Comment investir dans une PME en 2020 ?

investir pme

Sommaire de l'article

Un investissement dans une entreprise ne passe pas nécessairement par la Bourse ou le CAC 40 : investir dans une PME offre également de nombreuses opportunités pour allier l’utile à l’agréable. Profiter de rendements assez élevés tout en soutenant le futur de l’économie française, le tout en réduisant ses impôts, telle est la promesse des petites et moyennes entreprises françaises. Mais comment se lancer dans ce milieu ? Tacotax vous guide.

Investir dans une PME : les différents moyens

Comment réaliser un investissement dans une entreprise française de type PME ? Investir dans les petites et moyennes entreprises est possible en usant de plusieurs leviers : 

  • Le crowdfunding, ou financement participatif.
  • Les fonds d’investissement spécialisés.
  • La Bourse et le PEA.
  • Le love money.
  • Le Business Angels.

Le financement direct d’une PME

Les Key Performance Indicators vous aident à déterminer quelle PME vous conviendra.

L’investissement direct dans le capital d’une PME en France est assez largement plébiscité par les connaisseurs. Il est en effet possible d’acquérir des parts du capital d’une entreprise (PME ou start up) lorsque cette dernière se constitue son capital ou qu’elle cherche à l’augmenter. Ce type d’investissement est généralement réservé aux connaisseurs des marchés financiers, faute de formation et de connaissances, mais il est appartient à tous de se renseigner sur les mécaniques en jeu dans les investissements de cette nature.

Pour investir en direct dans une PME, encore faut-il qu’elle en vaille la peine ! Pour bien choisir l’entreprise qui fera chavirer votre coeur d’investisseur, renseignez-vous un maximum sur ses KPI (Indicateurs Clés de Performance) et assurez qu’elle accepte bel et bien les investisseurs dits extérieurs. 

De nombreux sites internet proposent notamment aux particuliers de les mettre en relation avec des entreprises cherchant des futurs investisseurs : euroquity en est le parfait exemple.

► Lire aussi : Comment investir dans une entreprise en 2020 ?

Les Fonds d’Investissement de Proximité

D’un côté, les FIP (Fonds d’Investissement de Proximité) cherchent à soutenir le développement des Petites et Moyennes Entreprises régionales. De l’autre les FCPI (Fonds Communs de Placement pour l’Innovation) favorisent les PME innovantes. Comment fonctionnent ces deux fonds ?

En 2003, la loi Dutreil fait naître les FIP en France avec, comme but premier, d’encourager les entreprises de proximité et ainsi l’économie régionale. Quelles sont celles concernées ? Pour prétendre à entrer dans la composition d’un FIP, l’entreprise doit exercer son activité dans quatre régions voisines de l’investisseur. En outre, un Fonds d’Investissement de Proximité doit obligatoirement être composé de titres de PME éligibles de moins de sept ans à 70 % au minimum. 

Les FIP brillent notamment lorsqu’ils concernent certaines régions en difficulté économique, puisqu’ils offrent une réduction d’impôt aux investisseurs : 

  • Le FIP de droit commun (France métropolitaine) : réduction d’impôt de 25 % du montant de l’investissement.
  • Le FIP Corse : réduction d’impôt de 38 % du montant de l’investissement.
  • Le FIP Outre-Mer : réduction d’impôt de 38 % du montant de l’investissement.

Investir dans une PME tout en bénéficiant d’une réduction d’impôt est possible via ces dispositifs de défiscalisation. À noter que les plus-values générées à la revente de parts sont exonérées d’impôt sur le revenu (hors prélèvements sociaux).

► Lire aussi : Comment investir dans un fonds de commerce ?

Les Fonds Communs de Placement pour l’Innovation

Les Fonds Communs pour l'Innovation : soutenir les entreprises de demain.

Plus anciens, les FCPI ont vu le jour en 1997 avec pour but de soutenir l’innovation des PME. Les Fonds Communs de Placement pour l’Innovation doivent, de leur côté, être obligatoirement composés de 70 % de titres non cotés de PME ou PMI européennes considérées comme innovantes, c’est-à-dire qui a moins de dix ans d’existence, qui a moins de 2 000 salariés et dont 15 % des charges annuelles minimum concernent les dépenses en recherche et développement. 

