Le meilleur investissement immobilier : comment faire son choix ?

Le meilleur investissement immobilier : comment faire son choix ?
Marine-Sophie Brudon

Marine-Sophie Brudon

Mis à jour le 01 octobre 2021

Pas toujours facile de trouver le meilleur placement immobilier. Dans un premier temps, il est bon de définir votre projet. Que vous ayez l’intention de vous constituer un patrimoine, d’acheter pour louer ou de percevoir des revenus complémentaires, chaque envie à sa solution. En fonction de vos attentes, vous pourrez orienter vos placements afin qu’ils correspondent réellement à vos besoins. Suivez le guide !

Investir dans l’immobilier en 2021 

Qu’est-ce qu’un investissement immobilier ? 

Commençons par le commencement : qu’est-ce qu’un placement immobilier. Il est généralement réalisé à l’aide d’un emprunt bancaire à plus ou moins long terme pour financer l’achat d’un bien. Placement immobilier ne veut pas forcément dire « achat d’appartement » ou achat d’une maison ». Il peut tout aussi bien concerner un logement, un terrain, un parking, ou encore un box. 

La pierre est avant tout un refuge, c’est d’ailleurs l’investissement préféré des Français. Il faut dire que l’immobilier offre des rendements sûrs, et des horizons d’investissements pérennes contrairement aux placements financiers. 

En plus d’être stable et sûr, le placement immobilier offre de nombreuses possibilités. Des investissements locatifs aux LMNP en passant par la nue-propriété, vous trouverez forcément chaussure à votre pied. En somme, il existe autant de possibilités que de profils d’investisseurs. Vous avez donc le choix ! 

Attention, si l’investissement immobilier offre de nombreux avantages, il présente aussi des risques, comme tout placement. Soyez donc vigilant et renseignez-vous bien avant de prendre une quelconque décision. 

Les différents types de placement immobilier

Comme nous vous le disions plus haut, chaque profil a son type d’investissement immobilier. : selon ses objectifs, son appétence au risque et son profil investisseur. Il est donc primordial de se poser les bonnes questions avant de se lancer dans un projet tel que celui-ci. Laissez-nous vous présenter les différentes options qui s’offrent à vous : 

  • L’immobilier pour sa résidence

Vous pouvez tout simplement choisir d’investir dans l’immobilier pour votre résidence principale. C’est d’ailleurs l’un des meilleurs investissements que vous puissiez faire dans l’immobilier. Le plus jeune sera le mieux ! Si c’est une bonne idée sur le papier, ce n’est pas toujours évident de le concrétiser.  En effet, acheter un appartement ou une maison requiert souvent l’aide de la banque et qui dit prêt bancaire, dit apport personnel. Il faudra donc pouvoir constituer un dossier solide. Néanmoins, une banque vous prêtera davantage que pour un investissement locatif par exemple. En effet, cela vous permettra de ne plus payer de loyers chaque mois, mais plutôt de rembourser un prêt afin de vous constituer un patrimoine personnel. La liberté ! 

  • L’immobilier pour de l’investissement

La deuxième option la plus répandue est l’investissement immobilier locatif. L’objectif : se constituer un patrimoine dans le but d’obtenir un complément de revenus chaque mois. C’est une idée intelligente de faire fructifier son patrimoine et son pouvoir d’achat. Les rendements peuvent être de l’ordre de 2-3 % à Paris contre 5 % pour de l’investissement dans une grande ville de province. Là encore, soyez vigilant ! N’hésitez pas à faire appel à un professionnel du secteur pour faire les bons choix. Si vous êtes novice dans ce domaine, sachez que ce secteur peut regorger d’embûches et qu’il est toujours bon de prendre ses précautions. Étudiez attentivement la zone dans laquelle vous allez acheter afin d’être certain de réaliser un investissement viable sur le long terme et rentable. 

  • L’immobilier pour de la défiscalisation

Lorsqu’on parle de défiscalisation immobilière, on fait référence à l’ensemble des dispositifs ouvrant le droit à une réduction fiscale existant dans le secteur immobilier. Les plus connus sont : 

  • L’investissement en loi Pinel : placement immobilier qui consiste à acheter du neuf pour le louer et ainsi défiscaliser. Pour être éligible, il faut investir dans les zones géographiques listées par la loi Pinel. De plus, le bilan énergétique doit respecter certaines normes.

  • Le dispositif Malraux : il permet une réduction d’impôts calculée sur le montant des travaux de restauration engagée dans un logement ancien.

Focus sur l’investissement immobilier locatif intelligent

Vous l’aurez compris, il existe différentes manières d’investir dans l’immobilier. Concentrons-nous à présent sur l’investissement locatif. Nous l’avons rapidement abordé, il s’agit à présent d’entrer davantage dans les détails.  

Les SCPI (Sociétés Civiles de Placement Immobilier) 

Les SCPI sont devenues le produit star de la pierre papier en très peu de temps. La preuve : en 2019, la collecte des SCPI a atteint le record de 8 milliards d’euros. Mieux, son rendement moyen prévisionnel s’établirait entre 4,55 % et 4,45 %. Pourquoi plaît-il ? Déjà parce qu’il est très accessible (son ticket d’entrée n’est que de quelques centaines d’euros). De plus, les SCPI offrent des revenus locatifs réguliers, sous forme de dividendes. Ils sont prévisibles en raison des baux de longue durée signés par les entreprises. C’est également le seul placement en immobilier papier qui, s’il est détenu en direct, se finance à crédit avec la possibilité de déduire les intérêts d’emprunt.

