1. Investir : comment et où placer votre argent ?

  2. Comment investir en Bourse en 2020 ?

Comment investir en Bourse en 2020 ?

The Bourse of Paris- Brongniart palace at night,Paris, France.

Sommaire de l'article

La pandémie mondiale due au coronavirus a eu un impact très sévère sur les marchés financiers. Les Bourses de Paris, Londres et New York ont enregistré des baisses sans précédent. Si la situation appelle à la prudence, certains investisseurs la voient comme une opportunité d'acheter des actions en vue de profiter d'un prochain rebond. Quelle attitude adopter ? Comment investir en Bourse lorsqu'on est débutant ?

Investir en Bourse : est-ce le bon moment ?

En Bourse, la crise du Covid-19 a d'abord affecté les valeurs très liées à la consommation chinoise. Premiers touchés : les secteurs du tourisme, du transport et du luxe. Accor, Air France, KLM, LVMH et Kering ont répercuté de plein fouet la crise du coronavirus. La pandémie n'a pas non plus épargné le secteur automobile (PSA) et celui de l'équipement domestique (Seb), dont les usines sont justement implantées en Chine. 

Les choses se sont tassées pendant un moment, avant de connaître un regain d'infection. Cette fois, ce sont les marchés qui en ont fait les frais. Début mars, le Dow Jones a enregistré une perte de 13,5% sur un mois glissant, le CAC 40, 15%... Afin de calmer la panique, la Fed a baissé par surprise ses taux directeurs de 0,5 point de pourcentage le 3 mars, sans effet notable.

Faut-il renoncer complètement à investir en Bourse ?

Qu'en est-il des épargnants qui détiennent un PEA ou un compte-titres ? Vaut-il mieux investir ou épargner en 2020 ? Faut-il passer la totalité de son assurance vie en fonds euros ? Non, affirment les économistes. Si la croissance économique mondiale est ralentie, elle n'en est pas à sa première culbute. Certes, les affaires vont mal, mais sur le fond, le système reste solide, et devrait se remettre une fois l'épidémie passée.

Ceci dit, il ne faut pas prendre la situation à la légère. À l'heure actuelle, il est impossible de prédire avec exactitude la durée de cette pandémie et ses retombées économiques. Impossible de savoir non plus où nous en sommes dans la crise, si les choses vont remonter ou, au contraire, empirer. Investir, certes, mais avec parcimonie. 

Lire aussi : Dans quoi investir en 2020 ? Les 7 placements à privilégier

Pourquoi investir en Bourse ?

Le bas de laine, placement préféré des Français ?

Les Français sont les écureuils de l'épargne : prévoyants et prudents, mais peu enclins au risque. Ils préfèrent miser sur une réserve disponible, un capital tangible, plutôt que de placer leur argent dans des actions ou des obligations en Bourse. Ce qui explique leur préférence pour les valeurs refuges, comme la pierre ou l'or

Lire aussi : Comment investir dans l'or ?

L’investissement en bourse (et l’investissement en actions en général) est souvent perçu par les Français comme trop risqué : volatilité des marchés, cycles, tensions sino-américaines, éventuelles crises économiques et financières, mauvaise connaissance des placements et de leur fonctionnement, etc. Certes, avant d'investir, il faut comprendre comment ça marche.

Si, contrairement à l'immobilier par exemple, les marchés boursiers ne sont pas linéaires, les chiffres tendent à prouver que le « couple rendement / risque » est excellent pour qui sait investir patiemment à long terme en supportant les mouvements de marché. 

Lire aussi : Quand investir en Bourse : nos conseils

Comment investir en Bourse ?

En suivant nos conseils et en suivant l'actualité de la Bourse en direct de A à Z. De nombreux sites permettent d'investir en Bourse. Si vous souhaitez vous lancer, il est vivement conseillé de s'informer, en "lisant" très régulièrement l'information économique et boursière. En France, le site Boursorama reste une référence dans le domaine de l'information boursière et du suivi des indices. 

Il est possible d'investir en Bourse en achetant directement des titres auprès d'émetteurs. Les titres peuvent être des actions, des obligations ou des fonds indiciels, et les émetteurs des entreprises ou des États. Si vous ne souhaitez / savez investir directement, vous pouvez investir en Bourse grâce aux placements financiers contenant des valeurs mobilières. Pour investir en Bourse, il existe 4 enveloppes. On appelle ainsi les placements financiers qui regroupent des actifs différents :

  • l'assurance vie,
  • le PEA,
  • le PEA PME
  • et le compte-titres.

►Lire aussi : Immobilier, bourse, bitcoin : combien investir ?

L'assurance vie

Le "couteau suisse de l'épargne" ouvre aussi
les portes de la Bourse

C'est le placement préféré des épargnants français, avec 2,3 milliards d’euros d'encours en janvier 2019. Couteau suisse de l'épargne, l'assurance-vie se présente comme un contrat établi entre l'assuré(e) et l'assureur (banque ou compagnie d'assurance).