Du côté des investisseurs, ils peuvent bénéficier d’une réduction de leur impôt sur le revenu à hauteur de 25 % du montant de l’investissement, tandis que les sommes versées sont plafonnées à 12 000 euros pour un célibataire. Les avantages fiscaux offerts par un placement de ce type sont accessibles après cinq années de détention de parts. 

Prudence cependant ! Les FCPI et les FIP sont considérés comme des Fonds Communs de Placement à Risque (FCPR) : le risque de perte en capital est bien présent, et il est important de n’investir que des sommes que vous êtes prêts à perdre.

Le crowdfunding

Investir dans une start up ou une PME a été largement popularisé par le crowdfunding, ou financement participatif : cet outil de financement permet aux entreprises comme aux associations, de lever des fonds pour mener à bien un projet. On distingue plusieurs types de financement participatif : 

  • Le crowdfunding classique : sous forme de don sans contrepartie ou de don contre récompense.
  • Le crowdequity : les investisseurs deviennent actionnaires de la start up ou PME en achetant des titres. Ils peuvent ensuite bénéficier de dividendes et de plus-values à la revente de leurs parts. 
  • Le crowdlending : les investisseurs prêtent de l’argent à des entreprises, qui les remboursent par la suite avec des intérêts.

Investir dans une PME ou une start up en crowdfunding est assez fréquent en 2019 et 2020, puisque cela permet aux investisseurs de toucher des dividendes chaque trimestre ou bien d’obtenir un rendement de 4 à 10 % au moment du remboursement de leur prêt. Il existe de très nombreuses plateformes de crowdfunding pour tout type de financement.

► Lire aussi : Peut-on investir dans un restaurant ?

Investir dans des PME en Bourse

Investir dans une grande entreprise est possible en investissant en Bourse, mais c’est également l’occasion de se tourner vers les PME ! L’une des enveloppes d’investissement les plus populaires est le Plan d’Épargne en Actions (PEA), qui se décline également en PEA-PME. Comprenez pas là qu’il permet d’investir dans des actions de PME européennes, ou dans des trackers répliquant un indice en particulier (géographique ou sectorielle).

Ajoutez à cela une fiscalité avantageuse sur le long terme, et vous obtiendrez l’un des outils d’investissement préféré des Français pour vous lancer dans le marché boursier.

Pourquoi investir dans une PME ?

Les avantages

En termes de placements financiers, investir dans des entreprises, start up ou PME est assez intéressant sur de nombreux points. Les avantages les plus flagrants sont les suivants : 

  • Les rendements sont souvent plus élevés que dans le cadre d’un investissement immobilier,
  • Investir dans des entreprises permet de diversifier son patrimoine en y ajoutant des actifs financiers,
  • Cela permet de bénéficier d’une réduction de l’impôt sur le revenu de 25 à 38 % du montant de l’investissement en passant par un FIP,
  • Les intérêts d’emprunts à la souscription de titres peuvent être remboursés.

Prudence cependant ! Si les rendements sont forcément attractifs, il ne faut pas oublier qu’un investissement dans des start up ou des PME reste une opération risquée : la possibilité de perdre son capital investi est présente, et ne doit pas être négligée. 

Fiscalité

Une réduction d'impôt en contrepartie d'un investissement en PME !

Investir dans une PME française peut permettre de réduire sa fiscalité : la réduction d’impôt prévue dans le cadre d’un investissement en FIP est de 25 % en 2020 (contre 18 % l’année précédente). En revanche, l’investissement est plafonné : les versements ne peuvent excéder 50 000 euros par an pour une personne seule ou 100 000 euros par an pour un couple ayant une imposition commune. 

À noter également que la réduction offerte par un investissement dans une PME entre dans le plafonnement global des niches fiscales et des réductions de l’impôt sur le revenu qu’elles offrent, à savoir 10 000 euros par an. 

Pour ce qui est de la déclaration de revenus, il vous faudra reporter le montant de votre investissement réalisé afin de bénéficier de la réduction d’impôt promise. 

Foire aux questions

Comment investir dans une PME européenne ?

Il est possible d’investir dans une PME en Belgique, en Italie, en Allemagne ou même en Suisse en passant par des plateformes de crowdfunding. Les avantages fiscaux offerts dans le cadre des dispositifs de défiscalisation concernent généralement les PME européennes et françaises.

Analysez gratuitement votre situation pour réduire vos impôts

Simulation gratuite