1. Investir : comment et où placer votre argent ?

  2. Quel placement financier est fait pour vous ?

Quel placement financier est fait pour vous ?

Female finger putting a coin into piggy bank

Sommaire de l'article

Un placement financier, par définition, consiste à « placer » pendant une certaine durée un certain montant d’épargne dans une opération financière offrant un gain potentiel. Chez les épargnants, on préfère souvent ce terme à celui « d’investissement », qui possède une connotation plus dynamique. Quel placement financier choisir en 2020 ? SCPI ? Assurance vie ? Livret A ? Vaut-il mieux un placement financier à court ou à long terme ? Tacotax vous aide dans vos choix.

Analysez gratuitement votre situation pour réduire vos impôtsSimulation gratuite

Quels sont les placements financiers à privilégier en 2020 ?

On pourrait formuler la question de cette manière : « Quels sont les placements qui rapportent le plus » ? Dans un contexte économique et financier instable, marqué par une fiscalité écrasante, les épargnants recherchent avant tout la sécurité. Le placement financier doit se penser avec un rapport rentabilité/risque. Plus la rentabilité est forte et plus le risque lié au produit est important. En finances, on distingue très bien les produits sécurisés, qui garantissent la conservation du capital investi et les autres.

►Lire aussi : Immobilier, bourse, bitcoin : combien investir ?

Les premiers regroupent les livrets d’épargne réglementée et les contrats d’assurance libellés en euros. Les seconds contiennent la plupart des produits boursiers (actions, obligations, etc.). Pour investir, l’idéal consiste à mixer les deux : placer une partie de son capital sur des supports sécurisés et investir l’autre dans des placements plus « à risques ». 

L’épargne de précaution a la côte, le « bas de laine » comme on la nomme, rassure les épargnants, qui savent qu’en cas de coup dur, ils pourront faire face. Mais s’il était possible de concilier sécurité et rendement ? Voici les solutions à retenir pour savoir où et comment placer son argent en 2020.

Épargne de précaution : les livrets bancaires et les livrets d’épargne réglementée

Épargne de précaution : l’argent placé « sous le matelas ».

C’était les placements financiers préférés des Français en 2019, et ils sont bien partis pour continuer sur cette voie en 2020 : les livrets d’épargne réglementée, et leur chef d’orchestre le Livret A, ont collecté pas moins de 16,55 milliards d’euros d’encours en 2019. Si elle s’avère très utile en cas de dépenses imprévues ou en prévision d’une dépense exceptionnelle, l’épargne de précaution ne constitue pas ce qu’on appelle un placement financier au sens propre du terme. Il s’agit davantage d’une réserve financière, disponible immédiatement et non imposable.

Les experts en finances personnelles recommandent d’avoir de 2 à 6 mois de revenus comme épargne de précaution. Le montant dépend de votre situation financière et personnelle, mais aussi de votre statut professionnel.

Lire aussi : Comprendre l’investissement pour mieux investir

Placement financier à court terme (moins de 2 ans)

Votre horizon de placement est court ? Cela signifie généralement que vous placez votre argent en vue d’un projet ou d’une dépense en particulier. Dans ce cas, plusieurs options s’offrent à vous :

  • le crowdfunding
  • les produits structurés
  • les obligations
  • les comptes à terme
  • le certificat de dépôt

Le crowdfunding

L’investissement participatif en VF connaît un succès fulgurant ces dernières années. Cette nouvelle forme d’investissement dématérialisée permet aux entrepreneurs et aux entreprises, via des plateformes spécialisées, de financer leurs projets et leur développement. De cette façon, si vous n’avez pas beaucoup de temps et/ou d’argent à investir, même moins de 1 000 €, vous pouvez espérer une rentabilité comprise entre 8 % et 25 %, sur une période allant de un à deux ans.

Les produits structurés

Les produits ou les fonds structurés allient un placement financier traditionnel (indices boursiers, taux, matière première, actions) à des produits dérivés. Le montage est exécuté par un spécialiste de la gestion financière, appelé « structureur ». Offrant un rendement bien supérieur aux fonds euros, les produits structurés allient performance et sécurité grâce au mécanisme de remboursement anticipé. Ce dispositif s’active automatiquement si, à la date d’anniversaire du contrat, la performance du produit s’avère nulle ou positive.

►Lire aussi: Où investir à l'étranger en 2020? 

Les Comptes à terme

Le Compte à terme (CAT) est un compte d’épargne sur lequel vous déposez de l’argent durant une certaine durée afin que ce dépôt devienne rentable. Vous effectuez alors une sorte de prêt à votre banque qui fait fructifier l’argent bloqué. Dans cette perspective, il n’est donc pas considéré comme un compte courant ou un compte-chèques : il ne permet ni paiement ni retrait, seulement d’y placer vos liquidités de l’argent et d’en tirer des intérêts. Le CAT est en quelque sorte un prêt d’argent que vous accordez à une banque pour une durée fixe ou variable, selon un taux d’intérêt connu à l’avance.

Le certificat de dépôt

Si vous n’avez qu’une année devant vous comme horizon de placement, c’est celui-ci qu’il faut choisir. Le certificat de dépôt se présente comme un titre de créance, accessible dès 150 000 €, et valable 1 jour à 1 an. Comme tous les produits financiers, il est corrélé aux taux du marché monétaire auquel on soustrait la marge de la banque.

