Investir en Girardin industriel pour défiscaliser

investir girardin

Sommaire de l'article

Parmi les nombreux dispositifs de défiscalisation existants, le Girardin industriel se distingue en favorisant l’investissement en Outre-mer. Investir en Girardin, c’est soutenir des secteurs prioritaires et favoriser le développement économique et social des DROM, tout en bénéficiant d’un avantage fiscal qui se traduit par une réduction d’impôt. Explications avec Tacotax !

Analysez gratuitement votre situation pour réduire vos impôtsSimulation gratuite

Présentation de la loi Girardin industriel

Utiliser le dispositif Girardin est un excellent moyen d’investir pour défiscaliser : cette loi de finances offre en effet plusieurs avantages : 

  • Une réduction de l’impôt sur le revenu dès l’année suivant la souscription,
  • Une facilité d’accession avec des prix relativement bas,
  • La possibilité de soutenir la croissance économique et écologique des DOM-TOM.

Fonctionnement d’un investissement en loi Girardin

Objectif : soutenir la croissance économique des DROM-COM.

La loi Girardin voit le jour le 22 juillet 2003, en remplacement des lois PAUL et PONS, avant d’être quelque peu modifiée par les différentes lois de finances qui ont suivi. Son but ? Soutenir l’activité économique, sociale et écologique dans les régions d’Outre-mer. On note d’ailleurs que cette loi se décompose en trois volets : le Girardin classique, le Girardin social et le Girardin industriel.

Tout investissement en loi Girardin social ou industriel en 2018, 2019 et désormais 2020 servira à soutenir certains secteurs prioritaires pour le développement de ces régions : les PME et TPE situées dans les DROM-COM sont ainsi en ligne de mire !

Plusieurs domaines sont ainsi couverts par la loi de défiscalisation Girardin

  • Le Girardin industriel G3F : compenser les coûts liés à l’éloignement territorial via les investissements privés, chercher une égalité économique entre les DOM-TOM et la métropole grâce à un investissement dit “one-shot”. 
  • Le Girardin New Energy : financement d’équipements voués à la production d’énergies renouvelables favorisant la transition énergétique des DOM-TOM, selon l’article 199 undecies B du Code général des impôts.
  • Le Girardin logement social G3F : pour investir dans la construction de logements sociaux neufs dans les DOM-TOM et ainsi pallier à une demande croissante.
Pour en savoir plus sur le texte de loi Girardin, rendez-vous sur le Bofip plutôt que sur Wikipedia ! 

À noter également que la loi Girardin a fait l’objet d’une prolongation : prévu pour durer jusqu’au 31 décembre 2017, le dispositif de défiscalisation Outre-mer continue d’être accessible jusqu’au 31 décembre 2020 dans les DROM et jusqu’au 31 décembre 2025 dans les COM.

Quelles sont les conditions pour investir en Girardin industriel ?

Pour réaliser un investissement Girardin industriel en Outre-mer, il faudra dans un premier temps être un résident français. Ensuite, chaque projet visé devra être validé et agréé par le ministère de l’Économie et des Finances, particulièrement pour les projets dont le montant excède 250 000 € et tout autre investissement dans le transport. Pour ce dernier et pour le BTP, les entreprises devront également justifier de deux années d’ancienneté.

La réduction d’impôt prévue pour récompenser l’investissement est appliquée dès l’année suivante : investissez en 2020 pour bénéficier de cet avantage fiscal dès 2021. De nombreux investisseurs se questionnaient quant à la défiscalisation durant l’année blanche 2018 et le prélèvement à la source qui s’en est suivi : dans le cadre d’un investissement Girardin, un crédit d’impôt reporté avait été mis en place.

Pour en savoir plus sur ce sujet, rendez-vous sur la page officielle de la loi Girardin sur le site du service public ou sur impots.gouv.fr.

Pourquoi investir en Girardin ?

La réduction d’impôt

Réduire le montant de son impôt sur le revenu est un objectif pour de nombreux investisseurs.

La loi Girardin est un dispositif de défiscalisation : les investisseurs peuvent ainsi passer par ce dernier pour abaisser leur pression fiscale. Comment se traduit cet avantage ?

La réduction d’impôt promise par le Girardin industriel a un plafond de 20 %, mais le montant de votre investissement sera remboursé… à 120 % au maximum ! Comment ? Explications. 

En réalité, la totalité du montant de votre investissement en Girardin en 2020 pourra être remboursée avec, en bonus, une réduction de votre impôt sur le revenu de 20 % au maximum : si vous investissez 50 000 €, vous serez remboursé de cette somme et vous jouirez d’une réduction de 10 000 €. À noter que les dispositifs de défiscalisation en Outre-mer ont un plafonnement de 18 000 € de réduction d’impôt, contre 10 000 € en métropole !

D’où l’appellation “one shot” : la réduction d’impôt s’effectue en une seule fois, et n’est pas étalée sur plusieurs années, comme dans le cadre d’un investissement en loi Pinel, par exemple. Autrement dit, la loi Girardin peut se vanter d’être le seul dispositif proposant une défiscalisation supérieure à l’investissement : vous économisez plus que ce que vous dépensez !

Les avantages 

On note bien évidemment, en fer de lance, l’allégement fiscal comme avantage principal : une réduction d’impôt supérieure à l’apport, ce qui permet aux investisseurs de réaliser des économies rapides. Outre l’aspect financier, c’est également la possibilité de contribuer au développement des TPE et PME en DOM-TOM ou encore faciliter l’accès aux logements sociaux. 

Investir en Girardin industriel est également relativement facile d’accès, ce qui permet à un plus grand nombre d’investisseurs de soutenir l’activité d’Outre-mer tout en défiscalisant facilement.

Enfin, là où les dispositifs de défiscalisation ont un plafond annuel de 10 000 € en métropole, la loi Girardin - tout comme le Pinel Outre-mer - a un plafond fixé à 18 000 €, ce qui permet de cumuler des avantages fiscaux non négligeables. 

Les inconvénients

Défiscalisation en soutenant l'économie de nos régions d'Outre-mer : une démarche louable.

L’investissement en Girardin industriel présente également des inconvénients et certains risques, comme tout investissement. On note notamment la possibilité d’une requalification fiscale, qui retire à l’investisseur son droit à la réduction d’impôt, s’il ne respecte pas le plan de financement établi en amont. 

Même son de cloche dans le cas où les biens mis en location ne sont pas exploités équitablement, ou en cas de défaillance de locataire. De plus, certains investisseurs hésitent à se positionner en Outre-mer, puisque le marché immobilier y est moins sûr qu’en métropole, avec un risque de retard dans les constructions bien réel. Des risques compensés par des défiscalisations beaucoup plus avantageuses que celles proposées par les programmes en métropole.

Foire aux questions

Qu’est-ce que le Girardin agricole ?

Pour combattre la crise agricole présente en Outre-mer, le gouvernement propose un investissement en Girardin agricole pour soutenir ce secteur, contre une réduction d’impôt, dans le cadre du dispositif Girardin : n’hésitez pas à vous rendre sur domcomagricole.fr pour consulter les fiches, avis et explications sur ce dispositif.

Analysez gratuitement votre situation pour réduire vos impôtsSimulation gratuite