Quelques clés pour calculer le rendement de vos placements

Working time symbolizes the desktop. Office desk with papers from an insurance manager and banker. Office worker at the table. The concept of lack of time
Marine-Sophie Brudon

Marine-Sophie Brudon

Mis à jour le 23 juillet 2021

Les Français sont plus en plus friands de plans d’épargne, malgré la baisse des rendements de certains placements. Avec la crise, les épargnants optent pour l’épargne au détriment de la consommation. Il reste dans votre intérêt de prendre le temps de calculer le rendement de vos placements, afin de mieux les appréhender. Dans cet article de Tacotax, on vous donne quelques clés pour calculer le rendement de vos placements.

Quelle formule appliquer pour le calcul du rendement d’un placement ? 

La notion de rendement renvoie à l’idée d’un retour financier qu’un placement financier ou immobilier va engendrer.

Le calcul du rendement revient à calculer l’épargne. Ce calcul varie en fonction du type de versement que vous choisissez. Ainsi, lorsque vous effectuez un versement unique ou autrement dit initial, le calcul du rendement s’obtient de la manière suivante : 

Vous devez établir le rapport entre le gain réalisé grâce au placement sur l’année, et l’argent placé

En clair, cela revient à calculer :

  • le prix obtenu grâce au placement
  • le prix payé au moment du placement

Ainsi, vous obtenez le taux de rendement annuel brut. Cela revient à calculer le rendement annualisé. 

Pour obtenir le rendement net, il suffit de soustraire les différents frais, mais aussi les charges, les impôts et taxes, prélèvements sociaux. 

Il faut notamment prendre en compte l’inflation. On procède donc au calcul du rendement réel. Positif ou négatif, le rendement réel brut vous permet de connaître ce que vous rapporte le placement (les gains), mais aussi ce que vous fait perdre le placement (les pertes). 

Lire également : Quel placement à court terme pour mon épargne ?

Comment calcule-t-on le rendement d’un placement avec Excel ? 

Pour faciliter le calcul du rendement de vos placements, le logiciel Excel vous permet d’anticiper ou de connaître vos placements et d’adapter la meilleure stratégie afin de profiter des résultats escomptés. 

Le logiciel, cet outil de calcul comporte plusieurs colonnes qu’il convient de remplir.

Avec ce tableur informatique, vous pouvez calculer : 

  • la future valeur de l’épargne

  • le total du capital

  • le total des intérêts 

 Par conséquent, vous devez renseigner les données relatives à votre placement tel que : 

  • l’épargne actuelle 
  • l’épargne qui va générer des produits financiers
  • le taux d’intérêt par an 
  • la période ou la durée du placement 

► Lire aussi : Placement alternatif : rentable, mais dangereux ?

Quels sont les placements avec les meilleurs taux de rendement en 2020 ? 

 SCPI de rendement

La SCPI (Société civile de placement immobilier) désigne une société au sein de laquelle les investisseurs achètent des parts en vue d’un projet immobilier. La gestion locative et des revenus réguliers sont à la charge de la société civile

Le rendement de la SCPI tourne autour de 4 %. Actuellement, le l’immobilier professionnel tend à muter. Cela génère une meilleure rentabilité notamment pour les sociétés concernées : 

  • le développement du Grand Paris
  • les entrepôts en périphérie des grandes agglomérations
  • des espaces de co-working 
  • des structures d’accueil des jeunes enfants (crèches, halte-garderie...)

La rentabilité de la SCPI devient intéressante à long terme lorsque vous conservez vos parts pendant au moins 10 ans. 

Le crowdfunding

Il s’agit d’un moyen d’échanger des fonds en ligne via une plateforme en vue de financer un projet. Ce moyen de placement émerge de plus en plus. En effet, nombre de financement participatif se montait à 300 millions d’euros d’encours total en janvier 2019. Accessible, le crowdfunding attire de nombreux investisseurs. Le taux de rendement est non négligeable puisqu’il tourne autour de 8 et 10 %. L’an dernier le taux de rendement atteignait 9,3 %

Si le taux de rendement et l'accessibilité plaisent aux épargnants, la souplesse demeure aussi un facteur important. En effet, les investisseurs n’ont pas besoin d’acheter pour investir. Ce fonctionnement permet ainsi en période de crise de rassurer les épargnants. 

La Bourse

Investir en bourse suppose l’achat d’une action d’une entreprise. Vous êtes alors propriétaire d’une part de l’entreprise. Ce dernier détient un droit sur l’actif et le bénéfice. Si la crise économique n’a pas été sans effet dans le monde boursier, certains épargnants ont tiré profit. En effet, de récentes baisses ont été enregistrées sur les marchés financiers.

Le prix d’achat des actions à prix cassé a permis à des investisseurs d’entrer dans le marché boursier, ou encore de diversifier leur patrimoine pour investisseurs expérimentés pour faire fructifier votre capital. Ainsi, dans cette période, l’achat des actions devient juteux notamment pour certaines sociétés : Starbuck, Shopify, les GAFA, ou encore Microsoft. On compte en France, trois secteurs attractifs : 

  • le luxe (LVMH, L’Oréal…) 
  • l’immobilier (Vinci, Saint-Gobain…)
  • l’aéronautique (Airbus…)

► Lire également : Comment trouver le meilleur placement au Crédit Agricole ?

