Trouver un placement rentable : impossible ?

placement rentable

Sommaire de l'article

Dans la pléthore de placements financiers existants sur le marché, nombreux sont les investisseurs débutants à se questionner sur la question de la rentabilité. Le meilleur placement à court terme est-il pour autant le plus rentable en 2020 ? En réalité, tout dépendra de vos objectifs personnels, du capital investi et des produits d’épargne et autres enveloppes investies. Pour autant, certains placements brillent par leur attractivité : Tacotax vous explique comment choisir où investir cette année !

Quel est le placement le plus rentable ?

Investissement immobilier, Fonds Communs de Placement, contrats d’assurance-vie, placements bancaires… Quel type de placement est le plus rentable aujourd’hui ? Parmi les investissements les plus populaires, on trouve notamment : 

  • Les SCPI (Sociétés Civiles de Placement en Immobilier) : 5 % de rendement en moyenne.
  • L’assurance-vie en fonds euro : 1.60 % de rendement en moyenne.
  • Le crowdfunding : 5 à 10 % de rendement en moyenne.
  • L’immobilier locatif : 3.5 % de rendement à Paris en moyenne.
  • La mise en location de places de parking : 7 % de rendement en moyenne.
  • Achat d’actions en Bourse : 12.2 % de rendement en moyenne.

L’historique : l’immobilier

Contrairement à ce que de nombreux débutants peuvent penser, tout investissement comporte des risques, et l’immobilier ne déroge pas à cette règle. Si vous ne souhaitez pas prendre de risque, les produits d’épargne seront probablement plus adaptés. 

Aujourd’hui, l’immobilier ne se cantonne plus à la pierre physique, certes pérenne et rentable, mais chronophage et assez contraignante avec les démarches de choix du bien, de gestion des locataires, de potentiels travaux, etc. 

Désormais, les investisseurs se tournent vers l’immobilier 2.0 : les SCPI sont bien parties pour devenir l’un des placements préférés des Français ! Ces Sociétés Civiles de Placement en Immobilier sont des véhicules financiers : vous achetez des parts de SCPI, ces dernières utilisent l’argent des investisseurs pour investir dans l’immobilier professionnel locatif, perçoivent des loyers, et vous les reversent à hauteur de votre participation financière. Les avantages sont ainsi nombreux : 

  • Pas de gestion locative : la recherche de locataire, les travaux à réaliser, les défauts de paiement, etc, sont intégralement gérés par la SCPI.
  • Les prix sont plus abordables que dans l’immobilier classique avec des tickets d’entrée qu’on peut trouver à moins de 500 euros.
  • Les avantages fiscaux qui découlent de ce type d’investissement.
  • Un taux de rendement tournant autour de 5 % en moyenne par an.

Autrement, il est possible d’investir dans la pierre en passant par une loi de défiscalisation, dans un objectif de réduction d’impôt allié à un rendement certain. La plus connue, c’est évidemment la loi Pinel : vous achetez un logement neuf éligible et vous le mettez en location en respectant des plafonds de ressources et de loyers. Selon la durée de location, vous bénéficiez d’une réduction d’impôt : 12 % pour 6 ans, 18 % pour 9 ans et 21 % pour 12 ans. Plus d'infos juste ici.

À ne pas négliger non plus : le statut de Loueur en Meublé Non Professionnel (LMNP) qui s’applique aux propriétaires louant un logement meublé. En contrepartie, les revenus locatifs ne seront pas imposés lorsque vous êtes au régime réel, et imposés à moitié (50 % des revenus uniquement) lorsque vous êtes au régime micro-BIC.

On pense également aux : crowdfunding immobilier, l’investissement immobilier dans des parkings, des caves ou des box, les murs de commerces, etc.

La plus rentable : la Bourse

Faut-il se tourner vers la Bourse pour trouver les meilleurs placements bancaires ? Investir en Bourse, c’est tout ou rien ! Face à la volatilité des actions sur les marchés financiers et boursiers, un placement en Bourse peut aussi bien être rentable qu’infructueux. 

Mais, avec une mise de départ parfois minime, la possibilité d’investir via des enveloppes fiscales aux frais de gestion souvent très bas et la mise en lumière des trackers (ou ETF) permettant d’amortir le risque de perte en capital, les placements boursiers apparaissent de plus en plus comme une alternative relativement viable aux placements immobiliers, par exemple. 

Prudence cependant ! Investir en Bourse demande un minimum de connaissances en la matière : ne soyez pas trop gourmand et n’investissez que ce que vous pouvez vous permettre de perdre ! 

À noter : les actions achetées en Bourse ont offert une rentabilité annuelle de 12.2 % en moyenne au cours des 30 dernières années !