Dans le cadre de l’assurance vie, lorsque vous effectuez un versement, vous pouvez investir dans deux types de supports :

  • les fonds en euros ;
  • les unités de compte (UC)

Il est utilisé comme un produit d’épargne à moyen et long terme. Un placement rentable et sûr, qui séduit aussi la sécurité, mais également les horizons d'investissement qu'il offre. 

Niveau débutant : l'assurance vie en gestion pilotée

C'est encore la solution la plus simple lorsqu'on souhaite investir en Bourse mais qu'on manque de temps / de connaissance pour s'y consacrer. Avec la gestion pilotée, vous n'avez rien à faire puisque c'est l'assureur qui choisit les investissements et en assure la gestion, selon votre profil (défensif, équilibré, dynamique, offensif, etc.). 

Niveau intermédiaire : l'assurance vie en gestion libre

Si vous avez déjà de l'expérience sur les marchés boursiers, et souhaitez avoir davantage la main sur la gestion de vos placements, vous pouvez investir en bourse en gestion libre, de façon autonome. Le principe ? Vous choisissez vous-même vos unités de comptes (fonds technologiques, SCPI, OPCI, Sicav, etc.) mais c'est l'assureur qui se charge de la gestion. De cette façon, la gestion est répartie équitablement, de façon mi-active mi-passive. 

En règle générale, on préconise une sélection de 3 ou 4 unités de compte diversifiées. L'idéal étant d'y placer 60 ou 70% de son capital et d'investir le reste sur un fonds euro afin de le sécuriser.

►Lire également: Où investir à l'étranger en 2020? 

Le Plan d'Épargne en Actions (PEA)

Le PEA est un investissement sur le long terme avec la constitution d’un capital grâce à une gestion de portefeuille intéressante puisqu’il est peu taxé. La sortie sous la forme d’une rente viagère (après 8 ans) est défiscalisée. Les sommes placées sont, en principe, récupérables à tout moment, seulement, dans la pratique, cela n’est pas intéressant. Il faut laisser le capital bloqué durant 5 ans pour optimiser au mieux les avantages fiscaux. 

Il existe deux types de PEA : 

  • Le PEA bancaire, qui permet d'acheter des actions, des certificats d’investissement, des parts de SARL ou encore des parts d’organismes de placements collectifs.
  • Le PEA Assurance, un contrat de capitalisation en unités de compte.

Pour ouvrir un PEA, l’investisseur doit ouvrir un premier compte en espèces, alimenté par des versements et un autre en titres. C’est précisément ce premier compte en espèces qui sert ensuite à se procurer les titres qui composent le second.

► Lire aussi : Investir en trackers : le produit boursier idéal ?

Le PEA-PME

Le PEA-PME pour aider les jeunes entreprises à décoller

Le PEA-PME a été instauré en 2014. Cette nouvelle enveloppe a été proposée par le gouvernement afin d’encourager les contribuables à investir dans de jeunes entreprises. Cet effort permet à ces PME de grandir et de se développer, une manière habile de financer l’économie française de demain tout en promouvant l’entrepreneuriat. Il permet de profiter des mêmes avantages fiscaux que ceux prévus pour le PEA classique. C’est-à-dire, une exonération d’impôt sur les revenus générés.

Petite condition néanmoins, il ne faut pas toucher à son plan durant les 5 années qui suivent le premier versement. Gardez tout de même à l’esprit que les gains restent soumis aux prélèvements sociaux, et ce quelle que soit la date de retrait.

Le compte-titres

Un compte-titres est un dispositif permettant d’acquérir des valeurs mobilières sur le marché boursier. Le comte-titre est adossé à un compte courant, pour acheter et vendre des actions. L'objectif en ouvrant un compte-titre est de générer des plus-values intéressantes ou d’obtenir des revenus réguliers par l’intermédiaire des dividendes. Le capital investi n’est pas bloqué (puisque le compte-titre est rattaché à un compte courant), ce qui permet d’obtenir directement les liquidités. 

Le compte titre est un placement assez souple : accessible aux mineurs, pas de plafond et pas de limitation en termes de zone géographique. En effet, le capital peut être investi dans tout type de placement national ou international. Enfin, il est possible d’avoir plusieurs comptes-titre ainsi qu’un compte-titre joint. 

Foire aux questions

Peut-on investir en Bourse avec un petit budget ?

Tout dépend de ce qu'on entend par "petit budget". Certaines actions s'achètent à partir de 1 €, et certains courtiers acceptent les investissements à partir de 10 €. Ceci dit, si vous n'avez que très peu de trésorerie à placer (moins de 100 €), il est plutôt conseillé de miser sur les cryptomonnaies, comme le bitcoin.

Existe-t-il un "Investir en bourse pour les nuls" ?

Dans la collection "Pour les Nuls", il existe deux livres "La Bourse pour les Nuls" et "Bien placer son argent pour les Nuls" disponibles à la vente. 

Fallait-il investir en Bourse en 2019 ?

2019 a-t-elle été fructueuse pour les investisseurs en Bourse ? 

►Pour aller plus loin :

Vous cherchez un investissement atypique ? Ces articles peuvent vous intéresser :

Analysez gratuitement votre situation pour réduire vos impôts

Simulation gratuite