Comment calcule-t-on un placement à versements réguliers ? 

Il existe différentes façons de calculer le placement à versements réguliers.

La première méthode consiste à décomposer chaque fin de mois, et ajouter le versement suivant pour ensuite recalculer les intérêts. 

On vous propose un exemple. Admettons que vous effectuez un placement de 100 € chaque fin de mois. Le taux annuel de placement est de 5 %.

Le taux de placement mensuel est de 0,4074 %.

Pour le premier mois, il faut procéder de la manière suivante : 

100 × 1,004074 = 100,41 €

Pour le deuxième mois : (100+100,41) × 1,004074 = 201,23 €

Pour le troisième mois : (100+201,23) × 1,004074 = 302,46 €

Pour le quatrième mois : (100+302,46) × 1,004074 = 403,1 €

À la fin des 12 mois, on obtient un capital de 1 232,27 €

Là encore, il est possible d’avoir recours aux feuilles de calcul du logiciel Excel pour connaître le rendement de votre placement. 

Dès que vous êtes sur Excel, vous devez chercher à convertir le taux annuel en taux mensuel. 

Ensuite vous devez diviser par 12 le taux d’intérêt, pour le taux mensuel

On calcule : le taux annuel ÷ 12 ou alors (1 + taux annuel)^(1 ÷ 12) - 1

► Lire aussi : Comment épargner votre argent grâce aux placements du Crédit Mutuel ?

Comment calculer le taux annuel de rendement ? 

 Calculer le taux annuel de placement revient finalement à calculer les intérêts. Il faut savoir qu’il existe deux types d’intérêts : les intérêts simples, et les intérêts composés.  

Les intérêts simples sont calculés à partir du capital investi. Ainsi, pour calculer le taux annuel de placement, on a recours à la formule suivante : capital × taux = intérêts simples. 

On vous propose un exemple : vous décidez de placer 1 000 € pour 4 ans, et vous souhaitez connaître ce que vous rapporte une année, à savoir le taux annuel de placement. 

Dans notre exemple, le taux d’intérêt s’élève à 3 %. 

1 000 × (3 ÷ 100) = 30

1 000 × 0,3 × 4 = 120 

Vous avez donc un capital de 1 000 € qui vous rapporte 30 € par an, et 120 € sur 4 ans.  

S’agissant des intérêts composés, on les obtient en prenant en compte l’ensemble des fonds et les intérêts annuels sont cumulés. 

La formule est la suivante en prenant le même exemple : 

capital × taux = intérêts première année

capital +intérêts première année × taux = intérêts troisième année

capital + intérêts deuxième année × taux = intérêts quatrième année

Concrètement : 

1 000 × 0,03 = 30

1 030 × 0,03 = 30,90

1 060,90 × 0,03 = 31,827

1 092,727 × 0,03 = 32,8

Ainsi, le taux annuel du placement revient à 30 € d’intérêts. Si vous effectuez votre placement sur 4 ans, vous profitez de 125, 60 €  d’intérêts. 

Cette formule vous permet également de calculer les intérêts bancaires d’un livret bancaire, mais aussi le contrat d’assurance 

► Lire également : SCPI, PEA, PER : quel est le meilleur placement financier en 2020 ?

Bon à savoir

Il faut également tenir compte de l’outil du simulateur qui est mis à votre disposition pour anticiper vos différents placements (épargne retraite, assurance vie, fond euros, ou encore FCPI…) et savoir si vous avez droit aux avantages fiscaux. Vous détenez toutes les cartes pour choisir les meilleurs placements.

Foire aux questions

🤝 Qu’est-ce qu’un compte-titres ?

Il s’agit d’un dispositif qui vous permet d’obtenir des valeurs mobilières sur le marché boursier. Votre compte-titre est forcément lié à un compte courant en espèces pour acheter ou vendre des actions. Il n’existe aucun plafond.

🤝 Qu’est-ce qu’un calcul différentiel ?

Ce mode de calcul correspond à l’une des méthodes existantes pour obtenir le taux d’endettement lorsque vous financez un investissement immobilier.

🤷 Où placer son argent en 2021 ?

Selon vos objectifs patrimoniaux, vous pouvez investir dans différents produits : pour épargner, un PER ou une assurance vie sera utile. Pour investir dans l'immobilier, pensez aux SCPI. La Bourse ? Un PEA ou un CTO. Vous pouvez vous faire accompagner par un conseiller en gestion de patrimoine pour cette démarche.

🤷 Où placer son argent en 2021 sans risque ?

Si vous souhaitez jouer la carte de la sécurité avant tout, les livrets d'épargne réglementés vous permettent de placer votre capital sans aucun risque de perte en capital : livret A, LDDS, livret jeune ou encore LEP et PEL en font partie. Les assurances vie en fonds euros sont également sécurisés.