Investir dans l’Ethereum : qui est le rival du Bitcoin ?

ethereum

Sommaire de l'article

Les actifs numériques sont aujourd’hui légion : si le Bitcoin (BTC) reste le leader incontestable du marché des crypto monnaies, il a appris à surveiller ses arrières. L’Ethereum (ETH) est bien souvent considéré comme son concurrent le plus féroce et nombreux sont les investisseurs à se tourner vers un crypto actif moins cher que le roi BTC. À juste titre ? Pas forcément… De la création du projet Ethereum à ses opportunités d’investissement, en passant par son cours, Tacotax vous dit tout sur cette crypto monnaie.

Analysez gratuitement votre situation pour réduire vos impôtsSimulation gratuite

Présentation de la 2e cryptomonnaie du marché

À quoi correspond réellement l’Ethereum (ETH) sur le marché des cryptomonnaies ? Principal adversaire du Bitcoin (BTC), cette devise s’est notamment distinguée par son développement d’applications, de smart contracts et par sa dépréciation très légère. Retrouvez ci-dessous le cours de l’Ethereum (ETH-EUR) en euros, ce qui correspond à son prix (value) pour les derniers mois : 

Date Cours à l'ouverture Cours à la fermeture Variation
Juillet 2019 258.56005 194.65005 - 28.07 %
Août 2019 195.29005 153.67995 - 21.05 %
Septembre 2019 156.70005 163.06005 + 6.10 %
Octobre 2019 163.01005 163.06005 0 %
Novembre 2019 163.52995 139.53495 - 14.43 %
Décembre 2019 137.00495 115.40495 - 17.29 %
Janvier 2020 117.13495 163.83495 + 41.97 %
Février 2020 169.84495 208.08495 + 27.01 %
Mars 2020 196.94995 125.30495 - 39.78 %
Avril 2020 173.03995 197.18995 + 57.37 %

L’Ethereum : qu’est-ce que c’est ?

Au commencement, il y avait un protocole d’échanges et une blockchain : l’Ethereum n’était pas destiné à devenir l’un des crypto actifs les plus populaires, loin de là ! Le réseau Ethereum voit le jour en juillet 2015 grâce à la volonté de Vitalik Buterin de créer sa propre chaîne de blocs. 

Un bloc répondant au nom de Genesis avait été mis en place pour distribuer des tokens à hauteur de 60 millions en prévente et de 12 millions mis de côté pour les développeurs. Mais, en 2016, l’Organisation Autonome Décentralisée - un fonds d’investissement détenteur de tokens ETH - fut piratée et la sécurité du réseau Ethereum fut questionnée, conduisant la blockchain à se scinder en deux parties bien distinctes : l’Ethereum (ETH) et l’Ethereum Classique (ETC).

► Lire aussi : Bitcoin Cash : simple faire-valoir ou vraie cryptomonnaie ?

Les cryptomonnaies se minent en résolvant des problèmes mathématiques complexes.

L’Ethereum : comment ça marche ?

Seconde cryptomonnaie en termes de présence sur le marché, l’Ethereum et son token Ether (ETH) affichent quelques statistiques intéressantes pour se faire une meilleure idée de son poids : 

  • Une valeur unitaire de plus de 200 euros (207.49 € en juin 2020).
  • Une capitalisation de marché de plus de 20 milliards d’euros (23 114 025 748 € en juin 2020).
  • Un volume total sur le marché de plus 110 millions (111 397 717 ETH en juin 2020).

À l’origine, comme mentionné précédemment, Ethereum était un protocole d’échanges qui s’appuyait sur les contrats intelligents - smart contracts en anglais - qui visent à simplifier, mais surtout sécuriser les transactions en ligne. Il est d’ailleurs possible de consulter ces dernières sur la blockchain d’Ethereum. Comme toutes les applications décentralisées, cette blockchain trouve son intérêt dans la conservation efficace et sécurisée des données.

Si vous cherchez un graphique (price chart) de prédiction pour calculer le prix futur de l’Ethereum, vous risquez fortement d’être déçu. Tout comme des valeurs boursières, les crypto monnaies subissent une volatilité très importante, mise encore plus en avant avec la mini-crise économique liée à l’épidémie de Covid-19 au printemps 2020 où la majorité des cours ont chuté. 

Retrouvez ci-dessous les cours des principales crypto monnaies afin de les comparer et de se rendre compte de leur évolution sur l’année : 

Cryptomonnaie Parité Cours (juin 2020) Variation sur 6 mois Variation sur 1 an
Bitcoin BTC-EUR 8 410.2500 + 27.81 % + 4.49 %
Ethereum ETH-EUR 216.2000 + 66.38 % - 7.10 %
Litecoin LTC-EUR 39.1450 + 5.58 % - 66.90 %
Ripple XRP-EUR 0.1709 - 4.01 % - 54.65 %

Comment se lancer dans le mining d’Ethereum ?

Minage, définition : contribution à la sécurisation d’une blockchain publique via l’apport d’une contribution en termes de puissance de calcul. Suite à cet apport, des unités de crypto monnaie sont créées pour récompenser les mineurs selon ladite puissance de calcul. 

Ouverte à tous les particuliers disposants d’un ordinateur assez puissant et d’une connexion internet, le minage de crypto monnaie est une activité populaire depuis la création du Bitcoin. En ce qui concerne l’Ethereum, il faut s’assurer que son ordinateur dispose d’une ou de plusieurs cartes graphiques suffisamment puissantes, la gamme RADEON d’AMD par exemple. 

