Tout savoir sur le minage du Bitcoin

minage bitcoin

Sommaire de l'article

Les billets et les pièces de monnaie présentes dans votre portefeuille ont été imprimés et fabriqués par les banques en réponse à un besoin. Si le fonctionnement de ce système monétaire actuel est justement décrié par la technologie de la blockchain et par les cryptomonnaies, comment ces dernières sont-elles créées ? Pour ce qui est du Bitcoin, monnaie virtuelle reine de son domaine, on parle de minage… Comment fonctionne le minage du Bitcoin ? Peut-on devenir mineur ? Tacotax vous éclaire !

C’est quoi le minage de Bitcoin ?

Peut-on investir dans le Bitcoin via le minage ? Miner une crypto monnaie est une pratique popularisée par la création de la blockchain Bitcoin fin 2008, qui permet de :

  • Sécuriser des blocs de données, et donc l’entièreté de la blockchain,
  • Trouver des fragments de cryptomonnaie (tokens) pour les mineurs,
  • Créer ainsi de nouvelles unités de cryptomonnaie,
  • Permettre à la blockchain de se renforcer.

Définition et origine

En 2020, on trouve de très nombreux articles présentant une définition et une explication du minage de Bitcoin. Pratiqué depuis 2008, c’est une activité qui consiste à sécuriser un réseau de transfert de données en échange d’une récompense. Cette dernière prend la forme de fragments de tokens d’une cryptomonnaie

On parle de minage, puisque les utilisateurs du réseau “cherchent” en quelque sorte du Bitcoin, et parviennent à en acquérir quelques fragments… à l’image des mineurs équipés de leurs pioches qui trouvent des pépites d’or ! 

Dès lors, on considère que le minage de cryptomonnaie est la validation d’une transaction en devise numérique réalisée via le cryptage de ses données et son enregistrement sur une blockchain.

Le travail des mineurs

XXIe siècle oblige, le Bitcoin se mine grâce à des ordinateurs spécialisés extrêmement puissants, dans le but de sécuriser la blockchain et de traiter chacune des transactions effectuées sur son réseau. Comment y parviennent-ils ? En résolvant des problèmes de calcul ! Résoudre ces problèmes permet la création de nouveaux blocs de transaction au sein de la blockchain. Pour qu’un bloc soit sécurisé, il faut ainsi trouver une clé qui permettra de “sceller” le bloc, et d’en ouvrir un nouveau. L’utilisateur du réseau qui parvient à trouver cette clé se voir récompensé par des fragments de Bitcoins, ou toute autre cryptomonnaie liée au réseau concerné. 

Les mineurs peuvent ainsi être rémunérés en monnaie virtuelle nouvellement créée et en frais de transactions. On appelle ce procédé le “proof of work”, ou preuve de travail pour les anglophobes. L’euro et le dollar sont des monnaies traditionnelles créées dans des banques centrales, tandis que le Bitcoin récompense le travail des mineurs qui participent à la sécurisation et au bon fonctionnement de sa blockchain.

On parle également de taux d’émission pour déterminer combien de fragments de Bitcoins les mineurs peuvent espérer recevoir pour leur travail. C’est l’algorithme de base du réseau qui définit ce taux d’émission, et il est impossible de créer des tokens de BTC à partir de rien, sans passer par le réseau. 

Ce qui fait la valeur du BTC, c’est sa rareté. Le Bitcoin a un nombre limité de tokens, fixé à 21 millions. Ce chiffre sera atteint d’ici 2140, mais pour retarder la fin de la création de Bitcoin, son émission aux mineurs est divisée de moitié tous les quatre ans environ. On parle alors de Bitcoin halving, ou division de la prime de minage. La dernière en date s’est déroulée le 12 mai 2020, où la récompense est passée de 12.50 BTC par bloc à 6.25 BTC par bloc.

Comment fonctionne le minage ?

Mathématiques et proof of work

Le minage de cryptomonnaie requiert un ordinateur d’une puissance conséquente, en particulier pour le Bitcoin ! Là où l’Ethereum ne demande qu’une carte graphique puissante pour son minage, le Bitcoin est beaucoup plus complexe à miner. 

