Placement Compte à Terme : comment ça marche ?

Marine-Sophie Brudon

Mis à jour le 12 mars 2021

Placements compte à terme: comment ça marche ?

Sommaire de l'article

Le Compte à Terme est un produit d'épargne fermé. Moins populaire aujourd'hui, du fait de la baisse des taux d'intérêt, le CAT apporte tout de même de nombreux avantages. Le premier d'entre eux reste sa sécurité. Il garantit un taux de rendement tout au long de la vie du Compte à Terme. Reste à savoir comment cet outil fonctionne et comment l'utiliser pour en tirer le plus de bénéfices possibles. 

Qu'est-ce que le Compte à Terme ?

Le Compte à Terme ou CAT est un produit financier rémunérateur mais un peu particulier. En effet, l’épargnant réalise un versement unique, bloqué sur une courte ou une moyenne période de temps. Cette somme est rémunérée par un taux d’intérêt préalablement défini par contrat.  Comprenez bien, vous ne pourrez pas faire de retrait sur votre compte à terme, cette action clôturerait votre contrat. Prenez bien le temps de choisir le montant que vous souhaitez déposer sur votre CAT. Vous n'avez le droit qu'à un seul versement. 

Certaines banques imposent un minimum pour le premier versement :

  • 150 euros au Crédit Mutuel pour sa gamme « Tonic » dont le taux garanti progresse avec le temps,
  • 1 000 euros pour « Capciel » un des comptes à terme de la Caisse d’Épargne,
  • 2 000 pour la gamme « Potentiel 1 2 3 » ouverte aux clients de BNP Paribas,
  • 5 000 euros pour le compte « Pepito Progressif 3 ans » commercialisé par RCI Banks & Services (nous en parlerons davantage à la fin de cet article).

Que proposent les banques pour le CAT ?

D'un point de vue commercial, il existe deux catégories de CAT :

  • Les Comptes à Terme classiques, à taux fixe
  • Les Comptes à Terme à taux progressif où le taux de rémunération augmente chaque trimestre, chaque semestre, voire chaque année.

Comment sont calculés les intérêts du Compte à Terme ?

Il existe trois types de taux à connaître pour mieux comprendre le fonctionnement du Compte à Terme. Ils sont définis par la banque en fonction d’indices de marché. Voilà pourquoi ils changent très souvent. Néanmoins, une fois le contrat signé, la banque n'a plus le droit de changé ce taux. Prenez donc bien le temps de le négocier avant la signature, vous ne pourrez plus le faire en suite. Essayons à présent de décortiquer les trois taux qui s'offrent à vous.

Taux nominal 

Le taux nominal est un taux appliqué pour une durée donnée. Si les fonds sont épargnés pour une durée moindre, on applique un coefficient. Par exemple, pour un taux nominal à l’année, si la somme est épargnée 180 jours, les intérêts seront : épargne x taux d’intérêt x (365/180).

Taux actuariel

Le taux actuariel est le taux réellement perçu par l'investisseur. Il est généralement communiqué lors de versements intermédiaires, il permet alors de calculer un taux de rendement global.

Taux de rendement annuel actuariel brut

Le taux de rendement annuel actuariel brut (TRAAB) sert à calculer le rendement annuel réel d'un placement à terme. Et ce, quel que soit le type de taux appliqué. Résultat : vous pourrez comparer deux placements, peu importe leur mode de rémunération. On rapporte donc les intérêts perçus aux montants épargnés pour une même période d’épargne.

Et pourquoi pas un CAT renouvelable ?

Le CAT renouvelable est un compromis entre un CAT à taux fixe et un CAT à taux progressif. Ici, la fin de contrat ne veut pas forcément dire clôture du compte. Dans ce cas précis, le client a le choix. Il peut décider d’effectuer un nouveau versement sur le compte après avoir récupéré les intérêts de son premier placement. Bonus : ce versement se fera dans les mêmes conditions que le premier. 