Après avoir rejoint un mining pool, vous serez en mesure de mutualiser votre puissance de calcul avec d’autres collègues mineurs : il faut bien comprendre que la puissance de calcul totale nécessaire est incroyablement élevée et que, de ce fait, les chances de pouvoir créer ne serait-ce qu’un bloc d’Ether sont très minces. Si un bloc est produit, la mining pool va redistribuer cette récompense aux mineurs selon leur contribution. 

Comment investir dans l’Ethereum ?

Au même titre qu’une grande majorité de crypto actifs, l’Ethereum est accessible via différents moyens. Investir dans cette monnaie virtuelle est ainsi possible en passant par : 

  • Des plateformes web sécurisées : Coinhouse, Kraken, Coinmama, etc.
  • Des échanges peer-to-peer : LocalEthereum par exemple.
  • Les portefeuilles en ligne : Binance, eToro, etc.

Les plateformes de trading

Bitcoin, Ethereum ou Litecoin : les plateformes de trading vous ouvrent les portes des cryptomonnaies.

Base de tout investissement en crypto monnaie qui se respecte, un portefeuille virtuel - appelé wallet en anglais - est nécessaire pour investir dans l’Ethereum. Totalement sécurisés, ces crypto wallets vous permettent de stocker vos tokens (ou jetons) grâce à une clé publique, qui permet de recevoir des jetons depuis un compte tiers grâce à une clé publique, mais aussi d’en envoyer vers un autre compte destinataire grâce à une clé privée.

Pour acheter, stocker ou échanger des tokens d’ETH, il est ainsi préférable de se tourner vers des plateformes de trading officielles. Parmi les plus connues, on retient notamment Kraken et Binance, mais aussi Coinhouse - qui possède également une boutique physique à Paris. Cliquez ici pour en savoir plus.

Pour ce qui est des wallets, il en existe de plusieurs sortes pour déterminer quel système de stockage sera le mieux adapté pour vous : 

  • Les hardwallets (portefeuilles matériels) : Ledger ou Trezor par exemple.
  • Les mobilewallets (portefeuilles mobiles) : Exodus, Edge, Guarda, par exemple.
  • Les onlinewallets (portefeuilles en ligne) : Meta Mask, Binance, eToro, par exemple.

► Lire aussi : Ripple : l'agent neutre des cryptomonnaies

Acheter et vendre l’ETH

L’achat et la vente de l’Ethereum dépendent grandement de la synthétisation de cette cryptomonnaie : le minage enregistre, vérifie et sécurise les transactions dans la blockchain en elle-même. Chaque année, les mineurs produisent environ 10 millions de nouveaux tokens, qui sont ensuite émis directement sur le marché.

Cependant, comme expliqué précédemment, le minage de crypto monnaie est généralement réservé aux connaisseurs et/ou aux passionnés : si vous cherchez simplement à diversifier les actifs de votre patrimoine, il sera beaucoup plus rapide et rentable de passer par une plateforme de trading en ligne. Vous pourrez dès lors acheter des tokens à une plateforme ou à un particulier, puis les stocker et les revendre par la suite.

Comme tout investissement financier, il est très conseillé d’acheter quand le prix de l’Ethereum est bas, et de revendre lorsqu’il augmente, afin de réaliser une plus-value. Prudence cependant ! Les cryptomonnaies sont des actifs extrêmement volatiles, aussi il est important de n’investir que des sommes que vous êtes d’ores et déjà prêts à perdre, afin d’éviter toute déconvenue.

Une bonne alternative au Bitcoin ?

Ethereum ou Bitcoin ? Les deux ont de solides arguments...

Les avis divergent sur l’Ethereum, qui offre des arguments certes solides, mais parfois contrebalancés par certains inconvénients qui pourraient en repousser plus d’un. Du côté des pour, on retient notamment : 

  • Sa réputation historique,
  • Les possibilités de développement qu’elle ouvre,
  • Sa communauté engagée,
  • Ses applications décentralisées avancées,
  • Son image de marque respectée par de grandes banques mondiales.

Les tokens d’Ether sont également moins onéreux que ceux du Bitcoin, mais ils se revendront également moins cher… sauf si les prix flambent soudainement. Mais la renommée précoce d’Ethereum ne doit pas pour autant occulter certains points négatifs : 

  • La sécurité de sa blockchain a déjà montré certaines faiblesses,
  • Son langage, Solidity, est extrêmement complexe à apprendre, contrairement à certains de ses concurrents,
  • Les premiers smart contracts émis avaient une mauvaise scalabilité, ce qui a quelque peu terni son image. 
  • Le réseau Ethereum est victime de sa popularité, car régulièrement surchargé.

La guerre des crypto monnaies continue de faire rage sur les marchés financiers, mais Ethereum semble être bien parti pour siéger sur la deuxième place du podium pendant un long moment… pour un jour espérer détrôner le Bitcoin ? Vitalik Buterin prévoit d’ores et déjà un Ethereum 2.0 pour répondre à des enjeux de rapidité, et continuer à mettre la barre toujours plus haut.

Foire aux questions 

Qu’est-ce que l’Ethereum Kurs ?

Kurs signifie tout simplement “cours” en allemand ! L’Ethereum kurs est ainsi la traduction allemande de “cours de l’Ethereum”, qui correspond à son prix en direct, selon la devise choisie (généralement euro - EUR - ou dollars - USD -). 

Pour aller plus loin : 

Analysez gratuitement votre situation pour réduire vos impôtsSimulation gratuite