Le procédé sur lequel repose le minage de Bitcoin, le proof of work, présente plusieurs étapes : tout nouveau bloc est ainsi créé en utilisant le “hash” du bloc précédent, ce qui permet de valider le bloc en question. Ce procédé fournit également une preuve pour attester la validité du bloc concerné, et de son prédécesseur : 

  • Une transaction a lieu entre deux utilisateurs du réseau,
  • Cette transaction est intégrée dans un bloc,
  • Les mineurs vérifient la validité de la transaction,
  • Les mineurs intègrent l’en-tête du bloc le plus récent au nouveau bloc comme “hash”,
  • Les mineurs cherchent et trouvent la solution du problème mathématique posé,
  • Un nouveau bloc est alors ajouté à la blockchain avant d’être diffusé sur tout le réseau.

Comment faire du minage de Bitcoin ?

Dans un premier temps, il est important de préciser qu’une grande majorité des particuliers qui investissent dans le Bitcoin ne sont pas pour autant des mineurs : le minage d’une cryptomonnaie requiert une puissance de calcul, du temps à consacrer à cette activité, et des connaissances mathématiques de base. Il est également extrêmement difficile de trouver la clé de sécurité d’un bloc, et donc de toucher une récompense : si le rendement est votre objectif, optez pour l’achat direct de BTC en ligne !

Autrement, le minage de Bitcoin se fait généralement de la même manière pour la plupart des mineurs : via un logiciel sur un PC classique ou une machine spécialisée dans le minage de Bitcoin. Quelles sont les étapes à suivre ?

Dans un premier temps, si vous cherchez à miner du Bitcoin par vous-même, il vous faudra détenir un crypto wallet - ou portefeuille à crypto - qui sera nécessaire pour stocker vos tokens. Ces wallets se déclinent en physiques ou en virtuels : les premiers prennent généralement la forme de clés USB, tandis que les seconds sont des applications qui permettent de contrôler vos crypto actifs. 

Se posera ensuite le problème de la puissance de calcul. La blockchain Bitcoin ne date pas d’hier, et la difficulté des calculs nécessaires à la validation des transactions ne cesse d’augmenter à chaque halving ! À ses débuts, le Bitcoin était miné sur des ordinateurs classiques, mais aujourd’hui la puissance de calcul est telle qu’il est obligatoire de se tourner vers les ASICs Bitcoin Miner, des ordinateurs spécialisés dans cette pratique. Il en existe de plusieurs prix, aussi il sera important de vous pencher sur les éléments suivants pour faire votre choix : 

  • Le hashrate - ou taux de hash - que vous chercherez élevé pour miner plus de Bitcoins à chaque transaction,
  • Le prix : sans surprise, les machines les plus onéreuses seront les plus efficaces, avec des prix pouvant grimper jusqu’à 3000 euros pour une performance optimale,
  • La consommation d’énergie : ces machines de minage sont très gourmandes en électricité et il sera important de connaître le rapport entre le taux de hash et la consommation d’électricité.

À noter que Google a interdit le minage de Bitcoins sur Android, tandis qu’Apple interdit également le minage de toute cryptomonnaie sur l’iPhone ou le Mac !

Enfin, si vous décidez de rejoindre un pool de minage - une coopérative de plusieurs mineurs s’associant pour maximiser leurs chances de miner du Bitcoin - il faudra installer le logiciel Bitcoin avant de le configurer pour JSON-RPC. Il est très conseillé de rejoindre ce genre de groupe, dont les plus connus sont SlushPool et Genesis Mining, puisqu’il augmente considérablement les chances de trouver la solution au calcul, et ainsi gagner des tokens, même si ces derniers seront ensuite divisés entre tous les membres de l’équipe.

► Lire aussi : Investir dans la cryptomonnaie avec Coinhouse

Est-ce rentable de miner du Bitcoin ? 

Nombreux sont les particuliers à se questionner quant à la rentabilité du minage de Bitcoin : combien rapporte ce type d’investissement ? Acheter du Bitcoin serait-il plus rentable que le minage de cette cryptomonnaie ?

Si, en principe, le minage de Bitcoin est gratuit puisqu’il s’agit de résoudre des problèmes mathématiques, le coût de cette activité est assez important : l’achat d’une machine de minage, mais aussi le coût de l’électricité consommée est une perte d’argent à ne pas négliger ! En France, on estime que le montant de l’électricité utilisée pour le minage d’un unique Bitcoin tourne autour de 6 900 euros ! Il s’agira alors de comparer cette valeur au prix du Bitcoin au moment où vous souhaitez vous lancer dans son minage pour avoir une idée de sa rentabilité.

Il existe plusieurs sites internet gratuits comme whattomine permettant de calculer la rentabilité du minage de Bitcoin, et autre cryptomonnaies tels que l’Ethereum, le Ripple, Bitcoin Cash ou encore le Litecoin.

Achetez des cryptomonnaies facilement

Ouvrir un compte