Lire aussi : Quel est le meilleur placement financier en 2020 ?

Placement financier à moyen terme

Par moyen terme, on entend une période s’étendant de 3 à 5 ans. Un horizon de placement plus large qui permet, en fonction de l’appétence aux risques, des attentes et des objectifs de l’épargnant d’investir sur d’autres supports plus rémunérateurs comme les Sicav, les Fonds Commun de Placement (FCP) et les Fonds professionnels spécialisés (FPS).

Les Sicav/FCP

On peut les classer en trois catégories :

  • Actions 
  • Obligataires
  • Patrimoniales ou Diversifées

Les Fonds professionnels spécialisés (FPS)

Les FPS sont présents sur tous les marchés cotés : action, obligataire et monétaire. Un investisseur qui passe par un FCP peut se lancer à l’assaut du marché immobilier, sur des sociétés ou des projets non cotés sur le marché. 

Lire aussi : Le guide pour investir : nos conseils

Placement financier à long terme

Les placements financiers à long terme (plus de 10 ans) s’effectuent le plus souvent par le biais de véhicules financiers tels que les SCPI, FCPI, FIP, FCPR. Ces sociétés assurent la gestion des placements et permettent aux investisseurs de mutualiser les risques. 

SCPI

Les Sociétés Civiles de Placement Immobilier (SCPI) gèrent des parcs immobiliers composés de bureaux, commerces, entrepôts, crèches, écoles, etc. Elles achètent ou font construire des immeubles, choisissent les locataires, éditent les contrats de bail, encaissent les loyers, assurent la maintenance et la gestion des biens. Investir dans une Société Civile de Placements Immobiliers consiste à acheter une ou plusieurs parts de SCPI. Ce faisant, vous devez associé(e) de la SCPI et percevez des loyers (à hauteur des montants investis) sous forme de dividendes. Tous les 3 ou 4 ans, l’actif immobilier est revalorisé, en fonction de l’évolution du prix de l’immobilier.

Les SCPI sont emblématiques des contraintes rencontrées par les investisseurs sur le long terme : des frais élevés à la revente entre 8 % et 10 % en moyenne, d’où la nécessité de garder les SCPI un maximum de temps.

Lire aussi : Qu'est-ce que le Private Equity ? 

Bon à savoir : il existe des SCPI de rendement et des SCPI fiscales, couplées à des dispositifs de défiscalisation immobilière pour permettre à l’investisseur de bénéficier de réduction d’impôt complémentaire. Les plus connues d’entre elles sont les SCPI Pinel.

FCPI

Les Fonds de Placement dans l’Innovation sont véhicules d’investissement constitués :

  • à 40 % maximum d’actions, obligations, SICAV et autres placements « classiques » ;
  • et à 60 % minimum de valeurs mobilières et/ou de parts de SARL dans des sociétés « innovantes ».

FIP

Ce cousin éloigné du FCPI permet d’investir dans des Petites et Moyennes Entreprises non cotées. En contrepartie, et sous réserve de conserver son investissement pendant au moins 5 ans, l’épargnant-bénéfice d’avantages fiscaux.

FCPR

Comme leur nom l’indique, les Fonds Communs de Placement à Risque ont pour objectifs d’investir dans des supports risqués, sous forme de titres non cotés (et donc plus élevé niveau risque). En contrepartie, l’investisseur bénéficie d’avantages fiscaux proportionnels au montant investi, à condition de conserver ses parts de FCPI pendant 5 ans.

Les investissements « plaisir »

Investissement plaisir : joindre l’utile à l’agréable

Vous ne recherchez pas à tout prix la rentabilité ? Vous possédez d’ores et déjà un patrimoine et souhaitez y ajouter un peu de diversité ? Vous pouvez vous tourner vers les placements dits « atypiques », qui ne rapportent pas forcément beaucoup, mais vous permettent d’enrichir votre patrimoine tout en soutenant une filière ou un secteur qui vous tient à cœur :

Foire aux questions

Quelle banque choisir pour son placement financier ?

Tout dépend dudit placement. Si vous jouez la carte de la sécurité avec un livret bancaire ou un livret d’épargne, autant le faire dans la banque qui héberge vos comptes. Les placements bancaires du Crédit Agricole, de la Caisse d’Épargne ou encore au Crédit Mutuel sont plus ou moins les mêmes à ce niveau. Dès lors que vous envisagez des placements risqués ou des sommes plus importantes, nous vous conseillons de passer par un conseiller en gestion de patrimoine plutôt que par un établissement bancaire.

Quelle est la différence entre placement et investissement ?

Un placement consiste à bloquer une somme sur une opération financière, pendant un certain temps. Tandis qu’un investissement consiste à allouer des ressources financières, matérielles ou immatérielles dans le but de générer une somme d’argent supérieure à cet investissement. 

Dans la Bourse, les placements sont des supports, des actifs ou des produits tandis que les investissements sont les achats de biens et services réalisés par les émetteurs de ces supports d’épargne. Les « investisseurs » sont donc des entreprises, des entrepreneurs ou des états. L’investissement correspond à une dépense, on le répertorie comme un bien ou un service.

Pour aller plus loin :

Analysez gratuitement votre situation pour réduire vos impôtsSimulation gratuite