Les principes pour l’investissement responsable

Les principes pour l’investissement responsable
Marine-Sophie Brudon

Marine-Sophie Brudon

Mis à jour le 23 septembre 2021

L’investissement responsable (ISR), par définition, désigne des placements financiers qui prennent en compte des principes éthiques, sociaux et environnementaux. Cela peut inclure des investissements qui prennent en compte les enjeux écologiques actuels, mais également des investissements visant à plus d’égalité sociale. Pour ce faire, les investisseurs achètent des produits d’épargne ciblés. Quels sont les principes pour l’investissement responsable ? Comment investir éthique en 2021 ? Pas de panique, Tacotax vous éclaire à ce sujet !

Les grands principes pour l’investissement responsable

L’investissement responsable, c’est quoi ?

L’investissement responsable consiste à inclure la prise en compte des enjeux environnementaux et sociaux dans les placements financiers. En France, on en distingue 3 types : 

  • les fonds socialement responsables ou de développement durable qui consistent en l’intégration de critères sociaux et environnementaux dans les critères d’évaluation d’une entreprise en plus de la prise en compte de critères financiers. Par conséquent, l’investisseur peut choisir les entreprises les plus impliquées dans la lutte pour la préservation de l’environnement.

  • les fonds d’exclusion qui consistent en l’évitement d’investissements dans certains secteurs jugés immoraux ou incompatibles avec des valeurs éthiques. On trouve par exemple les secteurs tels que les jeux, le tabac ou encore les armes, mais aussi plus récemment des  placements comme les OGM ou le nucléaire.

  • l’engagement ou activisme actionnarial qui consiste en l’exigence de la part des investisseurs que les entreprises mènent une politique de responsabilité sociale plus forte, soit en les interpellant directement, soit par l’exercice des droits de vote en assemblées générales.

► L’investissement durable et responsable en 2021

La liste des 6 principes pour l’investissement responsable (PRI)

Les PRI sont des engagements volontaires destinés au secteur financier ayant pour but d’inciter les investisseurs à intégrer les problématiques Environnementale, Sociale et de Gouvernance (ESG) dans la gestion de leurs portefeuilles. Les principes pour l’investissement responsable ont été lancés par les Nations Unies en 2006 et ont pour vocation de tendre vers une généralisation de la prise en compte des aspects extra-financiers par l’ensemble des métiers financiers. On trouve 6 principes pour l’investissement responsable que les investisseurs doivent respecter :

  • La prise en compte des questions ESG dans leurs décisions en matière d’investissement,

  • La prise en compte des problématiques ESG dans leurs politiques et leurs pratiques d’actionnaires,

  • Exiger des sociétés dans lesquelles ils investissent de publier des rapports sur leurs pratiques ESG,

  • Encourager l’acceptation et l’application des PRI auprès des gestionnaires d’actifs,

  • Oeuvrer en partenariat avec les acteurs du secteur financier engagés à respecter les PRI pour améliorer leur efficacité,

  • Rendre compte de leurs activités et de leurs progrès dans l’application des PRI.

L’investissement responsable, une pratique qui remonte à loin 

L’investissement responsable (ISR) en France est apparu après avoir conquis les pays anglo-saxons. À l’origine, entre 1870 et 1917, les Quakers, représentants des institutions religieuses, désirant une plus grande égalité sociale, se sont érigés contre la quête du profit personnel. Cette période a révolutionné la conception de l’ordre social et a fait en sorte de moraliser la conduite des individus, sortir de la pauvreté les plus démunis et redéfinir les relations entre le gouvernement et les gouvernés, entre les grands industriels et la société. Dans les années 20, les premiers fonds responsables, qui consistent en la prise en compte des critères financiers et extra-financiers, ont fait leur apparition. Les congrégations religieuses, désireuses d’abolir les addictions telles que l’alcool, le tabac et les jeux d’argent, étaient à l’origine de cette initiative. C’est en 1928 que l’église Évangéliste d’Amérique lance Pionner Fund, le premier fonds qui consiste à éliminer les investissements dans des entreprises liées aux activités telles que l’alcool, le tabac ou encore les jeux d’argent.