Le plus impressionnant : le crowdfunding

Vous cherchez un placement qui sera rentable rapidement ? Le crowdfunding, ou financement participatif, offre des rendements assez impressionnants, pouvant grimper jusqu’à 10 % par an ! On en distingue plusieurs formes : 

  • Le crowdfunding classique : les particuliers font des dons pour soutenir un projet humanitaire ou une association, sans rien attendre en retour.
  • Le crowdfunding contre récompense : les particuliers font des dons pour soutenir un projet souvent culturel ou technologique. Une fois le produit finalisé, l’entreprise l’offre à ses investisseurs en contrepartie et remerciement.
  • Le crowdlending : les particuliers prêtent une somme d’argent à des petites entreprises porteuses de projets. Ces dernières remboursent la somme en y ajoutant des intérêts.
  • Le crowdequity : les particuliers investissent dans le capital d’une petite entreprise, et en deviennent ainsi actionnaires, percevant alors des dividendes.

Le financement participatif est loin d’être un placement sans risque, mais il est assurément rentable. Prudence cependant : assurez-vous de bien connaître l’entreprise dans laquelle vous souhaitez investir. Dans le monde des start-ups, seule une sur dix parvient à se transformer en entreprise et être rentable. Si vous investissez dans une start-up qui échoue dans son développement et dépose le bilan, vous ne pourrez pas récupérer vos sommes investies !

► Lire aussi : Quel placement à court terme pour mon épargne ?

Les placements d’épargne : à oublier ?

Si vous poursuivez un objectif de rendement, certains placements en banque peuvent être rentables : oubliez tout de suite les livrets A, obsolètes aujourd’hui, et privilégiez les comptes d’assurances-vies qui seront utiles sur le long terme. En fonds en euros ou en unités de compte, elles offrent des taux intérêts peu faramineux sur le papier, mais importants pour se constituer une épargne solide qui trouvera son utilité dans plusieurs années, voire décennies.

Le but ne sera alors pas d’obtenir un rendement direct, comme en Bourse par exemple, mais bien de garder un coffre-fort avec ses économies… tout en faisant fructifier son capital

Lire aussi : Placement alternatif : rentable mais dangereux ?

Définir ses objectifs 

Le rendement direct

Définir ses objectifs patrimoniaux est la base de tout investissement : pourquoi souhaitez-vous placer votre argent ? 

Si vous souhaitez augmenter votre capital sur le court terme et que vous cherchez le meilleur placement (pour un senior, pour financer un projet, etc.), la Bourse et le financement participatif offrent les rendements les plus élevés rapidement… mais également les risques les plus importants ! 

Lire également: Comprendre l'importance du simulateur pour vos placements

Préparer sa retraite

Anticiper sur ses vieux jours, voilà un objectif que partagent de nombreux investisseurs. Pour ce faire, plusieurs moyens existent : 

  • Épargner sur un PER (Plan d’Épargne Retraite) avec l’impossibilité de retirer le capital placé avant son départ en retraite.
  • Acheter un bien immobilier pour, au choix, y vivre sans payer de loyer, ou le mettre en location pour percevoir des revenus passifs. 
  • Investir en SCPI pour diversifier son patrimoine…

Réduire le montant de ses impôts

Certains des meilleurs placements actuels permettent de bénéficier d’avantages fiscaux. Dans l’immobilier, le fer de lance des dispositifs de défiscalisation est évidemment le Pinel, comme expliqué plus haut. À noter qu’il existe également la loi Denormandie, offrant les mêmes réductions d’impôt, mais portant sur l’immobilier locatif dans l’ancien. 

Le PEA (Plan d’Épargne en Actions) permet également d’investir en Bourse tout en bénéficiant d’une fiscalité avantageuse, puisque les plus-values sont exonérées de taxes après 5 ans de détention : seuls les prélèvements sociaux à hauteur de 17.2 % s’appliquent alors. 

Lire aussi: Comprendre les placements de crédit

Foire aux questions

Quel placement pour 2020 ?

Le meilleur placement de 2019 est-il autant rentable en 2020 ? Parmi les meilleurs placements actuels, les SCPI sont bien souvent chouchoutées par les Français, et ce depuis plusieurs années. 

Le marché boursier s’ouvre également de plus en plus, avec des enveloppes permettant d’investir facilement. On recommande de se tourner vers les ETF, qui permettent d’investir sur un fonds qui réplique un indice entier, par exemple le CAC 40. N’hésitez pas à vous renseigner sur les marchés boursiers sur des sites spécialisés types Boursorama !

Quel est le meilleur livret d’épargne ?

Tout dépendra de vos objectifs patrimoniaux et de votre capital à épargner. Le plus utile sera de se rendre sur un comparatif de livrets d’épargne par banques, facilement trouvable en ligne sur différents sites internet. Un placement sur un même livret sera peut-être plus rentable au Crédit Agricole qu’à La Banque Postale, et inversement, par exemple.

Quel placement pour 100 000 euros ?

Diversifiez vos placements ! Avec la somme de 100 000 euros, vous pouvez facilement acheter plusieurs parts de SCPI de rendement, investir dans un ou plusieurs trackers (ETF) en Bourse sur un PEA, mettre de côté une part de votre capital sur un compte épargne type PER ou assurance-vie, etc. N’oubliez jamais de conserver quelques liquidités !

Pour aller plus loin

Analysez gratuitement votre situation pour réduire vos impôtsSimulation gratuite