Enfin, les SCPI ne demandent pas énormément de connaissances dans le secteur et présentent moins de risques qu’un investissement locatif classique. En effet, en cas de défaut de paiement des occupants ou de vacance locative, le manque à gagner sera minimisé par la présence de nombreux autres occupants. C’est tout bonus ! 

Les parkings 

On ne trouve jamais de place où se garer en ville ! Voilà une réflexion que vous avez dû vous faire plus d’une fois. Pourquoi pas investir dans un garage ou un parking ? Cela peut vous paraître étrange, mais si elle est bien orchestrée, elle peut s’avérer extrêmement rentable. Pour preuve, investir dans un parking est un placement bien plus intéressant que l’immobilier classique avec un taux de rendement de près de 6 % en moyenne. Plus simple à gérer et plus rentable, ce type d’investissement est très demandé dans la capitale et dans les grandes villes de province.

Bonus : comme il s’agit de petites surfaces, l’imposition est bien plus faible. Si vos revenus tirés de la location de parking ne dépassent pas 15 000 € par an, vous relevez du régime micro-foncier, et bénéficiez à ce titre d’un abattement de 30 % sur le montant de votre impôt foncier. Quant à la taxe d’habitation, elle n’est due que si la place se situe à moins d’un kilomètre de votre domicile.

Enfin, cerise sur le gâteau : les travaux et rénovations sont très peu coûteux. Voilà pourquoi, pour un premier investissement locatif, la place de parking est très plébiscitée. 

Les meilleurs investissements immobiliers : comment choisir ? 

La location saisonnière

Un investissement locatif permet de percevoir des revenus passifs au cours de l’année, tout en bénéficiant de certains avantages, notamment en optant pour le dispositif fiscal du statut LMNP (Loueur en Meublé Non Professionnel) qui offre une fiscalité avantageuse ! Pour ce type de placement immobilier locatif, il faudra se tourner vers les zones fréquentées de l’Hexagone : bord de mer, montagne, stations balnéaires, villes historiques ou culturelles… 

Attention,  pour ne pas être soumis aux cotisations et prélèvements sociaux il ne faudra :

  • ni dépasser une certaine durée de location à l’année, 

  • ni dépasser les 23 000 € de recettes locatives. 

Neuf ou ancien : telle est la question 

Pour un placement dans l’immobilier locatif, le neuf reste une valeur sûre : 

  • frais de notaires moins élevés, 

  • possibilité d’obtenir un PTZ pour les primo-accédants, 

  • prêts immobiliers et crédits immobiliers plus facilement accordés, 

  • biens en parfait état, 

  • normes énergétiques respectées, 

  • garanties décennales, 

  • attractivité locative supérieure… 

Alors certes, vous payerez un peu plus au départ, mais regardez tous les avantages que vous en tirerez. Mieux vaut parfois mettre la main au porte-monnaie afin de vous assurer une mise en location sans trop de difficultés. 

Acheter près de chez soi

On est jamais aussi bien que chez soi. Vous connaissez l’adage. Il vaut aussi pour l’investissement immobilier. En effet, on remarque bien souvent qu’il est préférable d’acheter près de chez soi pour toutes les raisons suivantes : 

  • vous connaissez les environs comme votre poche

  • vous pouvez étudier le marché immobilier local sans difficultés, 

  • vous avez le loisir de visiter le bien autant de fois que vous le souhaitez

  • Enfin, vous pourrez administrer votre bien vous-même sans avoir à le confier à un professionnel ce qui vous permettra de faire des économies considérables.

Foire aux questions

🤝 Comment calculer la rentabilité d'un bien ?

La rentabilité locative correspond à la somme des revenus générés par votre acquisition immobilière, rapportés au prix d'achat du bien. La formule de calcul du rendement locatif est la suivante : ((Loyer Mensuel x12) / Prix d'Acquisition) x 100.

🤷 Quand faut-il investir dans l'immobilier ?

Faut-il investir dans l’immobilier jeune ? A en voir les chiffres, la tendance est à l’achat pour les 25-35 ans. Ils voient dans l'investissement immobilier un moyen de répondre à leur désir d'autonomie et un gage de sécurité face à un avenir économique incertain. 

Cette jeune génération tord le cou à l’idée selon laquelle il faut avoir un certain âge et un certain revenu pour pouvoir acheter. D’ailleurs, la jeune génération optera plus facilement, que celle qui la précède, pour la « pierre refuge ».

🤷 Est-ce une bonne idée d'investir dans l'immobilier ?

Comme nous vous le disions plus haut, l'immobilier reste le placement préféré des Français, devant les placements financiers car ils sont plus stables et plus sûrs. De plus, en 2021, l'investissement immobilier peut être très intéressant en raison des taux bas, et des outils de défiscalisation à votre disposition.

🤷 Quel est un bon rendement locatif net ?

Pour un projet de rendement dont le but est de générer un complément de revenus, le rendement locatif net est généralement compris entre 5,5 et 8 %. Cela permet de générer un cash-flow neutre ou positif.