► L’investissement éco-responsable en 2021

Ensuite, entre 1920 et 1970, durant les années militantes, les investissements responsables ont décuplé grâce à l’influence des institutionnels et des événements géopolitiques tels que l’apartheid en Afrique du Sud, ou encore la guerre de Vietnam. Par la suite, le Pax World Fund a été créé en en 1971 par l’Église méthodiste dans le but de soutenir le développement durable et de boycotter les entreprises supposément responsables des conflits humains et de catastrophes écologiques.

Dans les années 1990, l’ISR s’est institutionnalisé. C’est à cette époque que les premiers fonds verts ont vu le jour et que les premières agences de notation extra-financières se sont développées en Europe et en France. D’un point de vue institutionnel, l’Observatoire de la Responsabilité Sociétale des Entreprises (ORSE) est créé en 2000, et Novethic, centre de recherche dédié à l’Investissement Responsable, en 2001. Depuis, les sociétés de gestion et les établissements financiers ont accru leur offre et certains fonds ISR sont cotés en Bourse.

Tout savoir sur l’épargne responsable

Comment prendre part à l’investissement responsable ? (ISR)

L’investissement responsable à visée sociétale

Vous pouvez par exemple investir dans un fonds ISR. Ces fonds sont gérés par des sociétés de gestion encadrées par l’Autorité des marchés financiers (AMF). Ils répondent à des critères ESG. Il peut s’agir par exemple de compte titres ordinaire, de Plan d’Épargne en Actions (PEA) si le fonds ISR y est éligible, de l’assurance-vie, de l’épargne salariale ou de retraite collective, ou de certains produits d’épargne retraite individuelle, comme le Plan Épargne Retraite.

Ces fonds trouvables dans la plupart des banques en réseau, dans les compagnies d’assurance ou dans la grande distribution, peuvent aussi bien viser au développement des énergies renouvelables, qu’à la réduction des inégalités hommes/femmes au sein des entreprises. 

L’investissement éco-responsable

Voici quelques exemples d’investissements éco-responsables que vous pouvez réaliser :

  • Investissements dans des entreprises à impacts écologiques comme le groupe VALECO en France qui élabore des projets en lien avec la construction de centrales de productions en énergie renouvelable (construction d’éoliennes par exemple)

  • Les fonds verts qui investissent eux-mêmes dans des entreprises à fort impact. Un fonds d’investissement vous permet d’investir dans plusieurs entreprises ce qui vous permet de respecter une stratégie de diversification efficace.

  • Les obligations vertes émises par des entreprises issues du secteur de l’énergie ou de la construction ou par des acteurs publics. Les obligations vertes sont des instruments de dette mis sur les marchés destinés à financer uniquement des projets contribuant au respect de l’environnement.

  • Les ETF responsables sont des fonds d’investissement répliquant les performances dans le secteur écologique. 

  • Le financement participatif vert qui vous permet d’investir dans des projets en lien avec l’écologie. 

  • Les banques écologiques qui feront en sorte que votre compte courant ainsi que vos économies ne financent plus des activités liées aux énergies fossiles. 

Foire aux questions

🤔 Que signifie l’expression “PRI signatories” ?

Les termes « PRI signatories » désignent en anglais les signataires des PRI. Comme en France, à l’international, les PRI sont des propriétaires d’actifs ou des investisseurs qui s’engagent à intégrer les facteurs ESG dans la prise de décision d’investissement et dans la gestion des risques.

🤷 Qu’est-ce que le label ISR ?

Le label ISR est un processus de labellisation créé en 2016 qui regroupe des organismes indépendants souhaitant participer à une économie plus durable. Il s’agit d’un repère pour les investisseurs désirant investir dans l’ISR.

🤷 Quels sont les différents types de fonds ISR ?

Il y a : 

  • les fonds ISR solidaires ;
  • les fonds ISR thématiques ;
  • les fonds ISR d’exclusion ;
  • les fonds ISR d’approche positive privilégiant les meilleures pratiques ESG.

🤷 A quoi l’achat d’une parcelle de forêt peut-il servir ?

Il peut servir à plusieurs activités dont les suivantes : 

  • la chasse,
  • la vente des bois,
  • la location d’étangs, de panneaux photovoltaïques ou d’éoliennes