ne pouvez pas mettre de grosses sommes d’argent. En effet, le plafond du CEL est de 15 300 €. Cependant, vous êtes libre de mettre ce que vous voulez en termes de versement, à condition qu’il soit de minimum 75 €. Quant à l’ouverture, il vous suffit de faire un versement de 300 €, et pour le maintenir ouvert vous devez garder cette somme (au minimum) sur votre plan d’épargne.

Foire aux questions

Quel est le plafond du plan épargne logement ou PEL ?

La prime d'État a été supprimée pour les PEL ouvert 
après janvier 2018

Le Plan d’Épargne Logement (PEL) est un compte bancaire réglementé qui peut être conservé 15 ans. Comme son cousin le CEL, le Plan Epargne Logement vous permet d’obtenir un prêt logement à un taux préférentiel. À condition de garder le PEL ouvert pour un minimum de 4 ans. Grâce à ce prêt, vous pourrez financer une résidence principale. Ce qui le distinguait autre fois d’autre produit d’épargne c’était sa prime d’État.

Malheureusement, depuis janvier 2018, tous les nouveaux PEL n’y ont plus le droit. Toutefois ce produit d’épargne reste intéressant, dans le cadre d’un projet immobilier bien entendu. Si ce n’est pas le cas, vous aurez tout intérêt à vous diriger vers un produit moins contraignant comme le Livret A par exemple. 

Les principaux points-clés du PEL :

  • Le versement minimum à l’ouverture d’un PEL est de 225 €.
  • Il faut y verser obligatoirement un minimum de 540 € par an (soit 45 € par mois, 135 € par trimestre ou 270 € par semestre).
  • Le total des versements ne doit pas dépasser 61 200 €.
  • Aucun retrait partiel n’est possible : tout retrait entraîne la clôture du PEL.
  • Une clôture avant 2 ans est pénalisée par une moindre rémunération.


CEL ou PEL : que choisir ? 

Vous avez un plan logement à long terme et vous voulez commencer à épargner. Deux possibilités s’offrent à vous : PEL ou CEL ? Les deux vous permettent d’accéder à un prêt immobilier à taux préférentiel. Rappelez-vous, ces placements ne sont intéressants que si vous avez pour projet d’investir ensuite dans l’immobilier. Si ce n’est pas le cas, ils ne sont pas plus avantageux qu’un simple livret A. Par contre si votre projet est tourné vers l’immobilier il faudra choisir entre PEL et CEL et ce n’est pas chose aisée. Voici quelques pistes pour vous aider.

Versements et plafond

PEL : 

  • Versement initial de minimum 225 €
  • Versement régulier minimum de 45 € par mois ou de 135 € par semaine
  • Durée minimale de l’épargne de 4 ans
  • Le plafond des versements est de 61 200 €

CEL:

Fiscalité

PEL:

  • Taux de rémunération de 1 % brut par an
  • Prime d’État de 1000 € à 1 525 € si le financement concerne un logement « vert »*
  • Prime d’État majorée en fonction du nombre de personnes à charge (100 € à 153 € par personne)
  • Intérêts soumis aux prélèvements sociaux
  • Intérêt exonéré d’impôt sur le revenu pendant 12 ans

CEL:

  • Taux de rémunération de 0,5 % brut par an
  • Prime d’État égale à 50 % des intérêts acquis et plafonnée à 1 144 €
  • Prime d’État majorée en fonction du nombre de personnes à charge (100 € à 153 € par personne)
  • Intérêts soumis aux prélèvements sociaux 
  • Intérêts exonérés d’impôt sur le revenu sur toute la durée de l’épargne
Bon à savoir : Il est possible de cumuler un PEL et un CEL. Attention, le prêt ne pourra toujours pas excéder 92 000 €.

* La prime d’État n’existe plus pour les PEL ouverts à partir de janvier 2018

Pour aller plus loin :

Simulez votre épargne grâce à l'assurance-vieSimulation gratuite