Le Compte à Terme : quelles sont les meilleures offres 2019 ?

Des pénalités en cas de sortie anticipée

Certaines banques imposent des pénalités en cas de 
sortie anticipée.

En ouvrant un compte à terme, vous ne payerez aucun frais. C'est une des grandes qualités de ce produit d'épargne, pas de frais de gestion ni d'ouverture. Pas de mauvaises surprises ni de dépenses inutiles. Cependant, il faut garder à l'esprit que le CAT est un contrat fermé, vous ne pouvez donc pas clôturer votre CAT avant l'échéance prévu lors de la souscription. Si vous décidez tout de même de le faire vous encourez, en plus de perte de capital, des pénalités. En effet, certaines banques prévoit des pénalités pour cause de sortie anticipée. 

Si votre banque prévoit se type de frais de sortie, vous serez bien entendu prévenu lors de la signature du contrat. Pensez tout de même à bien demander à votre conseiller avant de signer. Certaines pénalités sont parfois élevées. Sachez que chaque banque est différente et peut fixe ses propres conditions de pénalités. Voilà pourquoi, en plus de demander les conditions de sorties à votre banque, vous devez être sûr que vous n'aurez pas besoin de liquidité avant l'échéance de votre contrat. C'est très difficile, d'anticiper ce genre de besoin mais une sortie anticipée pourrait vous coûter cher. Réfléchissez donc bien avant de prévoir votre sortie.

Le délai de préavis

Nous avons abordé la sortie anticipée, le CAT n'est donc pas totalement fermé. Vous avez la possibilité de casser votre contrat avant son échéance. Cependant, sachez que certaines banques imposent un préavis (généralement de 31 ou 32 jours). Soyez donc bien au courant avant de signer quoi que ce soit. Renseignez-vous auprès de votre banque.

La banque prélève des cotisations sociales au taux global de 17,2 %
sur les intérêts de votre CAT. 

Application rétroactive d'un taux réduit

Certaines banques peuvent vous pénaliser en appliquant de manière rétroactive un taux réduit. Qu'est-ce que signifie ? La banque va verser au client une rémunération inférieure à celle qui était prévue. Il est difficile de donner un exemple précis dans ce genre de situation car la minoration du taux est prévue lors de la signature du contrat. Chaque cas est donc différent. Pensez donc bien à poser la question lors de la signature de votre contrat. Là encore, chaque banque appose sa propre politique de pénalité. Mais, pour vous donner un ordre d’idée elle est généralement comprise entre 0,5 et 1 point. 

Des Comptes à Terme bloqués à l'étranger

Vous avez un compte à terme à l'étranger ? Soyez prudent ! En effet, contrairement à la France qui applique des pénalités en cas de sortie anticipée, à l'étranger il existe des comptes à terme à durée fixe. Qu'est-ce que ça signifie ? Vous ne pourrez pas en sortir avant échéance, c'est interdit. Il n'y a aucune flexibilité dans ce genre de cas. Restez vigilent et ne vous faites pas avoir au moment de la sortie, surtout si vous la souhaitez anticipé.

Compte à terme : comparatif des offres 2019

La fiscalité du Compte à Terme

Alors oui, il est très aisé d'ouvrir un compte à terme : il n’y a aucuns frais pour l’ouverture comme pour la gestion. Néanmoins, les intérêts sont soumis aux prélèvements sociaux et à l’impôt. Le prélèvement total s'élève à 30 % si le titulaire a opté pour le prélèvement forfaitaire unique (PFU). Il sera directement prélevé par la banque lors du versement des intérêts.

Bon à savoir

vous pouvez être dispensé de prélèvement si votre revenu fiscal de référence est inférieur à 25 000 € (ou 50 000 € en cas d’imposition conjointe). Pour en bénéficier vous n'avez qu'à demander un formulaire de dispense à votre banque.